background preloader

Espace Éco-citoyens – Agence de l'envir

Ce n'est pas parce qu'un objet, un appareil ou un produit ne nous est plus utile qu'il est à jeter. Nous pouvons encore prolonger sa vie en le compostant ou en le donnant. Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être valorisés par le compostage : épluchures de légumes, restes de repas, déchets de jardin…Vous pourrez ainsi réduire le volume de votre poubelle et produire un amendement naturel de qualité à utiliser directement dans votre jardin. Comment faire un compost ?Que peut-on composter ? Vous trouverez toutes les réponses à vos questions dans le guide « Faire son compost ». Composter en habitat collectif, c'est possible et cela fonctionne bien ! Consultez 2 fiches présentant des opérations réussies en Rhône-Alpes :- Compostage collectif en milieu rural à Monestier-de-Clermont (38) (pdf - 280.49 Ko)- Compostage urbain en pied d'immeuble à Chambéry (73) (pdf - 280.96 Ko) Pensez à la réparation ! Faites appel à un cordonnier, couturier, retoucheur. Pour aller plus loin : Related:  Des actions simples et efficaces ?

Kikoololise ton site! A Propos « LES COMPOSTEURS Nous sommes un collectif d’habitants d’une résidence située à Paris dans le 11ème arrondissement, à deux pas de la place de la Nation. Construite au début des années 70, cette résidence abrite environ 300 logements répartis entre propriétaires et locataires de la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris). Nous avons la chance d’avoir un grand jardin arboré où les enfants peuvent facilement jouer, faire du vélo, etc. La Ville de Paris ayant souhaité promouvoir le compostage collectif dans la capitale, elle a demandé à la RIVP d’encourager cette pratique auprès des ses locataires. Depuis le 18 octobre 2011, le compostage est une réalité dans notre résidence. Victime de notre succès, nous avons dû installer un second bac à compost… Ce blog se veut le compte-rendu de l’expérience de compostage, mais aussi de l’expérience humaine qui en découle… Like this: J'aime chargement…

Les Johnson: un couple, deux enfants et zéro déchet depuis trois ans La famille Johnson – @ Thomas J. Story Béa Johnson et sa famille sont connus Outre Atlantique pour un défi qu’ils relèvent depuis trois ans : vivre sans générer de déchets. Pourquoi ce choix ? Comment s’organise leur quotidien ? Alors que la semaine de réduction des déchets se termine aujourd’hui, j’ai voulu en savoir plus. Une consommation vide de sens Béa Johnson est française. C’est alors qu’elle persuade son mari de déménager, d’aller vivre à l’extérieur de cette immense agglomération qu’est San Francisco : ils choisissent Mill Valley, dans la banlieue nord, à côté de Sausalito. Avec le temps, Béa Johnson s’enrichit de ce dont elle s’allège. Un quotidien sans déchet Forts de cette prise de conscience, les Johnson commencent à s’informer et à se documenter sur l’écologie, le désencombrement, la sobriété heureuse. Au quotidien, ils revoient leurs habitudes, scrutant chaque détail, évaluant chaque besoin, raisonnant chaque envie. Refuser avant tout De quoi vous inspirer ?

Islamistes contrôle uranium Comment donner toutes ses chances à l’intervention française au Mali ? C'est la question à laquelle répond le groupe SYNOPSIS. Cette équipe d’experts civils et militaires du Centre de Recherches des Ecoles de Coëtquidan, est composée de Stéphane Baudens (aspects juridiques), Olivier Chantriaux (analyse culturelle), Gregor Mathias (analyse géopolitique), Jérôme Pâris (mutation des forces armées), Stéphane Taillat (analyse stratégique), Anne-Sophie Traversac (droit international) et Thomas Flichy (coordination). L'argument. Pour lire la note du 17 janvier, cliquer ici (pdf). Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales réseau compost citoyen Une coopérative d’échange "déchets recyclables contre nourriture" aide les plus démunis Thaïlande / / Asie Ouvert par des anciens éboueurs, le petit magasin ‘zéro cash’ permet à des Thaïlandais qui vivent en récupérant les déchets recyclables, de les échanger contre des produits de première nécessité. Un système original qui va probablement faire des émules dans le monde entier. Une coopérative « gagnant-gagnant ». Car l’idée de Peerathorn Seniwong et de sa femme Buarin est très intéressante. Les créateurs de la coopérative, Seniwong et Buarin, ont connu la misère. Une initiative sociale et environnementale L’idée est bonne et elle a été réalisée avec conviction par le couple. Améliorer le sort de ceux qui sont démunis au point de n’avoir plus que le ramassage des déchets comme unique alternative pour survivre est une initiative louable en soi. En tous cas, l’intérêt dus système a été reconnu par nombre d’étrangers.

The 100 essential websites | Technology Andy Warhol talked of a time when everyone would be famous for 15 minutes. With hindsight, however, he might have wanted to revise that down to about five minutes. On today's web, phrases such as "here today, gone tomorrow" seem to involve ridiculously long timescales. People who moaned that blogging represented a move to shorter attention spans – 250-to-350-word posts rather than 1,000-word stories – have now seen blog posts start to look big and, frankly, old-fashioned. Today's trendsetters are using "microblogging" sites such as Tumblr, Posterous and Soup.io, which are taking the opportunity for creative "borrowing" to new heights. But the smash hit of 2009 has been (apologies: I know this will cause pain) Twitter, where 1,000-word stories are reduced to 140-character tweets. Twitter's rapid growth and open programming interface have given the site a wide impact. Major web players such as Facebook, Google, and Microsoft also got involved. Blogging/microblogging Browsers Cartoons Film Maps

CompoSt'ory

Related: