background preloader

Le glutamate est un tueur. Lent, mais implacable ! Ses dangers…

Le glutamate est un tueur. Lent, mais implacable ! Ses dangers…
De nombreuses études tendent à démontrer que le glutamate monosodique (GMS ou MSG), cette simple petite poudre blanche, un exhausteur de goût très largement utilisé dans la cuisine asiatique et qui se cache derrière à peu près 25 noms différents est un poison lent. Irritant du tube digestif, il déclenche une faim mécanique qui pousse à la consommation. Voyons cela de plus près D’abord, on sait, dans le monde de la recherche scientifique, que le glutamate monosodique, administré à des rats à leur naissance, les rend systématiquement obèses et a pour effet de tripler la quantité d’insuline que secrète leur pancréas… Une découverte très utile pour les scientifiques qui se penchent sur les tests d’études portant sur les régimes amaigrissants ou sur le diabète. Et ce n’est pas un scoop !!! Les premières études constatant les effets secondaires du glutamate datent de 1978 ! Le glutamate, c’est quoi exactement ? Comment se manifeste et fonctionne l’empoisonnement ? Pour les sceptiques… en France : Related:  AdditifsSANTÉ ET ALIMENTS

Le glutamate de sodium, définition et danger | Michel Matte Qu’est-ce que le Glutamate de sodium ? Il règne une grande confusion à propos du Glutamate (ou glutamate monosodique ou GMS, -MSG en anglais-). C’est avant tout un acide aminé présent naturellement dans le corps et utilisé surtout par le système nerveux. Il ne faut pas le confondre avec la glutamate déshydrogénase qui est une enzyme mitochondriale ayant une action hyperglycémiante dans le métabolisme des sucres. On le trouve à l’état naturel dans les aliments protéinés (végétaux ou animaux). Depuis plus de 50 ans, le glutamate de sodium fabriqué industriellement, est utilisé dans l’industrie alimentaire comme exhausteur de goût. Les Japonais le considèrent même comme la 7ème saveur : Umami (saveur prononcée et attirante du type bouillons de viande, fromages, champignons…). Toutefois, cette 7ème saveur ne possède pas de récepteur sur la langue et de ce fait serait plutôt une « sensation », ou comme on dit familièrement un « goût de revenez-y » ! Qu’en est-il de sa toxicité ? Ben voyons !

10 Food Additives You Should Avoid What food additives are in your daily diet and should you be rethinking eating foods that contain them? When it comes to food additives they are generally anything but natural in both their make up as well as why they are used. Food additives are usually added to help with processing, packaging and preserving foods. When you are at the grocery store, have you ever realize there are quite a few foods that can sit on the shelf for quite a while? Let’ have a look at some of the top food additives to avoid: 1. We have all heard of this one before, MSG is an amino acid used to enhance flavors in salad dressings, chips, soups, noodle bowls, and many restaurant foods. MSG can be found in: Chinese food (Chinese Restaurant Syndrome ) many snacks, chips, cookies, seasonings, most Campbell Soup products, frozen dinners, alot of noodle bowls, cold cuts (sandwich meat) 2. In the US it is known as High fructose corn syrup (HFCS) and in Canada Glucose/Fructose. 3. 4. Blue #1 and Blue #2 (E133) 5. 6. 7.

Notre déclin viendrait-il de nos élevages ? Avant tout j’adresse une pensée à Criminalita et à tous qui sont touchés de près ou de loin par ces trois maladies que sont : Creutzfeldt-Jakob ; Alzheimer ; Parkinson. Ce billet est un constat personnel et vous invite à un partage de réflexion. Découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être au bœuf provoque un scandale au Royaume-Uni. Pays où le cheval est vénéré, sa consommation taboue, a entraîné le retrait vendredi des plats incriminés en France, pays d’origine de la viande, et en Suède. La FSA estime qu’il n’y a pas de risque pour la santé. Face à ce cas, il serait légitime de craindre la présence permanente dans nos assiettes, de ces produits qu’on injecte au bétail, antibiotiques et autres. A voir la composition de nos aliments, colorants, exhausteurs de goût, et autres cochonneries, forcément nous ingurgitons et accumulons donc des doses massives de tous ces produits et personne ne pense aux dangers que cela représente, surdoses et interactions sont à la clé.

Le Danger des vaccins petite enfance - Sante Nature Innovation Un nombre alarmant d’études scientifiques mettent actuellement en lumière les dangers des vaccins. Il ne s’agit plus de mises en garde émanant de mouvements associatifs marginaux ou à tendances sectaires. Non, c’est maintenant la communauté médicale internationale elle-même qui exprime ses doutes, voire ses inquiétudes. Le British Medical Journal, une revue mondialement connue et respectée pour sa rigueur scientifique, a publié le 30 janvier 2013 une étude démontrant que le vaccin contre la grippe H1N1 Pandermix avait causé des milliers de cas de narcolepsie chez les enfants, une maladie grave et incurable, sans que cette catastrophe ne soit compensée par des vies sauvées par ailleurs par ce vaccin. (1) Une association, quoique plus faible, a aussi été établie entre le vaccin contre la grippe et la maladie de Guillain-Barré (paralysie). (2) Le Gardasil, vaccin contre papillomavirus et le cancer cervical, est aujourd’hui au centre d’un scandale qui n’en finit pas. Un phénomène général Non.

Additis alimentaires : les dangers des additifs Surpris que certains additifs potentiellement dangereux pour la santé soient encore autorisés dans les produits alimentaires, le Dr Laurent Chevallier* conseille aux consommateurs de prendre les choses en main. Il recommande de lire les étiquettes avant d'acheter et d'éviter certains ingrédients. Des additifs alimentaires dangereux pour la santé Puisque ni les industriels ni les pouvoirs publics ne se décident à limiter ou interdire certains ingrédients potentiellement dangereux dans nos aliments, aux consommateurs d'agir, de changer leurs comportements et de devenir maîtres de leurs choix alimentaires, et donc de leur santé. Quels sont les ingrédients à boycotter ? Le butylhydroxyanisole ou BHA et le butylhydroxytoluène, alias E 320 et E 321Potentiellement cancérigènes, ces substances sont des antioxydants utilisés pour améliorer la conservation des produits. Le ferrocyanure alias E 535Présent dans les sels fins de table, il sert à éviter l'agglutination des grains entre eux.

Les dangers du glutamate Le glutamate ou E621 est un exhausteur de goût qui est très largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Pourtant, il présente de vrais inconvénients qu’il faut connaître. Le glutamate monosodique. Le glutamate se cache sous le nom de code E 621 et est un exhausteur de goût qui est très largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. A quoi sert le glutamate ? Avez-vous déjà eu la sensation de ne pas pouvoir vous arrêter de grignoter ces chips là, devant la télé ? La faute au glutamate. Le glutamate opère comme le ferait n’importe quelle drogue sur le cerveau. © CC, Ragesoss L’E621 est l’un des additifs alimentaires les plus utilisés dans le monde, avec une production atteignant chaque année les 2 millions de tonnes, dont 80 % sont consommés en Asie mais tout de même 95 000 tonnes en Europe. En France il peut être utilisé sous conditions. Où trouve-t-on le glutamate A l’origine, il était utilisé dans la cuisine asiatique, et particulièrement chinoise.

Hyperactivité des enfants : les additifs alimentaires impliqués La revue médicale britannique The Lancet, a mis en cause l'effet de certains additifs alimentaires sur le comportement hyperactif des enfants. Cet article est fondé sur un rapport de l'Université de Southampton réalisé en 2007 pour l'agence des normes alimentaires britannique (Food Standards Agency, FSA). Hyperactivité des enfants et colorants Cette étude menée sur 298 enfants de trois, huit et neuf ans, démontre que l'association de certains additifs favorise l'hyperactivité infantile. Les additifs mis en cause dans cette étude favoriseraient ainsi la suractivité, l'impulsivité, l'inattention et les difficultés d'apprentissage chez certains enfants.Pour le Docteur Laurent Chevalier (médecin spécialiste de la nutrition au CHU de Montpellier), l'influence de ces additifs serait, " en fonction des quantités absorbées, probablement plus grave qu'on ne le croit ".

GUÉRISON DE L'AUTISME par l,alimentation et la détoxication Je suis actuellement dans une formation IDE (Infirmier diplôme d'état). J'ai créer un compte seulement dans l'optique de répondre à ce post, étant tombé dessus pendant mes recherches pour mon mémoire sur la relation à la personne autiste. L'autisme je le rappel est considéré comme un handicap à ce jour, le terme "guérir" est complètement inapproprié...La question n'est pas de fermer la porte aux pistes afin de palier à ce handicap, surtout quand des personnes en ont fait l'expérience. Mais que veut dire une amélioration de 50 % des symptômes en 48h? Je lierai ce livre de Evelyne Claessens.Je vous rappel que ce forum est accessible très facilement via une recherche google, de ce fait essayez svp d'avoir un peu de retenue concernant des données qui ne sont en aucun cas prouvées... "nazisme" =>... "Hyper intéressant!

Pétition en faveur des Plantes Médicinales : l’Ouragan sur Internet La pétition du Collection pour la Protection de la Santé Naturelle contre la directive européenne sur les plantes médicinales (THMPD) a déclenché un ouragan sur Internet. Compte tenu de la dimension européenne du problème et de vif débat suscité sur les sites francophones, le Collectif a lancé une version anglaise de la pétition : De fausses rumeurs ont suivi la pétition. Réactions… et contestations La vidéo et la pétition ont déclenché un intense débat public, y compris des articles dans la grande presse (Le Point) et une émission à la télévision belge. Le danger de la directive 2004/24/CE (le nom officiel de la THMPD) étant majeur, le Collectif immédiatement reçu le soutien de centaines de blogs et sites Internet, et de dizaines de milliers d’internautes qui ont relayé son appel. En revanche, plusieurs voix influentes ont critiqué son action, alors que le Collectif pensait au départ pouvoir compter sur leur soutien. L’article du Point : Il faudrait savoir !

Comment se débarrasser de ses lunettes naturellement Par le Dr. Mercola Ne serait-il pas merveilleux de pouvoir voir clairement sans lunettes ni lentilles de contact ? Selon Greg Marsh, obtenir une vision claire est réalisable par virtuellement tout le monde, même si vous portez déjà de puissants verres correctifs. J’ai commencé mes recherches avec Greg il y a plusieurs années sur la suggestion d’un homme qui avait dépassé les 70 ans et était doté d’une vision excellente. Greg a porté sa première paire de lunettes à l’école primaire et lors de chaque contrôle visuel, il avait besoin de verres plus puissants et plus épais. « Cela m’a fait chaud au cœur tous ces récits de gens qui amélioraient leur vue et qui revivaient« , dit-il. « J’ai commencé des essais sur ma propre myopie. C’est alors que les choses sont devenues vraiment intéressantes pour moi. Pendant des années je n’ai fait que me plonger dans cette orientation et elle est devenue irrésistiblement simple, passionnante et subtile ». Il a écrit le livre L’art de voir. La méthode Bates

Le glutamate monosodique (GMS) présente un danger pour le consommateur - Salubrité et sécurité des aliments - Échelle de crédibilité - Mythes et réalité Le glutamate monosodique (GMS), communément nommé glutamate ou MSG en anglais, est principalement utilisé comme rehausseur de saveur dans l’industrie agroalimentaire. C’est un professeur japonais du nom d’Ikeda qui découvrit cette substance à partir de l’algue Kombu au début du 20ième siècle. Dans la culture alimentaire japonaise, l'acide glutamique est responsable du cinquième goût, l'umami. Y a-t-il des risques à consommer du GMS ? La controverse au sujet du GMS a commencé avec la publication, en 1957, d’une étude effectuée sur des souris nourries avec du GMS et chez qui on a observé la destruction de neurones dans la couche interne de leur rétine. Néanmoins, les publications subséquentes ont réfuté ces allégations de toxicité neurologiques et à partir des années 1980, plusieurs organismes et associations, dont l’Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA), ont reconnu son innocuité.

Related: