background preloader

Le glutamate de sodium, définition et danger

Le glutamate de sodium, définition et danger
Qu’est-ce que le Glutamate de sodium ? Il règne une grande confusion à propos du Glutamate (ou glutamate monosodique ou GMS, -MSG en anglais-). C’est avant tout un acide aminé présent naturellement dans le corps et utilisé surtout par le système nerveux. Il ne faut pas le confondre avec la glutamate déshydrogénase qui est une enzyme mitochondriale ayant une action hyperglycémiante dans le métabolisme des sucres. On le trouve à l’état naturel dans les aliments protéinés (végétaux ou animaux). Depuis plus de 50 ans, le glutamate de sodium fabriqué industriellement, est utilisé dans l’industrie alimentaire comme exhausteur de goût. Les Japonais le considèrent même comme la 7ème saveur : Umami (saveur prononcée et attirante du type bouillons de viande, fromages, champignons…). Toutefois, cette 7ème saveur ne possède pas de récepteur sur la langue et de ce fait serait plutôt une « sensation », ou comme on dit familièrement un « goût de revenez-y » ! Qu’en est-il de sa toxicité ? Ben voyons !

http://michelmatte.com/le-glutamate-monosodique-definition-et-danger/

Related:  E621 - Glutamate monosodiqueMalbouffeLe Sel

LE JOURNAL DU CAMBODGE - BLOG: DANGER: L'additif Alimentaire E621 ou Glutamate Monosodique (GMS) Cet additif qui est un exhausteur de goût est aussi dangereux que l'Aspartame. Il se cache sous différents noms et son but est d'exciter vos papilles gustatives afin de vous donner envie de manger encore plus les produits qui en contiennent. Il vous donnera, par exemple « l'envie impérieuse » de finir le grand paquet de chips que vous venez d'entamer. Il est extrêmement utilisé, en Asie où il est utilisé au même titre qu'un condiment et donc au Cambodge. Une sensibilisation aux effets négatifs induits me semble importante. Une étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l’humanité au bout de 3 Générations On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n’est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l’avenir! En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d’OGM avec 134 millions d’hectares, selon l’ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires – dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour – pourrait bien s’alourdir prochainement alors qu’une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d’y être ajoutée. . Celle-ci prend la forme d’une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d’être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l’ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux.

Les dangers du glutamate Le glutamate ou E621 est un exhausteur de goût qui est très largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Pourtant, il présente de vrais inconvénients qu’il faut connaître. Réagissez : Partagez : GLUTAMATE, E621 : Quand lire peut vous sauver la vie 752 Flares Twitter 60 Facebook 664 Google+ 4 LinkedIn 24 inShare24 Pin It Share 0 Buffer 0 752 Flares × Il y a des mots dont il vaut mieux connaître la définition. Des mots qui se cachent souvent derrière des codes mystérieux, troquant l’effrayant contre la fascination. Glutamate monosodique et Acesulfame contre E621 et E950. Voilà pourquoi vous vendre des biscuits est si rentable Pour toutes les grandes entreprises qui fabriquent des bonbons ou des biscuits (cela est valable pour d’autres produits comme les yaourts, les desserts en tout genre, les plats préparés), il y a un département très important appelé le « contrôle de gestion ». Son travail consiste rentabiliser au maximum en abaissant les coûts de production de toutes les façons possibles « Dégrader le produit » Pour les produits alimentaires, le moyen le plus efficace de réduire les coûts est de changer la recette pour utiliser des matières premières beaucoup moins onéreuses. On remplace les ingrédients qui coûtent trop cher par des matières premières moins nobles, ou on modifie les doses des ingrédients de la composition pour abaisser le coût de revient ,très discrètement.

POURQUOI LE SEL EST NOTRE ENNEMI Comme la fumée de cigarette, nous savons que le sel nuit à notre corps, et pourtant la plupart d’entre nous en consommons toujours. Comme c’est le cas de nombreux poisons qui entrent dans notre organisme (nourriture, pollution, produits de beauté, produits d’entretien…) le sel ne nous tue pas instantanément. En revanche, nous en devenons dépendant, ce qui affaibli notre organisme : en plus d’être esclave de cette substance addictive nuisible, nous en réclamons de plus en plus. Nous croyons que le sel est essentiel à l’organisme mais ce dont nous avons réellement besoin ce sont de ses deux composants : le sodium et le chlorure.

Le glutamate monosodique (GMS) présente un danger pour le consommateur - Salubrité et sécurité des aliments - Échelle de crédibilité - Mythes et réalité Le glutamate monosodique (GMS), communément nommé glutamate ou MSG en anglais, est principalement utilisé comme rehausseur de saveur dans l’industrie agroalimentaire. C’est un professeur japonais du nom d’Ikeda qui découvrit cette substance à partir de l’algue Kombu au début du 20ième siècle. Dans la culture alimentaire japonaise, l'acide glutamique est responsable du cinquième goût, l'umami. Il est souvent utilisé, en particulier dans la cuisine asiatique, comme rehausseur de goût. D’ailleurs, la majorité de la production est consommée dans cette partie du monde. Dans sa forme pure, le GMS a l'apparence d'une poudre blanche et cristalline.

Monsanto : Liste des marques et des produits à Boycotter De très nombreux articles de consommation courante sont élaborés à partir de cultures OGM mises au points par Monsanto, géant américain de la biochimie. Bio à la Une fait la liste de quelques unes des marques à éviter afin de ne pas mettre n’importe quoi dans son assiette. Monsanto, titan de la biotechnologie, est tristement célèbre pour les scandales sanitaires à répétition dans lesquels il est mis en cause. On le sait moins, mais les marques qui contiennent des produits Monsanto envahissent nos rayons. Pour mieux savoir ce que l’on met dans son assiette et dans celle de ses enfants, il est bon de connaître les multinationales, propriétaires de nombreuses marques, qui ont recours à des composants Monsanto.

Les dangers du glutamate Le glutamate ou E621 est un exhausteur de goût qui est très largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Pourtant, il présente de vrais inconvénients qu’il faut connaître. Le glutamate monosodique. Vous ne connaissez peut être pas son nom mais vous l’avez forcément déjà croisé, et plus d’une fois. Le glutamate est un acide aminé naturellement présent dans le corps. Sa « version chimique » a été découverte en 1907, pour en faire un additif alimentaire. Le glutamate est un tueur. Lent, mais implacable ! Ses dangers… De nombreuses études tendent à démontrer que le glutamate monosodique (GMS ou MSG), cette simple petite poudre blanche, un exhausteur de goût très largement utilisé dans la cuisine asiatique et qui se cache derrière à peu près 25 noms différents est un poison lent. Irritant du tube digestif, il déclenche une faim mécanique qui pousse à la consommation. Voyons cela de plus près

La FDA admet finalement que la viande de poulet contient de l’arsenic Après des années de balayage de la question sous le tapis, et en espérant que personne ne le remarquerait, la FDA a finalement admis que la viande de poulet vendue aux Etats-Unis contient de l’arsenic, un produit chimique cancérigène et toxique qui est mortel à haute dose. Mais la vérité, c’est de connaître l’endroit d’où cet arsenic provient : il est volontairement ajouté à l’alimentation des poulets ! Pire encore, la FDA affirme que ses propres recherches montrent que l’arsenic ajouté à l’alimentation du poulet se retrouve dans la viande où l’ensemble est consommé par les humains. Donc, depuis les soixante dernières années, les consommateurs Américains qui ont mangé du poulet classique ont avalé de l’arsenic, une substance chimique officiellement reconnue cancérigène. Jusqu’à cette nouvelle étude, l’industrie de la volaille et la FDA ont nié que de l’arsenic ait été donné aux poulets pour finir dans la viande. Arsenic ?

Related: