background preloader

Convergence Alimentaire

Convergence Alimentaire
Les centaines de marques que nous retrouvons sur les tablettes des supermarchés nous donnent l’impression que notre argent va à un nombre aussi grand de compagnies différentes. Or, ça n’est pas le cas: une grande majorité de ces marques appartiennent à une poignée de compagnies. Le graphique suivant donne un aperçu d’où notre argent va réellement (cliquez ici pour une version pleine résolution): Pourquoi cette convergence est-elle néfaste? Cette question est légitime: en quoi le fait que ces marques soient contrôlées par si peu de compagnies est-il une mauvaise chose? N’est-ce pas simplement le résultat fonctionnel de notre système économique?

http://www.convergencealimentaire.info/

Related:  Grandes marques à BoycotterProduits & additifs alimentairesConsommationStandardisation et vide alimentairesAutonomie nourricière

Comment gagner des milliards Chère lectrice, cher lecteur, BNP-Paribas vient d’être condamnée par un tribunal américain à payer 10 milliards de dollars d’amende, sous prétexte d’avoir agi contre les intérêts des Etats-Unis. Eh bien, moi, je dis qu’il faut de toute urgence que la France et l’Europe condamnent Coca-Cola, McDonald’s et Marlboro à 100 milliards de dollars d’amende pour avoir profondément nui à l’intérêt de la France et des Européens. Ce serait de la légitime défense. Si le tribunal a besoin d’aide, je peux constituer très rapidement le dossier qui démontrera les effets catastrophiques qu’ont eu ces entreprises sur la santé des populations européennes, les millions de morts du diabète, d’accidents cardiaques, du cancer. Cela ne mérite-t-il pas une condamnation proportionnée ?

Édulcorant Xylitol E967 wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le xylitol (E967) est un polyol extrait de l'écorce de bouleau, considéré depuis une vingtaine d'années comme un remarquable substitut du sucre classique (saccharose) dans les pays nordiques. Ses nombreux avantages en font une réponse possible aux problèmes de santé publique liés à la surconsommation de sucre.

Près d'un Français sur deux adepte de la consommation "collaborative" 48 % des Français pratiquent la revente d'objets, le covoiturage, le troc ou encore la colocation, et à 63 % pour une raison d'économie financière, selon un sondage TNS Sofres. Près de la moitié des Français (48 %) pratiquent désormais la revente d'objets, le covoiturage, le troc ou encore la colocation, et à 63 % pour une raison d'économie financière, selon un sondage TNS Sofres pour le groupe La Poste. Selon cette étude publiée jeudi, qu'il s'agisse de revendre des objets, d'acheter en première main ou d'occasion, de pratiquer le covoiturage, l'autopartage, le troc, la colocation, la consommation dite "collaborative" n'est plus un microphénomène : désormais, 48 % des Français la pratiquent régulièrement et 32 % disent vouloir s'y mettre, quand 20 % y semblent réfractaires. Au total 8 Français sur 10 pratiquent ou ont l'intention de pratiquer cette nouvelle façon de consommer.

Site de Christian Jacquiau » Les coulisses de la grande distribution Publications » Les coulisses de la grande distribution La France est le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre d’hyper et de supermarchés par habitant. Les richissimes groupes qui contrôlent la grande distribution ont prospéré dans un cadre législatif bâti sur mesure, avec la complicité d’élus trop souvent corrompus. Au nom du mythe des prix bas, les pousseurs de chariots à roulettes ont laissé se mettre en place une machine infernale. Largement responsable du règne de la mal bouffe, de la standardisation de la consommation et de l’appauvrissement économique, la grande distribution s’attaque à présent à de nouveaux secteurs comme la santé, la parfumerie, la beauté, le voyage, l’informatique, la téléphonie et même l’automobile, la banque et les assurances, menaçant de détruire à nouveau des milliers d’emplois. [quatrième de couverture de l'ouvrage] Visite guidée dans les coulisses de la grande distribution…

L'éthique du colibri Les crises écologique, économique, sociale et culturelle que nous traversons, les enjeux auxquels nous sommes confrontés sont sans précédent. La course à la croissance et aux profits illimités épuise les ressources, aliène les personnes, affame les peuples, détruit la biodiversité. L’humanité se trouve à un carrefour.

glutamate monosodic GMS MSG(anglais) Jeudi 11 décembre 4 11 /12 /Déc 08:00 Du GMS dans "AB" : Les produits bio ne sont pas exempts de glutamate Je viens de découvrir en lisant le livre de Corinne Gouget sur les additifs alimentaires que le glutamate monosodique (gms ou msg en anglais) se trouve dans TOUS les produits contenant de « l’extrait de levure » non bio ou dans les ingrédients « arôme… » . Je me suis donc livrée à ce petit jeu qui consiste à lire les étiquettes. La « Nouvelle agriculture » : vraie innovation ou label marketing ? Sur les barquettes, la bobine d’une éleveuse, cheveux blonds et sourire un brin forcé. A côté d’elle, trône une estampille ronde flanquée de quelques feuilles vertes et de deux lettres : NA pour « Nouvelle agriculture ». Celle-ci garantit que le lapin qui repose dans votre barquette fut, au temps où il vivait encore, nourri avec de la luzerne et des graines de lin certifiées non-OGM. Mais aussi qu’il n’a jamais vu la couleur d’un antibiotique. Dans quelques jours, le porc – vendu sous forme de côtes par Super U - aura droit au même cachet. Mais quelle est donc cette nouvelle agriculture ?

La vérité sur les prix en grandes surfaces « Ancien Blog des Brindherbes Engagés L’édition 2012 de ce rapport intègre ainsi pour la première fois une approche analytique des charges, et donc des marges nettes, rayon par rayon, alors que seules les marges brutes étaient recensées jusqu’à présent. Cette instance, qui a publié son premier rapport l’an dernier, a été créée en 2008 pour faire la lumière sur la répartition de la valeur ajoutée dans la filière agroalimentaire, sur fond de tensions récurrentes entre les producteurs et la grande distribution. Les sept grandes enseignes françaises ont été interrogées pour cette étude, à savoir Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Leclerc, Intermarché et Système U. Pour cent euros de chiffre d’affaires, leurs achats vont de 70 euros pour la charcuterie à 75 euros pour produits laitiers, d’où une marge brute allant de 25 à 30 euros. Les coûts salariaux

Agriculture urbaine – Ville verte Vues Intégrer Ajouter à ma playlist Pour s’affranchir de l’emprise de l’industrie agro-alimentaire mondiale, de plus en plus de citadins néerlandais se muent en cultivateurs, faisant pousser des fruits et légumes sur les toits ou en élevant des poissons dans des entrepôts désaffectés. Leur production est bio et, surtout, dans l’esprit du développement durable. Date de première diffusion : Sam., 2 juin 2012, 14h15 De quoi rêvons-nous? Liste des marques de Procter & Gamble Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Procter & Gamble est une compagnie de produits de consommation courante qui possède de nombreuses marques. Marques avec un chiffre d'affaires annuel supérieur à 1 000 000 000 $[modifier | modifier le code]

Chlordécone Chronique d'1scandale annoncé Interdite aux USA depuis 1976 ! En France, dès 1968, la commission « d'étude de la toxicité des produits phytopharmaceutiques, des matières fertilisantes et des supports de culture » avait conseillé l'interdiction du produit en raison de ses dangers potentiels pour la santé humaine et animale. Mais, en février 1972, une autorisation provisoire de commercialisation fut accordée pour une durée d'un an, compte tenu de la pertinence du produit pour lutter contre le charançon du bananier, aussi bien du fait de son efficacité que de la relative faiblesse des quantités à utiliser - qui étaient alors sept fois moindres que celles des pesticides employés précédemment. Cette autorisation provisoire a été consolidée dans les faits jusqu'à ce qu'intervienne, en 1981, l'homologation officielle du Curlone, seconde formulation commerciale à base de chlordécone succédant au Képone. Source : Article Wikipédia :

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur *

Related:  indignez_vousConsommation Raisonnée