background preloader

Art conceptuel

Art conceptuel
Dossiers pédagogiques/Collections du Musée Un mouvement, une période L'Art conceptuel : " Ce qui permet à l'art d'être art " Les artistes et leurs œuvres Sol LeWitt, 5 Part Piece (Open Cubes) in Form of a Cross, 1966-1969 Robert Morris, Card File, 1962 Joseph Kosuth, One and Three Chairs, 1965 Stanley Brouwn, Trois Pas = 2587mm, 1973 Art & Language, Singing Man, 1976 Lawrence Weiner, Stones + Stones. 2 + 2 = 4, 1987 Texte de référence Chronologie Bibliographie sélective Ce dossier s’inscrit dans une série Un mouvement, une période, qui sera régulièrement augmentée dans cette partie du site *À NOTER Les collections du Musée comportent 65 000 œuvres. Pour en savoir plus sur les collections du Musée : www.centrepompidou.fr/musee L'Art conceptuel : "ce qui permet à l'art d'être art" L’Art conceptuel n’est pas un mouvement structuré, ni même une tendance univoque. En résumé, la divergence des deux interprétations dépend de ce que l’on entend par "conceptuel" : l’idée ou la tautologie. Sol LeWitt

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-ArtConcept/ENS-ArtConcept.htm

Related:  Mouvements Art Moderne et ContemporainArt contemporain 1960 à aujourd'huiART : GénéralitésC'est une sculpturevrac

Art cinétique Dossiers pédagogiques - Collections du Musée Un mouvement, une période Éloge de l’instabilité Une histoire d’appellation Les origines Caractéristiques communes et divergences Les artistes et leurs œuvres • Victor Vasarely, Bi-forme, 1962 • Yacoov Agam, Double métamorphose III - Contrepoint et enchaînement, 1968-1969 • Carlos Cruz-Diez, Physichromie n° 506, 1970 • Jésus Raphael Soto, Gran doble escritura (Grande écriture double), 1977 • François Morellet, Néon bilingue et aléatoire, 1971 • Julio Le Parc, Multiple, 1970 • Joël Stein, Neuf trièdres ou Trièdre à 9 cellules, 1963 • Francisco Sobrino, Sculpture permutationnelle, 1967-1968 • Vassilakis Takis, Musicale, 1977 • Piotr Kowalski, Identité (n°2), 1973 Textes de référence Chronologie

Art cinétique Dossiers pédagogiques - Collections du Musée Un mouvement, une période Éloge de l’instabilité Une histoire d’appellation Les origines Caractéristiques communes et divergences Les artistes et leurs œuvres • Victor Vasarely, Bi-forme, 1962 • Yacoov Agam, Double métamorphose III - Contrepoint et enchaînement, 1968-1969 • Carlos Cruz-Diez, Physichromie n° 506, 1970 • Jesús Rafael Soto, Gran doble escritura (Grande écriture double), 1977 • François Morellet, Néon bilingue et aléatoire, 1971 • Julio Le Parc, Multiple, 1970 • Joël Stein, Neuf trièdres ou Trièdre à 9 cellules, 1963 • Francisco Sobrino, Sculpture permutationnelle, 1967-1968 • Vassilakis Takis, Musicale, 1977 • Piotr Kowalski, Identité (n°2), 1973 Textes de référence Chronologie

Le mouvement hip-hop, des émeutes urbaines aux cultures de la rue L’espace est donné, mais les lieux sont rares. L’espace, c’est la nuit, et le lieu c’est l’étoile. Un lieu serait cet événement dans l’espace où pourrait s’accomplir durablement "la vérité dans une âme et un corps" (Une saison en enfer)1. Le hip-hop est un art de la rue mis en lumière par trois principaux types d'expressions : parlées et musicales (rap, raggamuffin, Disc-jockeys...), corporelles (break-danse, smurf, double-dutch...), graphiques (tag, graff....).

Joseph Kosuth Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Joseph Kosuth a étudié de 1955 à 1962 au Toledo Museum School of Arts, en 1963 au Cleveland Art Institute et de 1965 à 1967 à la School of Visual Arts de New York. En 1965, il expose son œuvre One and Three Chairs qui fait de lui l'un des fondateurs de l'art conceptuel. En 1966, il est sélectionné par Marcel Duchamp pour une bourse de la Fondation Cassandra.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Bruce Nauman: Mindfuck | Art in London Le Mouvement Cobra A Bruxelles au lendemain de la guerre, des artistes parmi lesquels les Danois Asger Jorn, Carl-Henning Pedersen, Henry Heerup, Egille Jacobsen, les Belges Christian Dotremont, Joseph Noiret, les Hollandais, Karel Appel, Constant, et Corneille, se réunissent dans le souhait de réaliser leur idéal d'une meilleures société, en pensant que l'expression créatrice pouvait devenir un langage universel. Ils rejettent la culture rationaliste européenne dont la guerre vient de démontrer la décomposition. Ils recherchent dans les formes artistiques les moins contaminées par les normes et les conventions, les signes des expressions primitives : c'est l'art préhistorique, l'art populaire médiéval, l'art naïf, les créations des enfants ou des handicapés mentaux, l'écriture, la calligraphie, qui pour eux sont au plus près de la nature de l'individu, de son psychisme et d'un subconscient au plus proche de son authenticité profonde.

Jacques Villeglé Dossiers pédagogiques Parcours exposition A travers l’usage quasi-exclusif d’un matériau unique – l’affiche lacérée –, Jacques Villeglé a développé une œuvre d’une étonnante richesse formelle. Cette exposition, la première rétrospective en France de l’artiste, avec plus d’une centaine d’œuvres des années 1940 à nos jours, aborde de manière thématique son parcours, depuis l’éclatement typographique et les grandes compositions abstraites colorées des débuts jusqu’aux récentes juxtapositions rythmiques issues d’affiches de concerts.

Classicisme (rationalisme universaliste (la Belle Nature saisie dans son objectivité par la Raison) = l'artiste génial, figure Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le classicisme est un mouvement culturel, esthétique et artistique qui se développe en France, et plus largement en Europe, à la frontière entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715. Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal s'incarnant dans l’« honnête homme » et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection, son maître mot est la raison. La centralisation monarchique, qui s'affirme dès 1630 sous l'autorité de Richelieu d'abord, puis de Mazarin, dépasse le cadre politique pour toucher le domaine culturel.

Le Minimalisme Textes de références Donald Judd, « De quelques objets spécifiques » Art Yearbook, 1965 « La moitié, ou peut-être davantage, des meilleures œuvres réalisées ces dernières années ne relèvent ni de la peinture ni de la sculpture. Jusqu’à présent ces œuvres étaient, de façon plus ou moins lointaine, liées à l’un ou l’autre de ces arts. Le travail a changé, et la plupart des œuvres qu’on ne peut classer parmi les peintures ni parmi les sculptures sont également très différentes entre elles. Elles possèdent cependant quelques traits communs. Le Minimalisme Textes de références Donald Judd, « De quelques objets spécifiques » Art Yearbook, 1965 « La moitié, ou peut-être davantage, des meilleures œuvres réalisées ces dernières années ne relèvent ni de la peinture ni de la sculpture. Jusqu’à présent ces œuvres étaient, de façon plus ou moins lointaine, liées à l’un ou l’autre de ces arts. Le travail a changé, et la plupart des œuvres qu’on ne peut classer parmi les peintures ni parmi les sculptures sont également très différentes entre elles.

ROBERT RAUSCHENBERG, COMBINES Dossiers pédagogiques Parcours exposition Introduction Quand créer est égal à combiner, assembler, intégrer La parodie et ses différents avatars La relation de l’œuvre au temps Bibliographie Art nouveau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Art nouveau est un mouvement artistique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes. Né en réaction contre les dérives de l’industrialisation à outrance et la reproduction sclérosante des grands styles, c'est un mouvement soudain, rapide, qui connaîtra un développement international concomitant : Tiffany (d'après Louis Comfort Tiffany aux États-Unis), Jugendstil[Note 1] (en Allemagne), Sezessionstil (en Autriche), Nieuwe Kunst (aux Pays-Bas), Stile Liberty (en Italie[1]), Modernismo (en Espagne), Style sapin (en Suisse), Modern (en Russie). Le terme français « Art nouveau » s’est imposé en Grande-Bretagne, en même temps que l’anglomanie en France a répandu la forme Modern Style au début du XXe siècle[2]. Apparu au début des années 1890, on peut considérer qu’à partir de 1905 l'Art nouveau avait déjà donné le meilleur de lui-même et que son apogée est atteinte[3].

Marcel Duchamp Dossiers pédagogiques - Collections du Musée Monographies / Grandes figures de l'art moderne L'Œuvre de Marcel Duchamp Biographie de l'artiste Notices d'Œuvres • Les joueurs d'échecs, 1911 • Roue de bicyclette, 1913/1964 • Neuf Moules Mâlic, 1914-1915 • Fontaine, 1917/1964 • Fresh Widow, 1920/1964 • Rotoreliefs n° 11-n° 12, 1935 • La boîte-en-valise, 1936-1941/1968 • Prière de toucher, 1947 Textes de référence • Marcel Duchamp, entretien avec James Johnson Sweeney (extrait), 1955 • Marcel Duchamp, « L'artiste doit-il aller à l'université ? », allocution (extrait) à l'université d'Hofstra, New York, 1960 • Marcel Duchamp, discours au Musée d'Art moderne de New York, 1961, dans le cadre de l'exposition Art of assemblage

Related: