background preloader

Expressionnisme

Expressionnisme
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expressionnisme est un courant artistique apparu au début du XXe siècle, en Europe du Nord, particulièrement en Allemagne. L'expressionnisme a touché de multiples domaines artistiques : la peinture, l'architecture, la littérature, le théâtre, le cinéma, la musique, la danse, etc. L'expressionnisme fut condamné par le régime nazi qui le considérait comme un « art dégénéré ». Description[modifier | modifier le code] L'expressionnisme est la projection d'une subjectivité qui tend à déformer la réalité pour inspirer au spectateur une réaction émotionnelle. Au début du XXe siècle, ce mouvement profondément ancré dans l'Europe du Nord (en particulier l'Allemagne) est une réaction à l'impressionnisme français. Origines[modifier | modifier le code] La Vue de Tolède sous l’orage du Greco, 1595/1610, entre rétrospectivement en résonance avec les œuvres expressionnistes du XXe siècle Filiations[modifier | modifier le code] expressionnisme

expressionnisme Tendance artistique caractérisée par une vision émotionnelle et subjective du monde, qui s'affirme notamment dans le premier quart du xxe s. Voir également : • expressionnisme [cinéma] • expressionnisme [danse, musique] • expressionnisme [littérature] Le terme « expressionnisme » se rattache à l'atmosphère de malaise et de révolte qui a précédé et suivi la Première Guerre mondiale et que les créateurs d'alors ont traduite par une esthétique violente et tourmentée. Si, dans le domaine de la création plastique, on peut employer le mot « expressionnisme » pour désigner toute tendance à l'exagération expressive pouvant exister à toutes les époques et dans toutes les civilisations, au sens strict on l'emploie à propos d'un courant artistique qui s'est épanoui dans un champ chronologique plus restreint, et qui représente l'une des composantes majeures de l'art du xxe s. Avant 1914 Les précurseurs Ensor Toulouse-Lautrec Van Gogh Munch Courants contemporains L'Allemagne Contexte artistique Die Brücke Kline

Der Blaue Reiter (Wikipédia) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La tour de chevaux bleus (Turm der blauen Pferde), Franz Marc, 1913 Der Blaue Reiter (le cavalier bleu) est un groupe d'artistes d’inspiration expressionniste, qui s'est formé à Munich. Ce groupe organise deux expositions (en 1911 et en 1912) et publie un almanach en 1912. Ses acteurs principaux sont Vassily Kandinsky, Franz Marc et August Macke. D'autres artistes comme Gabriele Münter, Heinrich Campendonk, David Burljuk, Alexej von Jawlensky, Paul Klee y ont également participé. Ce groupe est, de peu, postérieur à l'autre grand groupe expressionniste allemand, né à Dresde en 1905 : Die Brücke (le pont). Historique[modifier | modifier le code] La Nouvelle association des artistes munichois (Neue Künstlervereinigung München, abrégé couramment en NKVM) est fondée en janvier 1909, avec Kandinsky comme président[1]. Pendant l'été 1911, Kandinsky a l'idée de constituer un recueil de textes sur l'art moderne rédigé par des artistes[2].

Cinéma expressionniste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cinéma expressionniste est une forme de cinéma qui s'est développée en Allemagne dans les années 1920. Le cinéma expressionniste[modifier | modifier le code] Dans les années 1920, le mouvement dada provoque une révolution dans le monde artistique et les différentes cultures européennes prônent un changement et le désir d'envisager le futur par l'expérimentation d'idées et de styles nouveaux et révolutionnaires. Les premiers films expressionnistes se passaient de gros moyens en faisant usage de décors abstraits, aux motifs géométriques absurdes, et de dessins sur les murs et les planchers destinés à représenter les lumières, les ombres et les objets divers. Les sujets abordés concernaient souvent la folie et d'autres troubles mentaux, la trahison, ainsi que d'autres sujets spirituels, en opposition avec les films que l'on pouvait voir alors, sur des thèmes romanesques et d'aventure. Principaux réalisateurs[modifier | modifier le code]

Une définition simple du mouvement Nom le plus généralement donné au mouvement de rénovation des arts décoratifs et de l'architecture survenu en Occident vers la fin du xixe s. Introduction En 1895, le collectionneur et marchand français d’origine allemande Samuel Bing ouvre à Paris un magasin d'objets d'art et le baptise « L'Art nouveau », reprenant ainsi l'expression créée par la revue belge l'Art moderne, fondée en 1881. Ce terme d’« Art nouveau » sera utilisé pour qualifier les créations des architectes et décorateurs avant-gardistes de la fin du xixe s. et des premières années du xxe s. Le mouvement se manifestera à une échelle internationale, s’étendant de Londres à Vienne et à Chicago. L’emploi de lignes sinueuses, de courbes et de formes organiques représentera l’une de ses caractéristiques majeures. Naissance de l’Art nouveau Vers le renouveau Nouvelles sources d’inspiration L’art d’Extrême-orient L’observation de la nature Caractéristiques principales L’alliance du beau et de l’utile Renouvellement des matériaux Belgique

Première guerre mondiale Die Brücke (Eternels Eclairs) : tableaux de Heckel - Schmidt-Rottluff - Nolde - Pechstein  Éternels Éclairs Définition du mouvement : Die Brücke ( La passerelle ou le pont ) est un groupe d'artistes allemands expressionnistes formé à Dresde le 7 juin 1905. Ses premiers membres, des étudiants d'architecture issus du Jugendstil, influencés par Hermann Obrist étaient : Ernst Ludwig Kirchner, Erich Heckel, Karl Schmidt-Rottluff. Emil Nolde et Hermann Max Pechstein s'y sont associés en 1906, et Otto Mueller en 1910. Die Brücke fut l'un des deux groupes fondamentaux de peintres expressionnistes allemands, l'autre étant Der Blaue Reiter ( Le Cavalier bleu ) formé à Munich en 1911. Les membres de Die Brücke s'isolèrent d'eux-mêmes dans un quartier ouvrier de Dresde et se rapprochèrent du primitivisme. Le groupe fait une première exposition commune à Berlin en mai 1910 et rejoint la capitale peu après. Centre Pompidou Baigneuse en mer, par Erich Heckel Briqueterie, par Erich Heckel Convalescence, par Erich Heckel Homme en marron, par Erich Heckel La lecture, par Erich Heckel Les Peintres

Biographie succincte des personnalités de la constellation surréaliste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] Léo Ferré, (Monaco, 1916 - Castellina in Chianti, Italie, 1993). G[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] Laurence Iché, (Saint-Étienne, Loire, 1921 - Madrid, 2007) Poétesse française. J[modifier | modifier le code] K[modifier | modifier le code] L[modifier | modifier le code] M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code] Pierre Naville, (Paris 1904-1993). O[modifier | modifier le code] Richard Oelze, (Magdebourg, Allemagne, 1900 - Posteholz bei Hameln, Allemagne, 1980). P[modifier | modifier le code] Q[modifier | modifier le code] Raymond Queneau, (1903-1976). R[modifier | modifier le code] S[modifier | modifier le code] T[modifier | modifier le code] U[modifier | modifier le code] Raoul Ubac, (1910-1985).

Surréalisme Première Guerre mondiale « Première Guerre mondiale » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La Première Guerre mondiale (surnommée la Grande Guerre) est un conflit militaire majeur qui eut lieu de 1914 à 1918, surtout en Europe de l'ouest et en Europe orientale et balkanique. C'est une guerre qui a concerné la plupart des pays de l'époque (France, Royaume-Uni, Russie, Japon, États-Unis et colonies), et a mérité le nom de guerre mondiale à partir du début de 1918. C'est aussi une guerre qui a engagé des soldats venant de l'ensemble de la population (la plupart des familles avaient un ou plusieurs membres qui y ont participé) et dans laquelle tous les efforts d'un pays étaient engagés : c'est une guerre totale. Les origines de la guerre[modifier] Annonce de l'attentat de Sarajevo dans la presse américaine le 29 juin 1914 De 1905 à 1914, toute l'Europe se militarise. En 1914, la carte de l'Europe ne ressemble pas à celle des années 2000. L'Empire austro-hongrois déclare la guerre à la Serbie.

Cheval bleu Agence multimédia interactive & multicanale, Création & Conception de sites Internet, Web Agency - YDCA - Yellowdotcomm Agency, l'agence multicanale Cubisme 2 Picasso : des formes inédites Le cubisme est un mouvement qui naît avec le tableau de Pablo Picasso « Les Demoiselles d’Avignon » (New York, MOMA), terminé en 1907. En cherchant à résoudre le problème du clair-obscur, Picasso remplace les zones d’ombres par des grandes lignes parallèles. Ces innovations, qui allaient à l’encontre de toutes les conventions académiques du XXe siècle naissant, ont ému de nombreux contemporains du peintre. Durant l’hiver 1907-1908, Braque, qui avait vu ce tableau à l’atelier de Picasso, s’engage sur la même voie avec le « Le Grand nu ». Désormais, et ce jusqu’en 1914, les deux artistes vont partager un langage neuf. Les Demoiselles d’Avignon, 1907, Pablo Picasso, (New York, MOMA). Braque, protagoniste avec Picasso de la révolution cubiste, arrive à Paris où entre en contact avec la peinture impressionniste et fauviste, en particulier avec l’œuvre de Dufy y Friesz. Le Grand nu, 1907, Georges Braque, (Paris, Centre Pompidou). L’influence de l’art africain

Related: