background preloader

WIKIPEDIA - Responsabilité sociale des entreprises

WIKIPEDIA - Responsabilité sociale des entreprises
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La RSE résulte de demandes de la société civile (associations écologiques et humanitaires) d'une meilleure prise en compte des impacts environnementaux et sociaux des activités des entreprises, qui est née, notamment, des problèmes d'environnement planétaire rencontrés depuis les années 1970. Le concept de RSE n’apparaît qu’à partir des années 1960 dans la littérature consacrée aux entreprises (Social Responsabilities of the Businessman de H. Bowen en 1953, et The Responsible Corporation par G Goyder en 1961)[3]. Il a depuis fait l'objet d'une élaboration théorique chez plusieurs chercheurs anglophones et francophones (voir, notamment les travaux de l'école de Montréal). La RSE est donc la déclinaison pour l'entreprise des concepts de développement durable, qui intègrent les trois piliers environnementaux, sociaux, et économiques. Définition théorique et pratique de la RSE[modifier | modifier le code] Enjeux[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilit%C3%A9_sociale_des_entreprises

Related:  ISO 26000 et responsabilité sociale

Analyse PESTEL Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En stratégie d'entreprise, l'analyse PESTEL est un modèle permettant d'identifier l'influence (positive ou négative) que peuvent exercer, sur une organisation, les facteurs macro-environnementaux. Les six facteurs[modifier | modifier le code] Troubles musculo-squelettiques (TMS) De quoi parle-t-on ? Les TMS représentent un grave problème de santé au travail partout dans le monde et touchent plusieurs millions de travailleurs en Europe. Au-delà de la souffrance humaine, ils sont à l’origine de déficits fonctionnels gênant l’activité professionnelle. WIKIPEDIA - Responsabilité sociale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On appelle responsabilité sociale l'impact subjectif d'une décision dans la société. Elle se rapporte généralement aux conséquences potentielles résultant des actions ou de l'inaction des individus, groupes ou entreprises. Parmi les exemples fréquemment évoqués, on note celui de la responsabilité des entreprises en matière de travail des enfants, qui est une des dimensions du commerce éthique ; ou celui de l'attitude des entreprises face à la santé de leurs collaborateurs. Une personne, un groupe ou une entreprise peuvent mettre en œuvre des initiatives visant à prévenir ou à corriger des dysfonctionnements, et à mesurer leurs actions en la matière.

Épigénétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'épigénétique est l'ensemble des mécanismes moléculaires concernant le génome ainsi que l'expression des gènes, qui peuvent être influencés par l'environnement et l'histoire individuelle. Ces mécanismes peuvent être potentiellement transmissibles d'une génération à l'autre, sans altération des séquences nucléotidiques (ADN), et avec un caractère réversible. Agir sur les conditions de travail, c'est plus de performance ! Satisfaction des salariés, préserver la santé, innover, conduire les changements... Pourquoi agir sur les conditions de travail ? L'action sur les conditions de travail revêt aujourd'hui des enjeux multiples, pour l'entreprise et la société. Au niveau de l'entreprise Préserver la santé des salariés C'est réduire des coûts pour l'entreprise liés aux accidents et maladies professionnelles mais dans une proportion bien plus importante, un ensemble de coûts indirects qui en découlent (absentéisme, remplacement de personnel, turn over, tensions sociales, déficit d'image de l'entreprise, ...). Améliorer la satisfaction du personnel

Économie de fonctionnalité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’économie de fonctionnalité est une forme d’économie collaborative qui vise à substituer à la vente d’un bien la vente d’un service ou d’une solution intégrée remplissant les mêmes fonctions que le bien, voire des fonctions élargies, tout en consommant moins de ressources et d’énergie et en créant des externalités environnementales et sociales positives. Sous certaines conditions, il s'agit donc d'une modalité d'échange revisitée permettant d'intégrer de manière bien plus satisfaisante les enjeux du développement durable à l'activité économique (production et consommation) C’est la recherche normative de gains environnementaux et/ou sociaux qui distingue l’économie de la fonctionnalité de la servicisation (économie des services) classique[1].

« Taux de fréquence et taux de gravité sont les vrais faux amis de la mesure de la performance SSE ». Vous avez comparé les taux de fréquence et de gravité dans les entreprises du CAC40. Pourriez-vous défi nir ces indicateurs et leur finalité ? Le taux de fréquence conventionnel des accidents avec arrêt mesure le nombre d’accidents avec arrêt par million d’heures travaillées pendant une période, qui est souvent annuelle. C’est une défi nition utilisée en France et dans beaucoup d’autres pays. Aux États-Unis, cet indicateur est rapporté à 200 000 heures travaillées. Dans les entreprises, il existe certaines déclinaisons de cet indicateur qui tiennent compte d’autres événements accidentels (accidents déclarés sans arrêt, premiers soins…).

ISO 26000 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La norme ISO 26000 est une norme ISO relative à la responsabilité sociétale des organisations, c'est-à-dire qu'elle définit comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. Elle est publiée depuis le 1er novembre 2010[1]. Juin 2014: l'ISO a décidé d'évaluer fin 2016 l'opportunité de faire évoluer le texte suivant le processus en place au sein de l'organisation. Portée de la norme[modifier | modifier le code]

Related: