background preloader

Manager à l’heure des réseaux sociaux

Manager à l’heure des réseaux sociaux

Google dépasse Microsoft en Bourse, en attendant Windows 8 Le géant de Mountain View grimpe des échelons en Bourse. Avec une capitalisation boursière de 249,13 milliards de dollars lundi à la clôture, la société dépasse maintenant Microsoft. Lundi 1er octobre, l'action Google a terminé la journée à 761,78 dollars, en hausse de 0,96%, avec un plus haut à 764,75 dollars en séance. Un record qui vient placer la valorisation boursière à 249,13 milliards de dollars. Sur le mois dernier, Google est aussi passé devant IBM, dont le poids en Bourse est aujourd'hui de 240,52 milliards. Google confirme ainsi son ascension en Bourse, dont l'une des étapes a été le franchissement du cap des 750 dollars par action le 25 septembre dernier. Avec Android, Google domine près de 70% du marché des systèmes d'exploitation mobile au deuxième trimestre selon IDC. De son côté, si Microsoft a bouclé son année fiscale 2012 sur un chiffre d'affaires record de 74,26 milliards de dollars, en hausse annuelle de 6%, le groupe doit composer avec un marché du PC atone.

Et si on parlait des managers irresponsables ? | Cracking the management code La responsabilité sociétale des organisations (RSO) est sans conteste le nouveau paradigme du management en ce début de XXIe siècle. Cette aspiration à une entreprise plus responsable dans les domaines de l’économie, de l’environnement et du social se décline au sein des équipes avec la promotion d’un “management responsable”. Des managers qui exercent leurs fonctions de façon éthique, respectueuse de l’environnement, et qui sont capables de gérer la diversité de leurs équipes. Cette évolution des attentes envers les entreprises impacte évidemment les écoles de commerce, qui forment les managers de demain. Pour mieux comprendre le phénomène, examinons les travers, les lâchetés, les ratés de l’exercice managérial au quotidien, qui dessinent les contours de l’irresponsabilité en management (1). De la dénégation au mensonge Il y a déni quand on fait comme si les choses n’existaient pas. Le mensonge, c’est travestir les faits, raconter une toute autre histoire. 5) Accepter de dialoguer

Google continue de faire le ménage dans ses services Entamé il y a un an, ce « nettoyage de printemps » comme l’appelle Google se poursuit avec des fermetures de services, mais aussi des fusions, comme celle des espaces de stockage de Google Drive et de Picasa. Sur son blog officiel, Google fait le point sur son « nettoyage de printemps » et dévoile la liste des services qui vont disparaître. C’est d’abord la fonction Adsense dans les flux RSS qui sera indisponible dès le 2 octobre, avant de disparaître complètement le 3 décembre. Le 15 octobre, les Américains diront adieu aux Google News Badges. Picasa et Google Drive ne disparaissent pas mais Google a décidé de fusionner leur espace de stockage. Enfin côté mobile, Places Directory sous Android est désormais intégré à Google Maps et n’est plus disponible dans Google Play.

Faut-il vraiment virer tous les managers ?Le blog Marion Breuleux est responsable du Département Management et efficacité professionnelle chez EFE. Elle développe l’offre de formation en Management et développement personnel et conçoit des conférences sur le management, le management des organisations et les ressources humaines telles que « Quelles stratégies RH face à l’essor des réseaux sociaux? » ou encore la 2e édition de la conférence « Vers la fin du management de reporting » les 26 et 27 mars prochains. Faut-il vraiment virer tous les managers ? À 1re vue, cette question paraît inutilement provocatrice et totalement inconsidérée. Pourtant, si l’on en croit Gary Hamel et son article « Fisrt, let’s fire all the managers[1] », un tel modèle est possible. En réalité, Gary Hamel, qui a, vous l’aurez compris, un goût certain pour la provocation, ne décrit pas une société sans aucun manager. Pour autant et même si cet article a déjà été largement commenté, prenons le temps d’en reprendre les termes essentiels. Évidemment, non !

Viadeo Faites des économies, changez vos (mauvais) managers | econstantblog Dans une enquête récente réalisée auprès de 30 000 employés aux USA, il ressort que ce qui caractérise un mauvais manager ce n’est pas ce qu’il fait mais bien plutôt ce qu’il ne fait pas Les 5 aspects les plus cités dans cette enquête sont : - Incapacité à inspirer ses troupes - Acceptation de la médiocrité - Manque d’une vision claire et de direction - Incapacité à collaborer et à être un bon équipier - Ne pas faire ce qu’il dit Ces managers qui génèrent une mauvaise ambiance au travail, entrainent d’avantage de stress et de maladies coronariennes chez leurs collaborateurs que leurs alter égos moins pénibles. Ils entrainent davantage de démissions dans leur service et de l’ordre de 25 à 30% de comportements contre-productifs chez leurs collaborateurs dans leur organisation. Toutes ces « bonnes raisons » devraient encourager si besoin était à moins de complaisance que l’on en voit habituellement dans les entreprises pour les comportements déviants chez les managers. Like this: J'aime chargement…

Geeklist La stupidité comme mode de management Voilà une étude qui devrait pousser les managers à s'interroger. Un rapport rédigé par les professeurs Andre Spicer (de la Cass Business School, qui fait partie de l'université City University de Londres) et Mats Alvesson (de l'université de Lund, en Suède), suggèrent que la culture au sein des entreprises de services financiers décourage les employés d'utiliser l'ensemble de leurs capacités intellectuelles..... Cela signifie que des questions importantes ne sont pas posées et que les oublis qui en résultent peuvent aboutir à des scandales comme la manipulation du LIBOR. Dans « A stupdity-Based Theory of Organizations », ces deux professeurs vont jusqu'à indiquer que la série de scandales qui a frappé le monde de la finance en 2012 peut être attribuée à une culture largement répandue de la « stupidité fonctionnelle ». Des entreprises au sein desquelles la connaissance prime, comme les banques, ont développé une culture prônant l'attitude « N'y réfléchissez pas, faites-le. ».

Valve Handbook pdf Vers la fin du management de reporting II Mardi 6 décembre 2016 Journée animée par Marion BREULEUX, ABILWAYS DIGITAL Keynote speech Pour être heureux en entreprise, soyons bienveillants !• Bienveillance n’est pas synonyme de gentillesse• Les bienfaits pour l’entreprise• Le droit à l’erreurGaël CHATELAIN, Keynote speaker et Auteur de : « Mon boss est nul… mais je le soigne. Retour d'expérience Le management bienveillant : l’exemple Casino• Pourquoi et comment Casino s'est-il impliqué dans le programme de management bienveillant de ses cadres ? Keynote speechSlow Business : ne travaillez ni moins ni plus mais mieux ! Retour d'expérienceLes vacances illimitées augmenteraient-ellesla productivité ? Passez à l’actionInnovation game : «remember the future»Marion BREULEUX, Digital EvangelistABILWAYS DIGITAL Passez à l’actionCorporate innovation : comment passer à l’action ? Retour d'expérienceQuand startupers et grands groupes innovent main dans la main• Pourquoi développer la sensibilité à l’entrepreneuriat chez vos collaborateurs ?

Related: