background preloader

Le poste de travail collaboratif en mode agile - Partie 1

Le poste de travail collaboratif en mode agile - Partie 1
Le 16 Mai je suis intervenu à la conférence Webcom à Montréal pour aborder l'évolution du poste de travail en entreprise, tirée par les outils collaboratifs et le développement de l'entreprise 2.0. Un débat intéressant dont je reprends ici en deux parties, les principales idées de ruptures qui ont été discutées. Partant du constat qu'en quelques années, les principaux outils collaboratifs mis a disposition du grand public comme Facebook (réseau social), Youtube (vidéos), Flickr (photos), Slideshare (présentations), Foursquare (check-in géolocalisés)... atteignent des centaines de millions d'utilisateurs, pourquoi les mêmes partages sociaux, de vidéos, de photos, de document, d'applications géolocalisées demandent, une fois dans l'entreprise, des efforts important d'adoption et parfois échouent tout simplement? C'est souvent là d'ailleurs que la DSI est perçue comme un empêcheur d'avancer, en ne prenant pas en compte ce nécessaire changement d'habitude qui concerne toute l'entreprise:

http://www.zdnet.fr/actualites/le-poste-de-travail-collaboratif-en-mode-agile-partie-1-39771855.htm

Related:  CollaboratifRSE (réseaux sociaux d'entreprises)

Le poste de travail collaboratif - partie 2... point zéro! Dans la première partie de ce billet, et après s'être libéré des 5 contraintes qui l'empêche d'émerger, le poste de travail collaboratif est vu comme un terminal d'accès aux ressources et espaces partagés par les collaborateurs. Il leur permet de développer de nouveau modes de collaboration et notamment ceux portés par "l'entreprise 2.0". Le terminal, fixe ou mobile, n'est finalement qu'un moyen d’accès et non un conteneur. Car ce poste est virtuel, en ligne dans un Cloud public ou privé, utilise des ressources interopérables et est personnalisé par rapport aux activités de chacun. Mais pour commencer, de quelles fonctionnalités a t-on besoin pour collaborer?

Foursquare cherche à qualifier sa base d'utilisateurs pour se repositionner définitivement en City Guide social C'est un fait, Foursquare peine à décoller en France. Ce n'est, selon l'étude IFOP, que le 25ème réseau social en France en terme de notoriété et le 23ème en terme de fréquentation. Pour autant, sur le plan international, le réseau affiche des chiffres plutôt convaincants. En juin dernier, Foursquare annonçait ainsi : 10 million d'utilisateurs 3 million check-ins par jour 400,000 entreprises utilisant Foursquare comme outil de marketing 358 million de check-ins réalisés à l'extérieur des US Aujourd'hui Foursquare revendique 15 millions d'utilisateurs et doit faire face à une concurrence énorme sur le terrain de la géolocalisation.

Le plein de trucs et astuces pour Google Drive Ça y est, Google a enfin lancé son service de stockage en ligne, le déjà célèbre Google Drive, intégré à l'ex-Google Docs. Tu as peut-être déjà joué avec, ou tu n'as peut-être au contraire pas envie de changer de service, habitué à Dropbox ou toute autre solution. Voici cependant quelques astuces qui pourraient t'intéresser pour en faire plus avec Google Drive. Bien entendu avant de commencer, n'oublie pas que le service est disponible à la fois sur le web, sous forme d'application PC ou Mac, sur smartphones Android, et prochainement sur iPhone, iPad et systèmes Linux. Les astuces suivantes utilisent soit l'interface en ligne, soit l'application Windows.

HCL Technologies: « Nos employés priment sur nos clients ! » « Nos employés d’abord. Les clients seulement après ! » Marc Devillard (Motivation Factory) : Pourquoi l'email va survivre et les réseaux sociaux sont déjà morts Depuis plusieurs années, les acteurs des réseaux sociaux décrètent régulièrement la mort de l’email. Ceci me rappelle le fameux graffiti du métro disant « Dieu est mort. Signé Nietzsche » auquel un autre auteur avait répondu fort justement « Nietzsche est mort. Signé Dieu ». Quelques réflexions sur le poste de travail 2.0 L’évolution du poste de travail est un sujet récurrent… et persistant. Comprenez par là que l’on en parle depuis des années (décennies ?) et que le sujet n’est pas prêt de se tarir vu que les outils utilisés par les centaines de millions de travailleurs du savoir ont à peine évolué en 20 ans. Je n’ai pas la prétention de vous fournir la solution ultime, mais plutôt de vous faire partager mes réflexions dans ce domaine. Pour résumer une longue explication, disons que l’évolution du poste de travail ne consiste pas “que” à changer les outils, mais à accompagner les collaborateurs dans une dynamique de changement, ce qui n’est pas une mince affaire, car les freins les plus puissants sont avant tout culturels.

Archive du blog De l'intérêt de mettre les tâches aux coeur de la collaboration L’email, les outils bureautiques, les applications métier et autres ERP font partie du quotidien des salariés. Formulé autrement : Les travailleurs du savoir passent la majeure partie de leurs journées devant un écran, et plus spécifiquement sur leur application de messagerie. J’ai déjà eu l’occasion de vous expliquer les limites de l’email et le moyen d’en limiter l’usage (Cinq étapes pour tuer l’email), mais comme la situation est grave, je me permets d’en rajouter une couche.

Marc Devillard, Motivation Factory : "Gartner dégonfle la bulle des RSE" Nous l'avons indiqué déjà à de multiples reprises, le Réseau Social d'Entreprise tel qu'il est présenté dans la plupart des cas est selon nous l'équivalent d'un cautère sur une jambe de bois. Prise de position qui nous a valu les foudres des responsables de réseaux sociaux d'entreprise, des éditeurs de logiciels spécialisés, et des médias dédiés à ce sujet. Inutile de rappeler que ces personnes effarouchées ont autant d'intérêt à une discussion franche et ouverte qu'un patron d'abattoir à défendre les végétariens, c’est ce qu’on appelle un conflit d’intérêts.

Gmail : sauvegardez vos pièces jointes dans Google Drive Le webmail Gmail offre quelques possibilités de recherche et de gestion des pièces jointes. Nous avons voulu ici les répertorier et vous inviter à découvrir quelques outils complémentaires. Trouver les messages à pièces jointes dans Gmail La fabrique de la confiance Le mal-être français est réel. Il se manifeste par des états de stress, des dépressions, une consommation d'anxiolytique et même des suicides beaucoup plus fréquents que dans la plupart des autres pays. Depuis l'après-guerre, la hausse considérable de notre niveau de vie ne s'est pas accompagnée d'une amélioration significative du bien-être. Ce n'est pas véritablement une surprise : des informations, disséquées par des milliers de chercheurs, de toutes disciplines, de tous pays, révèlent que le bien-être dépend avant tout de la qualité du lien social. Ce livre porte un message : la défiance est au cœur de notre mal.

'Facebook for Work' : pourquoi ça pourrait marcher Rien n'est encore officiel mais il semble bien que Facebook parte à l'assaut des professionnels, domaine où le géant est en retrait, notamment face à LinkedIn. Selon le Financial Times,le groupe serait sur le point de lancer "Facebook at Work" proposant un outil de conversation entre collègues qui faciliterait les échanges et le stockage de documents de travail. L'approche serait donc de proposer un outil de travail collaboratif.

Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique Attention, c'est du lourd ! Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d'ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n'aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d'un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d'activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l'organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d'infiltrer de manière classique des groupes d'activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d'activistes. Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date.

Peut-on se fier à la « société de défiance » ? Recensé : Yann Algan, Pierre Cahuc, La Société de défiance : comment le modèle social s’autodétruit, Éditions de la Rue d’Ulm, coll. CEPREMAP, 2007. La crise globale, financière et économique, déclenchée au printemps 2007 a placé au centre du débat public mondial le thème de la confiance : confiance dans les relations interbancaires, confiance des ménages et des entreprises dans l’avenir, confiance des marchés dans la signature de la puissance publique [1]. De cette profusion verbale émergent deux problématiques générales : l’importance, qui paraît considérable, de la confiance dans les « démocraties de marché » [2] se manifeste par la disparition de celle-ci ; il semble en outre assez difficile de savoir ce que recouvre exactement cette notion, dont l’usage plastique paraît masquer une grande confusion. La confiance se signale par son absence et demeurerait insaisissable quand elle existe.

Related: