background preloader

10 idées reçues sur la mise en œuvre de vos réseaux sociaux internes

10 idées reçues sur la mise en œuvre de vos réseaux sociaux internes
Surfant sur la vague du « social media » et sur l’explosion des Facebook, Twitter, Myspace etc. de la sphère privée, de nombreuses entreprises ressentent la nécessité de mettre en place un réseau social interne d’entreprise (RSE interne). Là où le réseau social externe va organiser de manière plus interactive et plus conversationnelle les relations entre l’entreprise et ses parties-prenantes au sens large, le réseau social interne induit la modification des modes d’échange au sein de l’entreprise, entre ses salariés, au travers de l’animation de communautés d’intérêt et de pratiques notamment.Si une majorité d’entreprises ne savent pas par quel côté prendre le sujet, force est de constater qu’un certain nombre d’idées reçues planent encore autour de la mise en œuvre des réseaux sociaux internes. Voici les 10 principales idées reçues qui nuisent encore à ce type de projet : 1) La mise en œuvre d’un réseau social interne est une fin en soi. 4) L’utilisation sera riche et naturelle

Patrons et réseaux sociaux : opportunité ou contrainte ? 01net. le 26/11/12 à 07h00 A l’heure où les réseaux sociaux sont désormais systématiquement pris en compte dans le dispositif de communication de l’entreprise, la question de la prise de parole des dirigeants sur ces canaux participatifs émerge. Tour d’horizon des pratiques des différents côtés de l’Atlantique Contrairement aux idées reçues, la frilosité des dirigeants d’intégrer les réseaux sociaux dans leur communication n’est pas l’apanage des Français. Pourquoi une telle frilosité ? Force est donc de constater qu’il existe un véritable décalage entre la présence des marques sur les réseaux sociaux et les prises de parole de leurs dirigeants sur ces mêmes supports. Incarner l’entreprise par une prise de parole en ligne Face à ces craintes exprimées par les dirigeants, quelles sont aujourd’hui les opportunités identifiées qui pourraient faire pencher la balance en faveur d’une prise de parole des exécutifs sur ces outils participatifs ? Vers un avenir plus « conversant » Solène Giard

La mobilité et les réseaux sociaux transforment l'e-commerce, pointe IBM La solution Aristo d’IBM permet aux clientes d’un magasin de mode d’essayer virtuellement des vêtements. Crédit : IBM Pour IBM, la technologie mobile et les réseaux sociaux ont bouleversé les comportements des consommateurs et les entreprises s'appuient sur des solutions telles que Smarter Commerce pour améliorer leur chaîne de valeur. IBM a choisi son centre international de solutions métiers, basé à La Gaude (Nice), pour faire un point sur les logiciels de Smarter Commerce. Cette approche aide les clients à placer le consommateur au centre de leurs décisions et actions, tout au long des processus d'achat, de marketing, de ventes et de services. Le spectre couvert par les logiciels regroupe notamment l'offre WebSphere Commerce et celle acquise avec le rachat de Sterling Commerce. Fiabilité de la famille et des amis pour 42% des acheteurs

Pinterest s'ouvre aux entreprises avec des pages dédiées Le réseau social Pinterest, basé sur le partage d'images tirées du web, vient d'annoncer une nouvelle fonctionnalité qui marque un changement de cap très clair : désormais, il va offrir aux entreprises la possibilité de créer des pages dédiées pour assurer leur promotion. Selon Cat Lee, responsable produit chez Pinterest interrogée par Bloomberg, ces comptes spéciaux doivent permettre aux entreprises de rejoindre et utiliser le réseau social plus facilement. "Tirer le meilleur parti de Pinterest" Pour Pinterest, il s'agit de commencer à intéresser les marques. Le but derrière ce changement est assez simple à comprendre : le site compte attendre un peu moins longtemps que certains de ses très gros concurrents pour commencer à monétiser son audience. "C'est la première étape pour aider les entreprises à tirer le meilleur de Pinterest," explique Cat Lee à Bloomberg. Selon l'agence spécialisée dans l'information financière, beaucoup d'entreprises utilisent déjà le réseau social.

Réseaux sociaux pro, peu efficaces pour trouver un emploi Crédit: D.R Les cadres interrogés par l'Apec jugent les réseaux sociaux professionnels pertinents pour multiplier les opportunités professionnelles mais moins utiles que les actions classiques pour décrocher un emploi. Un peu plus de la moitié des cadres sont inscrits sur au moins sur un réseau social professionnel, et seuls 7% ne s'y rendent jamais. 5% de recrutements réalisés via les réseaux sociaux professionnels Interrogés sur les canaux d'obtention de leur emploi actuel, les cadres recrutés depuis 2008 et toujours en poste dans la même entreprise, indiquent avoir été principalement recrutés suite à leur réponse à une offre d'emploi.

Réussir son marketing Web : les bonnes feuilles : Communiquer sur Facebook - Média "Contrairement aux autres supports publicitaires, le marketing sur Facebook ne se limite pas à créer des publicités et à payer pour leur diffusion. Il est possible de se limiter à cet aspect, mais ce serait passer à côté de ce qui fait la richesse de ce média. En effet, ces communautés autour d'une marque, d'une personne ou d'un lieu qui prennent corps grâce à Facebook ont un intérêt marketing en soi. Elles ont d'ailleurs donné naissance à un nouveau métier, celui des gestionnaires de communauté (ou "community manager" en anglais). "Voir que tel ami a aimé une page, ou un statut, incite en effet un certain nombre de personnes à cliquer sur le lien correspondant" A chaque fois qu'un internaute clique sur le bouton "J'aime", cette information est reprise sur son mur sous la forme d'un lien menant vers la page en question. La gestion d'une page Facebook n'est donc pas aussi simple qu'on pourrait le penser de prime abord. © 19 Editions, 2011

Réseau social d'entreprise : quel avenir pour les français Le rachat de Yammer par Microsoft pour 1,2 milliard de dollars révèle le potentiel financier du marché des RSE. La coexistence de plusieurs réseaux sociaux internes dans l'entreprise pourrait sauver les éditeurs hexagonaux. En mettant 1,2 milliard de dollars sur la table pour s'emparer de Yammer, star montante des RSE, Microsoft a franchi le Rubicon. C'est d'ailleurs plutôt bien joué de sa part, car il a désormais toute liberté pour intégrer une solution au potentiel social tant relationnel que conversationnel qui n'est plus à démontrer dans ses propres offres. Le montant astronomique payé par Microsoft démontre en tout cas, s'il en était encore besoin, le potentiel financier du marché des RSE. Les éditeurs hexagonaux n'ont pas à rougir en termes de fonctionnalités Les éditeurs hexagonaux n'ont certes pas à rougir de la comparaison avec leurs homologues étrangers. La socialisation des applications métier, un enjeu vital pour les RSE

Médias sociaux pro : des intranets avec une interface plus agréables L'EBG organisait son événement « Mobile Social & Big Data » les 14 et 15 novembre 2012 à la Grande Halle de La Villette à Paris. Plusieurs intervenants sont ainsi revenus sur le bon usage des médias sociaux. « Les gens sont des animaux sociaux » comme l'a rappelé James Quarles, directeur régional Europe Moyen-Orient et Afrique de Facebook. Il s'exprimait dans le cadre de l'évènement « Mobile Social & Big Data », organisé par l'EBG les 14 et 15 novembre 2012 à la Grande Halle de La Villette à Paris. Et, de fait, chacun cherche à entrer en relations ou à partager dont un milliard en utilisant le réseau social Facebook. Si les dépenses publicitaires de grandes marques -comme Nike, pris en exemple- migrent de plus en plus de médias traditionnels (la télévision notamment) vers les médias sociaux, il a tout de même rappelé une règle de base : « social is not an objective » [la simple présence sur les outils sociaux n'est pas un objectif]. La croissance de l'univers des applications Facebook

Communautés de pratique : un partage des connaissances idéal La compétitivité d'une enteprise dépend directement de la qualité des connaissances auxquelles ses employés ont accès : être mieux informé que la concurrence est un objectif majeur pour chaque firme. Ce qui explique le succès des outils de partage des connaissances - ou KM. Pour Etienne Wenger cependant - l'un des gourous du collaboratif -, les managers ont une idée bien trop restrictive du partage des connaissances, qui se cantonne souvent à des bibliothèques statiques, des répertoires de documents écrits. Pourtant, "ce sont les savoirs dynamiques qui font la différence - explique posément E.Wenger dans une article de Systems Thinker. Ce qui requiert la participation de personnes totalement immergées dans le processus de création, raffinement, communication et utilisation des connaissances". Un mystérieux lieu d'échange Ces acteurs échangent leurs savoirs - sans même que l'entreprise en soit consciente - au sein de "communautés de pratique".

Communautés de pratique - Créer sa communauté… - Communauté de… - Critères de succès… - Caractéristiques… - Caractéristiques… - [e-management, communautés virtuelles et gestion des connaissances] vulgarisation et pratique Lundi 19 septembre 1 19 /09 /Sep 00:00 Ca y est, vous y êtes... le moment est venu de lancer la communauté de pratique. Voici la check list - issue en partie des travaux du Cefrio - des principaux travaux à réaliser pour lancer efficacement sa communauté de pratique : Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique 1 Jeudi 30 juin 4 30 /06 /Juin 00:00 L'idéal lorsque l'on intègre une communauté de pratique et de pouvoir tour à tour s'approprier un rôle différent. Je vous propose de faire le point sur les rôles qui interagissent dans une communauté de pratique. Quels rôles trouve t-on dans les communautés de pratique ? [ En savoir plus ] Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique 2 Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 00:00 Voici un schéma des caractéristiques des communautés de pratique. Les caractéristiques structurantes d'une communauté de pratique peuvent se définir selon les critères suivants : Fichier pdf / version imprimable

Les réseaux sociaux : l'atout majeur d'Obama 01net. le 06/11/12 à 16h50 Lors du dernier débat télévisé de la campagne présidentielle américaine, le 22 octobre 2012, le Républicain Mitt Romney affirme que la marine n’aurait jamais été aussi réduite depuis 1917. Plus de 50% des Américains sont membres d'un réseau social C’est un bon exemple de ce qui a changé durant cette campagne. Mais les internautes ne se contentent pas de suivre la campagne, ils y participent. Data mining et microtargeting Autre nouveauté dans cette campagne : le développement du data mining (l’exploration de données). Pour lui, un fossé culturel se creuse désormais avec l'Europe à cause du développement du Big data outre-Atlantique. « Leur idée c’est d’être capable de pouvoir analyser votre carnet d’adresse sur un réseau social et de vous donner des indications pour que vous puissiez envoyer vous-même des messages en relation avec Obama.» Le Dashboard : un outil de coordination qui fonctionne comme un réseau social

Fillon et Copé font match nul sur Twitter 01net le 16/11/12 à 14h32 Les deux candidats à la présidence de l'UMP François Fillon et Jean-François Copé ont aussi mené campagne sur les réseaux sociaux mais après quelques escarmouches aucun des deux rivaux n'a réussi à prendre le pas sur l'autre. Les copéistes répliqueront en pointant du doigt l'utilisation par les pro-Fillon d'un compte Twitter anciennement dédié au soutien à la candidature présidentielle de Nicolas Sarkozy (@Sarkozy_2012).

Related: