background preloader

Mieux communiquer: les demandes assertives

Sylvaine Pascual – 3 novembre 2008 – Publié dans: Mieux communiquer Dans le cadre professionnel (ou même personnel), oser demander quelque chose qui nous tient à coeur peut pafois paraître aussi insurmontable que de sympathiser avec une famille de tarentules ou de comprendre la fission de l’atome. A force de vouloir obtenir quelque chose sans oser le demander ou bien de subir passivement un comportement ou une situation, quand la coupe déborde, nous pouvons avoir recours à l’agressivité, à la manipulation ou à la justification excessive. Vous l’avez sans doute remarqué: l’efficacité de cette méthode reste à prouver, car elle peut aboutir sur une fin de non recevoir décourageante et amplifier le conflit latent. La solution, c’est la communication assertive! Quelques notions d’assertivité L’assertivité permet de faire des demandes claires dans le respect de l’intéret de chacun.

http://www.ithaquecoaching.com/articles/mieux-communiquer-les-demandes-assertives-949.html

Related:  gypsyaAssertivitécommunication interpersonnelle Psycomjosephcavallo

Compétences relationnelles: établir ses limites Sylvaine Pascual – Publié dans: Entretenir des relations saines de ne pas les dépasser. En revanche, une personne qui vous tient des propos dévalorisants, qui vous gratifie de toute une collection choisie de noms d’oiseaux, qui vous menace, qui vous maniplue etc. peut très bien franchir allègrement une limite importante à vos yeux. Inutile de vous énerver de plonger à pieds joints dans votre boite à indignation, la limite entre acceptable et inacceptable est à peu près aussi figée qu’un ver de terre un jour de pluie. Du coup, tant que nous n’avons pas exprimé les limites en question, personne ne sait où elles se trouvent et si certains les dépassent, nous en sommes complices par notre absence d’affirmation.

L’assertivité ou communication émotionnelle La communication émotionnelle est une forme de communication privilégiée qui permet de s’exprimer sans violence et avec respect. Elle permet également d’affirmer et de faire connaître ses besoins et ainsi de parvenir à les satisfaire plus facilement. Il est important de faire part de son besoin à l’autre, non pas pour que celui-ci le prenne en charge, mais le simple fait d’en parler est déjà une façon d’y répondre en prenant ses désirs en charge et ainsi en se respectant soi-même. L’autre est alors libre d’y répondre ou de ne pas y répondre.

Recevoir une critique avec grâce et dignité Recevoir une critique fait partie de ces situations relationnelles potentiellement explosives dont nous nous passerions bien. Pourtant, recevoir la critique avec grâce et dignité est relativement simple et bénéficie à toutes les parties. Voici comment faire en 6 étapes. Parmi les terrains minés de la communication, là où les bombes se parent d’atours irrésistibles – charisme, admiration, amitié, amour, promesses etc. ou impressionnants: hiérarchie, pouvoir, influence… Bref de tous les masques de la comédie humaine et ses jeux de pouvoirs; recevoir une critique fait partie des exercices les plus redoutés et souvent nous ignorons comment réagir autrement qu’en réglant le différent immédiatement. Soyons clairs: s’énerver manque de classe, se justifier ou s’excuser version serpillère, c’est pas sexy, essayer de clouer le bec de l’autre a un côté cow-boy de bac à sable assez affligeant, le tout ne résoud rien et nous paye un aller simple pour le triangle de Karpman. 6- Réfléchir à la demande

Wifi neuronal: éviter la perte d’empathie et les relations pourries Nous avons vu dans l’article Wifi neuronal et compétences relationnelles que nous sommes faits pour être empathiques de par l’existence de nos neurones miroirs. Cependant, mis à mal par la société moderne, ils peineraient à fonctionner normalement et seraient responsables d’une partie des relations pourries… Dans cette vidéo passionnante, le journaliste Patrice Van Eersel simplifie pour nous le mécanisme neurones miroirs/neurones moteurs, générateur de l’empathie indispensable à la relation et à la communication. L’imagerie du cerveau montre que nous entrons en résonance par nos neurones miroirs avec notre entourage, et que c’est comme ça que nous éprouvons de la compassion.

Relations: hérisson et paillasson Etes-vous du genre agressif ou soumis? Au lieu de vous cataloguer un peu trop vite, admettons qu’en fait, ce n’est probablement ni l’un ni l’autre! Plutôt un mélange savant et unique des deux, en fonction des circonstances. Partons donc en exploration des comportements hérissons et paillassons, et trouvons le juste milieu… Relations au travail: et la gentillesse bordel?! C’est aujourd’hui la journée de la gentillesse, à l’initiative de Psychologies Magazine. L’occasion de revaloriser une faculté souvent considérée – à tort – comme une faiblesse, un danger, un comportement de bisounours naïf et irréaliste. Alors qu’elle est le pilier d’une élégance et d’un panache relationnels qui sont autant de preuves de courage et de force de caractère que générateurs de comportements positifs.

49 outils webmarketing. Les couteaux suisses du webmarketer! Attention cher lecteur, la présente liste est rédigée et composée par mes soins. J’exerce le métier de chargé de projet en optimisation et marketing pour les moteurs de recherche. Cela implique un certain angle qui aura avantages et inconvénients, j’espère qu’il y en aura pour tous les goûts. Comme on ne peut définitivement pas classer les outils en vrac, voici ce que vous allez retrouver dans cette liste. [list type=check_list]

Ateliers d'écriture : jeux pour écrire Ateliers d’écriture : jeux pour écrire Fiches réalisées par des PE2 de Guebwiller et de Colmar des groupes A et B Support BRAMI Elisabeth, Alphabêtisier, Zad, Bordas Jeunesse. Inventer une bêtise en utilisant le plus souvent possible la lettre de l’alphabet qu’on aura choisie.

Related: