background preloader

Compétence relationnelle: l’affirmation de soi

Compétence relationnelle: l’affirmation de soi
Sylvaine Pascual – Publié dans Bien-être et estime de soi / Entretenir des relations saines Je suis tombée sur cette vidéo presque incroyable d’un chat qui explique clairement et avec un sacré aplomb aux deux crocodiles de son quartier que non, vraiment, là Marcel, là Maurice, vous passez les bornes. Et ce avec une décontraction qui en fait le champion de l’établissement des limites, Le seigneur de l’affirmation de soi. On pourrait croire le greffier capable d’un tel exploit arrogant ou présomptueux, d’une audace qui va bien finir pas lui coûter une patte, voire plus étant donné le gabarit et la nature de l’adversaire. Et pourtant, observez-le, pas un geste inutile, pas de colère superflue genre indignation vertueuse face à ses deux intrus et même pas d’agressivité: un geste ferme et affirmé, c’est tout. Et c’est drôlement efficace. L’affirmation de soi consiste à exprimer et faire entendre ses besoins, envies, opinions etc., avec confiance, assurance et respect de l’interlocuteur. Quand?

http://www.ithaquecoaching.com/articles/competence-relationnelle-laffirmation-de-soi-1453.html

Related:  Process comAssertiveness / AssertivitéCommunicationAffirmation de soigypsya

Test de personnalité process communication - pcm - process com, type de personnalité process com - Motivrh-formation-PCM Vous souhaitez connaitre votre immeuble Process Communication et connaitre les différents types de personnalités qui le compose (histogramme pcm)? Vous souhaitez maîtriser les mécanismes de votre communication et établir une relation positive et fructueuse avec vos interlocuteurs professionnels ou vos relations privées ? Contactez-nous, nous examinerons ensemble les modalités les plus adaptées à votre besoin et nous vous fournirons les éléments officiels pour réaliser votre test de personnalité Process Communication en ligne qui permettra d'établir votre inventaire de personnalité (IDP), votre pyramide (le fameux immeuble Process Communication) et votre livret personnalisé. Motivrh recevra en retour l'ensemble de ces documents et pourra lors d'un RDV vous expliquez en détail les éléments qui composent votre profil de personnalité process communication (PCM).

Le bonheur, c’est les autres! Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux? L’étude a plus longue de l’histoire rapportée par le psychiatre chercheur Robert Waldinger dans une conférence TED, est catégorique, il n’y a qu’une seule chose qui garantit et entretient le sentiment d’être heureux. Ce n’est ni la méditation ni l’argent: ce sont les relations sociales réjouissantes. Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie ? Si nous devions investir aujourd’hui dans un nous-même de demain le plus heureux possible, à quel domaine consacrerions-nous le plus de temps et d’énergie ?

PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE 1er exercice : Observer cette photo => Décrivez là et notez ce que vous voyez : Avez-vous juste décris ce que vous voyez ou avez vous évalué ou interprété cette photo ? Cocher la « bonne » réponse !* « Homme paraissant en colère, avec une chemise bleue » « Homme dégouté en chemise bleue » « Homme brun en chemise bleue très énervé » « Homme cheveux brun portant une chemise bleue » J’ai essayé d’être raisonnable et je n’ai pas aimé! Parce qu’être raisonnable a ses limites et qu’il existe d’autres façons de faire, voici un moyen simple et léger comme une brise d’été de s’autoriser à sortir des normes, se libérer du qu’en dira-t-on, de la crainte du jugement et à oser faire ce qui nous tient à cœur… à notre manière. Je suis tombée sur un billet sur le blog de Manon Blondin qui m’a inspirée. Elle y cite Clint Eastwood “J’ai essayé d’être raisonnable et je n’ai pas aimé”. Ca m’a plu, tant le terme m’accable et me consterne, tant je le trouve décourageant et démoralisant… Etre raisonnable, voilà une expression qui sent le rance des injonctions d’antan, celles de l’enfance où c’est plus simple de brider les impulsions et l’imagination que de laisser la créativité s’exprimer. Etre raisonnable a aussi les relents de naphtaline des choix d’adulte, des vies rangées, proprettes, convenables, ordonnées, maîtrisées, où on est pas là pour rigoler.

Compétences relationnelles: établir ses limites Sylvaine Pascual – Publié dans: Entretenir des relations saines de ne pas les dépasser. En revanche, une personne qui vous tient des propos dévalorisants, qui vous gratifie de toute une collection choisie de noms d’oiseaux, qui vous menace, qui vous maniplue etc. peut très bien franchir allègrement une limite importante à vos yeux. Inutile de vous énerver de plonger à pieds joints dans votre boite à indignation, la limite entre acceptable et inacceptable est à peu près aussi figée qu’un ver de terre un jour de pluie. Du coup, tant que nous n’avons pas exprimé les limites en question, personne ne sait où elles se trouvent et si certains les dépassent, nous en sommes complices par notre absence d’affirmation. Et ce qui commence par un ton désagréable peut alors déraper, l’air de rien, petit à petit, et finir par des insultes.

type personnalité process communication - profil process com - Motivrh-formation-PCM Comment faire pour utiliser la méthode process com sans se tromper ? La première des conditions est d’être en état de ressources… c'est-à-dire se sentir bien avec soi-même, son environnement et les autres. Pour cela nous devons connaître nos besoins et savoir les satisfaire. Selon Taibi Kahler, il existe 6 différents types de personnalité. Chacun de ces types de personnalité a des besoins psychologiques différents. Le point commun que nous partageons tous c'est la nécessité de bien connaître nos besoins et de savoir les satisfaire.

Du triangle de Karpman à l’équilibre relationnel: la triplette prosociale Il semble que la toxicité des relations professionnelles soit directement proportionnelle aux difficultés rencontrées par l’ensemble des salariés, managers et collaborateurs dans un même bateau qui prend, en ces temps difficiles, une eau fangeuse un peu trop vite étiquetée « crise ». Parce que c’est un enjeu collaboratif de taille, voici une triplette prosociale pour rouler de concert vers un minimum d’élégance relationnelle. Pris entre des assortiments glauques de marteaux et d’enclumes en tous genres, qui génèrent de nombreuses peurs, managers et collaborateurs ont vite recours aux rôles relationnels, refuge facile et ordinaire lorsque nous ne savons plus comment obtenir ce dont nous avons besoin. Nous sommes alors gouvernés par des craintes inébranlables qui ont vite fait de se transformer en croyances limitantes exprimées dans toute la palette trop-bon-trop-con: Triangle de Karpman Chassez le naturel, il revient au galop?

12 bonnes pratiques pour que l’on vous écoute vraiment. Vous êtes à fond dans votre présentation et pourtant vous sentez que votre auditoire décroche. Ou bien quand vous partagez une idée importante avec un contact, celui vous paraît distrait, peu impliqué. Notre expert Pascal Le Guern vous dévoile les trucs et astuces pour être sûr que le courant passe. Quand vous prenez la parole, vos interlocuteurs sont exposés plus ou moins consciemment à 3 niveaux de communication. Le verbal : ce que vous dites effectivement, le para-verbal : la façon dont vous le dites, sans oublier le non-verbal : vos postures et mouvements. Les 7 attentes impossibles Quel est, selon vous, le meilleur moyen de vivre une vie remplie de déceptions et/ou de frustrations ? Bon, en lisant le titre de ce billet, je pense que la réponse sera vite trouvée. Voici l’un des principaux pièges dans les rapports humains : les attentes impossibles. Qu’il s’agisse d’attendre que l’autre change, qu’il devine ce que vous pensez, qu’il s’intéresse à vous ou qu’il comprenne ce que vous voulez dire, il y a tout un tas de situations où les doux rêves de chacun sont pris pour une réalité… qui n’en est pas une. La seule issue possible se situera alors quelque part entre la frustration légère et la grosse déception (ou vice-versa). Je vous propose aujourd’hui de faire un zoom sur sept des attentes impossibles les plus courantes.

Mieux communiquer: les demandes assertives Sylvaine Pascual – 3 novembre 2008 – Publié dans: Mieux communiquer Dans le cadre professionnel (ou même personnel), oser demander quelque chose qui nous tient à coeur peut pafois paraître aussi insurmontable que de sympathiser avec une famille de tarentules ou de comprendre la fission de l’atome. A force de vouloir obtenir quelque chose sans oser le demander ou bien de subir passivement un comportement ou une situation, quand la coupe déborde, nous pouvons avoir recours à l’agressivité, à la manipulation ou à la justification excessive. Vous l’avez sans doute remarqué: l’efficacité de cette méthode reste à prouver, car elle peut aboutir sur une fin de non recevoir décourageante et amplifier le conflit latent. La solution, c’est la communication assertive!

Related: