background preloader

Mémoire de l'eau

Mémoire de l'eau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d'une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec certaines substances conserve une empreinte de certaines propriétés de celle-ci alors même qu'elle ne s’y trouve statistiquement plus[Note 1]. Le résultat d'une série d'expériences réalisées pour valider cette hypothèse est alors présenté par les tenants de l'homéopathie (qui pratique une dilution très importante des principes actifs) comme une validation scientifique de celle-ci. La reproduction de l'expérience par des chercheurs anglais ayant donné un résultat négatif[2], et aucune explication satisfaisante n'ayant été proposée, les chimistes estiment que le concept de mémoire de l'eau n'est qu'un artefact expérimental. La publication dans Nature[modifier | modifier le code] Un protocole expérimental controversé[modifier | modifier le code] Related:  Homéopathie

Jacques Benveniste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Benveniste (12 mars 1935 - 3 octobre 2004), est un médecin et immunologiste français, connu du grand public pour avoir publié en 1988 des travaux de recherche sur la mémoire de l'eau donnant naissance à une controverse. Biographie[modifier | modifier le code] À partir de 1965, il travaille à l'Institut de recherche sur le cancer du CNRS, puis, en parallèle, devient chef de clinique à la faculté de médecine de 1967 à 1969. Il atteint la notoriété en 1971 par la découverte d'un facteur activateur des plaquettes sanguines, le PAF-Acether. En 1973, il entre à l'INSERM où il poursuivra le reste de sa carrière. Jacques Benveniste décède à l'âge de 69 ans lors d'une opération du cœur, le dimanche 3 octobre 2004. La "mémoire de l'eau"[modifier | modifier le code] Cette publication déclenche de fortes réactions dans la communauté scientifique internationale. Critiques et contestation[modifier | modifier le code] Note :

La « mémoire de l'eau » : appel aux scientifiques La thèse du chercheur Jacques Benveniste (l’eau pourrait conserver l’empreinte électromagnétique des molécules) fut au centre d’une controverse mondiale. Un ancien collaborateur du chercheur, Francis Beauvais, n’en démord pas : il s’est bien passé quelque chose lors de ces expériences, mais pas ce que Benveniste croyait. Il tire les leçons du travail effectué et propose une interprétation “quantique” des observations du savant. Nous appelons les scientifiques à nous faire part de leurs interprétations et à nous signaler d’éventuels cas similaires ou proches. Après avoir lu cet article, pouvez-vous nous dire si vous avez déjà été confronté personnellement à des expériences qui (les explications triviales ayant été écartées) : étaient difficilement reproductibles en dehors du labo d’origine ; "marchaient" moins bien à l’aveugle ; "marchaient" mieux avec une personne donnée ; étaient perturbées par la présence de certaines personnes ; etc. (Article paru une première fois dans Ouvertures n° 3)

Coronavirus : un nouveau paradoxe pour l’homéopathie Alors que le coronavirus se répand rapidement, la recherche de médicaments efficaces est au centre de toutes les attentions. Dans ce contexte, un épisode particulier a mis en lumière l’un des nombreux paradoxes de l’homéopathie. Tout a commencé le 28 février 2020 par un message posté sur Twitter par Hans-Peter Portmann, un homme politique suisse. Celui affirmait que Oscillococcinum, le produit homéopathique le plus vendu au monde, devait permettre d’affaiblir une infection à coronavirus car, ajoutait-il, il est efficace contre la grippe qui fait partie de la même famille de virus. Une valse de tweets va s’ensuivre. Et pourtant, si on suit la logique homéopathique, une telle déclaration est incompréhensible. Le paradoxe est là. Ce dilemme explique peut-être l’embarras évident de Boiron et sa très grande discrétion sur ce que pourraient apporter ses produits dans cette période d’épidémie.

tôt Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] En ancien français tost, du latin populaire [1] tostum, neutre pris pour adverbe de tostus (« grillé, rôti, brûlé »), participe passé de torrere (« griller, rôtir ») ; le mot a dû signifier d'abord « chaudement » d'où « promptement ». → voir tosto, en italien. Adverbe[modifier | modifier le wikicode] tôt /to/ invariable Moment jugé antérieur au moment habituel. Synonymes[modifier | modifier le wikicode] Antonymes[modifier | modifier le wikicode] tard (1) Dérivés[modifier | modifier le wikicode] Expressions[modifier | modifier le wikicode] Traductions[modifier | modifier le wikicode] Prononciation[modifier | modifier le wikicode] /to/France : écouter « tôt [to] » Homophones[modifier | modifier le wikicode] tau, taux Références[modifier | modifier le wikicode]

Jacques Benveniste memoire de l eau Jacques Benveniste Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas comprendre ... Mais, au delà d'une certaine dilution le phénomène ne disparaît pas, comme on devrait s'y attendre. - Dans les années quatre-vingt dix, tout le monde, loin s'en faut, ne s'est pas satisfait de l'excommunication de Jacques Benveniste et, avec lui, de toute notion apparentée à la "mémoire de l'eau". ...Vous avez bien lu ce mot, en rouge. ...Cet article fait suite à un papier d'une page publiée en Angleterre dans le numéro du 15 mars 2001. ...Nous ne ferons pas l'historique des tribulations de Benveniste, depuis douze années, que j'ai pu suivre, en tant qu'ami, pratiquement au jour le jour. ...Au passage, une simple remarque, imaginée d'ailleurs par Souriau. ...Quelle pourrait être le lien avec une expérience d'immunologie ou de biologie ? - Eh bien moi, je ne sais pas pourquoi l'eau est liquide à la température ordinaire, et cela ne m'empêche pas de dormir ! ...C'est une optique. ...Qui bougera ? - Arrêtez.

Masaru Emoto, la mémoire de l'eau Espace scientifique La Mémoire de l’EAU (travaux du Dr Masaru Emoto- Docteur en Médecine Alternative au Japon) Nous aimons la Nature et les Eléments, aussi nous nous devons de présenter les exceptionnels travaux du Dr Masaru EMOTO sur « la Mémoire de l’Eau ». Nous vous conseillons de lire et de regarder les magnifiques formations cristallines qu’il présente, et les idées novatrices qu’il nous suggère. Masaru Emoto est né en 1943 à Yokohama. Si nos photographies des « Emanants » ne sont perceptibles que par notre « intuition » des mondes invisibles et des énergies, les photos des cristaux d’eau gelés à laquelle on a donné une information, sont des preuves « réelles » et quantifiables », qu’il existe une conscience énergétique dans l’Eau, et qu’elle est sensible au champ de la conscience humaine. Car si un beau cristal se forme, cela signifie que l’eau est pure. « Qu’est-ce que l’Hado/Chi ? « Toutes les substances sont formées par une combinaison d’atomes. La Génodique et les Protéodies

L’avis de la Haute autorité de santé : l’homéopathie jugée inefficace et sans intérêt pour la santé publique Face à l’exigence croissante d’une médecine fondée sur les preuves, les partisans des médecines dites alternatives ou complémentaires se défendent en affirmant que leurs pratiques, du fait de l’individualisation du traitement selon le patient, ne se prêtent pas bien à l’évaluation : « on soigne le malade, pas la maladie ». Devant la commission de la Haute autorité de santé (HAS) chargée de l’évaluation de l’homéopathie, le représentant du Syndicat national des homéopathes français (SNMHF) a affirmé que l’approche homéopathique part des symptômes « afin d’établir la correspondance la plus précise possible avec les symptômes expérimentalement provoqués par une substance diluée qui deviendra le médicament homéopathique du patient selon le principe de similitude » [1]. L’évaluation de la Haute autorité de santé (2019) L’homéopathie regarde les horreurs de l’allopathie, Alexander Beydeman (1826-1869). L’Association espagnole de pédiatrie Sur le site www.nhs.ukTraductions par nos soins

Données ouvertes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Donnée. Selon les pays, une part plus ou moins importante de la donnée publique est mise à disposition de tous dans le champ des données ouvertes. Ce mouvement est en expansion Les données ouvertes à la Loupe Autocollants utilisés par les militants des données ouvertes Une donnée ouverte est une donnée numérique d'origine publique ou privée. L'ouverture des données (en anglais open data) représente à la fois un mouvement, une philosophie d'accès à l'information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables. Elle s'inscrit dans une tendance qui considère l'information publique comme un bien commun (tel que défini par Elinor Ostrom) dont la diffusion est d'intérêt public et général. En Europe et dans certains pays, des directives et lois imposent aux collectivités de publier certaines données publiques sous forme numérique. Remarque : Le présent article est généraliste.

Masaru Emoto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Emoto. Masaru Emoto (江本 勝, Masaru Emoto?), né le 22 juillet 1943, est un auteur japonais connu pour sa théorie sur les effets de la pensée et des émotions sur l'eau. Biographie[modifier | modifier le code] Après avoir suivi des études en relations internationales à l'université de Yokohama, il a créé IHM Corporation à Tokyo en 1986. Il a publié plusieurs ouvrages présentant des clichés de cristaux de molécules d'eau. En 2006, Emoto a publié avec Dean Radin une étude randomisée à double insu sur 2000 sujets japonais, qui mettait en évidence une capacité d'influencer l'aspect esthétique des cristaux de molécules d'eau, et ce malgré la distance qui les séparait des spécimens, qui étaient en Californie[1]. Critiques[modifier | modifier le code] Les travaux d'Emoto n'ont jamais été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture. Publications[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code]

Les imposteurs de la Science - La mémoire de l'eau -Jacques Benveniste Le 30 juin 1988, la revue scientifique Nature sort un scoop : l'eau serait capable de conserver la mémoire des molécules d'une substance qu'on y a dilué, sans que la molécule soit elle-même présente dans l'eau. Si l'information ne venait pas d'un chercheur brillant, personne ne l'aurait prise au sérieux. Mais voilà : Jacques Benveniste, auteur de l'article, n'a rien d'un plaisantin. Médecin et biologiste, directeur d'une unité de recherche à l'Inserm, il est entre autres le découvreur d'un des principaux médiateurs de l'inflammation, le PAF-acéther. Pour les partisans de l'homéopathie, cette découverte est inespérée : si l'eau diluée à l'extrême peut avoir un effet, cela justifierait le mécanisme d'action des médicaments homéopathiques. Comment a procédé Benveniste pour son expérience ? Des tubes avec diverses dilutions sont numérotés de manière aléatoire et mis dans une enveloppe adhésive fermée. Des doutes qui grandissent Au fil des mois, les soupçons de fraude s'accumulent.

Homéopathie, automédication et approche rationnelle Laissons de côté quelques questions récurrentes, bien que tranchées depuis longtemps, dans la controverse qui entoure l’homéopathie. Ainsi, savoir « quel pourrait être le mode d’action de l’homéopathie ? » est une question vide de sens tant que l’on n’a pas d’abord montré l’existence d’une action à expliquer. Or, suffisamment d’études et de métaanalyses ont démontré, sans qu’il faille les recommencer éternellement, que l’homéopathie n’avait pas d’effet supérieur à celui d’un placebo. Attirons plutôt l’attention sur un élément nouveau : le développement inéluctable de l’automédication modifie les données de cet éternel débat. Le développement de l’automédication La France s’est lancée résolument dans le déremboursement d’un grand nombre de médicaments, certains à effet purement placebo, d’autres à effet indiscutable et démontré. L’homéopathie : non scientifique et dangereuse Un patient atteint de choléra expérimente des remèdes. Automédication et approche rationnelle Références

Louis-Claude Vincent Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis-Claude Vincent Louis-Claude Vincent, né le au Puy-en-Velay et mort le à Marsat, est un ingénieur hydrologue français, diplômé de l'École Supérieure des Travaux Publics (Promotion 1925). Il a également publié des essais. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fondateur de la bio-électronique en 1948[1]. Il est professeur en hygiène alimentaire dans un établissement libre d'enseignement supérieur à l'École d'anthropologie de Paris entre 1955 et 1960, où il donne notamment des cours sur les boissons[2]. Il est le cofondateur de la Société Internationale de Bio-Électronique Vincent (S.I.B.E.V) avec le médecin allemand le Dr Franz Morell. Bibliographie[modifier | modifier le code] Bio-Electronique Vincent - Évolution de 1952 à 1986, Éditions Stec, 1979.Traité de bio-électronique, Éditions Stec, 1979.Le paradis perdu de Mu, Éditions de la Source, 1969.Aperçu sur la bio-électronique, Pacomhy, 1954.

La mémoire de l'eau prouvée scientifiquement par Marc Henry Le problème que vous évoquer avec le lien renvoie au dilution du principe actif de produit homéopathique. En effet, si on dilue beaucoup, on ne trouve plus trace chimique de l’élément. Mais attention, l’homéopathie ne prétend pas fournir un principe actif chimique comme l’allopathie. Le sujet de l’homéopathie, c’est de savoir si l’eau est capable de stocker une fréquence pouvant agir sur l’eau de notre corps. La réponse est oui : l’eau peut stocker des informations de fréquences, cela à été prouvé par les tenants de la science moderne. Là ou le sujet peut faire débat,c’est sur l’entrée en raisonnance de cette fréquence mémorisé par l’eau avec notre corps et nos cellules via l’eau corporelle. La mémoire de l’eau dépasse notre faculté de compréhension de notre monde.... la vérité dépasse souvent la fiction.... je suis bien obligé de l’admettre.... malgré ma nature sceptique, je reconnais que l’homéopathie est capable de fonctionner.

Related: