background preloader

Emploi en 2025 : "Seuls les plus intelligents, créatifs et adaptables s’en sortiront"

Emploi en 2025 : "Seuls les plus intelligents, créatifs et adaptables s’en sortiront"
Entretien | Insertion pro Propos recueillis par Isabelle Maradan | Publié le En quoi les progrès de la biotechnologie pourraient-ils bouleverser le recrutement dans les années à venir ? Les technologies NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) serviront à mieux recruter. Peut-on vraiment prévoir l’ampleur des changements à venir ? Les bouleversements dans les années qui viennent seront sans commune mesure avec ce que nous avons connu. Les bouleversements dans les années qui viennent seront sans commune mesure avec ce que nous avons connu. Que prédisez-vous d'ici quinze à vingt ans ? En 2030-2035, on interdira les voitures conduites par des gens. Comment les écoles et les universités peuvent-elles aider leurs étudiants à s’adapter à ces évolutions ? Aujourd’hui, la formation initiale est inadaptée. Vous êtes non seulement chirurgien de formation mais aussi diplômé de Sciences Po, d’HEC et de l’ENA. Le système éducatif était moins décalé dans le passé. Related:  Système et inégalités scolaires`test 1014

Pourquoi dois-je aller à l’école ? (1) Zoé Barbé est une lycéenne qui s’est présentée dans nos locaux du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI) il y a peu. Avec une frustration sur l’éducation telle qu’elle lui était proposée aujourd’hui, mais aussi un rêve magnifique de tout changer. Après une discussion intense, elle nous a fait parvenir une longue lettre afin de mieux « expliquer son rêve ». C’est cette lettre que nous avons transmise à The Conversation France pour la publier en deux parties. Afin de montrer que rien n’est impossible. La lettre de Zoé Depuis l’âge de 13 ans, l’école a perdu tout sens à mes yeux. Une boîte qui ne permet pas la créativité, la diversité, la liberté, l’exploration et, le plus important, le questionnement. Quel est le but de l’école si elle ne nous permet pas d’explorer, d’exprimer notre créativité et d’élargir notre esprit et notre cœur ? Je suis en train de mourir intellectuellement à l’école. Cela ne signifie pas que ce cours m’ait appris quelque chose. Changer le monde

La réalité augmentée va-t-elle changer notre vision du monde? Une application chez Renault de la réalité augmentée par Diotasoft Diotasoft © Diotasoft L’expression n’est pas encore entrée dans notre vocabulaire. Mais cela ne va pas tarder tant l’industrie semble prête pour nous plonger dans un nouvel univers composé à la fois du monde réel que nous connaissons et du monde virtuel dans lequel nous naviguons aujourd’hui via Internet et les autres applications de l’informatique en réseau comme le courrier électronique ou le guidage GPS. Demain, c’est à dire dès l’an prochain, ces deux mondes vont se superposer pour nos offrir ce que les spécialistes appellent la « réalité augmentée ». Ce vocable froid masque ce qui pourrait représenter non seulement une révolution technologique mais aussi une transformation profonde du fonctionnement de notre cerveau et de nos relations avec les autres. De notre rapport au monde, en somme... Application de réalité augmentée sur iPhone Glogger © Wikimedia Commons Rien que cela ! Comment fonctionne la réalité augmentée ?

Le décrochage scolaire à la baisse Décrétée grande cause nationale, la lutte contre le décrochage scolaire produit ses premiers effets, notamment dans l’académie de Poitiers. Le nombre d’« exclus » du système y a diminué de 40% entre 2014 et 2015. Explications. Le slogan a changé, pas l’intention. Les chiffres ont baissé, pas la mobilisation. Dix jeunes à Booster La liste de tous les dispositifs serait ici trop longue à détailler. Pas de résultats disponibles, en revanche, pour le programme Booster, initié par l’association Unis Cité. Homo technicus: un futur hallucinant! Les convergences entre le monde biologique et technologique vont rendre possible un nouvel âge, celui de l'hybride homo technicus. Après le débat sur la mort médicalement assistée, se profile celui de la vie "médicalement" augmentée. Jusque-là, la recherche biomédicale a été aisément justifiée par une finalité de traitement, dans le sens d'une amélioration ou d'une normalisation. En neurologie par exemple, la technologie permet d'améliorer les symptômes de la maladie de Parkinson par des impulsions électriques intracérébrales, de retrouver l'audition au travers d'implants cochléaires - une neuro-prothèse - reliés au cerveau, ou de traiter des dépressions graves par des ondes magnétiques trans-crâniennes. Les prouesses de la recherche fondamentale Dans les laboratoires, la recherche fondamentale fait encore plus de prouesses. Mais la réelle révolution est l'algorithme auto-apprenant, et les ordinateurs neuromorphiques, donnant «naissance» à une vraie intelligence artificielle.

Compte rendus Georges Felouzis, Christian Maroy, Agnès van Zanten, 2013, Les marchés scolaires. Sociologie d’une politique publique d’éducation, Paris, PUF, 217 pages Les auteurs de cet ouvrage partent de cette réalité nouvelle que les marchés scolaires sont un mode d’organisation et de régulation de l’enseignement qui se repère aujourd’hui à des degrés variables dans de nombreux pays. Ces marchés résultent de politiques qui visent à promouvoir, dans le cadre de la scolarité primaire et secondaire, le libre choix de l’école par les parents et la concurrence entre établissements comme moteurs d’une meilleure efficacité des systèmes éducatifs. On trouve cependant peu d’ouvrages francophones sur les marchés scolaires, en comparaison des nombreuses publications qui portent sur cette question dans la littérature scientifique de langue anglaise sur l’éducation. Tout d’abord, que faut-il entendre par “marchés scolaires” ? Brigitte Monfroy, CLERSE UMR-8019, MESHS Lille Références bibliographiques S.

Transhumanistes sans gêne L’homme percera-t-il un jour le secret de son cerveau ? Dans vingt ans, cinquante ans, un siècle ? Les spéculations les plus aléatoires circulent. Cette quête apparaît comme la prochaine frontière de l’homme, celle qui lui permettra de se dépasser, prétend le mouvement transhumaniste. Les efforts de la recherche tendraient à les conforter. C’est l’incroyable défi du Human Brain Project, initié par le neurobiologiste Henry Markram, associant treize centres de recherche en Europe et réclamant un milliard d’euros sur dix ans. «Matrix» et «Avatar» Une vieille lune qu’on pensait cantonnée à la littérature de science-fiction. Le transhumanisme, frange extrême de la cyberculture californienne, professe que l’humanité se trouverait au seuil de la plus grande transformation de son histoire. Ce courant de pensée radical se développe dans la Silicon Valley, en pleine révolution numérique. Défiance de la chair Devenir un homme d’acier préconisait déjà le futuriste Marinetti dans les années 20.

Maux d'école sans remèdes ? LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Par Gilles Bastin L'école française se porte mal. La prochaine rentrée des classes, avec ses troupes nombreuses d'enfants rejoignant leurs maîtres, donnera bien l'occasion de quelques clichés émouvants, mais elle ne pourra faire oublier le malaise qui mine cette institution : rythmes scolaires peu adaptés, crise des vocations professorales, faible efficacité de l'éducation dispensée aux élèves, inégalités de traitement entre ceux formés dans les établissements d'élite et les autres en sont quelques symptômes. Les enquêtes PISA (Program for International Student Assessment) menées par l'OCDE depuis 2000 traduisent à leur manière cette crise éducative. Portant sur 65 pays et mesurant de façon homogène les compétences acquises par les élèves de 15 ans en lecture, mathématiques et sciences, ces enquêtes placent la France en piètre position : 22e en mathématiques et en lecture, 27e en sciences ! Faut-il s'en étonner ?

Le transhumanisme n'est pas un humanisme FIGAROVOX/TRIBUNE - A l'occasion du 1er colloque international sur le transhumanisme en France, Théophane le Méné s'interroge sur les dérives de la volonté humaine de toute-puissance. Théophane Le Méné est journaliste. Il écrit pour Causeur et FigaroVox. C'est aujourd'hui que s'ouvre 1er colloque international sur le transhumanisme en France, sous la houlette de l'Association Française Transhumaniste. La course à la technologie est désormais lancée au point que l'intelligence artificielle est largement préférée à l'intelligence humaine. Ici un homme bionique exposé au Science Museum de Londres et réalisé avec des prothèses et des organes de synthèse, là un Kevin Warwick qui s'est implanté lui-même des puces électroniques pour pouvoir communiquer avec des ordinateurs et des machines en utilisant son système nerveux. Ce qui fait rêver les uns fait redouter les autres.

Les marchés scolaires | Sciences Po observatoire sociologique du changement Georges Felouzis, Christian Maroy, Agnès van Zanten Georges Felouzis, Christian Maroy, Agnès van Zanten, Les marchés scolaires, Puf, collection "éducation et société", 228 pages, ISBN : 978-2-13-058115-4. Parution le 28 août 2013. Cet ouvrage analyse les politiques de marché scolaire dans plusieurs pays. En distinguant trois types (les marchés privés, les quasi-marchés et les marchés officieux), il s’intéresse à ces marchés en action en prenant en compte la diversité des contextes locaux et l’évolution des dynamiques au fil du temps. Transhumanisme : L’idéologie dominante Les travaux de Lucien Cerise ont permis de manifester l’émergence de cette nouvelle synthèse de la philosophie moderne qu’est le “Transhumanisme”. S’il s’agissait de nouveaux développements purement intellectuels du positivisme, son intérêt serait mineure, mais cette théorie unifiante habite l’esprit de nombreux décideurs influents qui n’hésitent pas à envisager une redéfinition de l’homme dans un proche avenir. La technicisation de notre quotidien par ce qu’on appelle les techno-sciences (outils numériques, sciences de l’information, sciences neurocognitives, nanotechnologies) constitue une sorte de tsunami qui progresse inexorablement. Ce progrès technique impressionne par son efficacité et sa rapidité. Il est d’autant plus accepté que l’homme contemporain refuse de plus en plus ses limites et ses faiblesses naturelles. Il acquière une légitimité quand il promet une « meilleure qualité de vie ». A. Le terme « transhumanisme » (symbole h+) n’apparaît qu’en 1957. B. C. Mourra-t-il ? D.

Les politiques d'éducation (3e ed.) | Sciences Po observatoire sociologique du changement Agnès van Zanten, 2014 pour la 3ème édition, Les politiques d'éducation, Presses Universitaires de France, collection « Que sais-je ? », 128 p. ISBN : 978-2-13-063253-5. Les politiques d’éducation concernent directement près de 15 millions d’élèves et d’étudiants, plus de 800 000 enseignants et environ 260 000 membres du personnel administratif, technique, d’éducation et de surveillance, de la maternelle à l’Université, et s’appliquent à une grande variété de domaines, de la formation des enseignants à l’évaluation des apprentissages des élèves. Les missions assignées au système scolaire se multiplient en même temps que les critiques à son encontre. Les réformes se succèdent, laissant pourtant le sentiment d’une inertie profonde des structures et des pratiques. Chapitre I – Approches, modèles, et démarchesL’apport des analyses historiques et sociohistoriquesLes analyses sociologiquesLes analyses des politiques publiques

Hawking : "L'intelligence artificielle pourrait signer la fin de l'humanité" TERMINATOR. Pour le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, l’ambition des hommes à vouloir créer à tout prix une intelligence artificielle complète pourrait leur être fatale. "Les formes primitives d'intelligence artificielle dont nous disposons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle autonome pourrait signer la fin de l’humanité", a affirmé le professeur lors d'un entretien accordé à la BBC. Le problème est bien l’autonomie à laquelle pourrait accéder l’intelligence artificielle qui éliminerait de fait l’humain de la course au progrès. "Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule, et se redéfinirait de plus en plus vite." Stephen Hawking rejoint ainsi les déclarations récentes du milliardaire Elon Musk qui avait qualifié de "menace existentielle" le développement immodéré des techniques d'intelligence artificielle (voir lien ci-dessous).

Related: