background preloader

ERATOSTHENE

ERATOSTHENE
1 - Les observations d'ÉRATOSTHÈNEEn 205 avant J.C., le grec ÉRATOSTHÈNE, alors Directeur de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie en Égypte, propose une méthode purement géométrique pour mesurer la longueur du méridien terrestre (circonférence passant par les pôles). Il va partir de l'observation d'ombres portées faites en deux lieux, Alexandrie et Syène (aujourd'hui Assouan), éloignés d'environ 800 km (distance estimée d'après le temps mis par des caravanes de chameaux pour relier ces deux villes !), au moment du solstice d'été et à l'heure du midi solaire local. Ce jour-là et à cette heure précise dans l'hémisphère Nord, le Soleil occupe, de tous les jours de l'année, la plus haute position au dessus de l'horizon. Néanmoins, ÉRATOSTHÈNE remarque des différences d'un lieu à l'autre. A partir de toutes ces observations, deux hypothèses s'offrent à lui : ÉRATOSTHÈNE opte pour la seconde hypothèse. 2-ALEXANDRIE et L'ÉGYPTE au temps d'ÉRATOSTHÈNE La grande bibliothèque Related:  La Terre: structure, plantes, sa circonférence!

Eratosthène Eratosthène de Cyrène - Grec (-276 ; -194) Eratosthène, mathématicien, géographe, astronome et poète grec serait né en 276 avant J.C. à Cyrène (aujourd’hui en Libye). Il étudie quelques années à Athènes puis devient l’élève du poète grec Callimaque qui dirige la grande Bibliothèque d’Alexandrie. Fondée au IIIème siècle avant J.C. par Ptolémée Ier et l’ancien tyran d’Athènes Démétrius de Phalère, la Bibliothèque est d’abord l’annexe d’un musée puis constitue très vite le centre culturel de toute la Méditerranée. On y trouve en particulier les écrits de Sophocle, Euripide, Homère, Hippocrate et toute l’œuvre d’Aristote (-384 ; -322). La Bibliothèque d'Alexandrie Dans son œuvre principale « Platonicus », Eratosthène le mathématicien présente des définitions de géométrie, d’arithmétique et traite aussi d’autres domaines telles que la philosophie ou la musique. Eratosthène l’astronome, constitue un catalogue de 675 étoiles et 44 constellations. ? Encore plus sur Eratosthène ?

eratosthene Objectifs de connaissance : le mouvement apparent du Soleil, lumière et ombre, la rotation de la terre sur elle-même et ses conséquences, la durée du jour et son évolution au cours des saisons. En mathématiques : utiliser des instruments de mesure, exprimer le résultat d'un mesurage par un nombre, estimer une mesure, construire un instrument de mesure,la mesure de durées, les angles. Matériel Pour la classe : des équerres, des rapporteurs, des boussoles, du carton, ficelle, fil à plomb...... Par groupe d'élève : en fonction des expériences. Le mot du maître : voir annexe Ce projet fait partie d'une activité en astronomie menée tout au long de l'année, voir le document "Terre/Lune/Soleil". Séquence N°1 Calculer la latitude et la longitude de Bobigny : compte rendu Préambule : les élèves ont été invité dans le cadre des cours de mathématiques à inventer des instruments de mesures angulaires afin de déterminer la valeur d'angles non mesurables avec le rapporteur de la classe. Séquence N°2 Modéliser

Ératosthène Ératosthène est un grand astronome, géographe, mathématicien, philosophe et poète grec, né vers -276 à Cyrène, mort vers -194 à Alexandrie. Il était à la tête de la bibliothèque d'Alexandrie au temps du pharaon Ptolémée III ( 245 avant Jésus-Christ). Selon la légende, il serait devenu aveugle en vieillissant. Mesure de la circonférence de la Terre par Ératosthène par mesure d'angles entre les deux villes égyptiennes d'Alexandrie et de Syène (aujourd'hui Assouan) Travaux en mathématiques, astronomie et géographie[modifier | modifier le wikicode] Il a créé de nombreux outils mathématiques. Ses travaux les plus connus portent sur la circonférence de la Terre. Sources[modifier | modifier le wikicode] Planet terre, Eduscol, ENS de Lyon Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Ératosthène de Wikipédia.

La mesure de la circonférence de la Terre par Eratosthène On a souvent tendance à penser qu’il a fallu attendre la Renaissance pour que l’humanité découvre que la Terre n’était pas plate. C’est une fausse croyance, car l’idée que la Terre soit ronde date de l’Antiquité, et était partagée par de nombreux savants comme Platon ou Aristote. D’ailleurs en 200 avant J.C., Eratosthène a même réussi l’exploit de calculer la circonférence de la Terre à quelques centaines de kilomètres près, puisqu’il l’estima à 39 375 km, alors que la valeur actuellement admise est autour de 40 070 km ! Voyons ensemble comment il a procédé. Le soleil au fond des puits A la fin du IIIème siècle en Egypte, sous le règne du pharaon Ptolémée III, le grec Erathostène était un savant réputé. Fort de ses connaissances d’astronomie et de géographie, il mis au point une méthode purement géométrique pour estimer la circonférence de la Terre. Que signifie cette phrase énigmatique ? A l’ombre du phare A dos de chameau Euh, mais ça vaut combien un stade ? A vous de jouer ! WordPress:

Mesurer la circonférence de la terre avec Eratostène Eratosthène, géographe et mathématicien (*1) Eratosthène (Cyrène environ 276 av.J.-C - Alexandrie, environ 194 av.J. Il avait entendu des voyageurs raconter qu'à Syène (Assouan), le 21 juin à midi, on pouvait voir l'image du Soleil se refléter au fond d'un puits. Son expérience Le 21 juin, à midi, à Alexandrie, Eratosthène mesure la longueur de l'ombre d'un obélisque de la ville. Remarque La différence de longitude entre Syène et Alexandrie introduit une erreur non négligeable.

Eratosthène de Cyrène Astronome, mathématicien, géographe et philosophe renommé : il fut bibliothécaire à Alexandrie à la demande de Ptolémée III (roi d'Égypte) et connut Archimède. Ératosthène est célèbre pour son crible, (du latin criblum = tamis) permettant de reconnaître les nombres premiers inférieurs à un entier N donné : Rappelons qu'on qualifie de premier tout nombre entier n'ayant que deux diviseurs distincts 1 (diviseur commun à tous les entiers) et lui-même. Si n est un entier non premier, alors n admet un diviseur premier k tel que k2 ≤ n Considérons par exemple N = 100; on dresse la table des entiers de 1 à 100. L'algorithme prend fin lorsque k2 > N (k = 11 dans notre cas) : les nombres non effacés sont premiers. On obtient finalement le crible des nombres premiers inférieurs à 100, au nombre de 25 : » Derrick H. z = | x - y | , R = d/z , L = 2πR Si l'on considère le rayon de la Terre à l'équateur : 6378 km, on obtient aujourd'hui 40074 km. i ! »parallaxe » Aristarque , Snellius ∗∗∗ Horizon Archimède

La Terre est ronde ! Ératosthène et la mesure du rayon terrestre Hugues Chabot Univ. Claude Bernard (Lyon 1) - S2HEP Cyril Langlois ENS Lyon - Préparation à l'agrégation SV-STU Olivier Dequincey ENS Lyon / DGESCO Résumé Rappel de quelques jalons de la pensée grecque aux sources de la science occidentale, et du contexte des premières tentatives de détermination de la forme de la Terre, généralement attribuées au philosophe alexandrin Ératosthène, au IIème siècle avant J-C. Le contexte du savoir grec antique Les images spatiales disponibles depuis les années 1960 nous ont rendu familière la forme de la Terre. À partir du Vème siècle avant J. Ce « miracle » est en réalité tributaire d'une histoire antérieure entamée en Mésopotamie et en Égypte, mais qui reste trop peu connue : la majorité des sources disponibles nous viennent de l'Antiquité grecque. De plus, dès 600 avant J. La science grecque se développe d'abord sur les côtes ioniennes. La Terre vue par les grecs C'est dans la continuité de ces connaissances qu'Aristote (384 – 322 av. Figure 8.

Réseau National de Surveillance Sismique / ReNaSS Le Réseau National de Surveillance Sismique (RéNaSS) est un volet du Service National d’Observation en Sismologie, labellisé par l’INSU. Il est né de la nécessité d’améliorer la couverture instrumentale de la France au début des années 1980 avec l’installation d’environ 75 stations courte-période réparties sur l’ensemble du territoire métropolitain. Depuis les années 2010, en plus de la modernisation du réseau courte-période (conversion progressive vers un réseau large-bande), l’infrastructure de recherche RESIF-RLBP a permis de densifier le réseau de surveillance. Le RéNaSS, à travers son site central localisé à l’Ecole et Observatoire en Sciences de la Terre (EOST) à Strasbourg, est en charge : Ces localisations sont validées et mises à jour pendant les jours ouvrés (du lundi au vendredi) par un analyste sismologue. Le RéNaSS et le BCSF ont fusionné depuis 2016.

earth :: une carte mondiale des conditions de vent, météorologiques et océaniques Date ✕ year

Related: