background preloader

Technologies et coopération

Technologies et coopération
Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l’informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s’avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique

http://www.internetactu.net/2012/05/09/technologies-et-cooperation/

Related:  Travailler en communTravail collaboratifO.T.C.Construire sa boite à outils pour coopérer

Outils numériques, travail collaboratif et formation Le fait d’avoir donné récemment un cours sur le travail collaboratif et les technologies de l’information et de la communication (TICE) m’a fait réfléchir sur ce sujet, tandis que la pratique, le fait d’avoir à superviser un travail en groupe, m’a donné à voir de nouveaux types d’interaction. J’aimerais partager les conclusions que je tire de cette expérience concernant la manière d’enseigner et de travailler. J’ai déjà abordé ces notions lors d’un premier billet où il était question des enjeux du travail collaboratif (ou parfois coopératif), et où je présentais quelques ressources sur les pratiques collaboratives dans l’enseignement. Approche actionnelle et web social

Dossier veille de l'ifé - pratiques collaboratives Dossier de veille de l'IFÉ : Quelles pratiques collaboratives à l'heure des TIC ? n° 43, mars 2009 Internet, enfant de la contre-culture: Interview du sociologue Dominique Cardon (Part 1) Sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs en France, Dominique Cardon se penche depuis plus de dix ans sur ce que nous faisons d’Internet. Dans La démocratie Internet, il ausculte les mutations démocratiques provoquées par le réseau. Mais tout débute par un retour aux sources. TUTO] Installation d’une solution de collaboration: Etherpad Lite J’ai eu besoin récemment pour les associations pour lesquelles je suis un peu sysadmin, de mettre en place une solution de collaboration texte. Bien sur il existe les Google Docs et autres mais je voulais un outil simple et hebergé par mes serveurs. J’ai un peu cherché et je suis tombé sur Etherpad !

Un exemple d’utilisation d’Evernote - TICE Je vais tenter de partager dans ce blog quelques exemples d’utilisations personnelles d’Evernote avec mes différentes classes. Un premier point donc pour ce premier trimestre … J’ai créé un Evernote pour chaque classe. Comme j’utilise, pour l’instant, la version gratuite, chaque étudiant possède l’identifiant et le mot de passe de cet Evernote commun. Travail collaboratif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion de travail collaboratif désigne aujourd'hui un travail qui n'est plus fondé sur l'organisation hiérarchisée traditionnelle, et plus spécifiquement un nouveau mode de travail (éventuellement intégré dans un modèle économique de production) où collaborent de nombreuses personnes grâce aux technologies de l'information et de la communication. Les outils nouveaux permettent de maximiser la créativité et l'efficience d'un groupe associé à des projets d’envergure même si elles sont très dispersées dans l'espace et le temps. Le projet d'encyclopédie en ligne, libre et multilingue, Wikipédia est un exemple de résultat d'un travail collaboratif « en réseaux coopératifs »[1] Il ne faut pas confondre « travail collaboratif » et « travail coopératif » :

Enregistrements de Bernard Stiegler En fonction de mon temps libre (!), je mettrai ici des enregistrements audio et video de prise de parole de Bernard Stiegler : radio, association, séminaire, colloque, intervention évènementielle, etc. Si vous-même possédez de tels enregistrements, merci de m’envoyer un message afin d’enrichir le catalogue, pour le plaisir de tous. Et n’oubliez pas les nombreux enregistrements disponibles sur la page personnelle de Bernard Stiegler sur le site d’Ars Industrialis Motiver les participants d'un projet wiki: l'influence des rôles - Anthere's blog Pour avoir vu fonctionner (ou ne pas fonctionner) un certain nombre de projets wiki depuis 2002, je réalise que l'influence des rôles tenus par les participants d'une plateforme wiki est souvent négligée, en particulier au sein des wikis "privés". Attention, je ne parle pas des statuts, qui donnent droit à un titre, à des responsabilités et accès à des outils techniques particuliers tel que le statut d'administrateur. Par "rôles", j'entend des types de tâches dont va s'occuper un participant, soit parce que cela lui a été imposé, soit qu'il se les est appropriées de lui même. Le problème de bon nombre de wikis gérés par des entreprises est qu'ils ne présentent souvent que deux types de rôles. Force est de constater que dans de nombreux cas, cela ne fonctionne pas très bien. L'animateur-jardinier se plaint d'être débordé et de tout faire (avec plus ou moins de succès).

Apprentissage et travail collaboratif Dans un rapport récent de l'OCDE, François Taddei revient sur certaines de ses idées et propose un nouveau modèle d'éducation dont les notions de créativité, d’adaptabilité et de collaboration. Le rapport complet n’est disponible que dans sa version anglaise, mais le billet de Bruno Devauchelle comprend une traduction libre de quelques-unes de ses recommandations. Recommandations pour enseignantsEtre disponible pour les enseignants quand ils ont besoin de retour sur leurs idées.

Related:  Medias SolidaritéIntelligence collectif