background preloader

Le risque de l’idéologie du groupe

Le risque de l’idéologie du groupe
La lecture de la semaine, il s’agit d’un article du New York Times transmis par une aimable correspondante. Il s’intitule : « La domination de la nouvelle idéologie du groupe », et on le doit à Susan Cain, auteure d’un ouvrage sur la question intitulé Quiet : The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking (Silence : le pouvoir des introvertis dans un monde qui n’arrête pas de parler). La solitude n’est plus à la mode, commence Susan Cain. Nos entreprises, nos écoles, notre culture sont esclaves d’une nouvelle idéologie qui postule que la créativité et l’efficacité naissent dans des lieux étrangement grégaires. La plupart d’entre nous travaillent en équipes, dans des open spaces, pour des chefs qui valorisent au-dessus de tout l’intelligence collective. Les génies solitaires sont bannis. Mais il y a un problème dans cette manière de voir, considère Susan Cain. Et pourtant, poursuit Susan Cain, la nouvelle idéologie du groupe a pris possession de nos lieux de travail.

http://www.internetactu.net/2012/01/23/le-risque-de-lideologie-du-groupe/

Les liens faibles, moteurs de notre diversité informationnelle Les chercheurs de Facebook, menés par Eytan Bakshy, ont publié une nouvelle étude s’intéressant à comment les gens recevaient et réagissaient à l’information dans le cadre du réseau social. Une étude qui nous invite à « Repenser la diversité de l’information dans les réseaux (voir le papier de recherche, intitulé, lui, plus modestement, « Le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information »). Pourquoi « repenser la diversité de l’information dans les réseaux sociaux » ? Parce qu’habituellement, les chercheurs s’accordent à penser que ceux-ci favorisent l’homophilie, c’est-à-dire des liens avec des gens qui nous ressemblent favorisant le « rétrécissement » de la taille du web que nous fréquentons.

Les nouvelles formes du travail sont-elles solubles dans le management Les nouvelles formes du travail (travail mobile, travail à distance, travail collaboratif…) peinent à se développer en France, estime Xavier de Mazenod (@xm), responsable de l’agence Adverbe et animateur de ZeVillage, un réseau social qui interroge les nouvelles formes du travail. Malgré l’enthousiasme des salariés pour un travail qui s’adapte à leurs modes de vies, ces nouvelles formes achoppent sur la difficulté du management à remettre en question les principes qui le fondent : la compétition, le caporalisme, la hiérarchie, le cloisonnement… Alors, oui, « à quand la révolution du management ? » Les réactions de peur dans le débat posé par Newsring sur la généralisation du télétravail sont très éclairantes sur la manière binaire d’aborder le sujet. On met toujours en cause l’efficacité du travail à distance et le risque de l’atomisation de l’entreprise. Ces peurs, ce retard culturel expliquent en partie un certain retard du développement du télétravail en France.

Benevolent Dictator for Life Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Benevolent Dictator for Life (BDFL) est le surnom donné à une personne respectée de la communauté de développement open source qui définit des orientations générales d'un projet donné. Il signifie littéralement Bienveillant dictateur à vie. Ce nom est un jeu de mots entre dictateur bienveillant et président à vie. Le BDFL est la personne qui détient effectivement des pouvoirs similaires à ceux d'un dictateur sur ce projet. Cependant, les autres développeurs et utilisateurs lui font confiance pour qu'il n'abuse pas de ses pouvoirs.

Partager un extrait de page web en quelques clics Cette année, comment les enseignants vont-ils utiliser les outils et ressources numériques en classe ? Certains vont poursuivre ce qu'ils ont engagé les années passées. D'autres vont se lancer dans de nouveaux projets. Gouvernement d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En fonction des objectifs qui gouvernent l'entreprise, ce système est appelé à réguler les relations entre les nombreux acteurs impliqués ou parties prenantes. ( En anglais: stakeholders ). Les acteurs principaux sont les actionnaires [3] qui élisent le Conseil d'administration, lequel mandate la Direction, selon des modalités variables, propres au régime juridique de la société concernée . Crise de confiance[modifier | modifier le code] Les années 1990, décrites par le détenteur du « Prix de la Banque de Suède en sciences économiques », Joseph Stiglitz comme les « Roaring Nineties » en référence aux « Roaring Twenties » (les Années Folles qui ont précédé le krach de 1929) correspondent à une période d'exubérance boursière tandis que s'opèrent des évolutions non ou mal maîtrisées par les entreprises dans les domaines juridiques, financiers ou informatiques. Approche de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Faciliter la production d'un groupe de travail en ligne Recommander cette page à un(e) ami(e) Stimuler et organiser les contributions d'un groupe de travail Si vous avez déjà été membre d'un groupe de travail en ligne, vous savez qu'une petite fraction des membres seulement participe activement, et qu'il est indispensable que le groupe soit animé. Si vous avez déjà été animateur d'un groupe de travail en ligne, vous savez qu'il s'agit d'une tâche difficile, chronophage, et qu'on manque parfois d'idées pour relancer les contributions. Voici un texte qui fournit des pistes d'action très concrètes pour mieux animer un groupe de travail en ligne.

MANAGEMENT – Chez Free, les licenciements se font en public Si l'opérateur Free mobile a eu l'habitude de faire les gros titres ces derniers mois, il ne s'attendait peut-être pas à une telle publicité. Sur Internet, les témoignages d'anciens salariés semultiplient pour dénoncer des pratiques de management "humiliantes" et une "pression constante" au sein du nouvel acteur de la téléphonie mobile. Sur Europe 1, Sandra raconte comment elle a été licenciée en public, après avoir eu un désaccord avec son supérieur au sujet d'un client. "Je suis repartie à mon poste de travail suivie de mon responsable dans le dos, qui m'a dit qu'il fallait à tout prix que je lui rende publiquement tous mes effets : mon badge, mon casque... Et il m'a reconduit jusqu'à la porte, devant tout le monde", a-t-elle confié à Europe 1, choquée. "On a honte, on a même de la colère et on a mal.

Twitter comme outil pédagogique (dossier) Savoirs CDI (site du SCEREN-CNDP à destination des enseignants documentalistes) consacre un dossier à Twitter comme outil au service de la pédagogie. À travers des dispositifs mis en place dans des classes ces dernières années – de l’école primaire à l’université – Savoirs CDI explore comment Twitter peut être un instrument dynamique mis à disposition de l’apprendre dans différents contextes et pour des objectifs variés. Le dossier Twitter comme outil au service de la pédagogie donne la parole aux acteurs enseignants qui utilisent Twitter dans leurs pratiques, montre quelles utilisations on peut avoir de ce service en ligne pour apprendre, comprendre, lire, écrire, rédiger, faire preuve de savoir-faire et de savoir-être. Un dossier complet avec de nombreuses ressources (liens extérieurs) non seulement pour explorer les possibles pédagogiques de Twitter mais également de saisir les subtilités de cet outil et de ses modes d’utilisation. Pour résumer , Twitter c’est… Pour quels usages ?

Au ministère du Travail, des millions d’e-mails et un gros malaise Depuis une semaine, des milliers de fonctionnaires ont transformé la messagerie du ministère en un forum incontrôlable et prennent à partie la hiérarchie. Couverture de l’album Gaffes à gogo, de Franquin et Jidéhem. Ils l’appellent le « mouvement des gouttes d’eau ». « Ils », ce sont pour la plupart des agents du ministère du Travail, des employés, des inspecteurs. Des gouttes d’eau dans la machine administrative, qui ont fini par former un océan de messages. A l’origine de cette marée, il y a une simple erreur de manip’. L’affaire commence le 12 décembre 2011.

Related: