background preloader

10 OUTILS DE PRISE DE NOTES (1 de 2)

10 OUTILS DE PRISE DE NOTES (1 de 2)
Voici une liste de 10 outils qui vous aideront sans aucun doute à gérer et optimiser vos prises de notes. L’aspect intéressant de la plupart de ces outils, c’est qu’ils permettent de synchroniser les notes entre diverses plates-formes (web, téléphone, tablette électronique). 1 – OneNote OneNote est un produit de la suite Microsoft Office, qui s’intègre parfaitement à votre calendrier Outlook, notamment au niveau des tâches et des rendez-vous. D’ailleurs, Outlook possède son propre outil de prise de notes qui n’est pas mal non plus. OneNote va par contre beaucoup plus loin de ce côté. 2 – Simple Note SimpleNote porte très bien son nom. 3 – EverNote Evernote permet de prendre différents types de notes: un texte mis en forme, une page web (entière ou un extrait), une photo, un mémo vocal ou une note manuscrite par exemple. 4 – TreeDBNotes TreeDBNotes est notamment performant pour la gestion des notes, des documents, des fichiers d’aide et des "e-books". 5 – RedNoteBook . Like this:

10 OUTILS DE PRISE DE NOTES (2 de 2) Cet article fait suite à l’article: 10 outils de prise de notes (1 de 2). Vous noterez que certains des outils décrits ci-bas ne sont pas uniquement des outils de prise de notes mais sont également des outils de "bookmarking" et à certains égards parfois, de gestion de tâches. 1 – Ubernote Ubernote vous permettra notamment de faire des captures d’écrans, d’insérer des "bookmarks" ou carrément des pages web dans vos notes. 2 – Listhings Listhings fonctionne presqu’exactement comme un babillard traditionnel sauf que vous pouvez partager vos notes afin de réaliser des projets de groupe. 3 – Kippt Kippt n’est pas exactement un outil de prise de notes. 4 – Scratchpad Scratchpad est une application Google Chrome pour prendre des notes. 5 – Linoit Linoit vous permet de prendre des notes où que vous soyez (peut être utilisé via Iphone et Ipad). Et vous, connaissez-vous d’autres outils de prise de notes? .Si vous aimez cet article, je vous invite à le partager dans vos réseaux sociaux.. Like this:

Les outils indispensables du connecté moderne Depuis le temps qu'on te dit que les outils informatiques peuvent te changer la vie. Ou tout au moins te la simplifier grandement. Il suffit souvent de quelques minutes pour s'inscrire à un service et apprendre les rudiments de son utilisation, pour ensuite gagner un temps considérable. Encore faut-il y penser... et choisir le bon outil. Voici une sélection, toute personnelle, des outils que je considère comme étant indispensables gérer sa vie numérique au quotidien. Pour chaque type d'outil, j'en ai choisi un que je considère particulièrement efficace et / ou simple à utiliser, mais j'ai pris soin de t'ajouter une liste d'alternatives. Une sauvegarde automatique de ses données Bien entendu, je suis sûr que tu sauvegardes régulièrement tes données, pour préparer le pire en cas de casse, fausse manip', vol, piratage, attaque martienne, utilisation courante de Windows. Si la réponse est non, que dire... le problème se trouve le plus souvent entre la chaise et le clavier, c'est ça ? Ouf.

Mooc : la standardisation ou l’innovation Le développement des cours en ligne massifs et ouverts (Mooc pour massive online open courses) attise autant l’enthousiasme que le rejet. Pourtant, comme nous l’avons déjà signalé, ils n’ont rien de magique et paraissent bien souvent plus une réponse économique qu’éducative. En accentuant la concurrence entre universités et entre les étudiants eux-mêmes… les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique. Or, l’enjeu éducatif n’est pas là. C’est ce que nous explique dans cette tribune Dominique Boullier, professeur de sociologie à Sciences Po, coordinateur scientifique du MediaLab et directeur exécutif du projet d’innovation pédagogique Forccast. Si vous n’avez pas encore succombé au buzz des Mooc (massive online open courses, Cours en ligne ouvert et massif), ça ne saurait tarder : le temps de l’enseignement supérieur de masse en ligne est venu et la face du monde en sera changée, nous dit-on. La course à la plate-forme Dominique Boullier

Collaboration / Coopération Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique « Plus qu’un travail de groupe, des stratégies pédagogiques variées sont développées pour apprendre ensemble. « La collaboration et le partage de connaissances facilitent l’ apprentissage , lequel est essentiellement considéré comme un processus social qui accorde une place prépondérante aux interactions sociales (e.g., Doise & Mugny, 1981 ; Vygotsky, 1985 ; Webb & Palincsar, 1996). Avec le Web 2.0 sont apparues les interfaces qui permettent aux internautes d'interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre eux : le web est devenu interactif, communautaire et collaboratif. Collaboration « Travailler ensemble » : élaboration en commun d’une solution négociée et consensuelle. « Dans le cas d’un travail collaboratif, il n’y a pas de répartition a priori des rôles : les individus se subsument progressivement en un groupe qui devient une entité à part entière. Voir : des outils collaboratifs .

Internet, enfant de la contre-culture: Interview du sociologue Dominique Cardon (Part 1) | geek politics Sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs en France, Dominique Cardon se penche depuis plus de dix ans sur ce que nous faisons d’Internet. Dans La démocratie Internet, il ausculte les mutations démocratiques provoquées par le réseau. Mais tout débute par un retour aux sources. Aujourd’hui, on a l’impression qu’Internet n’a jamais été autant lié à la politique. Dans l’histoire du protocole de communication qu’est Internet, le financement d’origine vient de l’ARPA, une agence de recherche du ministère de la défense, qui a monté l’ARPA-Ipto, une petite équipe de recherche pour créer un réseau décentralisé au début des années 60. Ce qui les a emballé, aussi, c’est le fait que l’ordinateur devienne un objet personnel. Que se passe-t-il après le déclin des communautés hippies, à la fin des années 70? L’amertume est telle que certains veulent redéployer le projet ailleurs. Au début des années 80, un schisme d’une grande ampleur va être constaté dans le monde du logiciel.

Technologies et coopération Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l’informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s’avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique

Enregistrements de Bernard Stiegler En fonction de mon temps libre (!), je mettrai ici des enregistrements audio et video de prise de parole de Bernard Stiegler : radio, association, séminaire, colloque, intervention évènementielle, etc. Si vous-même possédez de tels enregistrements, merci de m’envoyer un message afin d’enrichir le catalogue, pour le plaisir de tous. Et n’oubliez pas les nombreux enregistrements disponibles sur la page personnelle de Bernard Stiegler sur le site d’Ars Industrialis Dans la première partie, Bernard Stiegler introduit son mémoire intitulé “Pour une théorie de l’attention”. Enregistré en Mars 2007. Emmanuel Moreira et Amandine Andre me signalent leur documentaire audio : “En compagnie de Bernard Stiegler“.Bernard Stiegler est intervenu au printemps 2008 dans le cadre de la conférence ” Ce que nous attendons de la gauche en Europe”. Introduction : 1. 2. 3. Les questions / réponses : L’entretien est divisé en plusieurs parties : Un entretien sur l’enfance et la télévision :

Travail collaboratif à distance Après la présentation en avril dernier du Guide pratique du travail collaboratif en communautés virtuelles d'apprentissage, l'auteure, Isabelle Gonon, nous signale la mise en ligne d'une version plus récente, mise à jour et améliorée du point de vue de la forme. En effet, hébergé sur la plate-forme Erep - pour e-reputation - ce nouveau guide est présenté sous la forme d'un module interactif multimédia réalisé à partir d'une chaîne éditoriale et placé sous une licence Creative Commons qui autorise sa diffusion, sa reproduction et sa modification. Autre nouveauté à signaler concernant ce guide, sa plus grande structuration relativement au précédent, ce qui du coup renforce la qualité, facilite la lecture et valorise le contenu. Le nouveau guide commence par une introduction dans laquelle l'auteure présente sommairement le contenu du module, le contexte de son élaboration sans oublier de se présenter elle-même. Travail collaboratif : de quoi parle-t-on ? Voir :

Related: