background preloader

L’INTELLIGENCE COLLECTIVE EN DOUZE POINTS

L’INTELLIGENCE COLLECTIVE EN DOUZE POINTS

Group settings can diminish expressions of intelligence, especially among women | research.vtc.vt.edu In the classic film 12 Angry Men, Henry Fonda's character sways a jury with his quiet, persistent intelligence. But would he have succeeded if he had allowed himself to fall sway to the social dynamics of that jury? Research led by scientists at the Virginia Tech Carilion Research Institute found that small-group dynamics -- such as jury deliberations, collective bargaining sessions, and cocktail parties -- can alter the expression of IQ in some susceptible people. The scientists used functional magnetic resonance imaging (fMRI) to investigate how the brain processes information about social status in small groups and how perceptions of that status affect expressions of cognitive capacity. "We started with individuals who were matched for their IQ," said Montague. The researchers recruited subjects from two universities and administered a standard test to establish baseline IQ. The researchers wanted to know what was happening in the brain during the observed changes in IQ expression.

Freudian Slips of Pyramidal Collective Intelligence 6 Flares05010----×6 Flares A friend of mine wrote me this morning: “My school just cut off two positions that were necessary to pursue the deployment of our project. I was supposed to hire these two persons but the context is bad and the management is opposed to any hiring! Even though I have faith, I start to feel doubts in regards to my future and in pursuing this project“. What project? A pedagogy in which students build their journey themselves. But, hey, no more budget… Have we heard this story somewhere before? Let’s face it. Therefore it is through a series of “accidents” or Freudian slips –tied or cut budgets, fears, beliefs, laws and regulations, gossips, scarcity of time, the Peter Principle to name a few– that a pyramidal collective intelligence body rejects everything that can endanger it. Evolution plays at the edge of ecosystems, at the far boundaries of the old and the whispers of the new. Let’s meditate.

Interview : Pierre Lévy JDN. Depuis plusieurs années, vous cherchez à mettre au point des dispositifs, des langages informatiques, qui permettent de manipuler des connaissances. Avec un peu de recul aujourd'hui, quel est le sens de cette recherche ? Pierre Lévy. Nous disposons avec l'informatique et les réseaux de nouveaux supports de communication et d'expression symbolique. Mais ces nouvelles possibilités techniques ne sont largement accessibles que depuis dix ou vingt ans (le Web n'existe que depuis dix ans!). La manipulation directe des objets visuels à l'écran par la main, l'hypertexte, les icônes, les simulations graphiques interactives de phénomènes complexes, l'interconnexion générale des documents, les moteurs de recherche, les forums en ligne et les mondes virtuels multiparticipants représentent les premiers pas d'une avancée qui se poursuivra dans les années et les siècles à venir. Vous distinguez aujourd'hui différents types de connaissances.

De l intelligence collective (2eme partie) « Blabla et Chroniques d'un dérangé Blabla et Chroniques d'un dérangé Précédemment, j’évoquais comment la France était un bien mauvais modèle en terme de projet de société. Et je mettais en contradiction le bénéfice individuel et le bénéfice collectif. C’est précisément ici, que le concept d’intelligence collective intervient. J’emprunte ici un exemple frappant de l’article déjà évoqué. Une colonie de fourmis ou d’abeilles est l’illustration parfaite d’éléments qui pris individuellement ont une utilité réduite. En revanche, lorsqu’ils sont placés en groupe, leur utilité est démultipliée de façon exponentielle. - La nécessité d’avoir des objectifs sociaux clairement établis. Est-ce vraiment le cas? - En perpétuel mouvement. Il existe, de part le monde, quelques pays (Canada et pays nordiques notamment) qui usent – en partie – de ce concept mais dont le défaut majeur reste un objectif sociétal flou. Reste une question essentielle: Quel projet de société choisir?

Le travail de groupe rend-il stupide? Qui veut la peau du travail de groupe? A l'heure du tout-open space et de la réunionite aigue, plusieurs études scientifiques pointent ses effets pervers. Menée par le Virginia Tech Carilion Research Institute et repérée par Le Monde, la plus récente analyse l'impact des situations de groupe sur les capacités intellectuelles des individus, en suivant par IRM leur activité cérébrale. Délibérations de jurys, séances de négociations, discussions de cocktails... Autant de situations collectives qui altéreraient chez certains l'expression du quotient intellectuel, et donc leur capacité à réfléchir ou résoudre des problèmes. C'est surtout le cas de ceux dont le statut social est inférieur aux autres, ou en tout cas perçu comme tel. "Même si les participants des deux sexes présentent un QI équivalent, les femmes sont beaucoup moins nombreuses (3 sur 13) à figurer dans le groupe qui a le mieux répondu" aux mises en situation de l'étude, observe ainsi le Carilion Research Institute.

The 6 agreements | Jean-François Noubel's blog 17 Flares86120----×17 Flares The 6 Agreements serve as a social architecture to invite wisdom through dialog and conversation. A pdf version is available here. This breath has many virtues. By center, we mean the physical center of a group in circle, or the experienced center in a global collective. Speak to the center rather than to a particular person. Because time feels scarce, participants want to use this resource wisely and moderately. Sharing personal experience invites boldness, vulnerability, trust and compassionate relationships. Any participant can ask for silence at any moment.

intelligence collective Collective Intelligence 2012 Portail sur le Coaching d'Intelligence Collective Sagesse en réseaux : la passion d’évaluer Where is the wisdom we have lost in knowledge ?Where is the knowledge we have lost ininformation ?[Où est passée la sagesse que nous avons perdueavec la connaissance ? Où est la connaissanceque vous avons perdue avec l’information ?] Avec la capacité remarquable du Web 2.0 de rassembler l’information répartie socialement afin d’obtenir des résultats intelligents, l’idée même d’intelligence collective est entrée dans une ère nouvelle. Pourtant, les méthodes pour saisir la sagesse des foules sur le Web sont nombreuses et bien plus clairement multiples qu’on ne le reconnaît ordinairement. James Surowiecki détermine une liste très éclairante de conditions pour la caractérisation d’une foule sage. Le statut épistémique de ces hiérarchisations produites collectivement ouvre ainsi une série de questions épistémologiques : 1/ Pourquoi fait-on confiance à ces hiérarchisations, et doit-on leur faire confiance ? 1/ Intelligence collective à partir de choix individuels 1.1 L’Internet et le Web 2. 2.1.

L’émergence du coaching collectif à travers le management de l’intelligence collective 1Le coaching est aujourd’hui l’outil le plus performant pour accompagner le changement des organisations et des comportements de chaque individu. Le coaching est en fait bien plus qu’une modalité d’intervention, c’est aussi une nouvelle façon de travailler. Si les interactions entre un coach et un coaché portent plus leurs fruits qu’avec d’autres méthodes, alors pourquoi ne pas mettre en œuvre le même type d’interactions entre un manager et ses collaborateurs ? 2On pourrait définir l’application des principes et règles du coaching au management comme le management de l’intelligence collective. 3Pour comprendre l’interconnexion du coaching avec le management de l’intelligence collective, voici deux définitions possibles parmi d’autres : Le management de l’intelligence collective est un mode de gouvernance fondée principalement sur l’organisation de la réflexion collective dans les processus opérationnels. 4Comment ? 3 La gestion des savoirs, Actes du colloque CEFRIO.

Territoire des experts Vs Territoire de l’intelligence collective Les concepts de “compliqué” et de “complexe” permettent de délimiter deux territoires : celui des experts et celui de l’intelligence collective. Le compliqué est le territoire des experts. Le complexe est le territoire de l’intelligence collective. Définition de « compliqué » : un problème / un sujet dont on peut venir à bout avec du temps et de l’expertise technique. Le problème vient quand un dirigeant / décideur pense être face à une situation compliquée alors qu’elle est… complexe ! Le compliqué est le territoire des experts. Définition de « complexe » : un problème / un sujet qui implique plusieurs éléments de différentes natures (entités, personnes, technologies, …) lesquels sont en interaction. Résoudre un problème complexe suppose d’identifier tous les éléments et d’essayer d’anticiper toutes les interactions possibles en fonction de la solution qu’on choisit. Le complexe est le territoire de l’intelligence collective. Qu’en pensez-vous ? Related Faire face à la complexité...

Related: