background preloader

Le Fil à programmer les processus de l entreprise

Le Fil à programmer les processus de l entreprise
Related:  Thème 2 Information et Intelligence collective

"Les systèmes d'information servent plus à mettre en relation qu'à stocker des données" -  Actualité | MSN Multimédia knowledge management Interview avec Aurélie Dudézert, auteur du livre "Knowledge Management 2.0" L'Atelier : Dans votre titre, vous accolez le terme 2.0 à Knowledge Management. En quoi celui-ci diffère-t-il avec le Knowledge Managementclassique? Aurélie Dudézert : Disons qu'auparavant le Knowledge Management était beaucoup plus local. Sont-ce l'arrivée de ces nouvelles technologies et l'apparition des digital natives qui ont permis cette évolution? Sans doute cette évolution n'aurait-elle pas pu prendre cette ampleur sans l'arrivée des Digital Natives et l'apparition des nouveaux outils sociaux. Cette combinaison de facteurs rend-t-elle les entreprises plus rapides à mettre en place ces nouveaux outils? Eh bien, paradoxalement, pas forcément.

Services d'alertes dans les bases de données, Apprendre à utilis Comment effectuer une veille Qu’est-ce qu’un fil RSS ? Nommé flux RSS, fils RSS, Xml ou dont le visuel se décline sous les formes : C’est un fichier xml qui reprend les informations importantes d’une publication numérique. Ce fichier est mis à jour automatiquement par votre outil de lecture de fils RSS (agrégateur). Déchiffrer un fil RSS Lors de la sélection d’un fil RSS, le navigateur ouvre une page contenant plusieurs items de nouvelles ou blocs d’information contenant chacun : le titre; la date de parution; le lien vers la page originale de la parution; souvent un extrait du début du texte. Comment repérer les fils RSS dans différentes ressources (sites d’actualités, organismes et institutions, revues scientifiques, blogues…) Exemple d’un site d’actualité. Les grands quotidiens offres des fils RSS. Choisir la rubrique à suivre et chercher l’icône du fils RSS,Aller sur la page dédiée aux fils RSS et sélectionner l’icône RSS à côté de la thématique que vous voulez surveiller.

Tracker les boutons de partage des réseaux sociaux dans Google Analytics : pourquoi et comment faire ? « Tweeter» , « +1″, « J’aime» , « Share» … Un peu partout fleurissent des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, LinkedIn et depuis peu Google+ dont la communauté grandit rapidement. Bien sûr, nous pouvons déjà connaître le nombre de tweets, de like, de +1, … en suivant le nombre qui s’affiche sur chaque bouton mais c’est loin d’être idéal pour comparer le comportement des internautes « socialement engagés» à celui de l’ensemble des visiteurs de notre site. C’est pour cela que Google a lancé le tracking social dans Analytics, en parallèle de son investissement massif dans les réseaux sociaux. Quelle est donc l’utilité de « tracker» dans Google Analytics les boutons de partage ? Et surtout comment implémenter ce tracking particulier ? Notons au passage que le rapport social n’apparaît que dans la nouvelle interface de Google Analytics. Cliquer sur le lien "New version" en rouge pour activer la nouvelle interface ga_social_tracking Facebook : Like, Unlike, Send

Intelligence collective et gestion des ressources humaines Introduction En France, le football est le sport le plus populaire. Dans la presse spécialisée, ce sont les exploits individuels qui sont mis en avant (exemple du fameux but marqué par ZLATAN IBRAHIMOVIC). Dans un domaine différent de celui du sport, le domaine musical, J. un climat de travail favorable, l’équité du temps de parole, la diversité dans la composition du groupe. D’où une intelligence émotionnelle ajoutée à l’intelligence basée sur les connaissances et même la motivation des participants. Dans les théories du management, nous passons du paradigme de leadership dans les années 80 (LIKERT/BLAKE ET MOUTON/ HENSEY ET BLANCHARD…) à celui de l’intelligence collective (P. Mais pour comprendre le concept d’intelligence collective, il n’est pas inintéressant de se pencher quelques instants sur l’aspect biologique qui définit notre intelligence comme l’interconnexion des synapses avec les neurones. Comment l’intelligence collective émerge au sein des organisations ? M. Bibliographie :

Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « intelligence collective » ? - stmg Information et intelligence collective Et plus particulièrement de la question 2 : Présentation effectuée par : ÄFanny HERVE,professeur économie-gestion Académiede Toulouse ÄAlain SERE, inspecteur général section économie et gestion Compte-rendu effectué par : Jeannine LARBI et Grégory D'Amico (professeurs en Economie-Gestion, Académie de Versailles L’expression "intelligence collective" est apparue en 1997 lors d’un meeting du philosophe Pierre Levy. On se focalise durant cette présentation à différents aspects. ÄLa place dans le programme La question sur l’émergence de l’intelligence collective est la seconde question du thème 2, la 1ère étant «en quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ?». Il semble pertinent de dire que pour aborder ce thème de l’intelligence collective, il faut que l’élève ait pu appréhender la notion de collectif et donc celle d‘individuel avant. Ä Comment aborder les notions Le programme a été rédigé en direction des élèves.

Résolution collective d'un problème - cpge ect Martinique Comment le partage de l'information contribue-t-il à l'émergence d'une intelligence collective ? Cette question est à débattre pendant les congés de mai avec un rendu final le lundi 28 mai 1°) Contexte 5groupes de 4 étudiants ont été composés par affinité. L'objectif est de réaliser une production permettant de répondre à la question : Comment le partage de l'information contribue-t-il à l'émergence d'une intelligence collective ? 2°) Étapes de réalisation Avant la réalisation finale, vous devez passer par les étapes suivantes (visibles soit sur le forum, soit sur le document partagé : Phase 1 : La première rubrique à renseigner doit répondre à la question : "Que savons-nous sur ce problème ? Phase 2 : Après avoir organisé vos idées vous vous poserez la question : "Qu'avons-nous besoin de savoir" pour répondre au problème ? Phase 3 : La réalisation de la production finale décrite ci-dessous. (4 jours) La durée de chaque étape est donnée à titre indicative. 3°) Production finale Groupe 1

intelligence collective L'intelligence collective, un véritable avenir pour l'édition Matthieu Nebra, entrepreneur du site du Zéro et cofondateur de Simple IT, propose des tutoriels et des cours destinés aux étudiants en informatique, gratuitement sur son site. Occasionnellement, ces contenus, qui entre temps ont été évalués, revus, corrigés grâce aux commentaires des lecteurs, peuvent être édités par Simple IT. Une façon comme une autre de proposer un ouvrage à jour, précis et bien construit, dans le contexte bien précis de l'édition scientifique. Matthieu Nebra n'y va pas par quatre chemins. « L'auteur est mort », déclare-t-il en guise d'introduction. Matthieu Nebra, fondateur du Site du Zéro et cofondateur de Simple IT L'auteur n'est plus le même à l'ère du web Son métier a en effet beaucoup évolué. Quand un « auteur » (c'est-à-dire un producteur de contenu : blogueur, journaliste, amateur, etc.) publie un texte sur internet, ce contenu est susceptible d'attirer trois types de lecteurs qui commenteront de façon assez spécifique : le débutant (« J'ai compris, merci !

3 bons outils collaboratifs en ligne pour etudiants C’est sans doute un des univers où les outils collaboratifs ont commencé a modifier la donne en profondeur. Celui de l’éducation. Côté enseignants bien sûr mais également du côté des étudiants. Un des défis auquel sont confrontés les étudiants lorsqu’ils travaillent en groupe sur des projets est celui de dépasser ce qu’ils seraient capables de produire seuls en utilisant des outils en ligne adaptés à cette recherche collaborative. Curation, mise en commun, échanges, l’arrivée des outils collaboratifs permettent déjà d’étudier et de travailler sur un projet de recherche, à plusieurs, autrement. Voici trois outils collaboratifs en ligne dont nous avons déjà parlé ici qui nous semblent bien adaptés pour les étudiants : Think Binder. Searcheeze. Diigo. Et vous ? Like Loading...

Première STMG SdG question 2.3 - Académie-Toulouse Les ressources proposées portent sur la question 3 du thème 2 du programme de première STMG "sciences de gestion" : les SI façonnent-ils l’organisation du travail au sein des organisations ou s’y adaptent-ils ? Trois fichiers sont téléchargeables : - le document élève, - l’analyse du programme par le professeur, - la proposition de correction en cohérence avec l’analyse précédente. L’analyse du programme présente des réflexions sur une partie du programme de sciences de gestion. Cette analyse s’appuie sur le programme en partant du thème dans lequel s’insère la question, puis par l’analyse de la question elle même et enfin s’élargit aux autres thèmes et au préambule du programme. Le sens de cette démarche est le suivant : - se poser des questions pour poser des questions aux élèves, - se poser des questions pour répondre aux questions des élèves, - se poser des questions pour trouver les limites, - se poser des questions pour centrer sur le sens des apprentissages.

Cartographie de l’information : gadget ou outil d’entreprise ? Les points de même couleur et proches représentent des individus ayant des similarités (lieu de travail, entreprise par exemple) et / ou partageant un ensemble contacts en commun. Alors que l’on parle souvent de surabondance de l’information et que l’on cherche des remèdes pour diminuer ou minimiser ce flux d’information, la cartographie peut être un premier élément de réponse. Sans résoudre le fond du problème – s’il en est vraiment un – la cartographie de l’information dispose de plusieurs atouts face à des stocks et des flux d’information qui sont de plus en plus importants. Tout d’abord, la cartographie de l’information structure l’information. Mais l’on pourrait dire que sur le fond, ces atouts sont plus liés à du calcul statistique (un des exemples est le text mining pour identifier les thèmes et termes saillants permettant de construire des cluster) ou à l’exploitation des méta données des objets observés, plus qu’à la cartographie elle-même.

Related: