background preloader

L'innovation par l'intelligence collective - Jean-François Noubel chez ERDF

L'innovation par l'intelligence collective - Jean-François Noubel chez ERDF
Related:  NOUBEL Jean-François - CIRI IRIC - The TransitionerVEILLE ET NUMERIQUEIntelligence collective

Fantômas, les nains de jardin, Foucault, et la forêt qui pousse Fantômas, les nains de jardin, Foucault, et la forêt qui pousse... Fantômas, les nains de jardin, Foucault, et la forêt qui pousse... Mohamed Merah a succombé aux balles du RAID, après 10 jours de psychose en France. A l’instant où j’écris ces mots, la marmite chauffe sur le feu de l’actualité. Et si nous allions tous manifester pour les nains de jardin victimes de la Françafrique et des sodas? Il y a eu, d’après ce que j’ai lu et suite aux tweets que j’ai vu passer, des marches de solidarité ainsi que des moments de silence pour manifester la solidarité aux victimes et familles. Source : France Inter Pour clore cette liste déjà un peu longue, je voudrais aussi manifester ma solidarité avec le FLNJ –le Front de Libération des Nains de Jardin. Allez, regardons maintenant les faits en face : Mohamed Mehra ne représe qu’un épiphénomène comparé aux abyssales questions de notre société. Pourquoi ? Michel Foucault, magistral Un jeune entre en révolte contre la société. M. Monstres, les objets !

Intelligence Collective | Clés Les pilotes d’une escadrille d’acrobatie aérienne forment un seul ensemble. Jim Rough et Tom Atlee, fondateurs du Co-Intelligence Institute, aux Etats-Unis, comparent le rituel de préparation d’un vol (chaque manœuvre mentalement visualisée, les yeux fermés) à celui d’une tribu de chasseurs chamaniques. Quand ils sont en grande forme, les pilotes eux-mêmes sont étonnés : ils parlent de leur escadrille comme d’une « intelligence collective » qui les dépasse tous. Face aux innombrables crises qui nous assaillent, l’intelligence collective est devenue un concept clé, auquel s’accrochent de plus en plus d’espoirs. Elle devrait, se dit-on, pouvoir résoudre bien des problèmes – impasses écologiques et grandes injustices – puisque sa logique enseigne à l’individu que son intérêt, même égoïste, est d’aider l’autre dans son épanouissement. Bêtise ou sagesse des foules ? Au départ, toute intelligence est collective. Cela n’empêche cependant pas une foule, même de surdoués, de pouvoir être stupide.

Trois points de vue sur l'intelligence collective | Clés Débarrassons-nous surtout de la bêtise collective ! Pierre Rabhi, agriculture bio, tisseur de liens, écrivain L'urbanisation, le hors-sol appliqué à l'humain, les prodiges techniques employés sans lucidité, l'intelligence réduite aux diplômes, l'idée que l'antagonisme est la seule dynamique de vie, tout cela fait perdre la capacité à se brancher sur l'intelligence universelle. Et ne résout pas vraiment notre angoisse primale, fondamentale, d'humains se sachant faibles et mortels. Pour nous rassurer, nous avons maîtrisé le feu, inventé cultes au soleil, rituels, religions et aujourd'hui, bombes atomiques, assurances et sécurité à tout prix. Mais la vie est une aventure, un chemin initiatique qui n'a d'intérêt que si l'on en surmonte les difficultés ! On le sait, sortir de la bêtise collective actuelle passe par un travail individuel autant que collectif. Une conscience nouvelle anime les gens, mais pas l'État ! Séverine Millet : avocate, spécialiste de l'agriculture bio

HEC - Intelligence collective et monnaies alternatives - par Jean-François Noubel Le stade Dubaï du capitalisme - de Mike Davis [Fiche de lecture] [Fiche de lecture] : Domitille de la Morinerie Mike Davis, sociologue urbain, se place dans cet ouvrage au cœur d’un débat : la ville de Dubaï est-elle un symbole parfait de réussite et de prospérité ou un exemple frappant du décadentisme à l’occidental ? >>Lire la suite La Casa del Encuentro [Scénario] [Scénario] : Céline Lévy La Casa del Encuentro est une association féministe créée en octobre 2003 à Buenos Aires, en Argentine. >>Lire la suite L’aventure Ardelaine - Une coopérative textile au service du développement local de l’Ardèche - par Béatrice Barras [Compte rendu] [Compte rendu] : Béatrice Barras Béatrice Barras raconte l'histoire et l'organisation de la société-coopérative Ardelaine, dont elle est l'une des fondatrices. >>Lire la suite Les quartiers durables : Etude des freins et des leviers de la diffusion de ce modèle d'aménagement [Cahier de recherche] [Cahier de recherche] : Clémence Chouvet >>Lire la suite [Essai]

Et si les neurosciences pouvaient aider le changement ? #neuroscience par @ceciledemailly 01net. le 20/08/12 à 10h15 © © 2009 SanFranAnnie, Flickr Cet été, je déjeune en terrasse avec une amie, l’une des gourous 2.0 d’une multinationale française, et nous parlons conduite du changement (oui, oui, même en terrasse l’été). La question qui nous préoccupe est de savoir comment aborder les freins et les résistances au changement à un niveau d’ensemble et de manière efficace. Au niveau individuel, il est possible assez simplement de cibler et d’apporter à chaque personne l’aide spécifique qu’il lui faut. Mais lors d’un changement stratégique important, aucune entreprise ne peut se permettre d’approcher individuellement tous les employés concernés, sans parler des clients, partenaires et autres intéressés. Du coup, j’aimerai profiter de ce billet pour revenir sur quelques idées reçues. Les neurosciences : des binocles plutôt qu’une baguette magique Les neurosciences consistent à étudier le fonctionnement du cerveau à l’aide de toute la technologie d’imagerie médicale disponible.

L’intelligence collective n’est pas l’apanage du web Dans son acception moderne, l'intelligence collective recouvre l'interactivité entre des myriades d'individus. Pourtant, il existe une définition beaucoup plus physiologique. Qu’entend-on généralement par “intelligence collective” ? Pour le monde du web, la messe est dite : c’est le produit émergent de l’interaction entre plusieurs milliers, voire millions d’individus, certains ne partageant avec les autres qu’une quantité minimale de leur réflexion (c’est la théorie du surplus cognitif chère à Clay Shirky, comme il l’a développe dans on livre éponyme ou chez TED). Et bien entendu, c’est le web lui-même qui est le média de choix de cette intelligence collective. Cette définition repose sur certains postulats, pas toujours explicites : Plus on est de fous, plus on rit. La dynamique d’un couple créatif John Lennon... La nature du leadership au sein de ces couples est également difficile à déterminer. Entre Lennon et McCartney, la situation est encore plus ambiguë. ...

Les bases de la programmation Dans ce cours, j'ai tout d'abord rassemblé les notions qui m'ont semblé utiles à introduire avant de commencer proprement dit le cours de programmation. En particulier, comme la programmation est conditionnée par la manière dont fonctionne un ordinateur, il m'a semblé logique de commencer par une présentation très sommaire de cette machine : sa structure, son fonctionnement, et du seul langage qu'elle est capable de comprendre : le langage machine. J'aborde ensuite les principes d'interaction homme-machine via une souris, un clavier et un écran graphique. Cela me permet d'introduire la programmation évènementielle, avant de parler de l'environnement de développement intégré Lazarus, spécialement conçu pour ce type de programmation. Un ordinateur est une machine utilisant et produisant de l'information. Nous allons donc commencer par parler de l'information et plus exactement de la manière dont elle est représentée dans un ordinateur. Codage binaire▲ Le bit▲ Le transistor▲ Et voici le un :

Pyramide & Hiérarchie : piliers de l’intelligence collective ? L’intelligence collective attire beaucoup de personnes qui pensent qu’il s’agit d’un concept ou d’une méthode pour en finir avec des organisations pyramidales d’un autre âge, pour en finir avec la hiérarchie qui opprime et nous transporter dans un monde merveilleux sans chef mais avec des gentils-organisateurs. Les modes collaboratifs non hiérarchiques et tout ce qui est dit “open” en général sont vus comme le modèle de gouvernance de l’avenir. Le reste est “has been” ! Les choses ne sont pas aussi simples…Qu’est-ce que la hiérarchie ? La hiérarchie se matérialise par un chef qu’on appelle manager, dirigeants, directeurs, gestionnaires… (parfois ce sont de drôles d’oiseaux !) Depuis 20 ans que je travaille comme chef ou collaborateur, entrepreneur ou salarié, je n’ai rien vu fonctionner efficacement sans chef (sur le niveau ordre). J’ai expérimenté plusieurs fois des situations où il n’y avait pas de chef, en particulier dans le monde associatif. 1. 2. 3. Qu’est-ce que la pyramide ?

Related: