background preloader

Jouer un entretien dans l’entreprise DONDISSE SARL

Jouer un entretien dans l’entreprise DONDISSE SARL

http://www.crcom.ac-versailles.fr/spip.php?article708

Related:  Séquences pédagogiques en ligneCOMMUNICATION INTERPERSONNELLEchap7 les emotions

Dramaction Le groupe se scinde en deux. Chaque grou­pe, A et B, va se placer debout, face à face, le dos au mur. Chaque participant, à tour de rôle, devra pousser un cri modulé sur deux ou trois notes (cri d’animal, cri de douleur, cri inso­lite, etc.), qui sera repris en écho, d’abord par le groupe opposé, puis par l’autre groupe. Les styles de leadership selon Hersey et Blanchard Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, les créateurs du leadership situationnel (ou management situationnel), il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. Paul Hersey et Kenneth Blanchard ont développé la théorie dite du leadership situationnel (ou management situationnel), selon laquelle il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’objectif d’un leader consiste à accroître progressivement le niveau de maturité de ses collaborateurs afin de développer leur autonomie dans le travail.

Attitude de Porter - Communication orale Les attitudes dangereuses qui nuisent à l'éclosion du discours authentique (cf. J. Porter) : 5 attitudes” négatives “ L'intelligence emotionnelle dans les organisations L’émotion crée le mouvement Les émotions, souvent considérées comme malvenues dans les entreprises, font pourtant intrinsèquement partie de la nature humaine. Elles sont utiles car elles ont un rôle important pour la compréhension et l’appréhension de nos environnements. Antonio Damasio a démontré qu’elles ont une fonction centrale dans la prise de décision. Notre culture a dévalorisé les émotions, en tentant de les domestiquer au travers de l’éducation, sans en diminuer les effets.

La conduite de réunion L’animateur effectue une tâche complexe en favorisant la progression du groupe vers ses buts. Il doit savoir gérer l’ensemble des processus qui s’établissent dans les différentes étapes de la vie d’un groupe. (important : voir les présupposés liés à la communication dans les groupes) L'influence de RBK chez les consommateurs Tout le monde semble avoir sa propre définition de ce mot, mais qui voit réellement juste? On pourrait croire qu’il s’agit de quelque chose de très simple, mais en réalité, il s’agit d’une expérience et d’un processus complexe par lequel chaque consommateurs doit passer afin traiter l’information. En outre, la perception est en fait la réalité.

Premières approches Communiquer « Communiquer » vient du latin « communicare » signifiant « entrer en relation avec » et suggère l’idée d’une rencontre entre les personnes. Communiquer, c’est créer des ponts entre des mondes, des peuples, de groupes, des individus… Communiquer, c’est aussi transmettre des informations, et donc aider à la diffusion des connaissances, à l’éveil de l’esprit. Mais la communication est aussi perverse, car elle prend également le visage d’une société médiatique, envahissante et manipulatrice. Nous sommes entrés dans l’ère de la communication : depuis l’après guerre, essor considérable des médias audio-visuels, prolifération des outils de communication et la communication interpersonnelle s’inscrit dans le cadre d’une mutation des mœurs : celle du déclin de l’autorité traditionnelle (dans le couple, la famille, à l’école, en entreprise) au profit de pratiques qui laissent place à l’écoute, la négociation, la discussion, l’échange, bref à la « communication. A. B.

perceptions - Portail HPR - Travail équipe - Polytechnique Montréal perceptions «Il n’y a pas une réalité-Vérité objective, seulement des réalités «perçues-analysées» et négociées de façon intersubjective» (Mucchielli, 2003). La perception est le processus par lequel l’individu sélectionne, organise, interprète et récupère l’information que lui transmet son environnement en fonction de son intérêt. Il est important de comprendre par cette schématisation que la perception n’est pas un processus objectif, en percevant un élément on choisit inévitablement, mais bien souvent inconsciemment, de ne pas en voir un autre. La sélection est propre à chacun, cependant, certaines erreurs de perceptions peuvent survenir, il est donc important, si l’on veut maîtriser le plus possible notre «objectivité» d’en prendre conscience.

Les contextes de la communication Toute communication a lieu à un moment donné, dans une situation donnée, dans un lieu donné et dans un événement donné ! Ces paramètres inaliénables sont nommés contextes de communication. Cela signifie que toute forme de communication émarge à un environnement culturel, technologique, socioéconomique, situationnel… et qu’aucune communication ne peut se comprendre en dehors de son contexte. Par définition, le contexte est l’ensemble des éléments, des circonstances, qui entourent un fait. Nous allons donc cerner les différents contextes de la communication.

Related: