background preloader

Savoir interviewer - Territoires Sonores

Savoir interviewer - Territoires Sonores

Construire sa Web TV Comment gérer un conflit lors d'une discussion ? Le conflit est normal, inhérent au travail en équipe. L’important n’est donc pas de chercher à l’éviter à tout prix, mais de savoir le transformer en une discussion constructive, génératrice de solutions et non dommageable pour les relations interpersonnelles de l’entreprise. Un des secrets d’un bon management est de savoir désamorcer un conflit avant qu’il ne dégénère ! Distinguer conflit et désaccord Sachez discerner en premier lieu si vous êtes en face d'un conflit ou d'un simple désaccord. Comprendre les comportements de chaque protagoniste Attention piège ! Même si vous devez faire preuve d'écoute envers vos interlocuteurs, gardez vos distances avec vos émotions. 1. 2. Pratiquer l'empathie 1. 2. Maîtriser plusieurs stratégies Le conseil de ToutApprendre.com Dès qu'un conflit se déclare, imposez à vos interlocuteurs et à vous-même de clarifier le problème : parlez-vous de la même chose ? En savoir plus

De la veille au partage Les 5 modes de gestion des conflits en entreprise Vous avez des divergences d’opinions, de valeurs et d’intérêts avec vos collaborateurs. Cette situation vous stresse et génère beaucoup de pertes de temps, vous vous sentez dans l’obligation expresse de le régler. Eh bien dites vous que c’est normal. Le conflit au boulot, c'est quoi ? Le conflit est une composante de la vie de tous les jours et il est inévitable. Un conflit peut se définir comme une situation ou des acteurs organisationnels poursuivent des buts différents, défendent des valeurs contradictoires, ont des intérêts différents ou opposés ou poursuivent simultanément le même but (bref, ils sont en compétition). Il va de soi que l’on ne gère pas un conflit avec un collaborateur comme on le ferait avec un inconnu. Solution 1 : la collaboration Les principaux conflits susceptibles de survenir entre collaborateurs sont, entre autres, le malentendu, le conflit d’intérêt et le conflit de personnalité. Solutions 2 et 3 : l'accommodation et le compromis

La boite à outils du veilleur 2.0 Utiliser la Communication Non Violente dans un groupe Qu'on soit en entreprise, en milieu scolaire, dans une association ou dans un cadre familial, la communication fait souvent défaut et dégénère en rapport de force. Face à ce constat, Marshall B. Rosenberg a initié un processus de communication inspiré notamment des travaux des psychologues Carl Rogers et d'Abraham Maslow, ainsi que des religions orientales et a donné naissance à la Communication Non Violente. Qu'est-ce que la Communication Non Violente ? Il s'agit d'un ensemble de concepts et d'outils destinés à aider les gens à établir des relations bienveillantes en eux-mêmes et avec les autres. Le terme non-violent est en référence au mouvement de Gandhi et signifie ici le fait de communiquer avec l'autre sans lui nuire. Pour le Centre pour la Communication Non Violente promoteur de la méthode, l'objectif est également de développer une éthique de vie fondée sur l'empathie et la compassion, et un projet pour une société pacifiée. Quel impact sur le territoire ? Comment faire ? 1. 2. 3.

Pourquoi le Mindmapping est-il si efficace pour étudier ? Pourquoi dit-on que le Mindmapping peut aider les étudiants ? Est-ce vraiment si efficace ? Et si oui, pourquoi ? A ces questions, on peut répondre sans hésitation : OUI, le Mindmapping est une méthode efficace pour étudier. La vue : le sens dominant d’une majorité de personnes Une étude de Linda Kreger Silverman, Docteur en psychologie de l’Université du Colorado, menée sur 750 élèves, a démontré qu’environ 30% d’entre eux utilisaient fortement le canal visuel-spatial, 25 % d’entre eux utilisaient principalement le canal auditif-séquentiel, et 45% utilisent les deux ensemble. Ce qui veut dire que l’enseignement actuel, basé principalement sur les mots, répond vraiment aux besoins de 25% de la population scolaire! Répartition des canaux sensoriels dominants Une méthode qui sollicite tous nos sens ! Par son utilisation de mots-clés, d’associations et de relations entre les concepts stimule également l’utilisation du canal auditif et de l’intelligence verbale. Vous avez aimé cet article ?

Communication orale - La méthode Gordon Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». En effet, si j’ai un problème que je ne peux pas exprimer, ou si l’autre à un problème non-exprimé, ou que je ne l’écoute pas, nous ne pourrons pas avoir une vraie communication. Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Il s’agit d’accepter l’autre et de le reconnaître dans son intégralité.

AGORA-PROJECT - Plateforme de travail collaborative l'assertivité un outil pour les maîtres "S'affirmer sans s'opposer" L'assertivité est une démarche personnelle dont le but est de rechercher une communication constructive et positive notamment dans les relations professionnelles ou sociales. Cette démarche se refuse à l'agression, la soumission ou la manipulation . Elle s'incarne dans une affirmation tranquille de soi et une bonne mise à distance où comportements et personnes ne sont pas confondus. C'est l'art de s'affirmer sans s'opposer. Démarche non violente, elle s'inscrit dans une éthique de la responsabilité qui prend le réel en compte sans dogmatisme. Dans l'absolu, si l'on ne s'en tient pas à certaines interprétations un peu réductrices du monde du travail, il s'agit de rechercher la convergence du progrès social avec celle du projet personnel. Cette démarche permet aux acteurs d'objectiver ou professionnaliser leurs échanges, de travailler dans le cadre d'une démocratie cognitive où les objectifs sont exprimés en référence à des valeurs. Vincent Breton

Les 9 collègues les plus pénibles (et comment les supporter) | Richie Frieman Etant d'un naturel extraverti, je me considère comme une personne avec qui il est facile de s'entendre. Je m'adapte à toutes les situations, même lorsque qu'il a fallu me coltiner les excentriques sur lesquels je suis tombé au cours de ma carrière. Peu importe où vous travaillez, dans quelle branche, ou la taille de votre entreprise, je peux vous assurer que vous vous retrouverez un jour en train de regarder un collègue en vous demandant: "Mais tu viens de quelle planète, toi? Et comment as-tu réussi à atterrir ici?". Après tout, la série The Office doit tout son succès à ces collègues agaçants. C'est à cause d'eux qu'on épingle sur nos murs de bureaux des reproductions des comic-strips de L'Univers impitoyable et de Dilbert. Mais ce n'est pas parce que certains collègues vous donnent envie d'appuyer sur les touches CTRL+Z après votre dernière conversation avec eux, que vous pouvez les éviter. Pour la rédaction de mon nouveau livre, Reply All... Comment gérer M./ Mme Je-sais-tout?

La méthode DESC : gérer conflits et critiques Quand je dis qu’il est possible de pouvoir tout dire, à partir du moment où l’on met certaines formes, il n’est pas rare que l’on me ri au nez : « Quelle naïveté, ça ne marche pas pour tout le monde ! ». Et si je vous disais qu’il existe une méthode qui permet de dire vraiment ce que l’on pense, en minimisant les risques que votre interlocuteur se froisse ? Une méthode qui permet de gérer les conflits, de construire des critiques constructives, et d’améliorer votre capacité à vous affirmer auprès des autres. Dans cette vidéo, vous allez apprendre à formuler une critique en 4 étapes, chaque lettre de la méthode DESC étant un moyen mnémotechnique pour vous rappeler des différentes phases : Dans un premier temps, il s’agira de décrire la situation le plus objectivement possible. Je rappelle que durant ces 4 phases, il faudra se montrer : • Bienveillant (ne pas chercher à avoir à tout pris raison) • Ouvert (admettre que l’on a peut-être une part de responsabilité)

Related: