background preloader

Présentation

Présentation
Nous vous invitons à découvrir le troisième numéro de notre revue, La Traverse. À travers des entretiens, des analyses, des exposés, cette revue s'efforce de tendre vers deux directions : forger des outils d'autodéfense intellectuelle ; imaginer, construire et faire découvrir des actions politiques ou des alternatives qui nous semblent pertinentes. Dans ce troisième numéro vous trouverez : Qu'est-ce qui renforce les luttes collectives ? Qu'est-ce qui les fragilise de l'intérieur ?, quelques réflexions pratiques sur le militantisme, par Nathalie Dom. L'intégralité de la revue est consultable en ligne. Si vous souhaitez recevoir cette revue en format papier, à prix libre, écrivez-nous. Pour être averti-e de la sortie du prochain numéro, inscrivez-vous sur notre liste-de-diffusion.

http://www.les-renseignements-genereux.org/presentation

Related:  Cercle 3

Frank Smith - choeurs politiques Un livre paru aux éditions de l'Attente, août 2017 Envoi Une série de propositions, juxtaposées les unes aux autres, devenues scène, signes, ni disjonctions ni conjonctions, mais répétition d’un seul événement, sans origine de quoi que ce soit et sans réapparition de la même chose, l’événement de la vie unique et irréductible.

COLLECTIF DESRACINE.E.S – Colloque international "Théoriser en féministe" « Penser et réinventer la théorie par la pratique militante » COLLECTIF DESRACINE.E.S. Collectif féministe et décolonial lyonnais qui a eu un an en février 2018, il s’agit d’un groupe de personnes en lutte contre toutes formes d’oppressions, se focalisant particulièrement sur les thématiques de genre et de race. Centre de recherche et d'étude de la forêt Des couloirs des facs occupées aux territoires en lutte, notre rapport au savoir est mis en question. Cet été, nous voulons commencer à transformer un site en ruine, sur le plateau de Millevaches, en un lieu de vie et d’étude. L’endroit est magnétique, au bord d’un grand lac ; ensauvagé par les plantes et les insectes, assaillis par les rêves des humains et les moisissures. Nous voulons faire de cet endroit un lieu d’expérimentation, d’apprentissage et de transmissions, en visant un décloisonnement radical des compartiments des connaissances et des savoir-faire, et de leurs rapports avec nos vies. Ce lieu ne sera pas vraiment une tentative d’ « université » libre, parce que nous voulons abandonner immédiatement et joyeusement l’idée d’universel, et parce qu’il n’y aura pas de diplômes.

Joël Hubaut – Les presses du réel (bibliographie) Joël Hubaut Né à Amiens en 1947, Joël Hubaut vit et travaille à Réville dans la Manche. « Epidémique en tout et partout, Joël Hubaut est une figure et une force excentrique dans le paysage de l'art contemporain en France : hors limite, irrégulier, à l'entrecroisement des domaines (dessinateur, peintre, vidéaste, chanteur, écrivain, organisateur d'événements, enseignant). C'est une entreprise proliférante qui zigzague en France depuis plus de trente ans. Si l'art est Action alors Hubaut est un actant qui construit des échanges et des interactions. Artiste trans-media, doué d'une énergie centripète et centrifuge, il est l'architecte mobile d'une chaotique trans-historique. Œuvre vivante en gestation permanente, Hubaut est devenu une entreprise de projets collectifs, en utopien rebelle à toutes les soumissions.

Prière de toucher, la traduction de poèmes en objets Oublions tout ce que nous pensons savoir de la traduction, et promenons-nous plutôt par-delà le texte, à travers le livre. The Shadow’s Skin (2017) [1] est une traduction créative et une installation d’extraits de La peau de l’ombre, écrit par Joël Gayraud et paru chez José Corti en 2003. L’auteur invite ses lecteurs à une promenade réflexive, ponctuée aussi d’aphorismes, qui nous appelle à repenser et réinventer tour à tour la société, la pensée, le langage, la poésie, les rêves… Cette invitation est rendue possible presque matériellement par la mise en page choisie, dont les marges et les espacements nous laissent la place et la liberté de cette promenade.

Blois : du “Circ et plus” à la Halle aux Grains Maintenant ou jamais, par la fanfare-cirque du Cheptel Aleïkoum. ©Vincent Berthe De Pommery Une fois franchi l’entrée du chapiteau étoilé, la douzaine d’acrobates-musiciens du collectif Cheptel Aleïkoum, installé à Saint-Agil (dans le nord du Loir-et-Cher), invitent sous leur chapiteau à partager leur douce folie. Dans une atmosphère au parfum de fête foraine, cette bande de joyeux lurons issue du Centre national des Arts du Cirque invente un cirque fanfare généreux, à l’imagination débridée et à l’humour indiscipliné.

"This Situation" par Tino Sehgal __ > Avignon 2011 : le dossier | les chroniques quotidiennes Réécoutez la chronique de Joëlle Gayot Grâce au plasticien Tino Sehgal, le festivalier vit une expérience qui contraste totalement avec le reste de son parcours. « This Situation », c’est le titre de la manifestation qu’il a imaginée. Ambiance paisible et bon enfant pour cette installation participative où l’on peut rester 5 minutes ou 6 heures, c’est comme on veut. Vous vous rendez Salle Franchet, elle se trouve juste à côté de la cour du Lycée Saint Joseph. 31-Prendre le temps de regarder - Paul Cox - Jeu de construction 15 mars 2005 2 15 /03 /mars /2005 00:00 Parfois un travail tout juste terminé m'inspire une sorte de léger malaise - comme une gêne physique à le regarder, mais qui ne me pousse pas pour autant à le rejeter tout de suite. C'est parfois le signe que je suis trop fatigué, ou que la nouveauté du travail achevé impose que l'on prenne du temps pour s'y habituer.L'affiche pour Prague, sur laquelle j'ai travaillé hier, a produit sur moi cet effet. Mais une fois collés et accrochés comme hier dans l'atelier, j'ai un doute: la version précédente n'est-elle pas mieux?

Sensory Experiences: Exploring artist Sumakshi Singh’s relationship with embroidery, space and place Traversing a thin line between illusion, metaphor and reality, Sumakshi Singh bases her work on the principle of space and place. Her means of putting across an idea on the table would mean experiencing it first. "Research for a project would mean visiting the space in silence, tuning into what it feels like to be within this particular space, looking at the light, absorbing the smell, moving around and processing how the body would move through it if I created a certain intervention here", says Sumakshi. Traversing a thin line between illusion, metaphor and reality, Sumakshi Singh bases her work on the principle of space and place. Her means of putting across an idea on the table would mean experiencing it first. The intensity of her relationship with space makes her work labor intensive.

Cartographie imaginaire – Solène Kuntz Jeu de taquin Boite en bois à couvercle coulissant 50 x 50 cm Empruntant les chemins tracés sur les cartes psychogéographiques de Guy Debord, ce jeu en bois modulable propose les plans d’une ville infiment réappropriable.

Expo : Parcours de migration Du 7 au 19 novembre 2015, le service Programme de Réussite Educative, en partenariat avec La petite fabrique à voix, vous invite à découvrir l'exposition "Parcours de migration", à la P'tite Criée, réalisée avec la participation de l'agence Nationale du Court Métrage, du Collectif KTK, des associations Guénave et la Vaillante. Photographies, installation sonore et sélection de courts-métrages autour du thème de la migration restituant une année d'ateliers et d'actions mises en place avec les habitants du Pré Saint-Gervais par le Programme de Réussite Educative en partenariat avec l'association La Petite Fabrique à Voix. L'association Vaillante sera présente les samedis matins pendant la durée de l'exposition pour proposer des spécialités originales.

Comment les habitants du Morvan racontent le monde qui change ? Caroline Darroux est chercheuse en anthropologie, associée aux laboratoires de Grenoble et Chambéry*, ainsi qu’à celui du Centre Georges Chevrier à Dijon. Elle s’intéresse à ce que disent les habitants du Morvan et des régions rurales françaises au sujet de leur vie, de leur passé et de leur avenir. Alors que d’autres chercheurs étudient ce qui est écrit dans des livres, elle se concentre sur ce qui se transmet à l’oral depuis un siècle. Ces paroles permettent de comprendre les profonds changements de notre société. * Labex Item, sur l’innovation dans les territoires de montagne Les hommes vivant dans différents endroits de la planète transmettent à leurs enfants des gestes, des imaginaires et des visions du monde qui ne se ressemblent pas toujours.

Beautiful Trouble What is Beautiful Trouble? Beautiful Trouble is a book, web toolbox and international network of artist-activist trainers whose mission is to make grassroots movements more creative and more effective. We’re a collaborative effort by 70 artist-activists-strategists and 10+ leading creative campaign organizations including the YesMen/YesLab, Ruckus Society, Other 98% and others. Praised by Naomi Klein as “elegant and incendiary,” the book is being used by campaigns and classrooms across North America and Europe; it just sold its 10,000th copy, and has been translated into six languages. A beta of the web toolbox (you’re looking at it) is online, and offers all the book content (and more) to the public under a creative commons license.

Related: