background preloader

JOHN CAGE

JOHN CAGE
Dossiers pédagogiques Spectacles vivants Monographies / Compositeurs d'aujourd'hui John Cage, D’un art à l’autrePar Norbert Godon, plasticien- Le refus de la spécialisation - L’art et la théorie - Pratiques de la distanciation - L’humour comme méthode - Le principe d’indifférence - Contre l’esprit de système- L’unique et le multiple- Déplacer les pratiques artistiques- Pratique du hasard- Le non-agir- L’éloge de l’ennui- L’art et la vie confondus- A l’origine du mouvement Fluxus- Faire œuvre de l’environnement John Cage, le courage de tout oser Par Jacques Amblard, musicologue- « Un infiltré » dans le monde musical ? Bibliographie Actualité John Cage John Cage, d’un art À l’autre Par Norbert Godon, plasticien Le refus de la spÉcialisation Cage, un artiste qui se veut « sans vocation » L’art et la thÉorie Superposer les niveaux d’écoute : 45’ pour parleur (1954) Le texte est morcelé et paramétré en fonction du temps de la pièce. Le Discours sur rien (1949) Pratiques de la distanciation Le Yi-King Related:  Cercle 3References

Indiscipline intellectuelle L'Arbre de Vie : Symbole universel intemporel L'Arbre de Vie : Symbole universel intemporel Le concept de L'Arbre de Vie a été utilisé dans différents domaines tels que la religion, la science, la mythologie, la philosophie, etc. La signification associée à la notion d'Arbre de Vie diffère selon les contextes. Dans différentes mythologies, théologies et philosophies à travers le monde, elle est utilisée comme un motif. Le concept d'Arbre de Vie est également utilisé en référence à l'évolution. Ce phénomène est aussi utilisé métaphoriquement dans l'explication de la notion d'origine commune. La signification de l'Arbre de Vie est présentée de différentes façons en citant différentes sources de savoirs. Importance dans différentes cultures Il existe différents concepts et mythologies liés à l'Arbre de Vie dans les différentes cultures. Christianisme : L'Arbre de Vie dans le christianisme est un arbre qui porte des fruits qui confèrent l'immortalité. Darwin Tree of Life : Mythologie chinoise : Culture égyptienne : Arbre de Vie Symbolisme

intervention Evoquer le titre d'une chorégraphie de Maurice Béjart au sujet de Romina de Novellis pourrait paraître singulier si l'on ne précisait pas immédiatement que cette artiste a consacré des années de sa jeunesse à la danse. Ceci n'est pas le moins surprenant venant d'une performeuse dont la biographie signale sa qualité de doctorante en anthropologie et sociologie à l'EHESS avec une thèse en anthropologie. Une fois posés les termes de ce profil particulier, il faut inclure dans la réflexion sur sa démarche tout un faisceau d'indices : rituel, célébration, cérémonial. Dans des temps reculés, on y aurait vraisemblablement ajouté ceux de sorcellerie, diablerie, envoûtement. Romina de Novellis Marseille juillet 2013 La mise au premier plan du corps définit le plus souvent la nature des performances artistiques. Un mémorial sacrificiel Chez Romina de Novellis, on ne retrouve pas la nature provocante d'un Michel Journiac ni la violence auto-destructrice d'une Gina Pane. D'une aliénation à l'autre

Au-delà des mots et des maux Qu’est-ce qui rend la fleur de lotus si particulière? La fleur de lotus pousse dans la vase, elle puise sa substance vitale dans la boue pour s'épanouir, et se dresser hors de l’eau et donner une fleur d’une beauté remarquable. Ainsi "la boue" représente les souffrances, les troubles, les désirs, qui sont le terreau même de notre épanouissement. La nuit, la fleur se referme et sombre sous la surface de l’eau, à l’aube elle sort et s’ouvre à nouveau, intacte… elle n’est pas affectée par l'eau boueuse et marécageuse dans laquelle elle se développe. Cette métaphore est tout à fait appropriée pour faire un parallèle avec la capacité de s’épanouir malgré un contexte de harcèlement. Le lotus est également symbole de guérison. Dans le domaine de la psychologie, la fleur de lotus symbolise la « résilience »... Cette métaphore de la fleur de lotus donne de l’espoir à chaque personne victime de harcèlement psychologique, à chaque personne qui souffre de stress post-traumatique.

Pierre-Philippe Fraiture, V.Y. Mudimbe, Undisciplined Africanism, lu par Alain Ricard | Politique africaine FRAITURE (Pierre-Philippe) V.Y. Mudimbe, Undisciplined Africanism, Liverpool, Liverpool University Press, 2013, 260 pages L’œuvre de Valentin-Yves Mudimbe (V. Y. dans les années Mobutu) est difficile à assigner à une discipline particulière et demeure victime d’incompréhensions liées autant à son ambition, qu’à sa forme, volontiers variée et déroutante. Novice bénédictin au début des années 1960, universitaire zaïrois, directeur d’un centre de linguistique et doyen de la faculté des lettres de Lubumbashi dans les années 1970, notre auteur préside la session du Congrès international des études africaines, à Kinshasa, en 1978, en édite les travaux (La Dépendance de l’Afrique et les moyens d’y remédier) et quitte peu après le Zaïre au moment où sa notoriété dans le pays est à son sommet. Le chapitre trois revient sur les essais français de Mudimbe. Mudimbe est aussi romancier, en français, et les romans ne sont sans doute pas les plus grandes réussites.

Résilience (psychologie) La résilience permet à un individu affecté par un traumatisme de se reconstruire (comme cet arbre qui a absorbé le panneau). Arbre qui pourrait être perçu comme un symbole de résilience : sa cime a été coupée, et néanmoins il vit et se déploie. La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique de manière à ne pas, ou plus, vivre dans le malheur et à se reconstruire d'une façon socialement acceptable. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l'enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, plus rarement par l'encadrement médical d'une thérapie. De l'anglais resilience[1] qui vient du verbe latin resilio, ire, littéralement « sauter en arrière », d'où « rebondir, résister » (au choc, à la déformation)[2]. La résilience est dynamique.

démarche artistique démarche artistique indiscipline liquide Mathias Poisson utilise les disciplines artistiques (dessin, texte, danse, arts plastiques) comme des vases communicants. circonstances ténues Le travail de Mathias Poisson est un art de composition et d’agencement. mécanique à pied Pour chaque projet, une méthode de travail est inventée. échanges primaires Mathias Poisson met au centre de ses recherches l’expérience (du lecteur, du spectateur, du visiteur) car il veut provoquer chez lui une rencontre où le cheminement est commun. Psychologie La psychologie est une discipline qui appartient à la catégorie des sciences humaines. Divisée en de nombreuses branches d'étude dont les théories et les méthodes de recherche varient grandement, la psychologie a des applications nombreuses. Étymologie[modifier | modifier le code] Étymologiquement, le mot psychologie dérive du latin psychologia, terme lui-même formé à partir du grec ancien ψυχή (psukhē : le souffle, l'esprit, l'âme) et -λογία (-logia, la science, l'étude, la recherche)[1] par le savant humaniste croate Marko Marulić (1450-1524) et qui semble apparaître pour la première fois dans le titre de Psichiologia de ratione animae humanae (fin XVe - début XVIe) dont la trace a été perdue[3],[4] si bien que la première occurrence attestée se trouve chez le juriste et philosophe allemand Johann Thomas Freig (lat. Freigius, 1543-1583). Objet d'étude et objectifs[modifier | modifier le code] L'objet d'étude de la psychologie est un débat non clos depuis des siècles. Traitement cognitif

| La troupe de théâtre communautaire francophone à Toronto Psychologie de la personnalité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychologie de la personnalité est une branche de la psychologie étudiant la personnalité et les différences individuelles. Ce domaine d'étude inclut, entre autres, la construction d'une théorie cohérente permettant de décrire, d'expliquer et de prédire le comportement, le processus psychologique et l'image d'un individu[1]. Références[modifier | modifier le code] ↑ (en) Bradberry, Travis. Bibliographie[modifier | modifier le code] Michel Hansenne, Psychologie de la personnalité, De Boeck, , 346 p.

Related: