background preloader

Edgar Morin : Réforme de pensée, transdisciplinarité, réforme de l'Université

Edgar Morin : Réforme de pensée, transdisciplinarité, réforme de l'Université
Réforme de pensée et transdisciplinarité Nous savons que le mode de pensée ou de connaissance parcellaire, compartimenté, monodisciplinaire, quantificateur nous conduit à une intelligence aveugle, dans la mesure même où l'aptitude humaine normale à relier les connaissances s'y trouve sacrifiée au profit de l'aptitude non moins normale à séparer. Car connaître, c'est, dans une boucle ininterrompue, séparer pour analyser, et relier pour synthétiser ou complexifier. La prévalence disciplinaire, séparatrice, nous fait perdre l'aptitude à relier, l'aptitude à contextualiser, c'est-à-dire à situer une information ou un savoir dans son contexte naturel. Nous perdons l'aptitude à globaliser, c'est-à-dire à introduire les connaissances dans un ensemble plus ou moins organisé. Or les conditions de toute connaissance pertinente sont justement la contextualisation, la globalisation. Ces conditions se rappellent à nous d'autant plus que s'ouvre une ère planétaire d'inter-solidarité. Related:  Penser l'école (dans une dynamique Education nouvelle)Blogs littérairesFouineurs-éditeurs, intelligence collective, Occupy Wall Street

Edgar Morin, l'amoureux du monde À 90 ans il est l'intellectuel français le plus reconnu à l'étranger, docteur honoris causa de 28 universités à travers le monde! Edgar Morin nous reçoit chez lui à Paris en plein déménagement. Les souvenirs remontent sans brouiller sa curiosité. De retour du Maroc, vous partez bientôt au Brésil. En ce moment, je suis plutôt en déménagement, car je dois quitter mon appartement. Une définition du voyage ? Le voyage c'est surtout le décentrement, c'est à dire regarder d'une autre façon l'Hexagone. Est-ce que vous voyagez encore pour le simple plaisir ? Je lie mon plaisir à mes voyages. Est-ce qu'il y a un pays, une destination pour laquelle vous avez une attirance particulière ? La Toscane. L'idée de l'île, c'est quelque chose qui vous fait rêver ? Oui. Alors que le monde est en ébullition depuis quelques mois est-ce qu'il n'est pas frivole de s'intéresser au voyage, à la beauté du monde ? Le voyage n'est pas que dans le plaisir esthétique. Ça dépend comment vous faites le voyage. Les deux.

Meirieu : "Je ne peux accepter que l’idéologie des compétences devienne une « théorie de l’apprentissage" Peut-on être optimiste à cette rentrée ? Dans la nouvelle édition actualisée de sa "Lettre à une jeune professeur", Philippe Meirieu analyse le plaisir d'enseigner. L'ouvrage, accessible et optimiste, reconnaît les difficultés du métier mais en montre aussi la beauté intime. Je suis dans un paradoxe pour démarrer cet entretien. Oui, bien sûr, cette rentrée est, à de très nombreux égards, catastrophique : le système est au bout du rouleau, étouffé par une politique de restriction insupportable. Mais, fort heureusement, les professeurs ne sont pas seulement les « employés » d’un ministère qui n’a plus aucune légitimité à se nommer « de l’Education nationale »… Ce sont aussi des hommes et des femmes qui sont mus par la passion de transmettre et je veux croire que les comportements de leur institution n’érodera pas trop leur enthousiasme. Le bilan de la rentrée "techniquement parfaite" a déjà été dressé, notamment par les syndicats. Il faut absolument y échapper. Oui, évidemment !

ARCHAÏON L’Université du 21ème siècle sera citoyenne, responsable et solidaire ou ne sera pas 1. La réforme de l’Université : une nécessité et une urgence pour répondre aux défis du 21ème siècle. En janvier 2003 j’avais, pour le 5ème anniversaire de la déclaration sur l’enseignement supérieur, souligné ce qui, dans cette déclaration me paraissait sous-estimé : 1.1. la nécessité d’un changement radical et d’un nouveau contrat entre Université et société ;le caractère central de la réflexion sur la responsabilité de l’Université ;le besoin de concevoir pour cela une stratégie de changement en réseau. Mon exposé à cette occasion avait tracé les grandes lignes d’une stratégie. A la différence de la plupart d’entre vous, je n’appartiens pas à l’Université. Ce faisant je vais le faire en « déspécialisant » la réflexion, en traitant l’Université non comme un être institutionnel et social à part « à nul autre pareil » , mais comme le point d’application particulier d’une réflexion plus générale qui s’applique, mutatis mutandis, aux autres institutions et aux autres corps sociaux. 1.2. 2.

 3028 - Rapport d'information de MM. Xavier Breton et Yves Durand déposé en application de l'article 145 du règlement, par la commission des affaires culturelles et de l'éducation, en conclusion des travaux d'une mission d'information sur les rythmes de v Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 8 décembre 2010. en application de l’article 145 du Règlement en conclusion des travaux de la mission sur les rythmes de vie scolaire par MM. Députés. 1. 2. 3. 1. 2. 1. 2. a) Au profit d’une semaine de quatre jours et demi ou cinq jours 38 b) Par une mobilisation du mercredi ou du samedi matin 44 3. 1. 2. 1. 2. 3. 4. 1. 2. 1. 2. 3. 1. 2. 3. 4. 5. 6. a) Des principes à respecter et des partenariats à construire 88 b) Un premier aperçu des forces et des faiblesses de l’expérimentation « cours le matin, sport l’après-midi » 89 7. Le 28 avril 2010, la Commission des affaires culturelles et de l’éducation créait une mission d’information sur « les rythmes de vie scolaire dans le primaire ». Le législateur ne peut en être absent puisqu’il a fixé les principes du temps scolaire. Les travaux de la mission l’ont conduit, en octobre 2010, à élargir sa réflexion aux rythmes de vie scolaire dans le second degré. 1. Horaires de l’école élémentaire 2.

Edgar Morin [sociologie - co-constructiviste] Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Morin. Edgar Morin Edgar Nahoum, dit Edgar Morin, né à Paris le 8 juillet 1921, est un sociologue et philosophe français. Biographie[modifier | modifier le code] Il s'intéresse très vite aux pratiques culturelles qui sont encore émergentes et mal considérées par les intellectuels : L'Esprit du temps (1960), La Rumeur d'Orléans (1969). Durant les années 1960, il part près de deux ans en Amérique latine où il enseigne à la Faculté latino-américaine des sciences sociales. Aujourd'hui directeur de recherche émérite au CNRS, Edgar Morin est docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Morin a écrit plusieurs ouvrages revenant sur son passé, dont Autocritique en 1959, Vidal et les siens sur son père en 1989 et Itinérance publié en 2006. Œuvre[modifier | modifier le code]

Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser Dans quelle mesure l'évolution de nos sociétés ébranle-t-elle les conditions de possibilité de l'entreprise éducative ? Marcel Gauchet : Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic : on demande à l'école de résoudre par des moyens pédagogiques des problèmes civilisationnels résultant du mouvement même de nos sociétés, et on s'étonne qu'elle n'y parvienne pas... Quelles sont ces transformations collectives qui aujourd'hui posent à la tâche éducative des défis entièrement nouveaux ? Ils concernent au moins quatre fronts : les rapports entre la famille et l'école, le sens des savoirs, le statut de l'autorité, la place de l'école dans la société. A priori, famille et école ont la même visée d'élever les enfants : la famille éduque, l'école instruit, disait-on jadis. En pratique, les choses sont devenues bien plus compliquées. Aujourd'hui, la famille tend à se défausser sur l'école, censée à la fois éduquer et instruire. P. Découvrir M. M. Or ce pacte est aujourd'hui remis en question. P.

la barque d'or, avec pierre le vigan De la Sérendipité. Leçons de l'inattendu, par Pek Van Andel et Danièle Bourcier · Viviane Huys Pek VAN ANDEL et Danièle BOURCIER, De la Sérendipité. Dans la science, la technique, l’art et le droit. Leçons de l’inattendu, Paris, L’Act Mem, collection Libres sciences, 2009. Les deux chercheurs, auteurs de cet ouvrage présentent une étude relativement approfondie de ce que l’on nomme « sérendipité », une notion qui désigne une forme de déduction inventive dans laquelle les inférences construites à partir d’indices jouent un grand rôle. Liant le raisonnement abductif mis en évidence par C.S. La troisième partie de l’ouvrage, enfin, est consacrée aux controverses et malentendus autour des effets inattendus que l’on a pu prendre pour de la sérendipité, et notamment à la confusion qui peut régner entre ce terme et la notion « d’effets pervers ». Chance, hasard, accident, la sérendipité est avant tout considérée par Pek Van Andel et Danièle Bourcier comme « l’art d’enlever des œillères ». Viviane Huys Chercheuse associée, MICA, Bordeaux III.

Questions-réponses sur la réforme des rythmes à l'école primaire Télécharger "Les rythmes scolaires en France : le saviez-vous ?" En quoi la réforme des rythmes scolaires va-t-elle favoriser la réussite scolaire de tous les élèves ? Avec des enseignements regroupés sur seulement quatre jours par semaine, les écoliers français subissent actuellement des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Quel sera le bénéfice de cette réforme pour les enfants ? La semaine de 4 jours et demi vise à assurer un plus grand respect des rythmes biologiques des enfants car nous savons que leur réussite à l’école primaire dépend pour une part essentielle des conditions dans lesquelles se déroulent leurs apprentissages. L’ajout d’une matinée de classe permet-il réellement de réduire la fatigue des enfants ? L’ajout d’une demi-journée de classe par semaine est une préconisation des scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant. À partir de quand la réforme sera-t-elle mise en œuvre ? Oui. Comment sera financée la réforme ?

Related: