background preloader

>Ban Public - Le portail d'information sur les prisons

>Ban Public - Le portail d'information sur les prisons

http://prison.eu.org/

Related:  médiations/art/culture/publicsCité inclusiveRecherches - Prisonswalker23

À propos d’Appareil 1La politique requiert selon Benjamin un processus d’individuation dont la technique est le milieu privilégié. La technique est ce qui fraye des passages entre les hommes, leurs pratiques et leurs productions. Elle ne s’épuise pas dans des technologies définies par leurs fonctions, mais se développe en multipliant les connexions, les opérations, les agencements entre différentes activités humaines, espace corporel et espace d’images. Les chiffres clefs Au 1er janvier 2016 : 249 298 personnes prises en charge par l'administration pénitentiaire 172 007 personnes suivies en milieu ouvert 76 601 personnes sous écrou et plus de 170 000 personnes suivies en milieu ouvert 187 établissements pénitentiaires (86 maisons d'arrêt, 94 établissements pour peine, 6 établissements pénitentiaires pour mineurs, 1 établissement public de santé national à Fresnes) 103 services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) 37 801 agents dont 27 115 personnels de surveillance et 5 095 personnels des SPIP 2,69 milliards d'euros de budget annuel (hors pensions). Les statistiques sur la population pénale (personnes détenues et sous écrou) sont mises à jour tous les mois. Cliquez ici pour voir les statistiques mensuelles 2017.

Prison et réinsertion 01 décembre 2016 Concours 2016 L'administration pénitentiaire recrute 2500 surveillants pénitentiaires. Les inscriptions au concours sont ouvertes du 1er décembre 2016 au 6 mars 2017. 18 novembre 2016 Maintien de la paix Un contingent de casques bleus népalais arrive au Soudan du Sud 4 février 2014 - Photo UNMISS /Isaac Billy Les OMP aujourd’hui : 16 opérations, près de 100 000 personnels en uniforme, 7,85 milliards de dollars, des mandats complexes. Les opérations de maintien de la paix Retrouver le tableau des 16 opérations de maintien de la paix ici. Guide du prisonnier Guide du prisonnier, édition 2012 Huit années se sont écoulées depuis sa troisième édition en 2004 ... Le 4ème Guide du prisonnier est paru aux Editions La Découverte en décembre 2012 ! La France a massivement emprisonné à la fin du mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy.

Artfactories Trier dans le foisonnement des réponses est difficile. Être à ARTfactories/Autre(S)pARTs, c’est faire autrement – c’est le goût d’une radicalité dont la traduction en acte n’attend pas. Mais cet enjeu en lui-même n’est pas si facile à saisir : il n’est pas partisan ; sa mesure se trouve peut-être dans le tour de table des histoires de chacun, dont l’addition compose un tableau cohérent ; sa visée, un demain incertain, mais que le corps social appelle de ses voeux. Pour un certain nombre d’acteurs, qu’ils soient membres ou pas d’AF/AP, l’association a été un soutien, une ressource, un point d’articulation dans la mise en oeuvre de leur projet : AF/AP est porteur d’une conscience, et donc d’un espoir, auquel aucun d’entre nous ne veut renoncer. AF/AP parle pour une manière de produire du commun qui essaime aujourd’hui dans le champ social. C’est un style d’agir qui travaille depuis le(s) lieu(x), en situation, de manière a-centrée ou latérale, à créer des passages.

La santé en prison La loi du 18 janvier 1994 a permis l’entrée de l’hôpital dans les prisons françaises grâce à la mise en place d’un système de conventions entre les hôpitaux et les prisons. Aujourd’hui, chaque établissement pénitentiaire est lié à un établissement hospitalier qui est responsable de la prise en charge sanitaire des détenus. Cette réforme représente une véritable rupture avec la situation d’avant 1994. Elle a permis, en effet, de structurer la filière de soins en milieu carcéral.

Comité d’aide aux détenus /  Entr'Aide Ouvrière Les Origines du Comité d’Aide aux Détenus Noël 1947 : les premières actions de l’Entr’Aide Ouvrière. L’Abbé Gaston Pineau, alors aumônier à la maison d’arrêt de Tours, transforme un grenier en dortoir pour les détenus qui viennent d’être libérés, les sans abris et les plus démunis. En un mois, 37 lits sont proposés. Le 3 décembre 1948, l’association est déclarée en préfecture, et en février 1949, lors de la première assemblée générale, la création du Comité d’Aide aux Détenus est votée.

Related:  pénitentiaireA trier, à lire, à regarder, à écouter...