background preloader

Des photos de La Cité Radieuse - Patrimoine XXeme

Des photos de La Cité Radieuse - Patrimoine XXeme
Related:  La Cité RadieuseLe Corbusier

Le Modulor Le Corbusier construit et représente sa grille sur la silhouette d'un homme debout, levant un bras. En bâtissant l'échelle humaine, le Corbusier rejoint notamment les architectes de la Grèce antique. Comme ceux ci il aménage l'espace architectural pour que le corps s'y reconnaisse. Sa réflexion sur le comportement de l'homme, sur l'équilibre des volumes, de leurs dimensions et proportions l'amène à établir une grille de mesures s'appuyant sur le "Nombre d'Or". Il construit sa grille par rapport aux différentes parties du corps humain et l'appelle "le Modulor". C'est avant tout la prise en compte de l'homme, "cet animal qui doit pouvoir s'ébrouer tout à son aise dans l'espace de sa maison", qui guide les choix architecturaux de Le Corbusier. "La nature est mathématique, les chefs-d'œuvre de l'art sont en consonance avec la nature. Au modulor va s'ajouter un besoin de normalisation aussi bien en architecture qu'en construction mécanique. Illustration du modulor Echelle humaine du Modulor

Colline Notre-Dame du Haut, Ronchamp - site officiel / La chapelle Notre-Dame du Haut Au XIX siècle, l’évêque de Besançon a eu souci d’embellir ce lieu de pèlerinage et de l’agrandir. Mais en 1913 un incendie le détruit en partie. Reconstruite dans les années 1920, la chapelle est, à nouveau, sévèrement endommagée par les bombardements lors de libération en septembre 1944. Une société immobilière, issue des descendants des membres des familles ayant racheté la chapelle cent cinquante ans plus tôt, est constituée. Elle fait appel, avec l’appui et la proposition de la Commission diocésaine d’art sacré de Besançon (CDAS) dont font partie notamment François Mathey, inspecteur des monuments historiques, et le père Lucien Ledeur, à Le Corbusier, seul architecte capable à donner une nouvelle impulsion à l’architecture sacrée contemporaine. Au printemps 1950, Le Corbusier, poussé par un ami Maurice Jardot, et malgré ses réticences, monte sur la colline.

Nombre d'or Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La proportion définie par et est dite d'« extrême et moyenne raison » lorsque est à ce que , soit : lorsque . est alors égal au nombre d'or. Le nombre d'or est une proportion, définie initialement en géométrie comme l'unique rapport entre deux longueurs telles que le rapport de la somme des deux longueurs ( ) sur la plus grande ( ) soit égal à celui de la plus grande ( ) sur la plus petite ( ) c'est-à-dire lorsque . Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation . soit approximativement[1] 1,6180339887. Il est érigé en théorie esthétique et justifié par des arguments d'ordre mystique, comme une clé importante, voire explicative, dans la compréhension des structures du monde physique, particulièrement pour les critères de beauté et surtout d'harmonie ; sa présence est alors revendiquée dans les sciences de la nature et de la vie, proportions du corps humain ou dans les arts comme la peinture, l'architecture ou la musique. , où

le corbusier:structure à tiroir La charpente fasciste de Le Corbusier Le Corbusier en 1961 (AFP PHOTO / STF) Les détracteurs de Le Corbusier ont une nouvelle raison (en béton) de le détester. A l'heure du 50e anniversaire de sa mort, et à quelques jours de l'ouverture d'une exposition au Centre Pompidou (29 avril-3 août), deux ouvrages viennent en effet rappeler la part d'ombre de l'architecte à qui l'on doit notamment la Cité radieuse marseillaise. Charles-Edouard Jeanneret, alias Le Corbusier, "a milité pendant vingt ans dans des groupes dont l'idéologie était très nette", explique ainsi François Chaslin, qui publie Un Corbusier, aux éditions du Seuil. Un passé sombre "caché", selon lui. "Classez les populations urbaines, triez, refoulez ceux qui sont inutiles dans la ville." La tentation fasciste de l'architecte n'est pas une découverte. La fondation Le Corbusier le rappelle d'ailleurs brièvement dans la page dédiée à sa biographie : "1929 : collaboration à la revue Plans" ; "1933 : membre du journal Prélude" ;"1941 : Séjour prolongé à Vichy".

untitled Le Corbusier bâtisseur à Marseille - Archives vidéo et radio Ina.fr Réalisations - Unité d'habitation L’Unité d’habitation de Marseille, œuvre fondatrice du Brutalisme architectural, est l’essai majeur d’un nouveau mode d’habitat fondé sur l’équilibre entre l’individuel et le collectif. Bâtiment figurant dans la série inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, 2016 Adresse de Le Corbusier à M. Claudius-Petit Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme, à la remise de l'Unité d'Habitation de Marseille le 14 octobre 1952 : Monsieur le Ministre, J'ai l'honneur, j'ai la joie, j'ai la fierté de vous remettre "l'Unité d'Habitation de Grandeur Conforme", Première manifestation aujourd'hui d'une forme de l'Habitat moderne, Commandée par l'Etat, libre de toute réglementation. La première pierre fut posée le 14 octobre 1947. Je remercie l'Etat français d'avoir provoqué cette expérience. Je dis merci à mes collaborateurs, ouvriers et entrepreneurs - à ceux qui nous ont aidés et non pas à ceux qui se sont mal conduits. La commandé avait été passée, vers 1946, par M. Un vrai miracle!

Au Pérou, la menace du « tsunami des montagnes » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel (Carhuaz (région d'Ancash), Pérou) Quand la sirène a retenti, il a fallu deux minutes à peine aux élèves du « Seigneur des affligés » pour jaillir de leur classe. Les grands ont aidé les petits à gravir la pente herbeuse et à progresser rapidement sur un étroit sentier qui les éloignerait du fond de la vallée où ils vivent, au cœur des Andes péruviennes. Tous en route pour le « centre d’opérations d’urgence », un nom un peu pompeux pour désigner quatre piquets de bois surmontés d’une minuscule bâche blanche, mais synonyme de sécurité. Chacun à sa place dans ce long cortège bleu ciel et gris, couleurs de leurs uniformes d’écoliers. Chacun dans son rôle pour échapper à « l’alluvion », la vague monstrueuse surgie du lac 513, juste un peu plus haut dans la montagne, chargée de glace, de terre et de pierres, prête à tout avaler sur son passage.

accueil | unité d'habitation du Corbusier J.Sbriglio Architecte, membre de la Fondation Le projet de construction de La Cité Radieuse est l’aboutissement d’un programme de recherche sur le logement, et la question urbaine, mené par Le Corbusier durant près d’un quart de siècle. Le but était d’apporter une réponse nouvelle au problème de logement collectif, dans sa double dimension urbaine et architecturale en un moment où la France est en train d’accumuler un déficit considérable dans ce domaine. Pour répondre à la commande de la construction d’une unité d’habitation, passée en 1945 par le ministre de la reconstruction Raoul Dautry, Le Corbusier va développer l’idée d’un modèle innovant et avant-gardiste : La cité-jardin verticale qui s’avère selon lui résulter "du don des techniques modernes, phénomène de synthèse architectural supprimant le gaspillage et prenant en charge les plus lourdes fonctions domestiques.

Réalisations - Chapelle Notre Dame du Haut L'essentiel de la construction consiste en une coque de béton de deux membranes séparées par un vide de 2,26 m constituant la toiture de l'édifice. Cette toiture imperméable et isotherme repose sur le sommet de potelets faisant partie d'un pan vertical de béton revêtu de "gunnite" ou armant les murs de vieille pierre des Vosges provenant de l'ancienne chapelle détruite par les bombardements. Ces murs sans contreforts épousent, en plan, des formes curvilignes destinées à donner de la stabilité à cette maçonnerie grossière. Un intervalle de quelques centimètres entre la coque de la toiture et cette enveloppe verticale des murs fournit une arrivée de lumière significative. Le sol de la Chapelle descend avec le sol même de la colline dans la direction de l'autel. Ce sol est fait d'un dallage de ciment coulé sur place entre voliges et dont le dessin est dicté par le Modulor. L'étanchéité est assurée par une application multicouche avec parement extérieur d'aluminium.

Les hauts dirigeants français détiennent en moyenne 31,9 millions d'euros d'action Entre 2011 et 2014, on a compté 500 000 actionnaires salariés de moins en Europe continentale, selon la dernière étude de la Fédération européenne des actionnaires salariés. Seule la Grande-Bretagne a vu ce nombre augmenter : près de 30 % des salariés y sont actionnaires de leur entreprise alors que sur le reste du continent, le ratio est passé sous 24 % après avoir atteint 27 % en 2011. Une situation que la fédération explique par un durcissement des règles fiscales en Europe continentale, lorsque dans le même temps le Royaume-Uni les a assouplies. Au total, les salariés européens détiennent ainsi l'équivalent de 3 % du capital total de leur employeur, soit 301 milliards d'euros en actions. En France, pays le plus avancé dans ce domaine, 3,4 millions de salariés détiennent des actions de leur employeur, contre 3,6 millions en 2012, selon l'étude. Fossé entre dirigeants et salariés Vers une attribution gratuite moins imposée

Related: