background preloader

Délinquance, justice et autres questions de société

Délinquance, justice et autres questions de société
Le littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme… le tout au détriment du maintien des activités agricoles, maritimes locales respectueuses de l’environnement et des espaces naturels riches de leur biodiversité. Avec la loi « Littoral », la France a préfiguré et donné à voir ce que peut être une politique concrète de développement durable avec ses dimensions économiques, sociales et environnementales. Depuis plusieurs années et particulièrement depuis un an, des parlementaires prônent l'assouplissement de la loi. Lire le communiqué de France Nature Environnement Related:  Recherches - Prisons

Prison et réinsertion 17 avril 2019 11 mars 2019 12 février 2019 04 février 2019 Christophe Millescamps est le nouveau directeur de l’École nationale d’administration pénitentiaire. Il a ainsi sous sa responsabilité plus de 240 agents et la formation de milliers d’élèves et de stagiaires qui bénéficient chaque année d’un temps de formation initiale ou continue. 17 janvier 2019 Après quatre ans de travaux, la maison d'arrêt de Paris-La Santé a accueilli le 7 janvier 80 premiers détenus dans des espaces entièrement rénovés. 15 janvier 2019 Stéphane Gély est le nouveau directeur interrégional des services pénitentiaires de Toulouse. 11 janvier 2019 Leurs missions Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ÉRIS) ont été créées en 2003 afin de renforcer la sécurité des établissements pénitentiaires et d’améliorer la capacité de réponse et la réactivité de l’administration en cas de troubles graves. 13 décembre 2018 Le virement bancaire devient l’unique moyen à partir du 1er janvier 2019 10 décembre 2018 A Agen

# numéro lambda # Vérités à biométrie variable La biométrie, ça ne fonctionne pas. Ou en tout cas pas à coup sûr. À l'occasion du vote de demain à l'Assemblée nationale permettant de créer le plus gros fichier biométrique de la population française, OWNI a listé les faiblesses des systèmes biométriques. Et la liste est longue... “A l’exception de l’analyse de l’ADN, aucune des méthodes utilisées en matière de police scientifique et technique n’a démontré de façon rigoureuse qu’elle avait la capacité de démontrer un lien entre une trace et un individu ou une source spécifique.” En 2009, aux États-Unis, un rapport accablant de l’Académie nationale des sciences jetait un pavé dans la mare de ceux qui accordent une confiance aveugle aux “experts” de la police technique et scientifique. Brandon Mayfield, un avocat américain de 37 ans, fut ainsi accusé d’être l’un des auteurs des attentats à la bombe qui frappèrent Madrid en 2006. Shirley McKie, une détective de la police écossaise, fut quant à elle accusée de meurtre.

Afrique du Sud : un tribunal des médias menace la liberté de la presse Johannesburg, Magali Reinert/InfoSud - Les médias sud-africains, en particulier ceux de la presse écrite, sont aujourd’hui dans le collimateur de Pretoria. Directement visés par le Parlement qui débat d’une loi sur la protection de l’information, ils sont aussi la cible de l’African National Congress (ANC), le parti au pouvoir, qui propose ni plus ni moins que la mise en place d’un tribunal spécial pour les juger. Selon l’ANC, le mécanisme en vigueur d’autorégulation de la presse est inefficace pour protéger les individus contre les attaques médiatiques. En fait, « ce parti essaye surtout de soumettre les médias à un régime de plus en plus autoritaire », estime Richard Pithouse, politiste à l’université de Rhodes (Cap-Oriental). Avancé une première fois en 2007 puis abandonné face à la pression médiatique, ce projet de tribunal a été remis sur la table en juillet 2010. Si un tel tribunal voyait le jour, il devrait rendre des comptes au Parlement. Mobilisation de la société civile

Annuaire des établissements pénitentiaires Annuaire des établissements pénitentiaires Les maisons d'arrêt reçoivent les prévenus en détention provisoire et les condamnés à une peine n'excédant pas 2 ans. Les centres de détention accueillent les détenus condamnés à une peine supérieure à 2 ans. Les maisons centrales accueillent les détenus condamnés à de longues peines. Les centres pénitentiaires sont des établissements mixtes qui comprennent au moins deux quartiers de détention à régimes différents (maison d'arrêt, centre de détention et/ou maison centrale). Les centres de semi-liberté reçoivent des condamnés admis au régime de la semi-liberté ou du placement à l'extérieur. Les établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) accueillent de jeunes détenus, âgés de 13 à 18 ans. Vous souhaitez visualiser la carte des établissements pénitentiaires... Pour trouver l'établissement pénitentiaire que vous recherchez indiquez votre code postal dans le formulaire ci-dessous : <iframe src="//etalage.justice.comarquage.fr/annuaire?

Prisons : la gestion privée épinglée par la Cour des comptes Article de Alain Salles, publié sur LeMonde.fr le 20 juillet 2010 Depuis le plan de construction lancé par l’ancien garde des sceaux, Albin Chalandon, en 1987, les nouvelles prisons sont construites en partenariat avec un prestataire privé. Ces grands consortiums, entrés sur le marché pénitentiaire, construisent les murs et offrent des services (cantines) ou activités (travail et formation professionnelle), qu’ils louent ensuite à l’administration pénitentiaire. Cette délégation privée est très critiquée par la Cour des comptes dans un rapport sur l’administration pénitentiaire, publié mardi 20 juillet. « A l’horizon 2012, environ 50 % des établissements pénitentiaires fonctionneront en gestion déléguée ou mixte (…) et souvent pour des formules de partenariat de très longue durée », constate la Cour. La part de la gestion privée pèse de plus en plus sur le budget pénitentiaire. L’organisation du travail pénitentiaire par un prestataire privé est « une fonction également déficiente ».

"Microsoft ne défend pas assez les Droits de l'Homme", Google n' La morale businesso-américaine commence à s'intéresser au cas de la Chine. Suite à l'altercation musclée entre Google et le régime en place à Pékin, d'autres entreprises se mettent à considérer l'idée de quitter le pays du riz. La politique chinoise est montrée du doigt dans les discussions mondaines entre les dirigeants des plus grands groupes américains. Fort de son nouveau statut de justicier, Sergey Brin (l'un des co-fondateurs de Google), s'en est pris à Microsoft, accusant la firme de ne pas assez défendre les droits de l’Homme et la liberté d’expression. « J'espérais que les grandes entreprises ne placeraient pas le profit avant toutes choses. Un porte-parole a répondu quelques heures plus tard, assurant : « Nous apprécions que d’autres sociétés prennent des décisions différentes en fonction de leurs propres expériences et opinions. La compagnie ne souhaite pas quitter la Chine, ce qui remettrait en cause ses habitudes d'adaptation à chaque marché local. Source : The Guardian

Texte adopté n° 883 - Proposition de loi, adoptée, par l'Assemblée nationale, dans les conditions prévues à l'article 45, alinéa 4, de la Constitution, relative à la protection de l'identité TEXTE ADOPTÉ n° 883 « Petite loi » 6 mars 2012 relative à la protection de l’identité. (Texte définitif) L’Assemblée nationale a adopté, dans les conditions prévues à l’article 45, alinéa 4, de la Constitution, la proposition de loi dont la teneur suit : Voir les numéros : Sénat : 1ère lecture : 682 (2009-2010), 432, 433 et T.A. 126 (2010-2011). 2ème lecture : 744 (2010-2011), 39, 40 et T.A. 9 (2011-2012). 196. Nouvelle lecture : 332, 339, 340 et T.A. 81 (2011-2012). Assemblée nationale : 1ère lecture : 3471, 3599 et T.A. 713. 2ème lecture : 3887, 4016 et T.A. 798. Commission mixte paritaire : 4143 et T.A. 818. Nouvelle lecture : 4223, 4229 et T.A 838. Lecture définitive : 4393 et 4398. Article 1er L’identité d’une personne se prouve par tout moyen. La carte nationale d’identité et le passeport comportent un composant électronique sécurisé contenant les données suivantes : 1° Le nom de famille, le ou les prénoms, le sexe, la date et le lieu de naissance du demandeur ; 3° Son domicile ;

Act Up-Paris est une association de lutte contre le sida. Rejoignez-nous ! Publications: Prison (sexualités) - Le bric-à-blog de Gwenola Ricordeau: sociologie, prisons, Philippines, ... 2016. Avec Régis SCHLAGDENHAUFFEN, numéro « Sexualités et institutions pénales », Champ pénal/Penal Field, vol. 13. 2009. « L’hétéronormalité confrontée à une présomption d’homosexualité : La sexualité masculine incarcérée », in Catherine DESCHAMPS, Laurent GAISSAD, Christelle TARAUD (dir.), Hétéros. Discours, lieux, pratiques, Paris, éd. EPEL, 205-214. 2016.

Related:  Blogs, pages personnelles et sites d'opinion