background preloader

Délinquance, justice et autres questions de société

Délinquance, justice et autres questions de société
Le littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme… le tout au détriment du maintien des activités agricoles, maritimes locales respectueuses de l’environnement et des espaces naturels riches de leur biodiversité. Avec la loi « Littoral », la France a préfiguré et donné à voir ce que peut être une politique concrète de développement durable avec ses dimensions économiques, sociales et environnementales. Depuis plusieurs années et particulièrement depuis un an, des parlementaires prônent l'assouplissement de la loi. Lire le communiqué de France Nature Environnement

Vérités à biométrie variable La biométrie, ça ne fonctionne pas. Ou en tout cas pas à coup sûr. À l'occasion du vote de demain à l'Assemblée nationale permettant de créer le plus gros fichier biométrique de la population française, OWNI a listé les faiblesses des systèmes biométriques. Et la liste est longue... “A l’exception de l’analyse de l’ADN, aucune des méthodes utilisées en matière de police scientifique et technique n’a démontré de façon rigoureuse qu’elle avait la capacité de démontrer un lien entre une trace et un individu ou une source spécifique.” En 2009, aux États-Unis, un rapport accablant de l’Académie nationale des sciences jetait un pavé dans la mare de ceux qui accordent une confiance aveugle aux “experts” de la police technique et scientifique. Brandon Mayfield, un avocat américain de 37 ans, fut ainsi accusé d’être l’un des auteurs des attentats à la bombe qui frappèrent Madrid en 2006. Shirley McKie, une détective de la police écossaise, fut quant à elle accusée de meurtre.

Afrique du Sud : un tribunal des médias menace la liberté de la presse Johannesburg, Magali Reinert/InfoSud - Les médias sud-africains, en particulier ceux de la presse écrite, sont aujourd’hui dans le collimateur de Pretoria. Directement visés par le Parlement qui débat d’une loi sur la protection de l’information, ils sont aussi la cible de l’African National Congress (ANC), le parti au pouvoir, qui propose ni plus ni moins que la mise en place d’un tribunal spécial pour les juger. Selon l’ANC, le mécanisme en vigueur d’autorégulation de la presse est inefficace pour protéger les individus contre les attaques médiatiques. En fait, « ce parti essaye surtout de soumettre les médias à un régime de plus en plus autoritaire », estime Richard Pithouse, politiste à l’université de Rhodes (Cap-Oriental). Avancé une première fois en 2007 puis abandonné face à la pression médiatique, ce projet de tribunal a été remis sur la table en juillet 2010. Si un tel tribunal voyait le jour, il devrait rendre des comptes au Parlement. Mobilisation de la société civile

Serge Portelli : "Récidivistes" (Grasset, 2008) : Magistratures Serge PORTELLI, Vice-Président au Tribunal de Grande Instance de PARIS, vient de publier "Récidivistes" chez Grasset. Voir notamment son interview accordée au journal Libération. Un constat lucide sur la récidive, sans fatalisme, qui met notamment en avant le manque de moyens dans la prise en charge des détenus, notamment en matière de toxicomanie. Il est intéressant, et vital pour une société, de débattre sur les moyens à mettre en oeuvre pour empêcher la récidive. Nul doute que des réponses incomplètes ne sont pas des réponses. Le point de vue d'un magistrat entre dans le débat.

Texte adopté n° 883 - Proposition de loi, adoptée, par l'Assemblée nationale, dans les conditions prévues à l'article 45, alinéa 4, de la Constitution, relative à la protection de l'identité TEXTE ADOPTÉ n° 883 « Petite loi » 6 mars 2012 relative à la protection de l’identité. (Texte définitif) L’Assemblée nationale a adopté, dans les conditions prévues à l’article 45, alinéa 4, de la Constitution, la proposition de loi dont la teneur suit : Voir les numéros : Sénat : 1ère lecture : 682 (2009-2010), 432, 433 et T.A. 126 (2010-2011). 2ème lecture : 744 (2010-2011), 39, 40 et T.A. 9 (2011-2012). 196. Nouvelle lecture : 332, 339, 340 et T.A. 81 (2011-2012). Assemblée nationale : 1ère lecture : 3471, 3599 et T.A. 713. 2ème lecture : 3887, 4016 et T.A. 798. Commission mixte paritaire : 4143 et T.A. 818. Nouvelle lecture : 4223, 4229 et T.A 838. Lecture définitive : 4393 et 4398. Article 1er L’identité d’une personne se prouve par tout moyen. La carte nationale d’identité et le passeport comportent un composant électronique sécurisé contenant les données suivantes : 1° Le nom de famille, le ou les prénoms, le sexe, la date et le lieu de naissance du demandeur ; 3° Son domicile ;

Act Up-Paris est une association de lutte contre le sida. Rejoignez-nous ! « Condamnés plus de 50 fois » : Marine Le Pen invente des chiffres Marine Le Pen lors de ses vœux à la presse, siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 7 janvier 2014 (LCHAM/SIPA) On connaissait le FN qui propage des rumeurs « pour vérifier si elles sont vraies », voici Marine Le Pen qui balance des chiffres inventés (pour qu’on vérifie qu’ils sont faux ?). Lundi soir, à Taverny (Val-d’Oise), elle lâche une bombe : « Des dizaines de milliers de délinquants en France ont été condamnés plus de 50 fois. » Mince. Sur le moment, la patronne du Front national dit tenir cette information « des éléments que nous [le FN, ndlr] avons ». « Quelle crédibilité, quel respect peut avoir un Etat qui laisse commettre 50 fois de suite des délits ? Ben oui, c’est grave. Sauf que Marine Le Pen raconte n’importe quoi. « Une affirmation purement gratuite » Peut-être que ce vague souvenir d’audience n’est pas très fidèle, et que le prévenu avait été condamné « seulement » à douze reprises, mais c’est tout de même assez marquant. D’abord parce que c’est trop.

Encrypt or Decrypt sensitive data using AES/DES/RCA encryptors (security tools). Encrypt or Decrypt string, Strong Encryption and Powerful Decryption online, Encrypt or Decrypt email messages. Encode PHP sorce online. Encrypt Text Files. HTML and PHP Encryption. DAL | Droit Au Logement Récidive : « Les peines alternatives à la prison sont de vraies peines » Nicole Maestracci - NM Nicole Maestracci est le visage de la conférence de consensus sur la prévention de la récidive, lancée en septembre par la ministre de la Justice. Pourtant, la magistrate rechigne à l’incarner. Elle dit « nous » et pas « je ». Précise, plusieurs fois, que ce n’est pas elle qui décide. Long et complexe, le procédé choisi ne ressemble pas aux habituels comités et commissions dont les travaux à huis clos se terminent par un rapport. Calendrier 18 septembre : Nicole Maestracci est nommée présidente du comité d'organisation de la Conférence de consensus sur la prévention de la récidive. La conférence de consensus vise à faire le point sur l’état des connaissances scientifiques, entendre le point de vue des professionnels (au sens large) et de tous ceux dont l’avis est jugé précieux, avant d’émettre des recommandations. C’est une magistrate reconnue qui organise les débats. Rue89 : Vous avez entendu l’avis de nombreux professionnels de la justice sur la récidive.

Main Page

Related: