background preloader

DELINQUANCE JUSTICE PRISONS

Facebook Twitter

C'était mieux avant. "C'était mieux avant", voilà une phrase que nous entendons tous les jours.

C'était mieux avant

Pourtant, Jean d'Ormesson qui vient de fêter son 90 ème anniversaire a déclaré " Il y a une formule que je récuse tout à fait c'est : "c'était mieux avant". Ce n'était pas mieux avant, ça a toujours été très difficile". Déjà en -2400 ans avant JC, le débat faisait rage et selon Socrate "Nos enfants d’aujourd’hui sont des tyrans. Ils ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce.

Ils répondent à leurs parents et ils sont tout simplement mauvais". Tweet Les Republicains. Chiffres de la délinquance : l’affichage sélectif de Bruno Beschizza. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Revoilà les chiffres de la délinquance.

Chiffres de la délinquance : l’affichage sélectif de Bruno Beschizza

Comme chaque mois, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a fourni son bulletin, qui rend compte de l’activité des services de police et de gendarmerie. Et à chaque fois, c’est l’occasion pour l’opposition d’utiliser ces chiffres comme argument contre le gouvernement, et précisément contre l’une de ses cibles préférées, la garde des sceaux, Christiane Taubira. Cette fois, c’est le maire Les Républicains d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, ancien patron du syndicat policier Synergie, qui s’y colle, à l’aide d’une petite infographie : Pourquoi c’est partial ? 1. Disons-le d’emblée : les chiffres cités par M. Rappelons ensuite ce que nous avons expliqué à de très nombreuses reprises : l’ONDRP ne mesure pas la délinquance, mais bien l’activité policière contre la délinquance. Quant aux violences sexuelles, M. 2. « Tous les voyants » ne sont pas « au rouge » M.

MEURTRE CHLOE AVRIL 2015

Procès de Lavaur : pas de légitime défense pour le buraliste, condamné à sept ans de prison. Luc Fournié, devant la Cour d'assises d'Albi.

La grosse différence, c’est que si on ne sait pas, quand on a 4 jours pour réfléchir, on n’agit pas de façon à préparer un assassinat. On agit justement de façon à limiter les risques de problème. – nadine6767
Le mec n’a rien fait réparer chez lui, ni le système d’alarme, ni la fenêtre. Le mec a posé un piège lui même pour faire tomber les cambrioleurs à l’entrée et leur tirer dessus à bout portant, ne leur laissant aucune chance. Et il avait prémédité tout ça. Et comme si ça ne suffisait pas, il est précisé que les cambrioleurs sont revenus 10 min après avoir cassé la vitre, laissant largement le temps au commerçant de ne serait-ce que… allumer la lumière, et appeler la police. Si les cambrioleurs avaient été armés, comme vous dites, il y a fort à parier qu’ils ne seraient déjà pas retournés dans le commerce allumé. Et même s’ils y étaient retournés, là, le commerçant dans la lumière aurait pu tirer un coup de sommation pour les faire fuir… Et si d’aventure ils continuaient leur avancée avec des armes, là oui il aurait pu leur tirer dessus et cela aurait été de la légitime défense. Bref, laisser la lumière éteinte pour faire croire aux cambrioleurs qu’ils pouvaient venir, dans le but de leur tirer dessus, on est très loin de la légitime défense. Non, là, c’est purement un meurtre. Le commerçant avait toutes les cartes en main pour éviter la mort de l’adolescent. Et il avait quatre jours pour y réfléchir. Et quand en quatre jour, la réflexion de l’amène qu’à tendre un piège pour tuer, c’est à la limite de l’assassinat. – nadine6767
On a attenté aux biens du cafetier et c’est illégal. Il a répondu en tirant pour tuer : c’est également illégal. C’est dingue comme certains pensent que, parce qu’on est victime d’une action délictueuse ou criminelle, ça nous donne systématiquement le droit de faire de même. La réponse par la violence par la violence est strictement encadré par la loi concernant la légitime et c’est heureux ; ainsi, il doit y avoir proportion entre l’attaque et la défense. Tuer volontairement quelqu’un à coup de fusil parce qu’il s’est introduit chez vous, c’est disproportionné. M. Fournié aurait été bien inspiré de lire la loi pendant les fameux 4 jours qu’il a attendus en ne rescellant pas son barreau et en ne réparant pas son alarme. – nadine6767

AFP PHOTO / PASCAL PAVANI La sourde hostilité qui émanait des ultimes questions que les jurés ont posé à l'accusé Luc Fournié ne trompait donc pas.

Procès de Lavaur : pas de légitime défense pour le buraliste, condamné à sept ans de prison

Après trois heures de délibéré, les sept femmes et les deux hommes qui composaient la cour d'assises du Tarn, à Albi, ont condamné mercredi 1er avril le cafetier de Lavaur à sept ans d'emprisonnement pour avoir tiré à deux reprises sur deux jeunes cambrioleurs qui s'étaient introduits dans son bar-tabac, le Saint-Roch, à 2 heures du matin lundi 14 décembre 2009, atteignant mortellement l'un d'eux d'une balle dans l'abdomen. La cour et une majorité de jurés citoyens ont donc jugé que la peur, ce sentiment si familier ou fantasmé, si prompt à faire son petit bout de chemin en chacun de nous, ne peut justifier la mort d’un mineur de 17 ans. Fusil de chasse et piège artisanal Ces quatre jours d’attente pèsent lourd dans la thèse de la légitime défense. . « Votre fenêtre est donc ouverte ?

JUSTICE

CLICHY SOUS BOIS 2005. Portables en prison: l'installation de nouveaux brouilleurs généralisée. Boycottez les hypermarchés, faites vos courses en prison. Boycottez les hypermarchés, faites vos courses en prison Bonjour à toutes et tous, J'ai reçu sur ma boite mail un texte qui reprend les infos qui sont sur ce site :

Premièrement, je situe très facilement l'origine de diffusion de ce mail (certains ne supportent pas mme Taubira depuis qu'elle est ministre et n'ont de cesse de lui chercher des poux dans la tête...). La décision en question a été appliquée à partir du 1er mars 2012 ! Qu'est ce que Taubira a à voir là-dedans exactement ? Précisions : - L’Etat est toujours (pour le moment en tout cas) bénéficiaire sur ces ventes selon Francis Le Gallou, sous directeur en charge des soutiens à l’administration pénitentiaire. - L'Etat ajustera les prix chaque année pour équilibrer les comptes selon le même responssable. Donc oui, les prix pratiqués dans les cantines sont inférieur à ceux pratiqué en supermarché, mais non c'est pas nous qui payons vu qu'il semble que les comptes soient à l’équilibre. Je précise que je discute que de la véracité des faits (c'est VRAI ou c'est FAUX) pas de la morale de cette histoire. – nadine6767
Boycottez les hypermarchés, faites vos courses en prison

Drogue à la prison d'Amiens : 4 surveillants mis en examen. Quatre surveillants de la maison d'arrêt d'Amiens ont été mis en examen, dont deux vendredi soir, soupçonnés d'avoir introduit du cannabis, des téléphones et de la nourriture, notamment, dans la prison, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Drogue à la prison d'Amiens : 4 surveillants mis en examen

Les quatre hommes, placés sous contrôle judiciaire, ont été mis en examen pour divers motifs, notamment introduction d'objet illicite, infraction à la législation sur les stupéfiants, ou encore vol, a indiqué le procureur d'Amiens, Bernard Farret. Un ancien détenu de la maison d'arrêt, son frère et sa compagne ont également été mis en examen pour trafic de stupéfiants et complicité de remise illicite d'objet à un détenu par l'intermédiaire d'un surveillant, selon une source proche de l'enquête. L'enquête de la police judiciaire d'Amiens avait démarré à l'été 2014 après des dénonciations de détenus et d'anciens détenus qui avaient accusé plusieurs surveillants de la maison d'arrêt d'"activités frauduleuses", selon une source proche de l'enquête.