background preloader

Sur Internet, l’invisible propagande des algorithmes

Sur Internet, l’invisible propagande des algorithmes
En sélectionnant liens et informations en fonction des profils des internautes, ces filtres enferment les citoyens dans un cocon intellectuel. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Deux personnes opposées politiquement, l’une de droite, l’autre de gauche, lancent une recherche Google sur « BP ». La première reçoit, en tête de page, des informations sur les possibilités d’investir dans la British Petroleum, la seconde sur la dernière marée noire qu’a causée la compagnie pétrolière britannique. Les deux requêtes ont donné des réponses diamétralement opposées car elles ont été « filtrées » par Google selon le profil des internautes. C’est l’un des exemples que donne Eli Pariser, spécialiste du cyberespace, pour montrer comment le moteur de recherche américain – recalibré six cents fois par an dans le plus grand secret – passe au crible les comportements en ligne et s’adapte au profil des usagers. Cass R. Un monde égocentré Il craint qu’en proposant en priorité aux usagers...

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/09/15/sur-internet-l-invisible-propagande-des-algorithmes_4998063_3232.html

Related:  Esprit critiquePrésence numériquedésinformation, fake, complotsRéseaux sociaux et données personnelles

Dix principes de la mécanique conspirationniste, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, juin 2015) 1. Ne jamais parler de complot « Dans cette Révolution française, tout, jusqu’à ses forfaits les plus épouvantables, tout a été prévu, médité, combiné, résolu, statué ; tout a été (…) mené par des hommes qui avaient seuls le fil des conspirations longtemps ourdies dans les sociétés secrètes, et qui ont su choisir et hâter les moments propices au complot. » A la fin du XVIIIe siècle, quand l’abbé Augustin de Barruel écrit ces lignes, ceux qui voient des complots partout avancent à visage découvert. Les CNIL européennes « vigilantes » sur le partage des données entre WhatsApp et Facebook WhatsApp a annoncé, jeudi 25 août, qu’il allait partager certaines informations de ses utilisateurs avec Facebook, qui possède la célèbre application de messagerie. Le G29, le groupement des autorités de protection des données personnelles de l’Union européenne a réagi à cette annonce lundi 29 août. « Les changements des politiques de vie privée sont suivis avec beaucoup de vigilance par le G29 et chacune des autorités européennes. L’enjeu est celui de la maîtrise par l’individu sur ses données quand elles sont combinées par les grands acteurs d’Internet », a fait savoir la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qui assure la présidence du G29.

Séance « Médias sociaux et rumeurs  en AP de 2nde Cela faisait longtemps que je voulais travailler sur cette notion. Fort de mes lectures personnelles sur le sujet et des constatations sur le terrain, je me suis lancé pour faire travailler les élèves sur la notion de rumeur ou de desinformation sur le Web : le Hoax. Contexte et besoin scolaire Twitter, Facebook, Instagram ou Snapchat: qui a copié qui? Dans l'univers impitoyable de la Silicon Valley, les nouveautés laissent souvent une impression de déjà-vu. Il devient parfois difficile d'attribuer, de mémoire, la paternité d'une option à un réseau social en particulier, tant les signes d'uniformisation sont nombreux et fréquents. Dernières preuves en date: Instagram qui prévoit de se lancer, comme Twitter et Facebook, dans la diffusion de vidéo en direct et Twitter va adopter, comme Snapchat, le système de QR Codes pour favoriser les abonnements entre utilisateurs. Nous avions d'ailleurs déjà évoqué ce phénomène, en octobre 2015, en imaginant Twibook, un «réseau social du futur» mêlant Facebook et Twitter, comme si, lassés de s'emprunter les idées, les deux décidaient de fusionner. Si, d'un point de vue légal, ces appropriations techniques ne tombent que très rarement sous le coup de la loi, comme l'expliquait Wired en octobre dernier, l'aspect moral de la démarche peut poser question. Des vidéos «live»

Les bienfaits du scepticisme : antidote à la crédulité rampante Désinformation, réinformation, fake news… depuis quelques temps, le numérique semble devenu fou à l’ère de la post-vérité. Je suis un fan inconditionnel de l’émission la sphère de Matthieu Dugal. Le pire de l’année techno évoque bien le processus de construction de la rumeur à travers le pizza gate. Une fois la rumeur lancée, elle laisse toujours des traces : “ce n’est quand même pas dit par hasard”. Une solution pour nos élèves : le fact-checking. L’idéal de la société de la connaissance...

En Allemagne, Facebook sommé de supprimer les données issues des utilisateurs de WhatsApp L’annonce avait soulevé des inquiétudes : cet été, WhatsApp avait expliqué qu’il allait partager certaines données de ses utilisateurs avec Facebook, l’entreprise qui l’avait racheté deux ans plus tôt. Les autorités européennes de protection des données avaient alors fait savoir qu’elles examineraient ces transferts de données de près. Mardi 27 septembre, la première sentence est tombée. Un kit pédagogique pour en finir avec les théories du complot L’agence de presse Premières Lignes, ancienne voisine des locaux de “Charlie Hebdo”, a mis en place des vidéos simples et efficaces à destination des professeurs et des collégiens pour démonter les théories du complot. Un outil mis en place en mars, dont il est bon de se souvenir au lendemain du drame survenu à Nice. Le 11-Septembre monté de toutes pièces. L'attaque de Charlie Hebdo et les attentats du 13 novembre aussi.

Ce que Google, les réseaux sociaux et les services en ligne savent de vous et comment s’en protéger Le blog anglophone Clound Fender s’intéresse aux renseignements et données que Google récupère via la navigation des internautes et mobinautes. A chacun de suivre les différents points mentionnés ci-dessous (et d’autres ajoutés par mes soins), aussi de paramétrer avec soin les différents accès pour éviter cette « surveillance » en ligne effectuée par Google, les réseaux sociaux et services en ligne avant tout pour optimiser la connaissance d’un profil internaute et fournir des publicités et promotions davantage personnalisées. Découvrez comment Google vous imagine

Related: