background preloader

Prism, Snowden, surveillance de la NSA : 6 questions pour tout comprendre

Prism, Snowden, surveillance de la NSA : 6 questions pour tout comprendre
Les services de renseignement américains espionnent l'ambassade de France à Washington, mais aussi les institutions européennes, et ont même mis en place un système de surveillance des utilisateurs de Google, Facebook ou Skype. Pendant ce temps-là, Edward Snowden est en cavale, mis en examen pour espionnage et vol d'informations confidentielles. Vous n'avez pas tout suivi ? Le Monde.fr vous explique les principaux points de cette affaire : 1. La NSA, pour National Security Agency (agence nationale de sécurité américaine), est l'une des quinze agences de renseignement des Etats-Unis. Les effectifs et les moyens de la NSA ne sont pas connus précisément. Historiquement, les objectifs de la NSA ont toujours été de nature militaire. Mais les activités de la NSA sont suspectées d'avoir régulièrement dépassé ce cadre. 2. Ces premières révélations ont été suivies d'autres mises en cause dans des affaires plus classiques. Lire : "Espionnage américain, le point sur les dernières révélations" 3. 4.

Les contours de la marque France soumis au débat MADE IN FRANCE La France souhaite se doter d’un logo, d’une charte graphique, d’un slogan et plus largement d’une stratégie de communication cohérente. Cinq personnalités ont émis 22 propositions pour définir les contours de cette "marque France". Le grand public et les professionnels sont invités à s’emparer du débat. De quoi "France" est-il le nom ? nation branding Le diagnostic de la commission va nourrir le travail de construction d’une "marque France". contre l'auto-apitoiement La France, elle aussi, peut-elle faire rêver ? la france, un "multiplicateur de valeur" La commission propose de bâtir un récit économique cohérent autour de trois thèmes : "l’amour des gestes et des savoir-faire" ; "la vision, la capacité à penser, imaginer et initier" (ce "je ne sais quoi") et "l’art de la surprise". Il faudra aussi faire le ménage dans les labels et marques : il existe plus de 80 marques "Made in France" déposées à l’Inpi, par exemple ! Le public consulté Sylvain Arnulf

Prism : la NSA espionne aussi les échanges financiers via SWIFT et Visa La NSA surveille largement les paiements internationaux, les transactions bancaires et les opérations par carte de crédit, selon des documents consultés par le Spiegel. Ces informations, venues à nouveau du lanceur d’alertes Edward Snowden, montrent que l’agence américaine de renseignement a une branche appelée "Follow the Money" (FTM, "Suivez l’argent") qui mène un programme d’espionnage financier. Il alimente une base de données financière de la NSA, nommée Tracfin*, qui en 2011 contenait 180 millions d’enregistrements. 84% de ses données viennent de transactions par carte de crédit. Europe, Moyen-Orient et Afrique ciblés D’autres documents de la NSA de 2010 montrent que l’agence cible aussi les transactions des clients de grandes entreprises de cartes bancaires comme Visa. Des espions britanniques trouvent que les opérations vont trop loin L’opérateur téléphonique Belgacom victime d’une intrusion L’entreprise a déposé une plainte contre X.

Snowden : rencontre vendredi entre les Etats-Unis et la Russie Les ministres américains des affaires étrangères et de la défense doivent rencontrer vendredi 9 août à Washington leurs homologues russes, dans un contexte tendu entre les deux pays par l'affaire Snowden. Les relations entre les deux pays se sont refroidies depuis la décision prise par la Russie d'accorder l'asile à l'ex-consultant de la NSA qui a révélé l'ampleur du programme de surveillance des communications électroniques par le renseignement américain – un sujet qui sera au menu des discussions vendredi parmi d'autres questions. Depuis le contentieux sur l'affaire Snowden, le président américain Barack Obama laisse notamment planer le doute sur sa participation à un sommet avec son homologue russe Vladimir Poutine à Moscou début septembre. Le numéro deux de la diplomatie russe, cité mardi 6 août par le New York Times, s'attend à "une discussion très intense, d'autant plus qu'il y a un certain nombre de questions controversées et difficiles".

Reportage sur les écoutes mondiales des USA- NSA L'Agence De L'Ombre - 2013 I Speak Fluid Colors Spécialisée dans le graphic design, l’artiste danoise Maria Grønlund est une amoureuse des couleurs et nous propose une série des créations digitales réalisées à l’aide de logiciels de la suite Adobe. Une grande fraîcheur se dégage de ces images de fluides colorées à découvrir dans la suite.

Echelon : le projet de rapport final du Parlement européen est disponi Echelon a défrayé la chronique en 1999 et 2000 : il s'agit d'un système d’écoute anglo-saxon (USA, Angleterre, Nouvelle Zélande, ...) mis en place lors de la guerre froide pour intercepter les télécommunications mondiales. A la fin de la guerre froide, ses concepteurs ont commencé à l'utiliser à des fins d'espionnage industriel contre ... leurs alliés. Saisi du problème, le Parlement européen a nommé une commission temporaire dont le projet de rapport final a été rendu public le 18 mai. Dans un rapport sollicité par le Parlement européen ayant pour thème l'évaluation des techniques de contrôle politique, la Fondation Omega chargée de l’étude avait conclu en 1997 à l’existence du système ECHELON. Intrigué, le Parlement a sollicité e, 1999 un étude en cinq parties portant sur le développement des techniques de surveillance et les risques d'utilisation abusive d'informations économiques. Le Parlement européen a officiellement chargé une commission temporaire d’en savoir plus.

Ce que nous apprennent les dernières révélations sur la NSA Impasse. Les Etats-Unis semblaient avoir atteint une sorte de point de non-retour après l’affaire Snowden. En réalité, il se pourrait que ce ne soit qu’un début. Un ancien haut responsable de la NSA – sous couvert de l’anonymat – a confirmé ce jeudi au New York Times l’étendue du filtrage numérique de l’agence de sécurité américaine. Glenn Greenwald aurait en sa possession près de 20 000 documents secrets reçus des mains d’Edward Snowden et pourrait les rendre public “d’ici une dizaine de jours”. “Avant même d’arriver au grand public, on peut imaginer que de nouvelles fuites pourraient arriver dans les oreilles de puissances étrangères, d’entreprises du renseignement étranger ou d’autres services d’Etat”, estime Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net. Pour l’hacktiviste Nicolas Diaz, l’enjeu est de taille : “Les Etats-Unis risquent de perdre la confiance de leurs citoyens et des autres pays avec leur arrogance technologique”. Une surveillance “massive et généralisée”

Comment va s'organiser la surveillance d'Internet en France Les députés vont voter aujourd’hui vers 17 heures, le projet de loi de programmation militaire (pdf). Le texte a soulevé de nombreuses critiques, que ce soit chez Renaissance Numérique, l’ASIC ou la CNIL laquelle a mal vécu le fait d’être mise sur la touche. PC INpact a cependant voulu se replonger dans ces dispositions pour tenter de mesurer l’ampleur de la surveillance en ligne qu’elles organisent en France Grâce à l’article 8 du projet de loi de programmation militaire, les services de renseignement du ministère de la Défense et ceux du ministère du Budget pourront déjà accéder à de nombreux fichiers administratifs (immatriculation, carte nationale d’identité, passeports, etc.). Il suffira que soient en jeu des « atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation ». « Une expression consacrée en plusieurs endroits du texte, mais qui reste trop floue à mon sens » regrettera Lionel Tardy, vainement. Des fichiers, des fichiers, des fichiers Lionel Tardy (UMP, Haute-Savoie) Non.

Fleur Pellerin au numérique, une erreur de casting ? Fleur Pellerin n’a pas le poids politique suffisant pour imposer le numérique comme une des priorités du gouvernement. Même si elle n’a pas démérité, il est temps de prendre conscience que ses talents seraient sans doute mieux employés dans un rôle d’ambassadrice de la France à l’étranger. Rôle qu’elle assume déjà en partie Pellerin au #numérique, une erreur de casting ? La question peut paraître ultra-provocante vis-à-vis de la seule ministre du gouvernement qui ne se paye pas de formules à l’emporte-pièce et réalise un vrai travail de fonds loin du bruit médiatique. Pas de grand plan numérique à son actif Mais dépassons ces impressions et regardons froidement ce qu’elle a fait. Des Talents mal employés Le jugement vous semble dur ? Thibaut De Jaegher

!!!Résumé / Essentiel de l'affaire PRISM by laurapouget Mar 31

Related: