background preloader

Un Nobel d'économie flingue le virage «scandaleux» de Hollande

Un Nobel d'économie flingue le virage «scandaleux» de Hollande
Related:  Avis critique ou explication sur l'économiePolitique Economie

Davos se soucie des inégalités de revenus et du climat - Gouvernance « Reconstruire le monde : les conséquences pour la société, la politique et les affaires ». Voici l'ambitieux programme de travail des dirigeants d'entreprises, responsables politiques et intellectuels qui vont se réunir du 22 au 25 janvier, à Davos pour le Forum économique mondial. Comme chaque année, un rapport sur les risques majeurs qui guettent la planète, élaboré par plus de 700 experts mondiaux et publié en amont de la rencontre devraient les aider à y voir plus clair. Parmi les enjeux phares, on distingue cette année la réduction des inégalités de revenus, le chômage, mais aussi la gestion des problèmes climatiques (déjà présents dans le rapport 2013). La montée de l'enjeu social Les ONG, s'alarment également de la situation actuelle. Pas de compétitivité sans durabilité Le Forum économique mondial, en s'appuyant sur son indice de compétitivité le Global Competitiveness Index, estime qu' « aucun compromis n'est nécessaire entre être économiquement compétitif et être durable ».

News Republic Reuters Friday, January 17, 2014 7:52 AM GMT PARIS (Reuters) - Le déficit de l'Etat en 2013 devrait s'élever à 74,9 milliards d'euros, soit 2,7 milliards de plus que prévu lors du collectif budgétaire, en raison de recettes fiscales moins importantes qu'espéré, a annoncé jeudi le ministère des Finances. Ce résultat représente une amélioration de plus de 12 milliards d'euros par rapport à 2012, souligne-t-il dans un communiqué, ajoutant que les dépenses ont été strictement maîtrisées. Les recettes sont inférieures de 3,5 milliards d'euros à la prévision de la loi de finances rectificative, avec des écarts de 2,5 milliards pour l'impôt sur les sociétés et de 1,8 milliard pour l'impôt sur le revenu, liés selon le ministère à la faiblesse de la croissance économique en 2012 et 2013. Les recettes de TVA sont en revanche supérieures de 600 millions d'euros aux prévisions. Les recettes fiscales s'élèvent à 284 milliards, soit 14,6 milliards de moins que prévu dans le budget initial.

Les limites à la croissance Comment imagines-tu ta vie et ton travail en 2052 ? Cette question a été posée aux élèves des écoles du Club de Rome. Ces établissements scolaires sont fondés sur les valeurs et les objectifs du Club de Rome. Scénario 1: Difficile à dire. S’agissant de la vie que j’aimerais avoir, il serait important pour moi que l’écologie progresse dans notre société. Lire la suiteFermer Scénario 2: Berlin, quartier de Neukölln. Qu’est-ce qu’on dit au nouveau maquilleur et à la jeune technicienne audio ? Je baigne dans le bruit incessant de la ville. Pendant que je suis assis à cette table et que je note quelques idées sur une société meilleure, je me dis : tout cela, c’est une pure utopie ! Scénario 3: Scénario 4:

Le CODE CIVIL désormais réformé par Ordonnance !!! Fin de la démocratie Française Il y a quelques semaines , je publiais un billet d'humeur : Joyeux Noel , Aurevoir Monsieur le Député .. Ce billet concernait les dénis de démocratie auxquels nous assistons continuellement et l'inutilité grandissante du Parlement qui est désormais plus concerné par les faits divers que par la gouvernance économique sur laquelle il n'a plus le droit d'intervenir par ordre de l'Europe . Toutes les informations et les sources se trouvent dans l'article en question, donc je ne les recite pas ici . Je n'imaginais même pas avoir aussi rapidement une telle confirmation de la disparition de l'institution tellement cette décision me parait surréaliste . Cette décision est la suivante et le Sénat se prononce aujourd'hui même sur cette nouvelle loi . Que le code Civil ait besoin d'un coup de balai et de refonte c'est absolument certain . Mais que ces décisions et ces modifications se fassent en dehors du processus législatif , c'est totalement dément . Le Premier ministre, Décrète : Article 1er

Un plan B pour Hollande Voici ma chronique complète de Politis sur une politique alternative à celle du gouvernement Hollande/Valls qui répond à une ancienne chronique où j'expliquais l'impasse actuelle de la politique, Le Monde enchanté de François Hollande Jérôme Gleizes Le remplacement sans changement de cap d’Ayrault par Valls laisse croire qu’aucune alternative n'est possible. Pourtant, il est urgent de faire une autre politique.Il faut simultanément desserrer la contrainte financière (non pas que la crise financière soit la crise mère, mais parce elle paralyse l'action politique) et résoudre la crise écologique, vraie crise mère du capitalisme. De nouvelles recettes pour réduire le déficit budgétaire Il faut supprimer des niches fiscales inutiles. Réduire la dette de l'État Les cadeaux fiscaux ont gonflé les déficits et la dette de plus de 20 points, comme l'a montré le député UMP Carrez (3). Relancer la coordination des politiques économiques européennes Résoudre la crise écologique

L’Etat des libertés en France : les valeurs de 1789 s’éloignent, selon Dominique Rousseau Dominique Rousseau est professeur de droit public à l'université de Montpellier I, membre de l'institut universitaire de France et ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature. Quel est selon vous l’état des libertés en France ? En apparence, tout va bien. On peut manifester, acheter des journaux, aller et venir, ... Lorsque l’on compare un à un les articles de la Déclaration des droits de 1789 aux lois votées depuis 2002, force est de constater qu’il y a une régression. La comparaison peut se faire tout aussi bien avec le Préambule de la constitution de 1946, puisqu’il a valeur constitutionnelle. Et sur le plan pénal ? Ce n’est plus une régression, c’est une véritable rupture. Et le projet de réforme de la procédure pénale ne favorise pas l’indépendance de l’autorité judiciaire. Pourriez-vous dater ces changements ? Le terrorisme a-t-il accéléré le recul des libertés ? Le terrorisme a été un prétexte, apparemment de bon sens, pour restreindre les libertés.

<strong> L’Europe c’est nous, Questions à Edouard Gaudot et Benjamin Joyeux</strong> L’Europe c’est nous, Questions à Edouard Gaudot et Benjamin Joyeux 02 mai 2014 Les deux auteurs, écologistes européens, croient dans le potentiel de progrès de l’Union européenne, à condition de s'en saisir pour modifier les orientations. Ils viennent de publier L'Europe c'est nous1, et ont accepté de répondre aux questions de Pascal Boniface. 1/ Vous vous élevez contre la thèse du déficit démocratique de l’Union européenne, argument souvent répété, pourquoi ? Parce que nous refusons cette idée reçue, revenant en boucle dans la bouche de certains en France, que « Bruxelles », capitale de la Belgique et siège des institutions européennes (en partage avec Strasbourg et Luxembourg) serait responsable de tous nos maux en Europe : chômage des jeunes, désindustrialisation, destruction programmée des services publics, paupérisation accélérée de la Grèce, de l'Espagne et du Portugal, crise de l'Euro, etc. En temps de crise, Bruxelles a mauvaise presse.

La dette publique de la France recule au 3e trimestre La dette publique de la France a légèrement diminué de 11,4 milliards d'euros entre le deuxième et le troisième trimestre 2013, pour s'établir à 1.900,8 milliards à fin septembre, soit 92,7% du produit intérieur brut (PIB), a annoncé l'Insee mardi. La dette brute française au sens des critères européens de Maastricht a ainsi reculé de 0,8 point par rapport à fin juin 2013, a précisé l'Institut national des statistiques et des études économiques. La contribution de l'Etat à la dette a diminué de 9,3 milliards d'euros au troisième trimestre, grâce à un repli de sa dette négociable à long terme (-15,2 milliards à 1.405,7 milliards) alors que celle à court terme a progressé de 5,6 milliards à 209,5 milliards. La contribution des administrations de sécurité sociale a été réduite de 1 milliard. La dette des administrations locales reste stable L'Insee a précisé que la dette des administrations publiques locales était quasi stable (+0,2 milliard d'euros à 169,8 milliards).

Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes : notre plan alternatif « Un effort sans précédent de ralentissement de la dépense ». C’est par cet euphémisme débordant de novlangue que le gouvernement veut vendre les 50 milliards d’euros d’économies à réaliser entre 2015 et 2017. Son « programme de stabilité » est soumis au vote (consultatif) de l’Assemblée nationale mardi 29 avril. Objectif : atteindre l’équilibre des comptes publics d’ici 2017. Et surtout, respecter le chiffre magique des 3 % de déficit dès 2015, et les exigences de l’Union européenne. La proposition défendue par Manuel Valls inclut 18 milliards d’euros de dépenses en moins pour l’État, grâce à des « optimisations de ses interventions » (sic) et une « réduction de son train de vie ». 1- Niches fiscales : 50 milliards de dépenses inutiles ? Pour un gouvernement à l’affut de coupes budgétaires, les niches fiscales et sociales constituent un vivier. Pourquoi ces niches fiscales, inefficaces ou injustes, existent-elles toujours ? Agnès Rousseaux @AgnesRousseaux Photo : CC scottmontreal

Compteur dette publique France Sauvons la chapelle templière de Libdeau Dette publique de la France : euros Dette publique par habitant : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Sensibilisez vos amis : envoyez un lien vers cette page Comparaison internationale : Ratio dette publique / PIB. La France est le 20e pays le plus endetté au monde, par rapport à son PIB, parmi les 145 entités (sur 196 Etats) sur lesquelles la CIA publie des données (classement CIA au 6 septembre 2012). Sites officiels : Assemblée nationale & Sénat - MINEFI & AFT - Cour des comptes - DGCL - Sécurité sociale En juillet 2006, les données chiffrées (en % PIB et en €) agrégées de la dette et du déficit publics ne sont affichés sur aucun de ces sites ! En savoir plus : - 2005 : Aux 1100 milliards d'euros de dette publique aux normes européennes, il faut ajouter les engagements "hors bilan", dont les normes comptables internationales demandent la comptabilisation, soit au moins 900 milliards d'euros d'engagements au titre des retraites.

Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France Cette étude a été réalisée par un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Télécharger la version complète du rapport 59% de la dette publique proviennent des cadeaux fiscaux et des taux d’intérêt excessifs Tout se passe comme si la réduction des déficits et des dettes publiques était aujourd’hui l’objectif prioritaire de la politique économique menée en France comme dans la plupart des pays européens. Le discours dominant sur la montée de la dette publique fait comme si son origine était évidente: une croissance excessive des dépenses publiques. Mais ce discours ne résiste pas à l’examen des faits. Ont participé à l’élaboration du rapport :

m.bfmtv.com - article Économie09/02 à 09:21 Mis à jour le 11/02 à 09:25 Les contribuables locaux, comme ici à Bordeaux, pourraient avoir de mauvaises surprises dans les prochaines années La remise à plat de la fiscalité ne concerne pas que l'impôt sur le revenu. La remise à plat fiscale de Jean-Marc Ayrault ne devrait pas concerner que l'impôt sur le revenu et la CSG. Et là, les conséquences pourraient être politiquement explosives. En tout cas, ce mardi 11 février, les représentants de l'Etat et des élus locaux se retrouvent à l'occasion d'un Comité des finances locales pour évoquer le sujet. Ces valeurs locatives datent de 1970 et sont aujourd'hui totalement déconnectées de la réalité économique. Prendre en compte les revenus des occupants La révision des 46 millions de bases locatives devrait permettre de rapprocher la valeur réelle et la valeur fiscale d'un bien. Mais la révision des bases n'est pas la seule piste de réforme. L'Etat premier contribuable local !

« Toujours plus vite » : ces dissidents pour qui il est urgent de ralentir Toujours plus vite, toujours plus pressés. Nous sommes entrés dans l’ère de l’immédiateté, celle des profits, celle de l’information, celle de la satisfaction individuelle. Que traduit cette accélération de nos modes de vie ? Avec quels risques dans une planète aux ressources limitées ? Comment résister à cette injonction du toujours plus vite ? L’immédiat et la vitesse sont devenus la norme. Illustration de cette accélération financière et technologique, le trading haute fréquence dans lequel les algorithmes ont remplacé les hommes. « Le marché est un serveur mettant en relation des acheteurs et des vendeurs qui sont désormais des algorithmes, relate Alexandre Laumonier, auteur de 6. Résister à la société de consommation Croisant les réflexions de sociologues, philosophes et économistes, le film de Philippe Borrel ne montre pas seulement les effets du néolibéralisme. Se réapproprier la technologie Aux États-Unis aussi, des systèmes d’apprentissage alternatifs se mettent en place.

Related: