background preloader

Temps de travail des enseignants : pour en finir avec les fantasmes

Temps de travail des enseignants : pour en finir avec les fantasmes
Les profs français travaillent en moyenne autour de 40 heures par semaine, dont 15 à 18 heures devant les élèves, et sont légèrement sous la moyenne de l'OCDE. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent "Ces fainéants de profs en vacances tout le temps..." Il n'y a pas loin à chercher pour tomber, au détour d'une conversation, d'un discours politique ou d'un commentaire sur Internet, sur une critique du temps de travail des enseignants. Trois syndicats (Snuipp-FSU, SE-UNSA et SGEN-CFDT) viennent d'ailleurs de demander au ministre de l'éducation nationale, qui pilote une réflexion sur la réforme des temps scolaires, une redéfinition des temps de service des enseignants. Comment est comptabilisé le temps de travail des enseignants ? Suivent de nombreux articles précisant ces "maximums de service hebdomadaire", qui peuvent être "majorés d'une heure" pour les enseignants qui ont moins de 20 élèves, ou à l'inverse minorés au-delà de 40 élèves. Et les vacances ?

Le débat sur le mariage universel comme thérapie collective Les nombreux sondages et enquêtes sociologiques sur la tolérance des Européens et des Français montrent une baisse quasi-linéaire des préjugés homophobes, dans tous les pays et toutes les classes sociales, surtout pour des raisons démographiques: les jeunes Européens sont beaucoup plus tolérants que leurs parents, et les vieux racistes sexistes homophobes finissent par mourir. Il existe encore des poches d’homophobie, mais elles sont le plus souvent cantonnées aux jeunes hommes sous-éduqués et désocialisés et aux homos dans le placard (qui apparemment se sentent obligés de compenser). publicité Aux Pays-Bas, chaque groupe –des lesbiennes radicales anti-mariage aux protestants les plus rigoristes en passant par les homos de droite, les syndicats ou les associations anti-racistes– avaient pu s’exprimer. Tribunes, enquêtes, analyses sur le mariage pour tous: un dossier pour en parler Presque quinze ans plus tard, le hiatus s’est accentué. Trente ans de statistiques sur l'homoparentalité

La carte de concepts Lorsque vous préparez une formation, vous devez établir les contenus à faire apprendre. Ces contenus se divisent en trois catégories : Le savoir : Il constitue le contenu théorique que les participants à la 1. formation doivent apprendre pour être en mesure de comprendre. Souvent nommé « théorie » ou « notion », le savoir doit être explicité pour que le formateur puisse le présenter et les apprenants se l’approprier. La partie la plus simple d’un savoir est le mot ou concept. Le savoir est donc composé d’un ensemble de concepts qui va constituer ce que le participant à la formation devra apprendre. Le savoir-faire : Il constitue le contenu pratique que les participants à 2. la formation doivent être en mesure de réaliser pour démontrer leurs capacités. Le savoir-être : Il constitue le contenu comportemental que le 3. participant doit manifester, à la fin de la formation, pour être en mesure d’utiliser le savoir et de réaliser le savoir-faire visé par les objectifs. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Marre de passer des heures à chercher? Les 5 clés d’un cyberprof pour une recherche efficace |... Bonjour à tous voici ma dernière chronique parue pour le petit journal des profs du Webpédagogique. Et oui avec toutes les ressources que recèle Internet la recherche en ligne s’avère être un saccerdoce. On est parfois perdu! La suite est à lire ici: Pour sauver l'euro, coupez-le en trois La zone euro doit-elle éclater? Faut-il créer une nouvelle «zone mark»? Doit-on, pour sauver l'euro, créer un gouvernement de la zone euro? Toutes ces questions ne cessent d'être posées alors que s'éternise, malgré les annonces rassurantes des uns et des autres, la crise de la dette en zone euro. La solution fédéraliste n'est pas une voie de sortie de la crise Un économiste allemand, Martin Skala, des universités de Francfort et Osnabrück, apporte sur le site Ökonomenstimme et dans le quotidien autrichien Die Presse, une réponse originale: il faut couper la zone euro en trois, tout en conservant une seule banque centrale! Martin Skala présente pour cela plusieurs arguments. Des unions monétaires sans Etat qui fonctionnent Surtout, l'économiste bat en brèche une idée reçue selon laquelle il ne peut y avoir de monnaie unique sans gouvernement unique de la zone monétaire. L'Europe en trois Quelle solution? Trois monnaies, une banque centrale De nombreux avantages Un projet réalisable ?

Atelier Apprentissage en Réseau et Autorégulation - EIAH - Toulouse 28 mai 2013 - SciencesConf.org Top 10 des inventions qui amélioreraient la vie des profs (aidons les) Quand les profs demandent "plus de moyens", on ne parle pas d'espèces sonnantes et trébuchantes. Non, le corps enseignant a identifié de vrais besoins qui règleraient une grande partie des problèmes dont souffre l'école en France. Les ordinateurs, les tablettes, ce genre de conneries, c'est bien beau, mais en vrai, les profs, ils ont besoin de ça : Le tableau avec rétroviseur Un truc simple pour éviter de se retrouver avec des vestes pleines d'encre ou un dos plein de couteaux. Un grand poster avec marqué "Oui, il y aura ça à l'exam'..." D'autres idées brillantes ?

La cascade des gens heureux Mieux vaut être jeune, heureux, riche et en bonne santé. Oui mais si tout était lié ? Les jeunes, heureux, sont en meilleure santé et gagnent plus d’argent que leurs contemporains malheureux, expliquent les Drs Jan-Emmanuel De Neve et le Pr Andrew Oswald qui ont à eux deux analysé 15 000 dossiers d’adolescents et jeunes adultes américains. Ceux qui rapportent « des effets positifs » ou sont satisfaits de leur vie sont aussi ceux qui obtiennent de meilleurs revenus plus tard dans la vie. Les gens heureux sont plus souvent diplômés, trouvent plus souvent un travail et grimpent plus vite les échelons que leurs amis tristounets. Bingo La joie de vivre a un véritable impact financier, bien supérieur au quotient intellectuel, à l’estime de soi et à l’éducation. Pour les universitaires, ces résultats montrent qu’il a bien un lien bidirectionnel entre les revenus et la joie de vivre ; en d’autres termes, l’argent ne fait pas le bonheur et c’est même plutôt l’inverse. Y’a de la joie. › Dr A.

Apprendre, plutôt qu'enseigner ? Après l’écriture, l’imprimerie, la scolarisation de masse, l’explosion du nombre d’étudiants dans les universités, le fait d’apprendre va connaître lui aussi sa transmutation numérique, qui est inéluctable. Inscrite dans l’Histoire, la numérisation ne devrait pas moins en être une rupture, et même une double rupture. Institutionnelle d’abord. Si le XXème siècle a vu s’affirmer et s’institutionnaliser des politiques d’éducation systématique des populations, celles-ci, se sont construites sur des modèles de pouvoirs et un rapport aux savoirs issus d’un XIXème siècle industriel. Méthodologique ensuite.Parce que la figure de l’autorité va disparaître, ce sont donc de nouvelles méthodes d’enseignement qui vont devoir être INVENTEES. E-Maquillage ? E comme « Emplatre » sur une jambe de bois ?

dys é moi Zazou et Madel - Maternelle-CP-CE1 et aides pour dys

Related: