background preloader

Philippe Rekacewicz : la cartographie entre art, politique et manipulation

Philippe Rekacewicz : la cartographie entre art, politique et manipulation
Related:  Géographie critique, géographie radicale

La cartographie radicale selon Philippe Rekacewicz | Blog Histoire – Géo J’ai pu assister hier soir à la conférence de Philippe Rekacewicz qui a essayé de donner une approche de définition de ce qu’est la cartographie radicale. Cette conférence était organisée par l’association Echelle Inconnue que je ne connaissais pas. Je donne ci-dessous l’enregistrement de l’intervention de monsieur Rekacewicz mais je me propose ici d’en résumer la teneur. Audio Player Il a d’abord insisté sur le fait que le mot « radical » ne lui convenait pas tout à fait et qu’il ne voulait pas donner une définition de la cartographie radicale mais en proposer une approche. D’abord il s’agit d’une cartographie agissant comme un contre-pouvoir. Il a aussi pris l’exemple de cette carte de la situation de l’Afrique. La cartographie radicale prétend aussi se détacher (sinon oublier) les conventions cartographiques pour inventer de nouvelles cartes. //e.issuu.com/embed.html#1973952/9951162 J'aime : J'aime chargement…

25 maps and charts that explain America today UPDATE/BONUS: Since this went up, we posted another map—this one of the popular languages throughout the country. Peel back the obvious English or Spanish and there’s a surprising amount of diversity in languages spoken. At the start of every year, government agencies, think tanks and businesses release sets of data and reports charting the nation’s social, economic and demographic course. Individually, each release of data offers a narrow snapshot of a narrow issue — voter attitudes, migration, unemployment, an assessment of policies, etc. — but collectively they tell a broader story. In just the first two months of the year, we here at GovBeat have already written dozens of posts looking at the state of the nation in maps and charts. Here are some highlights that explain who we are and how we live today (with links for those who want more): 1. Gallup’s well-being index. 2. Top 1 percent’s share of income between 1979 and 2007. 3. 4. 5. (Beer Institute) 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15.

[BILLET] Cartographie radicale Analyses de plusieurs cartes pour comprendre le monde Thème 1 : Clés de lecture d’un monde complexe (4-5 heures) Chapitre 1: Des cartes pour comprendre le monde Si vous souhaitez avoir les en version TBI Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le Logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI) , clé d'activation Pour ouvrir les fichiers sans télécharger le programme utilisez: Smart express Le cours complet est téléchargeable là: Programme : - L’étude consiste à approcher la complexité du monde par l’interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géoéconomiques, géoculturelles et environnementales. - Cette étude menée principalement à partir de cartes est l’occasion d’une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. il ne faut pas gober n'importe quelle carte ^^ Mais même une carte humoristique peut avoir du sens (Domination US, Asie/Atelier, Eruope/Tourisme etc.) Objectifs : - Analyser la carte en elle-même: relever ce qu’elle dit de l’organisation de l’espace mondial Mais aussi :

À propos de Visionscarto Bienvenue sur « Visionscarto », nouvel espace d’expression de nos recherches et de nos enthousiasmes. On aimerait tant qu’il soit tout à la fois qu’il est difficile de savoir par quel bout commencer. « Visionscarto » est le lieu où pourront s’exprimer tous ceux qui aiment penser et inventer des représentations du monde ; un lieu de recherche et d’expérimentation sur les mille et une façons de visualiser et de « dessiner » le monde, non pas tel qu’il est, mais tel qu’on le voit, tel qu’on le perçoit, tel qu’on le comprend. Nous tenterons d’en faire un caravansérail animé et foisonnant, où s’épanouissent et s’échangent idées, savoirs et projets. Espace de rencontre fréquenté par les voyageurs étrangers, où l’on trouve presque tout, et où l’on peut rester dormir… Les représentations du monde, de la géographie des territoires, ce n’est pas seulement des cartes ou des graphiques. Philippe Rekacewicz & Philippe Rivière animateurs du site Visionscarto

WorldFlicks Géographie radicale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'émergence de la géographie radicale[modifier | modifier le code] La géographie radicale est un mouvement qui prend place aux Etats-Unis dans les années 1960, dans un contexte de lutte pour les droits civiques et de contestation de la Guerre du Vietnam[1]. William Bunge (en) et David Harvey, géographes quantitativistes[2], se détournent de la géographie quantitative. Ce contact est primordial pour W. Le tournant marxiste[modifier | modifier le code] Cette revue, miroir de ce courant encore très hétéroclite est dans un premier temps d'obédience anarchique et non-violente, Gandhi étant l'auteur le plus cité. Au cours de la décennie apparaissent de nouveaux thèmes qui deviennent symboles de la géographie radicale, tel que la pauvreté, les femmes, l'économie politique, l'énergie et l'environnement, le développement des relations à l'impérialisme, le racisme, la théorie de la rente, la santé mentale, les minorités.

Cartes-Atlas-Plans de villes CARTES-ATLAS-PLANS de VILLES Mise à jour le 22 septembre 2018, proposez vos liens ABC-MAP: un logiciel libre de cartographie permettant de créer, de mettre en forme et d'imprimer des cartes géographiques simplement, ce logiciel est disponible gratuitement pour tout usage et fonctionne sur Windows, Linux et Mac ANCIENNES CARTES-LITHOGRAPHIES: réalisées entre 1842 et 1879 par M. ASKMAPS: cartes gratuites pour l'impression et le téléchargement pour téléphones mobiles (iPhone iOS, Android), pour tablettes et lecteurs ebook (Kindle, Nook)... ATLAS d'HISTOIRE et de GEOGRAPHIE: destiné aux élèves de collège et de lycées ATLAS: des océans proposé par les Nations Unies (en anglais) ATLAS du CANADA: découvrez le Canada par des cartes nationales et des faits, voir également ce site ATLAS MONDIAL-(1): d'Euratlas, pays, montages et rivières du monde ATLAS MONDIAL-(2): HRW World Atlas, en anglais ATLAS ROUTIER: pour retrouver une adresse, une rue au Royaume Uni (excepté d´Irlande du Nord)

De l’usage contestataire des cartes Ce billet fait suite au séminaire GRANIT du 12 décembre 2014 (lien) pour lequel j’ai présenté avec Olivier Clochard une communication intitulée “des données de l’enfermement à la cartographie radicale”. Je reviens donc ici sur cette séance et j’en profite pour revenir le thème de la cartographie radicale dont j’essaye ici de dessiner les contours. Voici donc ce qui fait selon moi l’ADN de ce qu’est la cartographie radicale. Qu’est-ce que la cartographie radicale ? « La lutte est mère de toute chose » (Démocrite). 1) Radicalité Faire une carte radicale, c’est développer une (contre) vision du monde. NB : Le terme « obus » est emprunté au Philosophe Paul Ariès, militant pour la décroissance, pour qui les mots obus sont des moyens de rentrer avec fracas sur la scène publique et ainsi susciter le débat. 2) Subjectivité Faire de la cartographie radicale, c’est aussi construire des représentations en toute rigueur scientifique tout en assumant la fonction discursive des cartes construites.

3 juillet 2012 : Tous les messages Figures de la Terre dans l'Antiquité Le monde selon Strabon - carte dressée par Alexandre Vuilleminsource Télérama reproduit une carte du monde selon Hérodoteréalisée en 1864 par Alexandre Vuillemin voir une autre reconstruction sur wikimedia commons, partir de d'autres cartes de BNF - sur le site Histoire de la cartographie Le monde d'EratosthèneRéinterprété par Gossellin, Atlas sur Wikipedia et wikimedia commons : Early world vuillmein, Mappemondes Lab’Utopie – Un atelier avec le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle | Les Sentiers de l'Utopie Lucy Parsons (activiste Afro Américaine, 1853-1942) Le collectif d’art-activisme Le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle (Labofii) (co-fondé par les auteurs des Sentiers de L’utopie) vient à Genève en octobre pour faciliter un atelier d’artivisme et de cartographie radicale : Lab’Utopie. L’atelier ce trouve dans le cadre du festival la Fureur de lire, du 8 au 13 octobre 2013 à Genève, a la maison communale de Plainpalais. Pour participer à cet atelier, nous recherchons: des artistes locaux,des activistes,des graphistes,des illustrateurs-trices,des utopistes,des chercheurs-euses,des historien-ne-s rebelles,des géographes.des cartographesdes architectesdes constructeurs/tricesquiconque se sentira passionné-e par ce projet ! Quelques réunions préparatoires par Skype auront également lieu pendant le mois de septembre. Les premiers sentiers vers l’utopie débutent souvent comme des lignes sur une carte, des connexions entre besoins et désirs, rêves et réalité, présent et futur. appli

The Collection Conquête coloniale et concentration de terres Les systèmes fonciers ruraux sont d’autant plus complexes à catégoriser qu’ils varient d’un pays à l’autre, d’une ethnie à l’autre, d’une communauté à l’autre. Dans cet exercice, j’ai essayé de brosser à grands traits et petits carrés les événements qui ont marqué les régimes fonciers ruraux des pays affectés par un des symboles forts de l’ère « capitalocène » : la concentration des terres. L’Amérique latine Pour les peuples amérindiens de l’époque précolombienne, la terre est sacrée. Ni la terre, ni le territoire, ne peut faire l’objet d’appropriation, la notion même de propriété privée est invraisemblable et grotesque. Au regard du droit coutumier, les terres sont communales, c’est-à-dire qu’elles appartiennent collectivement à la communauté. Au cours des conquêtes coloniales dirigées par les Européens, qui se sont caractérisées par le massacre de milliers d’Amérindiens, Espagnols et Portugais s’approprient de larges territoires appartenant aux communautés indigènes.

Related: