background preloader

Eviter les pièges de la pensée

Eviter les pièges de la pensée
Comprendre les biais cognitifs Un biais cognitif est une forme de pensée qui met en oeuvre de manière systématique des distorsions dans le traitement de l'information. Ces biais, qui sont en général inconscients, peuvent conduire à des erreurs de perception, de raisonnement, d'évaluation, d'interprétation logique, de jugement, d'attention, etc., ainsi qu'à des comportements ou à des décisions inadaptées. L'étude de ces biais montre à quel point notre expérience du monde, nos pensées et nos comportements sont nettement moins libres qu'on ne l'imagine. C'est cette prévisibilité qui fait que les biais cognitifs constituent l'un des leviers de la manipulation mentale. Vous trouverez ci-dessous un répertoire des biais cognitifs les plus courants, classés en quelques grandes catégories. Développer son esprit critique Un piège doit pourtant être évité, c'est celui de détecter les biais cognitifs uniquement chez les autres sans percevoir ceux que l'on commet soi-même. Biais cognitifs Sources

http://www.toupie.org/Biais/index.html

Related:  Biais cognitifsEsprit CritiquerhétoriqueEMIESPRIT CRITIQUE

12 biais cognitifs à déjouer pour recruteurs brillants Le recrutement est un processus humain, imparfait. Les biais cognitifs des recruteurs sont à l’œuvre tous les jours. Ils trompent leur perception, leur jugement et leur décision. L’Homo Sapiens reste un animal manquant de rationalité aussi longtemps qu’il l’ignore. Adapter la pyramide de MASLOW à la gestion des étudiants de l’ENS de l’entrée à la sortie. Puis la généraliser dans le cadre de la formation dans l’enseignement supérieur. - bien venu chez Séverin Mercredi 26 mai 3 26 /05 /Mai 12:44 Sujet : Adapter la pyramide de MASLOW à la gestion des étudiants de l’ENS de l’entrée à la sortie. Puis la généraliser dans le cadre de la formation dans l’enseignement supérieur. I-Pyramide de MASLOW et besoins d’un étudiant de l’ENS

Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi Petit recueil de non plus 18, mais 20 moisissures argumentatives à utiliser sans modération lors des concours de mauvaise foi. Ont été intégrés les plurium et l’argument de l’exotisme. Nous avons découpé ces moisissures argumentatives en trois grandes catégories : les erreurs logiques, les attaques, et les travestissements. Télécharger en pdf la mise en page magnifique du graphiste Francois-b. 1. Qu'est-qu'un journaliste ? En fait, non. Ce que fait un journaliste, ce n’est pas si simple. Et si l'on dit que « journaliste, c'est un métier », c'est parce qu'être journaliste, c'est aussi être soumis à de nombreuses règles morales.

Esprit critique Avec un sens péjoratif, un esprit critique est la propension à révéler les défauts de quelque chose ou de quelqu'un ou l'empressement à critiquer. Un esprit critique désigne aussi la personne qui a cette attitude. >>> Terme connexe : Autodéfense intellectuelle >>> Terme connexe : Critique >>> Terme connexe : Distanciation 25 biais cognitifs qui nuisent à la pensée rationnelle Les biais cognitifs sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisées dans diverses situations. Ils constituent des façons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des décisions qui sont moins laborieuses qu'un raisonnement analytique qui tiendrait compte de toutes les informations pertinentes. Ces jugements rapides sont souvent utiles mais sont aussi à la base de jugements erronés typiques. Le concept a été introduit au début des années 1970 par les psychologues Daniel Kahneman (prix Nobel en économie en 2002) et Amos Tversky pour expliquer certaines tendances vers des décisions irrationnelles dans le domaine économique.

Les 8 besoins fondamentaux communs à tout être humain Quel que soit le produit ou le service que vous désirez vendre, vous n’arriverez jamais à faire dire « OUI » à vos prospects, si ces derniers considèrent qu’ils n’en ont pas besoin. Comment faire naitre en eux ce besoin? Facile : basez votre argumentaire de vente sur l’un des 8 besoins fondamentaux communs à tout être humain. Les voici :

Les 10 meilleurs discours de l'histoire 1. Mahatma Gandhi au Kingsley Hall (1931) Mahatma Gandhi, défenseur pacifiste d'une Inde indépendante, se lance en octobre 1931 dans un discours au Kingsley Hall à Londres. Il offre à la nation qui a colonisé son pays une tirade sur la spiritualité. Winston Churchill, cet autre grand orateur qui deviendra 10 ans plus tard premier ministre du Royaume-Uni, ne sera pourtant pas impressionné par ce "fakir à moitié nu". 2. La liberté de la presse La liberté de la presse est un droit fondamental. Certains pays en sont privés et, dans ces cas-là l'information est muselée. En France, la liberté de la presse reste fragile. Mais elle est reconnue. Ce n'est pas pour autant que les journalistes peuvent en abuser...

Zététique La zététique est définie comme « l'art du doute » par Henri Broch, le terme d'art se comprenant au sens médiéval (ars) d’habileté, de métier ou de connaissance technique, en clair, de « savoir-faire » didactique qui, sans être une fin en soi, est un moyen pour la réflexion et l’enquête critiques[1],[2]. La zététique est présentée comme l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ou comme l'art de faire la différence entre ce qui relève de la science et ce qui relève de la croyance[3]. La zététique est destinée aux théories scientifiquement réfutables, c'est-à-dire respectant le critère de discrimination de Karl Popper.

Related: