background preloader

Pourquoi surveiller son langage ?

Pourquoi surveiller son langage ?
Saviez-vous que les mots que vous utilisez peuvent déterminer vos humeurs, vos processus de pensée, vos opinions et même vos comportements et vos émotions? Le psychologue américain John Bargh a mené une expérience démontrant que des individus exposés à un ensemble de mots exprimant la vieillesse étaient sortis de la salle d'expérimentation totalement ralentis, y compris dans leur démarche. Avez-vous remarqué que les individus souvent dans la plainte utilisent un vocabulaire qui traduit leurs doutes, leur insécurité et leurs peurs ? A l'inverse, les individus à l'aise dans leurs capacités parlent plus souvent de leurs réussites que de leurs échecs et partagent aisément leurs connaissances. Il en va de même dans notre façon de nous parler à nous-même. Avec l'espoir, dans les entreprises aussi, de transformer le langage en vigueur et de donner sa chance au fameux quotient émotionnel dont on vante désormais le mérite. Related:  Sciences de Gestion

Salut, ça va ? … ! Un grand classique de la convivialité le matin : on se croise et c’est au premier qui va dégainer : « salut, ça va ? ». Mais est-ce toujours de la convivialité ? Façon « Hep taxi ! Je lance mon « salut ça va ? mais pourquoi ne m’a-t-il pas répondu ? Bon, j’ai aussi le droit de penser que le collègue ne m’a pas entendu, pas vu. Façon « Le train ne s’arrêtera pas à ma gare » Prenons, maintenant le cas inverse où c’est mon collègue qui a dégainé le premier : « salut, ça va ? Il faut que je vous explique qu’entre le « salut » et le « va », le collègue a parcouru 2 mètres et qu’il continue son chemin sans même attendre la réponse. Pas top, pour la convivialité, non plus ! Façon « Ai-je le choix de ma réponse ? Cette fois-ci, c’est mon chef qui m’apostrophe avec le maintenant fameux « salut, ça va ? Au niveau de la convivialité, pourrait-on appeler ça … le minimum syndical ? Façon « Si j’aurais su, j’aurais pas venu » La convivialité aurait-elle des limites ? Un authentique échange

Adopter une présentation percutante Choisissez une police adéquate L'utilisation des polices répond à des codes: elles varient selon la nature, l'objectif et le contenu du message. Ainsi, certaines d'entre elles rebutent le lecteur, tandis que d'autres l'attirent. Les typographes ont coutume de procéder à la mise en pages de textes liés aux entreprises de service et/ou de formation à l'aide de polices classiques (Times, Didot, Garamond, Century). Dans ce cas, votre choix devra toujours se porter sur une police de catégorie opposée à celle du développement. Dosez les effets typographiques Loin d'être anodins, les enrichissements de texte confèrent un sens précis à vos documents. A contrario, l'italique en accélère le rythme; vous la consacrerez donc aux citations. La composition en gras, quant à elle, met en relief un argument. Évitez cependant le trait de soulignement, il confère à votre texte un caractère scolaire inopportun. Osez l'originalité Bannissez les grands I et grands II, suivis de petits "a" et autres petits "b" !

bonjour j'habite sur neuchatel et je cherche des L'open space rend les salariés moins performants, même les plus jeunes La mise en accusation de l’open space (bureaux ouverts) se poursuit. «Alors que l’open space a été à l’origine conçu par une équipe de Hambourg dans les années 90 pour faciliter la communication et la circulation d’idées, un nombre croissant de preuves suggère qu’il sape ce qu’il était précisément censé améliorer», écrit Maria Konnikova dans le New Yorker. Les études sur la santé, le bien-être, la créativité et la productivité au travail et en open space sont innombrables, et le psychologue Matthew Davis a compilé en 2011 les résultats de plus de cent d’entre elles. Sur ces différents plans, l’organisation ouverte semble ne pas tenir ses promesses. En comparaison avec les autres salariés, ceux qui évoluent en open space ont un niveau de stress plus élevé, et de moindres niveaux de concentration et de motivation. C’est tout simplement le bruit, écrit l’auteur, qui serait la cause principale de ces problèmes.

Les tics de langage, ces petits mots-moteurs - Modes de vie - 2011/2012 - Consommation C’est étrange, tout de même, tous ces petits mots qui prolifèrent dans nos phrases. Est-ce que ces manies ont toujours existé ? _ Cela ne date pas d’hier. Assertivité - L'art de dire non Il y a des tonnes de livres sur la motivation et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il faudrait une sacré motivation pour tous les lire. Pourtant, c'est un problème qui nous concerne tous et peut nous tomber dessus à n'importe quelle époque de notre vie, jeune ou moins jeune. Tout à coup, l'accumulation des problèmes finit par nous décourager et c'est bien dommage. Pour rester motiver sur vos passions ou vos projets de vie, une première astuce est de retrouver les sources de votre engouement. Relisez des biographies de vos stars ou mentors. Lancez-vous un défi de 30 jours. Enfin, faites le tri dans vos amis.

Détecter le mensonge à coup sûrGuide de Survie Vous êtes fan de la série Le Mentaliste ? Patrick Jane, l’homme qui lit en vous comme dans un livre ouvert, vous impressionne et vous fascine ? Plus prosaïquement, vous en avez marre de vous faire arnaquer par vos proches ou par des « conseillers clientèles » plus que douteux ? Apprenez avec ce dossier comment devenir une véritable machine à détecter les mensonge. Je ne peux pas la présenter ici et l’information est donc à relativiser, mais une étude démontrerait que les anciens prisonniers, les membres des forces de l’ordre, les agents secrets et les menteurs professionnels sont meilleurs que la moyenne de la population pour détecter les mensonges chez leurs proches. Il est donc possible de s’entrainer à détecter le mensonge. Retenez par ailleurs qu’il est plus facile de reconnaître le mensonge lorsque vous connaissez déjà la personne. Si les escrocs présentaient des têtes d’escrocs, ils ne pourraient pas faire ce métier. Comment diriger la conversation : Les indices à observer :

Salaire : les villes françaises où les femmes sont le plus discriminées Les inégalités de salaire entre femmes et hommes sont très importantes en France. Les écarts sont plus ou moins grands en fonction de l’âge et de la catégorie socioprofessionnelle… mais aussi du lieu géographique. Voici, parmi les plus grandes aires urbaines de l’Hexagone, les villes les plus discriminantes. Connue pour sa centrale nucléaire, la ville de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, détient aussi le triste record des inégalités de salaire net horaire entre les femmes et les hommes : 12 euros contre 17,68 euros, selon les données du rapport Salaire net horaire moyen en 2014 de l’Insee. Aucune agglomération ne respecte la parité des salaires. Au-delà du critère géographique, l’ampleur de ces discriminations salariales varie beaucoup selon la catégorie socioprofessionnelle et l’âge. >> Notre service : Évaluez votre salaire, notre simulateur calcule si vous êtes bien payé >> Notre service : Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ?

7 gestes stupides qui flinguent vos relations En vous inscrivant ici, vous recevrez par email les conseils de Romain via sa newsletter « Le Décodeur du Non-Verbal ». Vous pouvez vous désinscrire à tout instant. Le Décodeur du Non-Verbal - 2011-2015, SARL ARC Diffusion, RCS 803 953280 PARIS ; Notre newsletter est déclarée à la CNIL sous le N°1584215 et respecte la loi informatique et libertés. TOP 7 des articles : La synergologie - Le langage corporel - Les microexpressions - Le langage du corps - Le langage non verbal - Decrypter les gestes - Expressions du visage - Enfold Theme by Kriesi

l'assertivité un outil pour les maîtres "S'affirmer sans s'opposer" L'assertivité est une démarche personnelle dont le but est de rechercher une communication constructive et positive notamment dans les relations professionnelles ou sociales. Cette démarche se refuse à l'agression, la soumission ou la manipulation . Elle s'incarne dans une affirmation tranquille de soi et une bonne mise à distance où comportements et personnes ne sont pas confondus. C'est l'art de s'affirmer sans s'opposer. Démarche non violente, elle s'inscrit dans une éthique de la responsabilité qui prend le réel en compte sans dogmatisme. Dans l'absolu, si l'on ne s'en tient pas à certaines interprétations un peu réductrices du monde du travail, il s'agit de rechercher la convergence du progrès social avec celle du projet personnel. Cette démarche permet aux acteurs d'objectiver ou professionnaliser leurs échanges, de travailler dans le cadre d'une démocratie cognitive où les objectifs sont exprimés en référence à des valeurs. Vincent Breton

Illusion d'optique Cette rubrique a pour but de vous expliquer scientifiquement l'illusion d'optique à travers une galerie de plus de 100 illusions d'optique géométriques et artistiques, une rubrique d'explications pousséesidéales pour les tpe sur les illusions d'optique. Contient également une sélection des meilleures illusions d'optique du monde comprenant des images inédites et extraordinaires qui vont vous étonner. Vous trouverez également des stéréogrammes, des tests amusants et déconcertants ainsi que des explications sur les images subliminales, le camouflage, les mirages, les trompe-l'oeil et un phénomène connu en ophtalmologie : le point aveugle. Bref, à travers ces nombreux jeux, laissez vous émerveiller par la magie des illusions d'optique. Cette rubrique a pour but de vous expliquer scientifiquement l'illusion d'optique à travers une galerie de plus de 100 illusions d'optique géométriques et artistiques, une rubrique d'explications pousséesidéales pour les tpe sur les illusions d'optique.

KEYROS management Communication orale - La méthode Gordon Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Le concept est qu’il vaut mieux placer le conflit au niveau des besoins qu’au niveau des personnes. Pratiquer une écoute « active », c’est entendre et reconnaître les sentiments et les besoins de l’autre, et les lui reformuler.

Related: