background preloader

Le Labo de l'économie sociale et solidaire

Le Labo de l'économie sociale et solidaire

http://www.lelabo-ess.org/

Related:  Environnement écologie CitoyennetéEcoCoTRAVAIL CO-Working - collab - coopECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRECGET

energies 2050 - Ensemble pour un futur énergétique durable... C’est dans une actualité internationale dense et parfois brutale, avec une multiplication des signaux d’alertes et dans un contexte de crises sociales, économiques et environnementales répétées que les enjeux du développement durable, de la lutte contre le changement climatique et les questions énergétiques prennent une dimension particulière et interpellent chacun d’entre nous sur nos modes de vies individuels et sur les modèles que nos sociétés ont mis en place. Conscient des défis, des contraintes mais aussi des opportunités que la question énergétique porte en elle, ENERGIES 2050 est convaincu que les choix présents et futurs de nos modes de production mais aussi de consommation de l’énergie ne doivent plus s’élaborer uniquement dans des cercles restreints d’experts et d’initiés. ENERGIES 2050 désire replacer une approche énergétique en accord avec les principes de l’écodéveloppement au cœur de l’action citoyenne. Télécharger notre Manifeste Télécharger notre Objet Social

la Croix Mobile L’affaire Uber en est une preuve évidente : économie collaborative et économie coopérative ne sont pas synonymes. Elles ne doivent plus être confondues. L’économie collaborative, récente, est, selon Wikipedia, « une activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun, en s’appuyant sur une organisation horizontale, rendue possible par les plates-formes Internet ; elle privilégie souvent l’usage sur la possession ». Ici commence une forme de mystification : supprimer les intermédiaires ne veut pas dire mettre en commun la valeur créée.

Villes en biens communs Une Map Jam, littéralement « bœuf cartographique » est un événement convivial inspiré des bœufs musicaux. L’idée est de réunir un groupe de personnes pour cartographier le plus de services de « partage » existants dans leur ville. Une journée complète pour se rencontrer, échanger à propos des enjeux qui passionnent le monde de l’édition et de la création/littérature numérique en relation avec les biens communs. Créer du lien : le prochain défi de l'innovation? Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises, qualifiées un peu abusivement de "disruptives", s’illustrent particulièrement sur des usages communs en démultipliant leur valeur. C’est le cas de celles axées sur l’économie du partage, mais également de la plupart des modèles digitaux qui font "du neuf avec du vieux". Le covoiturage, par exemple, repose sur un service vieux comme l’automobile : l’auto-stop.

La Coredem - Coredem La Coredem cultive l’information partagée en tant que catalyseur d’initiatives, de réflexions critiques pour porter et élever des propositions au sein d’un large panel d’associations, de syndicats, de médias indépendants et d’instituts de recherche. Pour la Coredem, il importe de favoriser des liens privilégiés entre ces acteurs. Lancé en mai 2009 à l’initiative de Ritimo et de la FPH (Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme), la Communauté des sites ressources pour une démocratie mondiale, la (Coredem) rassemble des organisations qui ont décidé de se fédérer, de mutualiser leurs informations et analyses et de faciliter l’accès à leurs ressources documentaires respectives. Elles sont rassemblées par les constats communs : L’information est un bien commun ce qui, dans la tradition des logiciels libres, se traduit dans les concepts d’émancipation et de partage de la connaissance ;

Magasin Général - Epicerie bio Bordeaux Tous nos produits cosmétiques sont formulés sans substances chimiques et polluantes, parce qu’il est essentiel de se faire beau ou belle en respectant son corps et la nature ! Nos fruits et légumes sont 100 % bio et de saison. Nous travaillons au maximum avec des producteurs locaux ou régionaux, c’est notre meilleure garantie de fraîcheur et de qualité ! Le vrac, c’est pratique, écologique et économique ! Nous proposons une centaine de références : des incontournables du placard aux plus originales - gingembre confit, bonbons ... Issues d’animaux nourris aux céréales, mais également élevés au grand air, nos viandes et charcuteries vous offrent des saveurs incomparables !

Blablacar, le covoiturage tué par la finance et l’appât du gain Il y a des jours où les coups de gueule remontent plus que d’autres. Aujourd’hui, fais partie de ces journées où l’on souhaite s’exprimer et montrer au plus grand nombre le mensonge et la calomnie proposée par certains services. Aujourd’hui, mon dévolu se tourne vers le site Blablacar, le site N°1 du covoiturage en France qui a réussi en l’espace de 5 ans à créer un esprit communautaire et humaniste autour du covoiturage et à le détruire, récit d’un inscrit de la première heure qui vomit ce qu’est devenue la dernière. Le covoiturage, c’est quoi ? Si l’on souhaite réaliser une définition la plus succincte et fausse possible, nous pourrions dire que le covoiturage, c’est le fait d’effectuer un voyage en voiture entre plusieurs personnes se connaissant, ou pas dans le but de partager les coûts de carburant. Covoiturage.fr en gratuit, déjà de l’histoire ancienne

Définition des Tiers Lieux Cette page doit permettre de faire évoluer la définition encyclopédique des Tiers Lieux sur Wikipédia Né d'une approche sociologique de nos territoires, le concept de "tiers-lieu" se développe en France et dans le monde à grande vitesse. Ils sont destinés à être des espaces physiques ou virtuels de rencontres entre personnes et compétences variées qui n'ont pas forcément vocation à se croiser. C'est lors des rencontres d'Autrans en 2012 que le rapprochement de MoviLab et des Tiers Lieux donne naissance à la communauté francophone des développeurs de Tiers Lieux Libres et Open Sources / TiLiOS. Devenue une marque collective, Tiers Lieux s'écrit depuis toujours avec un T et un L majuscule ainsi qu'un X à la fin de Lieux au singulier comme au pluriel.

Stiglitz : « Aucune économie n'est jamais revenue à la prospérité avec des mesures d'austérité » LA TRIBUNE - Comment définiriez-vous l'économie positive et en quoi est-elle nécessaire en ces temps de crise ? JOSEPH STIGLITZ - L'économie positive milite pour un changement de la structure de notre économie vers une vision à plus long terme, génératrice d'une croissance plus pérenne, ce qui est indispensable. Notre société est pour l'instant trop concentrée sur le court terme, cette conception du système a d'ailleurs provoqué la crise financière. Nous n'avons donc pas tiré les leçons de la crise... Nous avons créé cette terrible récession nous-mêmes, ce n'était pas un tsunami accidentel... et la menace demeure.

Brainorama - Nostalgie 2050, épisode 2 : Nicole Ferroni Nous sommes le 12 décembre 2050 et quelle joie, c'est déjà l'heure du deuxième épisode de Nostalgie 2050, l'émission pour nous, les hipsters seniors. Cette semaine, c'est Nicole Ferroni, ancienne humoriste journalope bobo gauchiasse devenue comme tout le monde une bonne personne de droite après ses premiers succès commerciaux, qui est notre invitée pour une émission consacrée à la politique. Au menu : un retour sur sa carrière et ses placements, une analyse par le fringant Nicolas Double You sur la loi très controversée visant à imposer la manifestation à cloche-pied, le point people de notre sociologue Sophie-Marie Larrouy sur ce que nous réserve la nouvelle saison de L'Elysée à Ibiza, et enfin la nouveauté musicale de la semaine présentée par Marie Klock : la chanson-vérité, qui, dans un monde où Donald Trump, en 34 ans de mandat, est parvenu à rendre complètement caduque la notion de réalité, prône un retour aux faits purs et durs en musique.

Les partenaires institutionnels du secteur bio Aller au contenu principal Retour à l'accueil Aller au contenu - Aller au menu contextuel - Plan du site Formulaire de recherche

Notre démarche « Nous vivons une crise de civilisation qui appelle un projet de civilisation. Si cette idée simpose peu à peu dans tous les milieux, elle reste trop souvent à létat de discours. Les mesures prises ne sont pas à la hauteur des périls. La petite musique dun business as usual, certes plus vert et plus social, revient comme une antienne, faisant fi des leçons des crises. by nperchat Oct 13

Related:  resilience territorialeEconomie sociale/de communionCoopératisme et économie sociale: une alternative?Entrepreneuriat social et innovation socialeEconomie sociale social EconomyINDEX WEBSITES ORGANISATIONS PARTICIPANTESdes evenements , des initiatives citoyennes a reliereconomieESSL'économie autrementéconomie solidaireESS Economie Sociale et Solidairelaurent63Observatoire / plateformeMouvement coopératif - Economie socialeinnovation et transformation socialesEconomie Sociale et SolidaireemmanuellebThink tanksBookmarksDéveloppement durable