background preloader

Janv. 2016 Tice 74 - Site des ressources pédagogiques TICE - La programmation dans les nouveaux programmes

Janv. 2016 Tice 74 - Site des ressources pédagogiques TICE - La programmation dans les nouveaux programmes
A partir de la rentrée 2016, le socle commun s’articule en cinq domaines de formation définissant les connaissances et les compétences qui doivent être acquises à l’issue de la scolarité obligatoire. Les nouveaux programmes qui entrent en vigueur pour la rentrée 2016 intègrent l’apprentissage du Code via l’algorithmie et la robotique que l’on pourra décliner dans chacun des domaines du socle :  les langages pour penser et communiquer ;  les méthodes et outils pour apprendre ;  la formation de la personne et du citoyen ;  les systèmes naturels et les systèmes techniques ;  les représentations du monde et l’activité humaine. Ce nouvel enseignement a pour objectif de développer chez les élèves les compétences suivantes :  investigation : mener une activité d’observation et de réflexion répondant à une démarche scientifique ;  décomposition : analyser un problème complexe, le découper en sous-problèmes, en sous-tâches ; Extraits des programmes 2016 . Nombres et calcul Cycle 4

http://www.ac-grenoble.fr/tice74/spip.php?article1170&lang=fr

Related:  patriceabgrallCoder à l'écoleProgrammationProgrammes et socle communCafipemf

Des robots et des automates pour apprendre à programmer - {{L'Atelier Canopé 78 – Marly-le-Roi}} L’initiation à l’algorithmique apparaît dans les programmes dès le cycle 2. Des petits robots permettent des activités de découverte du codage, de la maternelle au collège. BeeBot et BlueBot, cycles 2 et 3 Ces automates se programment à partir du panneau de touches situées sur leur dos, et ne nécessitent pas d’ordinateur. Mais c’est quoi le coding à l’école ? Programmation, codage ou encore coding à l’école : on en parle beaucoup mais le concept reste flou. Le pourquoi, le comment : parlons-en. Comme la grande majorité des enseignants, je n’ai pas étudié la programmation dans mon parcours scolaire, or depuis plusieurs mois (voire années) on entend parler d’intégrer l’apprentissage du codage et de la programmation informatique à l’école. Qu’on soit bien d’accord, je ne suis pas programmeur. J’ai néanmoins dû travailler, au cours des dernières semaines, à l’implémentation du coding dans les programmes de mon école. Il a bien fallu se pencher sur le sujet et j’avoue avoir été agréablement surpris

La programmation dans les programmes 2016 (synthèse) Au cycle 2 Attendus de fin de cycle Dès le CE1, les élèves peuvent coder des déplacements à l’aide d’un logiciel de programmation adapté, ce qui les amènera au CE2 à la compréhension, et la production d’algorithmes simples. Programmer les déplacements d’un robot ou ceux d’un personnage sur un écran. Au cycle 3 Domaine 2 Nouveaux programmes pour la maternelle : les domaines en six cartes mentales Is sont tout neufs et il va falloir les appliquer à partir de la prochaine rentrée. Partons à la découverte des nouveaux programmes pour la maternelle. Aujourd’hui, commençons par avoir une vision « organique » des cinq domaines, grâce à des petites cartes mentales qui vont nous permettre de les synthétiser et d’en avoir une vue d’ensemble. Vous allez pouvoir les télécharger et de les imprimer dans quelques minutes. Le « nouveau programme d’enseignement de l’école maternelle », publié au BO spécial du 26 mars 2015, est disponible à cette adresse :

Initiation à la pédagogie différenciée inShare196 En classe, un enseignant se retrouve généralement face à des élèves ou des étudiants ayant des capacités et des modes d’apprentissage différents. Ainsi, il existe entre les élèves des écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension…Dans ce cadre, comment peut faire un enseignant pour ne plus être « indifférent aux différences » ? Comment peut-il prendre en compte l’hétérogénéité de son groupe d’apprenants pour proposer un meilleur enseignement pour tous ?

5 outils d’apprentissage de la programmation pour donner vie à un autre robot. Voilà un résultat de la programmation et des outils ci-dessous pour commencer : MediaEnLab : Expérimenter, valoriser, partager la création numérique en EPN proposé par Netpublic NAO est le robot humanoïde le plus utilisé dans le monde de l’enseignement. Plébiscité des écoles primaires jusqu’aux universités, ce petit robot interactif est devenu le partenaire préféré des professeurs permettant de rendre l’apprentissage ludique et pratique. Le site Web de NAO :

20 ressources pour apprendre aux enfants à programmer et coder N’est-il pas étonnant de voir un bébé prendre une tablette et s’en servir? Ils savent comment faire marcher des outils technologiques de plus en plus tôt et les enfants absorbent les informations super vite. Ainsi, ils peuvent apprendre des langages (parlés ou codés) en l’espace de quelques mois. Et vous avez peut-être envie (ou bien l’idée vient même d’eux-mêmes) qu’ils apprennent à coder et programmer pour faire des petits jeux rigolos et exercer leur logique. La technologie fait désormais partie intégrante de notre vie et il y a peu de chances pour qu’on revienne en arrière. Nos enfants sont nés dedans et leur apprendre à coder, c’est un peu comme jouer aux Legos, finalement, construire une maison avec des petites briques ou une application, c’est un peu le même concept.

Coder grâce aux MOOC Selon le sociologue Dominique Cardon, une «éducation au numérique» ne doit pas se contenter d'une «mise en garde responsabilisante» et de compétences simplement manipulatoires mais d’une réelle «capacité à fabriquer le numérique». Le code informatique est devenu en quelque sorte une «troisième langue» (Julia Gualtieri) mais l'auteur se défend néanmoins d'inciter à faire de tous les élèves des programmeurs et recommande plutôt de «connaître les principes et de pouvoir écrire et produire en numérique». Coder avec les MOOC Sur son blog La révolution MOOC hébergé sur la plateforme EducPros.fr, Matthieu Cisel analyse la place des cours en ligne ouverts à tous dans le cadre de l’apprentissage de la programmation et de l’informatique. Parmi les ressources mentionnées, l'auteur signale en particulier le fameux Site du Zéro, devenu Open Classrooms, plateforme fondée par Pierre Dubuc et Mathieu Nebra. De nombreux tutoriels en informatique sont proposés sur le site.

Des cartes mentales pour apprivoiser les nouveaux programmes – Sur mon tableau noir… Les cartes mentales sont des outils visuels pour synthétiser des cours, des projets, … et même le programme de l’école maternelle! Impossible de faire mieux que Marie S!! Mille Mercis Pôle 1: Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Pôle 2: Agir, s’exprimer comprendre Pôle 3.1: Construire les premiers outils pour structurer sa pensée Le numérique dans les nouveaux programmes 2016 à l'école 115 Shares Share Tweet Email En ce début d’année 2016, il nous a semblé intéressant de partager ce travail de synthèse réalisé par Christophe où il met en évidence la présence du numérique du cycle 1 au cycle 3.

Mars 2016 Informatique sans Ordinateur : Formation à distance autonome - IREM Clermont-Ferrand De quoi parle-t-on ? Nécessité d’enseigner l’informatique Les ordinateurs et autres objets numériques sont partout. Algorithmique : réflexions et ateliers de pratique Introduction Les nouveaux programmes de mathématiques qui vont être mis en place à la rentrée 2016 font une part importante à l’algorithmique et à la programmation. La « science informatique », enjeu scientifique autant qu’économique du XXIe siècle, se devait d’avoir un enseignement scolaire. La nouvelle organisation des spécialités de terminale par la création de l’ISN (Informatique et sciences du numérique) a été un premier pas dans la réintroduction [1] de l’informatique comme discipline scolaire. Introduit maintenant dès le cycle 3, cet enseignement est présenté dans le domaine des systèmes naturels et des systèmes techniques comme contribuant à former le raisonnement des élèves. Cet enseignement dispensé à la fois dans le cadre des mathématiques et de la technologie propose d’apporter aux élèves « des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante » (p. 94).

Related: