background preloader

"Plus que l'apprentissage du code, c'est la sensibilisation aux cultures numériques qui est importante"

"Plus que l'apprentissage du code, c'est la sensibilisation aux cultures numériques qui est importante"
Peut-on enseigner le code informatique à toute une nation ? Nous nous posions la question dans un article dédié à la campagne de sensibilisation Year of Code récemment lancée au Royaume-Uni. Ces dernières années, la formation aux langages des machines s'est imposée comme un facteur d'employabilité au sein d’un marché qui fait grise mine. Mais comment procéder pour y éduquer la population ? Dans leur ouvrage Lire, écrire, compter, coder qui sortira le 28 avril prochain, Frédéric Bardeau et Nicolas Danet questionnent les enjeux de l'apprentissage du code aujourd'hui et s'interrogent quant à la meilleure manière de le faire. Vous êtes co-fondateur de Simplon.co, la "fabrique des jeunes codeurs" ouverte l’année dernière. Nous sommes plusieurs co-fondateurs et nous travaillions tous en communication numérique. Lors de la sortie de notre livre Anonymous, je me suis "accroché" avec certains hackers professionnels qui sont parfois assez élitistes et réticents à transmettre leur savoir.

Enseigner le code à l’école ? Vraiment De partout, à travers le monde, l’idée de l’apprentissage du numérique à l’école semble être devenue le nouveau Graal. En France, la Fing (dont je suis employé) et de nombreuses autres associations et organismes ont même déclaré l’éducation au numérique grande cause nationale pour l’année 2014. Mais quel est l’enjeu de cet engouement pour le “tous codeurs ?” qu’évoquait dernièrement le designer Jean-Louis Fréchin dans les Echos ? Le présupposé part le plus souvent d’un principe simple : le numérique est l’enjeu de nos sociétés de demain, il faut donc apprendre aux plus jeunes non seulement les usages, mais également la programmation, le code, pour qu’ils sachent mieux comprendre le monde de demain et qu’ils puissent trouver de l’emploi dans les métiers du numérique qui peinent déjà à trouver les professionnels dont ils ont besoin. Soit, tout le monde est certainement d’accord avec l’objectif. Mais doit-on l’être avec la méthode ? Personnellement, l’idée me laisse parfaitement dubitatif.

Apprendre le code, même à l’école En France, en Europe, dans le monde entier, les initiatives se multiplient pour développer la culture numérique des jeunes et proposer des apprentissages au code. La maîtrise et la compréhension des fondamentaux de l’informatique semblent de plus en plus nécessaires pour éduquer de véritables citoyens numériques éclairés, dans un monde toujours plus connecté. « Les jeunes d’aujourd’hui ont une grande expérience et une grande facilité pour interagir avec les nouvelles technologies, mais beaucoup moins pour créer et s’exprimer avec. C’est un peu comme s’ils savaient lire, mais pas écrire avec les nouvelles technologies » déclarait Mitch Resnick, directeur du groupe Lifelong Kindergarten au MIT Media Lab, dans une vidéo TEDx en 2012. Le code semble souvent inaccessible, comme le soulignait Mitch Resnick dans cette même intervention : « Pour beaucoup de gens, quand ils pensent au code, ils se disent que c’est réservé à une communauté très étroite de personnes ayant cette connaissance ».

Year 1999 AD : Philco-Ford Corp. [made by] Tom Thomas Organization. Illustrates the life of a family of the year 1999 A.D. living in a house that is completely functional in terms of advanced technology. To license this film and get a higher quality version for broadcast/film purposes, contact A/V Geeks LLC. ***The quality of this clips isn't the best. We've located another print which we hope to digitize and get online sometime soon.. Run time 21 minutes 32 secondsProducer Philco-Ford Corp. [made by] Tom Thomas Organization.Audio/Visual sound, color Reviewer:Spuzz - - June 2, 2015 Subject: Groovy! This film made a fuss last year and for good reason, for entertainingly predicting the future, mostly with computer technology. Reviewer:queen luna - - September 13, 2014 Subject: great film! amazing how this film pretty much predicts what's going on NOW. now I'm waiting for that CLEANING CLOSET to come out to this world. :-) Reviewer:beedoe51 - - March 2, 2013 Subject: Marj Marj Dusay was a BABE!!!

Faut-il enseigner le code informatique à l'école ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard L'écolier français fera-t-il bientôt des lignes de code à côté de ses lignes d'écriture ? Dans un monde où l'ordinateur prolonge nos cerveaux, la capacité à programmer et plus largement à maîtriser ce qui se passe derrière l'écran est en train de créer une nouvelle élite. A eux les emplois de demain, certes, mais aussi l'usage plus intelligent des appareils courants. « L'informatique façonne le monde moderne. Est-ce à l'école d'enseigner ces langages que l'ordinateur sait interpréter ? A cette convergence de plus en plus large s'opposent les tenants de l'idée que l'école ferait bien d'enseigner à lire et compter à tous ses élèves avant de se fixer d'autres missions… Fût-ce l'apprentissage de ce qui va devenir, selon certains, la langue universelle de demain. Ce débat, qui a longtemps opposé les « geeks » à la France traditionnelle, est en train de prendre une tournure plus politique.

The Algorithms of Our Lives By Lev Manovich Phototrails.net The author and several colleagues studied cultural differences using these computerized patterns of Instagram postings—arranged by hue and brightness—from Tokyo, New York, Bangkok, and San Francisco. In 2002, I was in Cologne, Germany, and I went into the best bookstore in the city devoted to humanities and arts titles. Yet in the 1990s, software-based tools were adopted in all areas of professional media production and design. Thanks to practices pioneered by Google, the world now operates on web applications that remain forever in beta stage. Software has become a universal language, the interface to our imagination and the world. But while scholars and media and new-media theorists have covered all aspects of the IT revolution, creating fields like cyberculture studies, Internet studies, game studies, new-media theory, and the digital humanities, they have paid comparatively little attention to software, the engine that drives almost all they study.

Académie des technologies Communication de la commission TIC de l’Académie des Technologies - mai 2014 Tous les citoyens doivent recevoir une éducation numérique et informatique, tout au long de leurs scolarité, du primaire au secondaire : cette idée fait aujourd’hui largement consensus, comme en témoignent plusieurs rapports produits récemment. Mais que doit-on enseigner et de quelle manière doit se faire cet enseignement ? Suite aux réflexions menées au sein de sa commission Technologies de l’information et de la communication, l’Académie des technologies, dans une communication : « Le rôle de la technologie et de la pratique dans l’enseignement de l’informatique », bat en brèche quelques idées reçues et prend position pour des contenus et une pédagogie adaptés aux besoins de la société du 21ème siècle. L’enseignement de l’informatique et du numérique doit avant tout permettre à l’élève l’apprentissage de la modélisation et intégrer l’étude des systèmes, un besoin fondamental du 21ème siècle. A lire

200 facteurs de ranking sur Google - le Guide Détaillé Le mode d'emploi de Google. Détaillé. Il y a quelques jours, je discutais avec quelqu'un qui me demandait quel métier je faisais. En général, je me dérobe à la question en répondant que je bosse dans la pub sur internet. Et cette partie de la conversation s'arrête là. Mon job il est simple dans les faits. J'ai donc essayé de récapituler l'état actuel des connaissances. L'ordre de classement a peu d'importance, mais j'ai essayé de donner un poids (de 1 à 3 étoiles) à chaque critère. Apprendre à écrire ou à coder ? Programmer ou être programmé(e) ? Premier argument en faveur de l’apprentissage du code informatique lors de la scolarité : Syntec Numérique, le syndicat qui regroupe les entreprises du secteur, alerte les pouvoirs publics depuis des années sur les difficultés de recrutement d‘informaticiens correspondant à leurs besoins. L’émergence de structures éducatives hybrides illustre le décalage (ou «mismatch») entre formation et profils recherchés, à l’image de l’école 42, une école d’informatique gratuite ouverte à toutes les personnes âgées de 18 à 30 ans, sans condition de diplômes préalables, lancée à l’initiative du PDG de Free en France. 40 000 candidatures ont été reçues en seulement quelques semaines pour 1 000 admis. D’autre part, la vie des individus, des collectivités comme des entreprises est de plus en plus régie par des algorithmes et des programmes informatiques dont la logique détermine une certaine façon de penser. Apprendre à coder dès le primaire… Exemple d’écriture cursive.

10 moyens de sensibiliser vos enfants au code de manière ludique. Startupeers en est convaincu, si l’alphabétisation de masse a été l’un des plus gros enjeux des XIXème et XXème siècles, l’apprentissage de la programmation est clairement celui du XXIème siècle. Comprendre les tenants et aboutissants du code ainsi que la logique sur laquelle il s’appuie devient indispensable, tant pour utiliser à bon escient les services et outils grand public mis à notre disposition que pour innover et inventer de nouveaux usages. C’est pourquoi sensibiliser les enfants à cette discipline, éveiller leur curiosité naturelle et leur montrer qu’il est possible « d’agir sur la machine » est crucial pour leur donner les clés de leur avenir. Comme nous ne sommes pas tous des codeurs en puissance, Startupeers vous propose d’outils ludiques permettant de sensibiliser progressivement ses enfants aux principes de la programmation. S’éveiller à la logique conditionnelle (à partir de 4 ans) S’initier au code (à partir de 8 ans) On peut aussi citer Daisy the Dinosaur et HopScotch.

Le débat : demain, tous codeurs ? Demain, tous codeurs ? Dans un monde où les outils numériques ont révolutionné la vie quotidienne comme les pratiques professionnelles, la connaissance des langages informatiques peut constituer un précieux atout. Dès lors, faut-il s’y former ? Est-ce là l’un des rôles de l’école ? Ou au contraire doit-on accepter que la connaissance du code reste l’apanage des spécialistes ? Pour répondre à cette question, nous avons invité quinze experts à nous faire part de leur vision. Avant de retrouver l’intégralité de leurs contributions, voici un petit aperçu des principales tendances qui se dessinent. > La programmation, un enjeu de taille pour maîtriser le monde de demain La plupart de nos contributeurs s’entendent pour dire qu’une compréhension fine du numérique sera essentielle pour évoluer dans le monde qui se prépare. Ce qui fait diverger les avis, c’est l’importance accordée à cette évolution. Bien entendu, l’objectif n’est pas que tous les élèves deviennent informaticiens.

Related: