background preloader

Faut-il changer de pédagogie à l’ère du numérique ?

Faut-il changer de pédagogie à l’ère du numérique ?
Dans le cadre d’un cycle de conférences en ligne organisé par l’IFIC-AUF (Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance), j’ai eu l’occasion d’échanger sur la question suivante : « Faut-il changer de pédagogie à l’ère du numérique ? ». Voici le descriptif de ce webinaire : Le numérique bouscule les frontières, les hiérarchies et les pouvoirs sans ménager aucun secteur. Il nous amène à repenser notre monde et à faire société autrement. Qu’en est-il du secteur de l’enseignement, de la pédagogie ? Alors, faut-il changer de pédagogie à l’ère du numérique ? Nous ébaucherons quelques pistes de réflexion pour alimenter le débat autour de cette question et verrons que la problématique n’est pas tant axé sur le numérique, mais plutôt sur la pédagogie dans un monde à présent hyperconnecté. En route pour la pédagogie active… La vidéo : Le support de présentation : Le résultat du quiz en PDF Au plaisir d’échanger autour de la pédagogie et du numérique ! @jfceci

http://www.educavox.fr/formation/conference/faut-il-changer-de-pedagogie-a-l-ere-du-numerique

Related:  Fo de Fo numériqueÊtre prof à l'heure du numérique#FFnumOTlautho

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference !

Bruno Devauchelle : Faut-il encore former les enseignants au numérique ? Depuis le renoncement à imposer une certification (C2i2e) d'une véritable maîtrise du numérique pour les métiers de l'enseignement, on ne cesse d'entendre dire que le problème est la formation des enseignants. Eux-mêmes d'ailleurs, à l'instar de leurs dirigeants, entonnent volontiers ce refrain sans jamais aller beaucoup plus loin. N'oublions pas l'histoire de l'informatique et du numérique scolaire et rappelons ici que dès 1983, ces mêmes propos faisaient florès dans les colloques et autres séminaires aussi bien scientifiques que politiques.

Kit Réforme pour le prof doc Je partage ici les documents officiels. J’ai surligné les parties qui nous concernent. Nouveau socle Programmes cycle 3 Programmes cycle 4 #BYOD @ProfChrismath Christophe Le Guelvouit Mathématiques Collège Jules Verne (18) @TiceLV Ronan Goarzin Anglais Collège Jean Moulin (45) @facynall Cynthia Fakri Allemand Collège Edouard Vaillant (18) @thibaultteacher Yann Thibault Français Collège La Vallée de l'Ouanne (45) @frenchgriz Stéphane Charles Anglais Collège La Vallée de l'Ouanne (45) @hgchobert Sébastien Chobert Histoire - Géographie - EMC Collège La Vallée de l'Ouanne (45) @fredlaujon Frédéric Laujon Sciences Physiques Lycée Claude de France (41) @karen_prevost Karen Prévost-Sorbe Référente BYOD Histoire - Géographie - EMC Collège Edouard Vaillant (18) @IChaminadour Isabelle Chaminadour Mathématiques Collège Malraux (41)

Les Mémos de l'IPM | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab Connectivisme et littératie numérique Qu’est-ce que le connectivisme ? Quelles sont les particularités d’un MOOC qui se veut connectiviste ? Ce type de dispositif peut sans doute être utilisé pour faire de la médiation numérique, mais cela nécessite d’en clarifier le fonctionnement. Avant d’aller plus en avant, il est essentiel de comprendre que la spécificité d’un MOOC connectiviste est de privilégier l’implication des participants pour construire le contenu de la formation à une transmission de la connaissance dans une approche descendante, plus académique. L’article A Framework for Interaction and Cognitive Engagement in Connectivist Learning Contexts s’appuie sur l’analyse de différents MOOC connectivistes pour en modéliser le fonctionnement. Il en ressort que ces formations proposent 4 niveaux d’interaction spécifiques.

Comment et pourquoi accroitre sa e-réputation pédagogique Quel enjeu de la e-reputation ? Disposer d’une e-réputation élevée est un enjeu de pouvoir, de notoriété, ou de marketing. Tous ceux qui ont quelque chose à vendre s’intéressent à ceux qui les suivent. L’homme politique cherche des voix, le philosophe ou l’acteur s’appuie sur sa notoriété pour promouvoir sa pensée ou son art, le vendeur fait d’internet sa première boutique et de la e-reputation son meilleur argument. Les pratiques collaboratives dans l'éducation - François Taddei Paris Innovation Review – Nos systèmes éducatifs sont-ils toujours adaptés à un monde qui change à une vitesse sans cesse plus grande, qui est de moins en moins vertical et hiérarchique et de plus en plus horizontal et collaboratif ? François Taddei – Nos systèmes éducatifs sont fondés sur la résolution de problèmes classiques. Typiquement, pour entrer dans une grande école, il faut passer des concours qui consistent pour l’essentiel à résoudre des problèmes ordinaires. Or il y a d’autres formes d’intelligence, comme la résolution de nouveaux problèmes. Par exemple, dans les start-up, les hackerspace ou encore les communautés d’informaticiens, les participants sont jugés sur leur capacité à faire quelque chose que les autres n’avaient pas fait jusque-là, ce qui est très différent de faire la même chose que d’autres ont déjà fait mais plus vite. La troisième forme d’intelligence, encore supérieure aux deux autres, est la capacité à définir soi-même un problème.

Constructivisme, socioconstructivisme et connectivisme L’éditeur, ce n’est pas celui qui dompte la bête, c’est celui qui la socialise. (Christine Angot) Par souci d’individualisation et de métacognition des apprentissages, je résiste à la tentation d’obliger les élèves à utiliser leur blogue scolaire. Je mise plutôt sur des facteurs de motivation tels que la perception de valeur, de compétence et de contrôlabilité. Intelligences multiples - Idées ASH Le contenu de ces pages est issu essentiellement de mes notes personnelles d'une intervention très enrichissante de Bruno HOURST, lors d'une conférence pédagogique. Professeur de mathématiques, Bruno Hourst a cherché une approche pédagogique qui permette aux élèves en difficulté scolaire - mais qui ont tous des richesses - de pouvoir apprendre en exploitant ces richesses. Cette approche pédagogique vient d’un mouvement anglo-saxon qui s’est posé la question de savoir pourquoi certains mémorisent très vite. « La suggestopédie » du bulgare Georgi Lozanov. Cela n’a pas pris en France.

La gestion de classe à l’ère du numérique (partie 1): Entre cohérence et tolérance Ce dossier a été réalisé avec la collaboration d’Andréanne Turgeon, éditrice, Profweb. Que doit faire l’enseignant avec les téléphones, tablettes et ordinateurs en classe? Est-il plus judicieux de les interdire, d’encadrer leur utilisation ou de les intégrer dans les activités d'apprentissage? L’omniprésence des appareils mobiles soulève, chez de nombreux enseignants, une interrogation quant à la manière de réagir face à ces distractions potentielles. Les 7 péchés capitaux du formateur qui néglige l'apprentissage collaboratif en ligne L'orgueil "on a bien vécu sans, on peut le faire encore" Oui mais la technologie est là, les apprenants s'en servent et remettent en question l'autorité pédagogique, car les murs n'arrêtent pas les ondes et il est possible de vérifier soi-même les informations délivrées La colère "on en veut pas du numérique !" Oui, certes mais avec le volume d'informations exponentiels, avec la mise en ligne de tout un ensemble de données, avec la raréfaction du papier, des points clés échappent

Related: