background preloader

Le mobile est-il l'avenir des magasins physiques

Le mobile est-il l'avenir des magasins physiques

http://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/mobile-en-magasin/

Related:  Digitalisationdistribution est elle incontournable

Digitalisation & magasins connectés - TRIBUNE - DOC NEWS Si pendant longtemps, on a tenté d'opposer points de vente physique et Internet, pensant que le second cannibaliserait les ventes du premier, aujourd'hui, les distributeurs comprennent qu'il y a une nécessaire complémentarité à trouver entre ces deux univers expérientiels, relationnels et commerciaux. Le client est multicanal ! Il devrait être fini le temps où les entreprises différenciaient leurs clients sur Internet de ceux qui achetaient dans des magasins physiques. De nouveaux formats de magasin, plus petits, plus mobiles, plus proches Monoprix : une stratégie « hors les murs » pour plus de proximité géographique et relationnelle Fin janvier, Stéphane Maquaire, président du directoire de Monoprix, a fait le point lors d’une conférence de presse sur la stratégie de son groupe. « Monoprix est installé au cœur des villes depuis quatre-vingts ans, a-t-il rappelé. Mais au-delà de cette proximité géographique, nous basculons progressivement vers davantage de proximité relationnelle.

5 technos qui préfigurent le futur du digital in store Qui ? Alexandre Koch, directeur technique de l'agence Dagobert. Quoi ? « Au bout du champ » distribue les fruits et... - PGC - Produit de grande consommation La petite boutique d’un peu plus de 20 m² ne se remarque pas au premier coup d’œil, dans cette artère plutôt calme de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Au cœur d’une zone résidentielle et face à un parc municipal, « Au bout du champ » explore depuis quelques mois une nouvelle voie de commerce alimentaire, à la confluence des tendances observées chez les consommateurs : des fruits et légumes frais et issus de l’agriculture locale, distribués en libre-service ou commandés sur Internet par les clients, qui les retirent ensuite dans des casiers automatiques, entre 8h et 22h. La boutique est implantée au coeur d'une zone urbaine, rue Camille-Pelletan, à Levallois-Perret (92) Une nouvelle forme de « click and collect » alimentaire encore peu répandue, même si plusieurs initiatives très locales existent. « On a eu l’idée en nous baladant dans un tout petit village, confie Joseph Petit, l’un des deux associés et fondateurs d’Au bout du champ. "Pas dans une logique de volume"

Trois stratégies pour vulgariser la digitalisation de l'entreprise "Digital Academy" pour développer le e-business de Kering Portée par la direction des ressources humaines en 2011, la mise en place d'une "digital academy" au sein du groupe français du luxe et de la grande consommation est d’abord une initiative du PDG François-Henri Pinault. Il s’agit d’un levier d’accompagnement du changement dans le groupe qui vise à instiller une culture digitale dans ses marques. Comment ça fonctionne ? A ce stade, 45 séances ont été organisées sur trois continents où la société est présente.

A découvrir dans LSA en exclusivité : le top Le premier baromètre du ecommerce, le EC3O, établi par Toluna, PWC et LSA consacre Cdiscount et Amazon, les deux grands pure players, qui font nettement la course en tête en 2013 en matière de chiffre d'affaires réalisé sur les marchés des produits de consommations (excluant les ventes de voyage, de services, de fichiers dématérialisés...). Reste que, derrière, les distributeurs physiques font mieux que résister surtout les enseignes alimentaires dynamisées par leurs drives (dont le poids paraît même sous évalué par le panel EC30, certains des consommateurs sondés ayant sans doute du mal à assimiler ces courses à du ecommerce). A noter les très belles performances enregistrées sur les 3 derniers mois de l'année 2013 par Amazon et Leclerc qui voient leurs ventes de biens de consommation physiques progresser de 73 % sur ces trois mois clés, devant Carrefour qui gagne 40%. Ø Culture et jeux : Les dépenses de fin d’année ont progressé de 32% dans cette catégorie.

Le grand magasin du futur ? Fragmenté et sur tous les canaux Face à des consommateurs connectés et globaux, les chaînes ont tout intérêt à ne plus penser en terme de grande implantation de référence, mais plutôt en une succession de petites échoppes physiques et en ligne, adaptées à tous. La généralisation de la vente en ligne et via des appareils mobiles (téléphone, tablette...), signe t-elle la disparition des réseaux de grande distribution tels qu'ils existent aujourd'hui ? En règle générale, les acteurs ont intégré l'importance du web et du mobile et se lancent de plus en plus dans uns stratégie cross-canal qui prend en compte tous ces supports pour communiquer et vendre.

Huit nouvelles règles pour attirer les clients en magasin Les boutiques physiques ont encore de nombreux atouts à faire valoir face à la concurrence du e-commerce. Phénomène grandissant, le showrooming, qui consiste à regarder un produit dans un magasin pour l'acheter ensuite sur Internet, inquiète les commerçants. Pour autant, le magasin n'est pas mort. Sur 100 visiteurs d'un site d'enseigne, 72 vont en magasin, rappelle l'Observatoire du ROPO2, de FullSix Group. Et 77% des Français affirment ne pas pouvoir se passer de l'achat traditionnel en magasin, d'après un sondage Ifop.

E-commerce : comment les maisons de luxe réussissent-elles leur virage digital La question des rapports entre le luxe et le digital se pose depuis les origines de leur union et cette liaison est apparue comme dangereuse aux yeux de beaucoup. Pourtant, les grandes maisons se sont bien développées sur la sphère internet. Il est vrai que les maisons de luxe ont abordé le terrain du e-commerce avec une prudence certaine. Hésitantes au départ, elles ont souvent reproduit les pratiques des marques non premium sans faire preuve de réelle inventivité. Dès lors, l'usage qu'elles en ont fait n'a pas été à la hauteur des standards d'excellence qu'elles avait elles mêmes édicté, poussant la sagesse jusqu'à rester assez loin des best practices des ténors du secteur e-business...

Diaporama : Le succès de la distribution de Publié le par JÉRÔME PARIGI Entreprises | Distributeurs | Data Conso | Kantar | Kantar Worldpanel | Grande Distribution | GMS - Supérette Sans bruits, ou si peu, la distribution alimentaire de proximité, la « proxi », trace son sillon et gagne du terrain en France. Kantar Worldpanel est revenu sur ce succès lors de la conférence dédiée aux formats alimentaires, organisée par LSA, le 3 avril à Paris, avec une présentation très riche sur ce secteur encore mal suivi par les panels. LSA vous révèle le meilleur de cette intervention en 8 graphiques commentés sous forme de diaporama.

Le cloud-branding, nouveau modèle de gestion des marques Pourquoi ce livre sur le cloud-branding? Monique Wahlen et Benoît Héry: Parce qu’en cette période de fortes turbulences économiques, nous avons constaté que bon nombre d’entreprises étaient comme perdues, désorientées. À force de chercher à tout prix des solutions de court terme pour vendre plus et plus vite, elle en avaient perdu de vue leur marque et le potentiel que celle-ci représente. Or c’est justement dans ce trésor qu’est la marque pour une entreprise, que résident les solutions qui vont permettre de réenclencher un marketing dynamique, efficace, pérenne et responsable. L’enjeu est, ni plus ni moins, de dessiner les contours d’un marketing et d’une communication qui seront adaptés à la nouvelle société qui s'annonce demain et aux nouveaux individus-consommateurs qui s’affirment aujourd’hui.

La DGCCRF publie une fiche pratique pour la Décidément, l’administration évolue vite. C’est via… son nouveau compte twitter (@dgccrfmedia) que la DGCCRF vient de publier la fiche pratique sur la convention unique qui doit régir les relations entre les fournisseurs et les distributeurs. Cette disposition, issue de la loi Hamon, entrera en vigueur en juillet, mais elle s’appliquera surtout lors des négociations commerciales qui s’ouvriront à l’automne et qui doivent être closes au 1er mars 2015.

Related: