background preloader

L'interview d'Edward Snowden en français

L'interview d'Edward Snowden en français
Related:  Revue de presse

Ron Paul lance une pétition en faveur de l’amnistie de Snowden Par Matthew Feeney.Un article de Reason. On apprenait il y a quelques jours que l’ancien membre du Congrès du Texas, Ron Paul, a lancé une pétition appelant à accorder l’amnistie au lanceur d’alerte de la NSA, Edward Snowden. Sur la page du site de la chaîne de Ron Paul, où les visiteurs peuvent signer la pétition, l’ancien membre du Congrès dit : Edward Snowden a sacrifié sa vie, sa citoyenneté et sa liberté en révélant la portée inquiétante du programme d’espionnage mondial de la NSA. Grâce aux actions courageuses d’un homme, les Américains savent de quelle manière scandaleuse leur gouvernement les espionne. La nouvelle est tombée le jour même où il a été rapporté que le Parlement européen avait voté contre la demande d’asile de Snowden. Il y a quelques jours, Intelligence Squared organisait un débat sur le thème « Snowden avait raison ». Woolsey a affirmé que Snowden a dévoilé des informations « au Hezbollah, à Al-Qaïda, au Hamas, à Pyongyang, à Téhéran, etc. ». Visionnez le débat :

Mémoire d'un Saccage - L'effondrement de l'Argentine Qu’est-ce qu’un média en 2014 ? Décryptage de la définition proposée par Om Malik, fondateur du site GIGAom et désormais capital-risqueur, qui vient de faire la synthèse dans un article de ce qu’il avait appris sur l’univers des médias au cours de sa carrière de journaliste. Il y décrit en passant ce qu’est un média à notre époque : “tout ce qui retient l’attention“. C’est à mon sens la meilleure définition possible. Pourquoi ? Parce qu’un média n’est plus, comme dans le passé, une entreprise qui publie des contenus sur du papier, des ondes ou des écrans. Simplifié, sous l’effet des technologies numériques, en se démocratisant. (CC) Juan Cristóbal Cobo Mais, de ce fait, tout est également devenu plus complexe. Tous ces concurrents luttent aujourd’hui pour une denrée de plus en plus rare avec la progression de la surinformation : l’attention du public. * Un “shadow competitor” est un produit qui en concurrence un autre sans lui être directement confronté dans la même industrie.

La mère d'un pompier blessé à un oeil réclame «la vérité» à Manuel Valls La mère de Quentin Charron, un pompier grièvement blessé à un œil fin décembre à Grenoble, lors d'affrontements avec les forces de l'ordre au cours d'une manifestation, a écrit à Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur. Elle demande que «toute la vérité soit faite» sur cette affaire, a-t-on appris ce lundi. «Monsieur le ministre, pourquoi envoyer, ce 27 décembre, 90 CRS avec un arsenal de guerre contre 150 pompiers ? Ces pompiers s'étaient simplement rassemblés pour dénoncer le vote à huis clos de leur budget. Si la porte de la préfecture s'était ouverte, il n'y aurait pas eu toute cette répression, cet acharnement de violence, presque un état de guerre» s'interroge la mère dans une lettre au ministre de l'Intérieur de deux pages, révélée par le Dauphiné Libéré. «Pourquoi mon fils (...) a reçu en plein visage un tir tendu de projectile le couchant dans les bras d'un collègue, gisant, couvert de sang ?» Flash-ball contre lance à incendie

l'avenir radieux de la flichiatrie L’avenir radieux de la flichiatrie, par Olivier Labouret L’Etat français néolibéral, après une campagne médiatique sécuritaire commandée avec acharnement par celui qui l’incarne, compte réformer la loi de 1990 sur les soins sans consentement. Contrairement à l’analyse qui en est faite par de nombreux confrères psychiatres, le danger principal de ce projet de loi ne réside pas dans la multiplication des hospitalisations à la demande de l’autorité publique, qui signerait le retour du grand renfermement asilaire. Non, la conséquence la plus redoutable de cette loi (si elle est adoptée) va être la généralisation des soins sans consentement en ambulatoire [1], et la société de contrôle panoptique qu’elle annonce et va entraîner irrémédiablement dans son sillage… Ce que cette loi présage, ce n’est en effet ni plus ni moins que le grand renfermement… à domicile ! L’hospitalisation à domicile psychiatrique a été expérimentée et s’est développée dans de nombreux départements depuis 2004 [2].

Dieudonné – Manuel Valls submergé par la haine au Grand Journal ! Invité le 6 Janvier 2014 au Grand Journal suite à la circulaire qu’il a fait envoyer aux préfets, Manuel Valls se décompose pendant qu’on lui diffuse un reportage sur Dieudo. Tel le caméléon, on voit son regard chercher dans tous les sens et son visage passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel ! Puis, dans un charabia propagandiste de bas étage, il se répète et qualifie les spectacles de Dieudonné de « meetings politiques », et menacent tous ceux qui font la Quenelle ! « Face à cette haine déversée… blablabla… antisémitisme… 11 Septembre… qui touche la jeunesse… blablabla… racisme… condamné par la loi… blablabla ! Il dénonce notamment les artistes qui le défendent, en expliquant qu’eux aussi ont une responsabilité ! Sondage Le Point : Approuvez-vous la méthode de Manuel Valls contre Dieudonné ? Y’a une solution finale qui se met en place concernant les spectacles de Dieudonné ! Détends-toi, Manu !

Le Travail libère-t-il ? Nous existons pour travailler, nous travaillons pour exister. L’identification du travail avec l’activité humaine et la créativité, la domination complète de la doctrine du travail comme destin naturel des humains a pénétré notre conscience à une telle profondeur que le refus de cette condition forcée, de cette contrainte sociale, semble être devenu un sacrilège pour le concept même d’humanité. Alors n’importe quel travail devient meilleur que pas de travail du tout. Ceci est le message répandu par les évangélistes de l’existant, sonnant les trompettes pour la course à la compétition toujours plus frénétique entre les exploités pour quelques miettes tombées de la table des patrons ; pour l’instrumentalisation et le nivelage complet des relations sociales en échange d’un peu de travail misérable dans les galères de la survie. Ce ne sont pas, cependant, seulement les conditions générales de travail qui créent l’impasse. Pour la libération individuelle et collective … Libérons-nous du travail

Emplois Foirreux – Bullshit Jobs / par David Graeber Hier je suis tombé sur cet article en effectuant ma lecture quotidienne de BoingBoing: “Bullshit Jobs” Article brillant qui nous permet de se poser quelques questions, certes gênantes mais trop peu abordées. J’ai donc décidé de traduire l’article pour les gentils barbus qui lisent peu ou pas l’anglais. La traduction est maison donc approximative (même si j’ai essayé de faire de mon mieux) et je suis sûr qu’elle est bourrée de fautes d’orthographe et de grammaire. Dans les années 30, John Maynard Keynes avait prédit que, à la fin du siècle, les technologies seront suffisamment avancées pour que des pays comme le Royaume Uni ou les Etats Unis envisagent des temps de travail de 15 heures par semaine. Il y a toutes les raisons de penser qu’il avait raison. Pourquoi donc, l’utopie promise par Keynes – et qui était encore attendue dans les années 60 – ne s’est jamais matérialisée? Quels sont donc ces nouveaux emplois précisément? Cela est profondément psychologiquement violent.

Le Conseil de l'Europe, le petit rebelle de l'Europe Toutes les institutions européennes sont converties au culte de la concurrence libre et non faussée... Toutes? Non! Un petit noyau d'irréductibles rebelles résiste encore et toujours à la pensée unique. Son nom? «Favoriser en Europe un espace démocratique et juridique commun, organisé autour de la Convention européenne des droits de l’homme.» publicité Cette institution surprenante regroupe (entre autres) les ministres des Affaires étrangères des 47 pays membres et chapeaute la Cour européenne des droits de l'homme. Au milieu d'une Union européenne acquise à la cause libérale, il fait figure de bastion altermondialiste. Dans un document rendu public en mai intitulé «Pauvreté et inégalité dans les sociétés de droits humains: le paradoxe des démocraties», les experts mandatés par le Conseil livrent une sévère analyse des orientations économiques actuelles et une série de solutions qui pourraient trouver leur place dans un manifeste d'Attac ou dans le programme d'un parti de gauche radicale.

Bordeaux cherche son identité numérique ls sont développeurs, ingénieurs réseaux, spécialistes en e-marketing, communication digitale, web designers. L'économie numérique, à cheval entre secteur tertiaire et secondaire selon les activités, c'est « 25 000 emplois dans l'agglomération », affirmait il y a quelques jours Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux, à l'occasion de la venue de Fleur Pellerin. Durant cette visite, la ministre déléguée s'est rendue à la Cité numérique à Bègles, futur vaisseau amiral du pôle de compétitivité numérique aquitain. « Bordeaux fait partie des sept ou huit territoires qui montent en puissance dans le secteur », affirme Christophe Pannetier. Cet expert auprès de la Commission européenne, président d'I-solutio, société d'ingénierie dans le numérique, est venu passer lui aussi quelques jours à Bordeaux à l'occasion de Metro'num, rencontres des services numériques urbains et territoriaux. Collectivités actives Plusieurs spécialités ?

Quand les avocats d’affaires écrivent les lois, par Mathilde Goanec D’apparence barbare, le sigle est quasiment entré dans le langage courant. La RGPP (révision générale des politiques publiques), dont les recommandations sont inscrites dans la loi de finances 2009, affiche l’ambition de moderniser l’Etat. Pour le grand public, elle se résume souvent à l’une des mesures-phares du quinquennat de M. Nicolas Sarkozy : le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. La manière dont elle a consacré le rôle des experts, consultants et avocats d’affaires dans la préparation des projets de loi est beaucoup moins connue. Cette dynamique, qui s’inscrit dans le cadre des politiques de restriction budgétaire, fut enclenchée au début des années 2000 par le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie ; elle doit beaucoup à la formidable concentration du secteur de l’audit privé, engagée dix ans plus tôt, et qui a conduit à l’« émergence de multinationales du conseil ». « Maître, rédigez un amendement » M. La pirouette de l’éthique

Related: