background preloader

Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste

Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste
Par Olivier Roy, politologue spécialiste de l’islam La France en guerre ! Peut-être. Mais contre qui ou contre quoi ? Daech n’envoie pas des Syriens commettre des attentats en France pour dissuader le gouvernement français de le bombarder. Daech puise dans un réservoir de jeunes Français radicalisés qui, quoi qu’il arrive au Moyen-Orient, sont déjà entrés en dissidence et cherchent une cause, un label, un grand récit pour y apposer la signature sanglante de leur révolte personnelle. Le ralliement de ces jeunes à Daech est opportuniste : hier, ils étaient avec Al-Qaida, avant-hier (1995), ils se faisaient sous-traitants du GIA algérien ou pratiquaient, de la Bosnie à l’Afghanistan en passant par la Tchétchénie, leur petit nomadisme du djihad individuel (comme le « gang de Roubaix »). Il n’y a pas de troisième, quatrième ou énième génération de djihadistes.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/24/le-djihadisme-une-revolte-generationnelle-et-nihiliste_4815992_3232.html

Related:  Pluralisme des croyances et laïcitéLes livres/Les mots des intellectuelsComprendre les attentats du 13 novembre 2015Mythologie RépublicaineAborder un drame avec les élèves

Comment penser l’enseignement du fait religieux à l’école ? Sans en faire une discipline à part entière, celui-ci doit être repensé et mieux articulé avec l’enseignement de la laïcité. Propos rares, sinon neufs, dans la bouche d’un chef de l’État français : évoquant la « mobilisation générale » en faveur des valeurs républicaines à l’école, François Hollande a souhaité, mercredi 21 janvier, qu’« une attention particulière » à l’enseignement du fait religieux soit portée. Celui-ci devrait voir sa place renforcée dans les futurs programmes de l’élémentaire et du collège, en 2016. Cette annonce, qui fait écho à une note de l’observatoire national de la laïcité publiée au lendemain des attentats, pourrait sembler paradoxale, alors que les réactions de certains élèves à cette tragédie ont révélé l’ampleur des fractures qui parcourent une jeunesse parfois hostile aux principes républicains.

Penser le 13 novembre : les réponses à vos questions sur les débats post-attentats Les libertés sont-elles menacées par l’état d’urgence ? La France doit-elle revoir sa diplomatie avec les pays du Golfe ? Qui sont les jeunes Français devenus djihadistes ? Comment la France peut-elle lutter contre la tentation du repli sur soi ? Une France contre l’autre Recensé : Christophe Guilluy, La France périphérique. Comment on a sacrifié les classes populaires, Paris, Flammarion, 2014, 192 p., 18 €. On trouvera toutes les notes et références de ce compte rendu dans le PDF joint. L’ouvrage de Christophe Guilluy, La France Périphérique, a rencontré un important écho médiatique . Avant même la parution du livre, Marianne lui consacrait sa une en titrant « Les vraies fractures françaises » . Quelques jours plus tard, Libération lui consacrait quatre pages et le plus gros titre de sa une avec « Classes populaires.

Robert Frank, historien : “Il est évident que Daesh va perdre. Mais quand ?” Comment analysez-vous ce nouveau type d’affrontement, non plus entre Etats mais contre une entité terroriste informe et mouvante ? Robert Frank – Le terrorisme a des racines anciennes. Lorsqu’un Français tue un officier allemand dans le métro durant l’Occupation, les autorités allemandes parlent de terrorisme. Le terrorisme est l’arme du faible face au fort. La Seconde Guerre mondiale est un tournant car elle a multiplié les conflits asymétriques, entre occupant et occupé. Ce type de conflit existait déjà mais il devient massif.

Radicalisation : « Le rôle des mosquées est très effacé dans les nouvelles formes du djihadisme » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Enora Ollivier et Manon Rescan Dans un tchat sur le site du Monde, Farhad Khosrokhavar, sociologue, directeur d’études à l’EHESS, directeur du centre d’analyse et d’intervention sociologique (Cadis), et coauteur du Djihadisme, le comprendre pour mieux le combattre (Plon, 2015), a répondu aux questions sur le thème : « Comprendre les racines de la radicalisation en France ». Philippe : la radicalisation touche-t-elle en majorité des délinquants en rupture avec la société, des prisonniers, des pauvres en situation de précarité sévère ?

Cantines scolaires: la question du menu unique illustre les défis des maires face à la laïcité POLITIQUE - Il invoque la laïcité. C'est au nom de ce principe très cher à la République que le maire UMP de Chalon-sur-Saône Gilles Platret a décidé de revenir sur une pratique courante dans de nombreuses villes: proposer un deuxième menu dans les cantines scolaires quand le plat de viande servi est du porc. "L’offre de restauration ne peut pas prendre en compte des considérations religieuses. Proposer un menu de substitution dès lors que du porc est servi, c'est opérer une discrimination entre les enfants, ce qui ne peut être accepté dans le cadre d’une République laïque", écrit-il dans un texte adressé aux parents des 3800 élèves concernés. Cette décision qui n'est pas inédite -Marine Le Pen avait promis de le faire dans toutes les mairies dirigées par le FN- remet en évidence les problématiques auxquelles les élus locaux sont confrontés en lien avec la laïcité.

Attentats de Paris : les réponses des historiens Proche-Orient : l'arc de crise La carte du Proche-Orient montre comment l’irruption de Daech remet en cause les frontières et les États-nations, et bouleverse une région où les conflits étaient déjà multiples et sanglants. A côté de la Syrie et de l’Irak, les zones kurdes, la Palestine et le Yémen connaissent toujours des combats dont les civils sont les premières victimes.

La Déclaration universelle des droits de l’homme dans le top 20 des ventes de livres C’est un grand classique qui, nous apprend le magazine professionnel Livres Hebdo, vient de faire son entrée dans le top 20 des meilleures ventes de livres en France : la Déclaration universelle des droits de l’homme. Adoptés par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948, les trente articles viennent d’être publiés, dans une édition de poche illustrée, par l'éditeur Le Chêne. Ce projet, qui avait été lancé après l'attentat contre Charlie hebdo et l'Hyper Casher de janvier 2015, réunit, sous la houlette de Gérald Guerlais, une trentaine d’illustrateurs parmi lesquels Rébecca Dautremer, Christophe Lautrette, Carlos Felipe Leon, Camille André ou Maël Gourmelen. L'ouvrage devait paraître en janvier 2016 en grand format, mais les attentats du 13 novembre ont incité l’éditeur à anticiper sa sortie, en format poche.

Related:  PREVENTION RADICALISATION