background preloader

Olivier Roy : « Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste »

Olivier Roy : « Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste »
Pour le politologue spécialiste de l’islam, l’écrasement de l’Etat islamique en Syrie et en Irak ne changera rien à la radicalisation de jeunes Français, musulmans ou convertis. Par Olivier Roy, politologue spécialiste de l’islam La France en guerre ! Peut-être. Mais contre qui ou contre quoi ? Daech n’envoie pas des Syriens commettre des attentats en France pour dissuader le gouvernement français de le bombarder. Le ralliement de ces jeunes à Daech est opportuniste : hier, ils étaient avec Al-Qaida, avant-hier (1995), ils se faisaient sous-traitants du GIA algérien ou pratiquaient, de la Bosnie à l’Afghanistan en passant par la Tchétchénie, leur petit nomadisme du djihad individuel (comme le « gang de Roubaix »). Il n’y a pas de troisième, quatrième ou énième génération de djihadistes. Le problème essentiel pour la France n’est donc pas le califat du désert syrien, qui s’évaporera tôt ou tard comme un vieux mirage devenu cauchemar, le problème, c’est la révolte de ces jeunes.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/24/le-djihadisme-une-revolte-generationnelle-et-nihiliste_4815992_3232.html

Related:  Comprendre les attentats du 13 novembre 2015Pluralisme des croyances et laïcitéComprendre le terrorisme et la radicalisationDivers polis 2Intersectionalité 4

Penser le 13 novembre : les réponses à vos questions sur les débats post-attentats Les libertés sont-elles menacées par l’état d’urgence ? La France doit-elle revoir sa diplomatie avec les pays du Golfe ? Qui sont les jeunes Français devenus djihadistes ? Comment la France peut-elle lutter contre la tentation du repli sur soi ? Comment penser l’enseignement du fait religieux à l’école ? Sans en faire une discipline à part entière, celui-ci doit être repensé et mieux articulé avec l’enseignement de la laïcité. Propos rares, sinon neufs, dans la bouche d’un chef de l’État français : évoquant la « mobilisation générale » en faveur des valeurs républicaines à l’école, François Hollande a souhaité, mercredi 21 janvier, qu’« une attention particulière » à l’enseignement du fait religieux soit portée. Celui-ci devrait voir sa place renforcée dans les futurs programmes de l’élémentaire et du collège, en 2016. Cette annonce, qui fait écho à une note de l’observatoire national de la laïcité publiée au lendemain des attentats, pourrait sembler paradoxale, alors que les réactions de certains élèves à cette tragédie ont révélé l’ampleur des fractures qui parcourent une jeunesse parfois hostile aux principes républicains.

Radicalisation : « Le rôle des mosquées est très effacé dans les nouvelles formes du djihadisme » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Enora Ollivier et Manon Rescan Dans un tchat sur le site du Monde, Farhad Khosrokhavar, sociologue, directeur d’études à l’EHESS, directeur du centre d’analyse et d’intervention sociologique (Cadis), et coauteur du Djihadisme, le comprendre pour mieux le combattre (Plon, 2015), a répondu aux questions sur le thème : « Comprendre les racines de la radicalisation en France ». Philippe : la radicalisation touche-t-elle en majorité des délinquants en rupture avec la société, des prisonniers, des pauvres en situation de précarité sévère ?

Ces (nombreux) pays que l'existence de Daech arrange bien Olivier Roy, spécialiste de l'islam et fin connaisseur du djihadisme, est professeur à l'Institut universitaire européen de Florence. Il est notamment l'auteur de "La Peur de l'islam" (L'Aube, 2015) et de "L'échec de l'Islam politique" (Points, 2015). Comment peut-on lutter efficacement contre Daech ?

Attentats de Paris : les réponses des historiens Proche-Orient : l'arc de crise La carte du Proche-Orient montre comment l’irruption de Daech remet en cause les frontières et les États-nations, et bouleverse une région où les conflits étaient déjà multiples et sanglants. A côté de la Syrie et de l’Irak, les zones kurdes, la Palestine et le Yémen connaissent toujours des combats dont les civils sont les premières victimes.

Cantines scolaires: la question du menu unique illustre les défis des maires face à la laïcité POLITIQUE - Il invoque la laïcité. C'est au nom de ce principe très cher à la République que le maire UMP de Chalon-sur-Saône Gilles Platret a décidé de revenir sur une pratique courante dans de nombreuses villes: proposer un deuxième menu dans les cantines scolaires quand le plat de viande servi est du porc. "L’offre de restauration ne peut pas prendre en compte des considérations religieuses. Proposer un menu de substitution dès lors que du porc est servi, c'est opérer une discrimination entre les enfants, ce qui ne peut être accepté dans le cadre d’une République laïque", écrit-il dans un texte adressé aux parents des 3800 élèves concernés. Cette décision qui n'est pas inédite -Marine Le Pen avait promis de le faire dans toutes les mairies dirigées par le FN- remet en évidence les problématiques auxquelles les élus locaux sont confrontés en lien avec la laïcité.

Daech ou Etat islamique ? Questions sur un vocable Cela ne vous aura sans doute pas échappé. Depuis plusieurs jours, le terme Daech remplace celui d’Etat islamique dans les discours officiels. Explications. Dounia Bouzar : "Le registre de la raison est inefficace pour parler à un jeune embrigadé" Djihad Dans Comment sortir de l'emprise « djihadiste » ?*, l'anthropologue Dounia Bouzar dévoile la méthode conçue par son association pour lutter contre l'embrigadement des jeunes Français dans l'islam radical. © Les cahiers de l'islam

Related:  PREVENTION RADICALISATIONLa radicalité