background preloader

De rouille et d'os de Jacques Audiard

De rouille et d'os de Jacques Audiard
Adaptation Le film de Jacques Audiard est une adaptation du recueil de nouvelles de Craig Davidson, "Un goût de rouille et d'os", publié en septembre 2005. Cet auteur américain assez controversé, souvent comparé à Chuck Palahniuk (Fight Club), se lança, après le succès de ce recueil, dans une consommation excessive de stéroïdes, et alla même jusqu'à se battre avec le poète Michael Knox pour promouvoir son nouveau roman, "Juste être un homme", centré sur le monde de la boxe. Remis de ses élucubrations, il publia en 2010 un autre roman, "Sarah Court", évoquant l'envers du décor dans un petit lotissement américain. S'attacher à l'ambiance Dans leur travail d'adaptation, Jacques Audiard et le scénariste Thomas Bidegain ont pris quelques libertés avec le roman de Craig Davidson.

The Keeper - Paul Lynch Elle est belle, elle est bonne, et d'Italie... Bellissima bella... Avec : Go Go Tales, Scarlet Diva, New Rose Hotel, Le Syndrome de Stendhal, Le Livre de Jérémie Visionnages 2015 (+ mini-critiques) Avec : La Grande Aventure LEGO, Whiplash, L'Étrange couleur des larmes de ton corps, Kill List, Night Call Asia Argento Petit 'Top 20' sur la filmo d'Asia Argento, par ordre de mes préférences (non pas du film, mais de sa prestation) ^_^ Dans la famille Argento, je demande... (pense-bête) Avec : The Sandman, Cadences obstinées, L'Incomprise, The Voice Thief, Dario Argento's Dracula Grasshopper. Canine (2009 Les 15 films de 2012 | Marc Cassivi et Marc-André Lussier | Cinéma De rouille et d'os de Jacques Audiard Jacques Audiard a tiré d'un recueil de nouvelles du Canadien Craig Davidson une histoire d'amour atypique, prenante et déchirante entre un ex-boxeur bourlingueur, sans ressources, sans amis ni éducation, qui décide de se livrer à des combats extrêmes pour survivre, et une femme plongée du jour au lendemain dans le noir, prisonnière de son fauteuil roulant, qui s'isole pour ne pas affronter le regard d'autrui. Marion Cotillard, puisant dans les zones obscures du désarroi, et Matthias Schoenaerts, d'une présence physique brute et irrésistible, sont éblouissants. Présentement à l'affiche Amour de Michael Haneke Un moment magique a eu lieu au Festival de Cannes. À l'affiche le 11 janvier The Master de Paul Thomas Anderson À venir en DVD Bullhead de Michael R. Disponible en DVD Au-delà des collines de Cristian Mungiu Beasts of the southern wild de Benh Zeitlin Django Unchained de Quentin Tarantino À l'affiche le 25 décembre Tout ce que tu possèdes de Bernard Émond

Mes meilleurs films de 2009 - Marc Cassivi | Marc Cassivi | Marc Cassivi Le défi : des quelques centaines de films ayant pris l’affiche au Québec cette année, en choisir 10.Je suis longtemps resté coincé à 11. Casse-tête incontournable. Le meilleur film que j’ai vu en 2009? Brillant exercice de style, brutal, sulfureux et cauchemardesque, baroque, dense et visuellement splendide, Antichrist est aussi un film dérangeant, d’une violence sordide, qui donne dans la mutilation génitale autant que dans le délire satanique. 2. Film de guerre puissant et maîtrisé, qui rend hommage aux westerns spaghetti, Inglourious Basterds est sordide, cynique et archiviolent, grandiloquent et ambitieux, mais aussi grandiose et majestueux. 3. Raymond Depardon, prolifique photographe et documentariste, a suivi pendant 10 ans le parcours de paysans des Cévennes. 4. The Hurt Locker, film grand public au regard d’auteur, réussit à dépeindre l’homme au front dans ses derniers retranchements, en tirant une humanité de la cruauté de la guerre. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Mes meilleurs films de 2009 - Marc-André Lussier | Marc-André Lussier | Marc Cassivi Ma liste des meilleurs films de 2009 ne reflète pas tout à fait la réalité. À vrai dire, les deux plus grandes oeuvres cinématographiques vues cette année, toutes deux primées à Cannes, ne seront admissibles que l'an prochain, leur sortie québécoise n'étant prévue que dans deux mois. Un prophète, le drame carcéral de Jacques Audiard (sortie le 26 février), se serait facilement glissé en tête de ce palmarès, suivi de près par Le ruban blanc de Michael Haneke (sortie le 5 février). Les quelques 400 autres productions attendues en 2010 auront fort à faire pour tenter de surclasser ces deux titres. La dernière année de la décennie n'a, par ailleurs, pas été transcendante, mais plusieurs beaux films se sont néanmoins distingués. Voici ceux que je retiens. 1. Un film remarquable à tous points de vue, tant sur le plan de l'écriture, de la réalisation (Jason Reitman), que de l'interprétation. > La critique 2. > La critique 3. > La critique 4. > La critique 5. Une manière sobre et directe. 6. 7. 8.

Ma décennie de films en 30 catégories | Marc Cassivi | Marc Cassivi Le plus poétique, bronzé, bouleversant, cru ou humain: une sélection de films en 30 catégories. Le plus poétique: Still Life de Jia Zhang-ke. Un film contemplatif, d'une indolence langoureuse, qui regorge d'images saisissantes, voilées par la lumière diffuse des matins pluvieux. Un regard empathique sur les bouleversements de la Chine moderne et sur la destruction de son patrimoine. Le plus décalé: The Royal Tenenbaums de Wes Anderson. Le plus cauchemardesque: Inland Empire de David Lynch. Le plus décapant: Bad Santa de Terry Zwigoff. La plus belle fable: Atanarjuat de Zacharias Kunuk. Le secret le mieux gardé: Celui des personnages incarnés par Bill Murray et Scarlett Johansson dans Lost in Translation de Sofia Coppola. La plus séduisante chronique familiale: Yi Yi: A One and A Two d'Edward Yang. La meilleure musique (ex aequo): Half Nelson de Ryan Fleck. Broken Flowers de Jim Jarmusch, une tragicomédie sympathique, bercée par le jazz hypnotique de l'Éthiopien Mulatu Astatqé. Le plus audacieux:

Les 15 films de 2011 | Marc Cassivi,Marc-André Lussier | Nouvelles Marc CASSIVI et Marc-André LUSSIER vous proposent leur liste personnelle des 10 meilleurs films de l'année. Même si aucun grand favori ne s'est détaché du peloton, en 2011, l'exercice ne s'en est pas moins révélé déchirant. Au total, 15 titres figurent au palmarès. Une séparation, de Asghar Farhadi Ours d'or du dernier Festival de Berlin, Une séparation, de l'Iranien Asghar Farhadi, est un film remarquable sur la vie quotidienne à Téhéran. Polisse, de Maïwenn En suivant pas à pas la vie quotidienne des policiers de la «BPM» (Brigade de protection des mineurs), Maïwenn a créé la plus grande surprise cinématographique de l'année. Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois Huit hommes vivant dans la frugalité, de prières et de la terre, dans les hauteurs de l'Algérie. Shame, de Steve McQueen Hunger avait déjà révélé les talents de Michael Fassbender et de l'auteur cinéaste Steve McQueen. The Tree of Life, de Terrence Malick La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli Hugo, de Martin Scorsese

La liste plus ultra de Marie-Claude Lortie | Marie-Claude Lortie | Nouvelles Musique Prenditi Cura di Me Je sais, c'est la rentrée, le temps des nouveautés, mais je ne peux m'enlever du crâne ce qui a été pour moi, LA chanson de l'été: le tube Prenditi Cura di Me de l'Italienne Alessandra Amoroso. Rempli d'une énergie chaleureuse, prenant et avec une pointe de désespoir, on adopte cet air, avec ou sans plaisir coupable. Télévision Borgen Ça parle de politique, de féminisme, de journalisme, du Danemark... Art contemporain Rick Leong Après des études à Concordia et quelques années à Montréal où il a convaincu musées et collectionneurs avec son approche onirique décalée, le peintre Rick Leong est rentré en Colombie-Britannique, d'où il nous envoie une série de tableaux remplis d'une nature douce, troublante, jamais sirupeuse. L'aile ou la cuisse Film culte de Claude Zidi sorti en 1976, L'aile ou la cuisse met en vedette l'acteur français Louis de Funès et le non moins génial Coluche. Magazine Causette

Le Cochon de Gaza Publié le 06 juillet 2012 à 10h42 Le cochon de Gaza : une fable politique drôle et naïve Josée Lapointe Conte naïf et absurde qui se termine sur un vœu pieux, Le cochon de Gaza réussit à parler d’une situation dramatique – le conflit israélo-palestinien en général et les conditions de vie misérables des Palestiniens dans la bande de Gaza en particulier – sur le ton de la franche rigolade. Comédie burlesque qui a remporté le César du meilleur premier film, le long métrage du journaliste et écrivain français Sylvain Estibal est un vibrant plaidoyer pacifiste qui démontre qu’avec beaucoup de bonne volonté, on peut réussir à s’entendre. La vie de Jafaar est pénible: pêcheur sans poissons, criblé de dettes, vivant avec des soldats israéliens qui font le guet sur le toit de sa maison, il garde la tête hors de l’eau de peine et de misère. Humour bon enfant _________________________________________________________________* * *Le cochon de Gaza.

GERHARD RICHTER PAINTING (2012) | Film Durée 1h37 Genre Documentaire Origine Allemagne Date de sortie au Québec 27 juillet 2012 Date de sortie du DVD 25 septembre 2012 Synopsis Alors qu'il débute une nouvelle série de tableaux abstraits, le peintre allemand Gerhard Richter invite la documentariste Corinna Belz dans son studio pour être témoin de son travail. Synopsis © Cinoche.com

Related: