background preloader

Radicalisation

Facebook Twitter

Des outils d'information et de compréhension sur les phénomènes de radicalisation en général.

Réseaux sociaux et radicalisation. Endoctrinement mode d'emploi. FRANCE 5 - ENGRENAGE - LES JEUNES FACE A L ISLAM RADICAL. Djihad 2.0 - LCP - Documentaire - 2015. J. Zimmermann (1) : audition "Internet et terrorisme djihadiste" - Sénat 28.01.15. Radicalisation et réseaux sociaux : en parler sans censurer. Les événements du 7 janvier 2015 ont mis au cœur des réseaux sociaux numériques la notion de radicalisation et ceux du 13 novembre 2015 y font écho: les « jeunes » qui ont commis les attentats se seraient radicalisés en ligne et auraient utilisé les réseaux sociaux pour se former et se coordonner dans leurs actions.

Radicalisation et réseaux sociaux : en parler sans censurer

Le sujet est délicat car il est porteur de risques de censure ou de diminution des libertés en ligne. Il est délicat aussi car peu de recherches existent encore sur le sujet. Il est donc important d’éviter les amalgames et de confondre l’offre de propagande extrémiste avec les médias qui la véhiculent. Il est ainsi urgent de réfléchir à toutes les formes de la violence et à toutes les formes de la propagande, par le biais de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI). Définitions Pour éviter les confusions et les amalgames, il faut bien clarifier les définitions, même si elles ne sont pas stables : Conditions de la radicalisation Lien avec le complotisme La démarche EMI.

Les jeunes en ligne et à risque Internet un outil de radicalisation. Introduction Les jeunes Canadiens vivent de plus en plus dans un monde branché.

Les jeunes en ligne et à risque Internet un outil de radicalisation

Les enfants, préadolescents et les adolescents utilisent le Web pour faire des recherches, apprendre, se divertir ou socialiser. Cette utilisation répandue est attribuable à l'omniprésence des ordinateurs - salles de classe, bibliothèques, chambres à coucher des jeunes - tandis que les téléphones avec navigation Web, qui deviennent rapidement la norme, assurent l'accès permanent. En fait, une étude exhaustive menée au Canada sur les habitudes en ligne des jeunes a constaté que « l'accès à Internet est pratiquement universel. »1 Cependant, même si les jeunes ont le Web constamment à portée de main, cela ne veut pas nécessairement dire qu'ils en connaissent pleinement ses risques.

Internet est une formidable source d'éducation, de divertissement et de communication avec des amis, mais il présente plusieurs risques que les jeunes, les parents et les tuteurs doivent connaître. Radicalisation menant à la violence. Tout sur Société : Terrorisme : comment identifier des signes de radicalisation chez les jeunes ? La vague d'attentats de début janvier a placé tout le pays en état d'alerte.

Tout sur Société : Terrorisme : comment identifier des signes de radicalisation chez les jeunes ?

Ces actes meurtriers cachent, en effet, des centaines d'engagements individuels de jeunes Français partis en Syrie. A la tête d'un centre de prévention, l'anthropologue Dounia Bouzar a analysé ce phénomène et propose quelques pistes pour détecter des signes de rupture chez les jeunes. Sans avoir prévu le scénario des attentats des 7, 8 et 9 janvier, certains observateurs n'ont pas été totalement surpris par l'irruption sur la scène nationale de cette violence extrême exercée par des jeunes Français nés sur notre territoire. Parmi eux, l'anthropologue Dounia Bouzar (1). Ancienne éducatrice à la protection judiciaire de la jeunesse, elle s'est imposée comme une spécialiste des enjeux liés à la laïcité. Le centre accompagne également des jeunes concernés par cet embrigadement et leur famille. Peut-on établir un profil-type des jeunes concernés par ces dérives ?

Ce n'est plus le cas aujourd'hui ? Pas toujours. Prevenir la radicalisation des jeunes 390768. Stop Djihadisme, Décrypter la propagande djihadiste - Stop Djihadisme. Qui sont-ils ?

Stop Djihadisme, Décrypter la propagande djihadiste - Stop Djihadisme

Stop-Djihadisme : les dangers de l’embrigadementpar Ministere_interieur Les Français qui ont aujourd’hui rejoint les groupes terroristes sont majoritairement des jeunes, parfois mineurs. Ils sont amenés à participer à des opérations criminelles et peuvent aussi être séquestrés et souvent maltraités. De plus en plus de jeunes filles ou de jeunes femmes sont victimes de violences sur place. Certains d’entre eux, découvrant la réalité derrière la propagande, veulent rentrer en France et en sont empêchés.