background preloader

Lutte contre la radicalisation

Facebook Twitter

Prévenir la radicalisation en milieu scolaire - Prévention de la radicalisation. Décret n° 2017-693 du 3 mai 2017 créant un conseil scientifique sur les processus de radicalisation | Legifrance. Article 1 Le conseil scientifique sur les processus de radicalisation est présidé par le Premier ministre ou par son représentant. Le vice-président est désigné par décret parmi les membres mentionnés aux c et d de l'article 2.Afin de favoriser la prévention et la lutte contre les processus de radicalisation, et sans préjudice des attributions respectives des ministres en la matière, le conseil scientifique sur les processus de radicalisation est chargé de faciliter le dialogue entre les administrations publiques et les chercheurs en sciences humaines et sociales et de contribuer à la valorisation des résultats de la recherche en sciences humaines et sociales et à leur réutilisation au bénéfice des politiques publiques de prévention et de lutte contre la radicalisation.Le conseil peut proposer au Premier ministre toute mesure visant à améliorer la politique de prévention et de lutte contre la radicalisation.

Article 2 Article 3 Article 6. Prévenir la radicalisation des jeunes. Prévenir la radicalisation. CPDSI – Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam. Plateforme nooronline.fr. Prévenir la radicalisation des jeunes : un livret, outil de prévention… – É.R.I.C.32. Un livret pour prévenir de la radicalisation des jeunes à l’usage des chefs d’établissement et des équipes éducatives : il caractérise le phénomène de radicalisation et propose à la vigilance des personnels un certain nombre de ses signes repérables.

Enfin, il indique ce qu’il convient de faire lorsque ces signes ont été observés. Qu’est-ce que la radicalisation ? La radicalisation, c’est l’action de rendre plus intransigeant le discours ou l’action. La radicalisation peut s’exprimer par la contestation violente de l’ordre public et de la société, ainsi que par la marginalisation vis-à-vis de celle-ci. Phénomène pluriel, la radicalisation peut affecter des individus isolés comme des groupes, selon des idéologies diverses. La radicalisation relève d’un processus « d’emprise mentale » qui trouve sa source dans l’environnement de l’individu, le plus souvent aujourd’hui par le biais de l’exposition à des contenus extrémistes diffusés sur internet. Guide interministériel de prévention de la radicalisation. Prévenir la radicalisation - SG-CIPDR. Comme les autres pays européens, la France est confrontée à une menace grave, liée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent en lien avec les filières terroristes syriennes.

Pour répondre à ce phénomène, le Gouvernement a arrêté un premier plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes présenté par le ministre de l’intérieur en Conseil des ministres le 23 avril 2014. Ce plan qui vise à démanteler ces filières, à empêcher les déplacements générateurs de menaces, à coopérer plus efficacement au plan international contient un volet préventif et d’accompagnement des familles confié au SG-CIPDR. Sa mise en œuvre repose sur un dispositif spécifique de suivi et de prévention de la radicalisation.

La radicalisation relève d'un processus pouvant conduire à l'extrémisme et terrorisme. L’action préventive est essentielle. Prévention de la radicalisation en milieu scolaire. Radicalisation et réseaux sociaux : en parler sans censurer. Les événements du 7 janvier 2015 ont mis au cœur des réseaux sociaux numériques la notion de radicalisation et ceux du 13 novembre 2015 y font écho: les « jeunes » qui ont commis les attentats se seraient radicalisés en ligne et auraient utilisé les réseaux sociaux pour se former et se coordonner dans leurs actions. Le sujet est délicat car il est porteur de risques de censure ou de diminution des libertés en ligne. Il est délicat aussi car peu de recherches existent encore sur le sujet. Il est donc important d’éviter les amalgames et de confondre l’offre de propagande extrémiste avec les médias qui la véhiculent. Il est ainsi urgent de réfléchir à toutes les formes de la violence et à toutes les formes de la propagande, par le biais de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI).

Définitions Pour éviter les confusions et les amalgames, il faut bien clarifier les définitions, même si elles ne sont pas stables : Conditions de la radicalisation Lien avec le complotisme La démarche EMI. Le terrorisme djihadiste | Stop-Djihadisme. Un Numéro Vert : pour quoi faire ? | Stop-Djihadisme. Les mécanismes de la radicalisation. Ne m'abandonne pas - Film en téléchargement et dossier pédagogique. Le ciel attendra - Dossier d'accompagnement. L’embrigadement. Radicalisation, complotisme et réseaux sociaux : comment en parler sans danger Les événements de janvier et novembre 2015 ont placé la notion de radicalisation au cœur des réseaux sociaux numériques : les personnes qui ont commis les attentats se seraient radicalisées en ligne et auraient utilisé les réseaux sociaux pour se former et se coordonner dans leurs actions. Le sujet est délicat car il est porteur de risques de censure ou de diminution des libertés notamment en ligne.

Définitions Pour éviter les confusions et les amalgames, il faut bien clarifier les définitions, même si elles ne sont pas stables : la radicalisation peut se définir comme l’adoption de gestes et croyances extrêmes qui remettent en cause les pouvoirs en place et refusent le compromis (politique, religieux…) ;elle se rapproche de l’extrémisme, qui est le reflet d’une doctrine dont les adeptes rejettent toute forme de pluralisme et adoptent des méthodes ayant pour but un changement radical.

Lien avec le complotisme. iSIS THE END? - Jeu d'enquête pour comprendre le phénomène de radicalisation. Comprendre / expliquer le terrorisme. Attentats : ressources pour enseignants et parents. Stop djihad. Dossier de presse lancement stop dijhadisme.gouv.fr. Signalement / Assistance aux familles et prévention de la radicalisation violente. #Stopdjihadisme : Ils te disent…

#Stopdjihadisme : Ils te disent que tu défendras une noble cause… #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation. "Le terrorisme islamiste, comme tout totalitarisme, a ses outils de propagande. Les djihadistes utilisent la puissance du web pour terroriser, mais surtout pour recruter", a rappelé d’emblée Manuel Valls. Le Premier ministre présentait, vendredi 18 novembre, un nouveau dispositif gouvernemental pour contrer les islamistes radicaux sur leurs terrains de prédilection : internet et les réseaux sociaux. Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix "Toujours le choix", tel est le message délivré par la dernière campagne STOPDJIHADISME, accessible sur le site toujourslechoix.fr.

Celle-ci repose sur deux films web inédits et innovants, qui suivent le parcours de deux jeunes, Emma et Mehdi, confrontés à la propagande djihadiste. "Ne pas abandonner les réseaux sociaux aux prêcheurs de haine" Vous avez une question, un doute ? Les théories du complot, "terreau des extrémismes" Se radicaliser, c’est détruire sa famille, sa vie et celle des autres #ToujoursLeChoix. Toujours le choix. Stop-Djihadisme - Véronique raconte le départ de son fils. Stop-Djihadisme - Jonathan raconte le départ de sa petite sœur. Stop-Djihadisme - Baptiste raconte le départ de sa fille.

Stop-Djihadisme - Saliha raconte le départ de son fils. Dis-nous Latifa, c'est quoi la tolérance ? Un livre contenant plus de 50 questions d’élèves pour alimenter la réflexion. Un message de tolérance, un dialogue sans tabou, pour relever le défi d’un vivre-ensemble et proposer une place et un avenir à chaque jeune. Dans cet ouvrage, les réponses de Latifa Ibn Ziaten aux questions des élèves qu'elle a pu rencontrer dans leurs établissements : « Pourquoi certains croient que c’est la religion qui leur demande de faire des attentats ? » « Pourquoi je respecterais mes profs alors qu’eux ne me respectent pas ? » « Vous ne pensez pas que la réussite de chaque jeune est utopique quand on habite dans une cité ?

Cet ouvrage a été écrit en collaboration avec Anne Jouve. Les logiques de la « radicalisation » Qu’est-ce que la radicalisation ? Sur quelles logiques certains phénomènes de passage à l’action violente et d’identification à des thèses vues comme extrémistes reposent-ils ? Qui sont les acteurs choisissant, à notre époque, d’embrasser le « jihadisme » comme matrice idéologique d’un antagonisme exacerbé entre « défenseurs » et « ennemis » de l’islam ? Est-il possible, et, si oui, de quelles façons, de « déradicaliser » certains profils psychologiques, pour peu que l’on prenne connaissance des dynamiques non seulement individuelles, mais également des tendances plus structurelles pouvant expliquer la constitution d’une éthique de la véhémence et de l’extrémisme ? La radicalisation « jihadiste » : définir les contours d’un phénomène mondialisé La radicalisation doit tout d’abord être envisagée comme un cheminement, qu’il convient de distinguer du terrorisme (qui est d’abord une action).

Un « modèle européen de radicalisation » : comprendre, puis agir Bibliographie.

La radicalisation

Que faire. Les mesures pour lutter contre le terrorisme | Stop-Djihadisme. La prévention de la radicalisation | Stop-Djihadisme. La radicalisation djihadiste, qu’est-ce que c’est ? | Stop-Djihadisme. La radicalisation djihadiste est le résultat d’un processus évolutif et non d’un « basculement » soudain. Elle est la conséquence de cheminements personnels et il n’existe pas d’explications systématiques à ces parcours.

Toutefois, des recherches ont permis d’établir trois profils de personnes tentées de rejoindre des groupes terroristes djihadistes. Les non-radicalisés : ces personnes ne sont pas radicalisées au sens strict du mot. Elles sont plutôt inspirées par des motifs idéalistes, humanitaires, « romantiques »... Les aspects identitaires, religieux ou politiques de leur idéologie sont quasiment absents. Lire « Qui sont les radicalisés identitaires ?