background preloader

DROITS D’AUTEUR ET PARTAGE

DROITS D’AUTEUR ET PARTAGE
L’arrivée d’internet a bouleversé le droit d’auteur, notamment grâce à la fluidité des échanges que permet internet. En effet, est apparue depuis quelques années « les boutons de partage » particulièrement mise en place sur les réseaux sociaux ceux-ci permettant la transmission de données par les internautes. Les fonctionnalités des sites internet n’ont cessé de s’accroitre au fil des années. Or l’ouverture au numérique de la publication d’œuvresprotégées par le droit d’auteur a rendu nécessaire une confrontation entre les droits de propriété intellectuelle et la possibilité d’échanger des données via internet. En effet la fluidité résultant de la dématérialisation pousse à se poser la question de savoir comment adapter le droit d’auteur à ces nouveaux moyens de communication et de transmission. A l’inverse en droit français ce sont les prérogatives des auteurs qui sont définies de manière large. I. A ) Le mécanisme du bouton de partage B) Confrontation avec le droit d’auteur II.

http://www.murielle-cahen.com/publications/auteur.asp

Related:  Veille juridique sur la protection des logicielsSLAM - Veille juridiqueveille informationnelledocumentationProtection & Exploitation des logiciels

LE LANGAGE DE PROGRAMMATION D'UN LOGICIEL EST-IL PROTEGE ? Le développement de l’informatique a permis l’apparition des logiciels, qui occupent une place essentielle en effet aujourd’hui pratiquement toutes les machines embarquent un logiciel. Mais est-ce que le langage de programmation d’un logiciel est protégé par le droit ? Le logiciel est défini par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle comme « un ensemble d’instructions pouvant, une fois transposé sur un support déchiffrable par machine, faire indiquer, faire accomplir ou faire obtenir une fonction, une tache ou un résultat particuliers par une autre machine capable de faire du traitement de l’information ». La conception d’un logiciel part ainsi de l’élaboration d’un algorithme exprimé ensuite par l’auteur selon la forme de son choix.

LA PROTECTION DU LOGICIEL PAR LE DROIT D’AUTEUR Le logiciel occupe aujourd’hui une place importante de l’économie numérique, en effet, celui-ci est embarqué dans de nombreuses machines, il est devenu indispensable. C’est pourquoi il est apparu nécessaire de savoir quelle protection était accordée au logiciel, or la réponse à cette question n’était pas évidente, puisque l'on pouvait hésiter entre une protection accordée via le droit des brevets, le droit d’auteur, ou encore crée un régime propre au logiciel. C’est finalement la protection par le droit d’auteur qui a été choisie.

Vous reprendrez bien un peu de curation à la sauce juridique ? – – S.I.Lex – Le billet que j’ai publié la semaine dernière : « Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça ? » a suscité un certain nombre de réactions, commentaires, échanges, qui me donnent envie de prolonger la réflexion, en creusant plusieurs points sur lesquels on a attiré mon attention. Décidément, vous allez voir que la curation est un sujet d’une grande richesse juridique, mais d’une grande complexité également… Pour assaisonner un peu vos pratiques de curation, je vous recommande la sauce juridique ! Présentations sur les usages des jeunes sur internet. Depuis le début de l’année 2011, plusieurs études ont été mises en ligne et analysées sur l’utilisation qu’ont les jeunes du média internet. Connaître ces usages peut servir de base à une formation structurée aux précautions d’usage auprès de nos élèves et à une utilisation citoyenne de l’outil. Des diaporamas présentent et résument l’essentiel de ces études et proposent des ressources développant l’esprit critique et citoyen des jeunes pour qu’ils interviennent en toute conscience sur le net. Quelques présentations récentes Que font les « jeunes » sur Internet mise en ligne en 2010 sur CtoutNet : Que font les « jeunes » sur Internet : Partage, communication, publication, etc.

BREVETABILITE DES LOGICIELS Les logiciels occupent une place centrale dans la vie numérique aujourd’hui, en effet toute machine aujourd’hui emporte avec elle un logiciel. Cependant une question c’est posée ; le logiciel est il brevetable ? Le gouvernement n'a pas encore pris position sur la brevetabilité du logiciel. A l'occasion d'une rencontre avec L'AFUL et l'APRIL, le gouvernement a indiqué ne pas avoir encore pris position sur la brevetabilité des logiciels . Les deux associations, en faveur du développement des logiciels libres , ont été reçues le 12 septembre 2001 par les conseillers du Premier Ministre pour obtenir des clarifications sur la position du gouvernement concernant les brevets logiciels. - APP - Agence pour la Protection des Programmes Suite à un consensus mondial dans les années 1980, le logiciel est assimilé à une œuvre de l’esprit protégeable par la propriété littéraire et artistique et susceptible de faire l’objet de contrefaçon. Cependant d’autres protections peuvent également être envisagées, notamment le droit des brevets, ou la concurrence déloyale. B) Description des droits Le droit d’auteur spécial logiciel, tout comme le droit commun du droit d’auteur se subdivise en deux parties : Le droit moral : droit perpétuel et incessible, qui ne fait l’objet d’aucune rémunération. Les droits patrimoniaux : droit avec une durée limitée et pouvant faire l’objet de cessions de droits et donc de rémunération.

Qu'est-ce qu'une licence logicielle ? Dans la quasi-totalité des cas, on achète, non pas un logiciel, mais un droit limité d'utilisation de ce logiciel : limité à la société acheteuse (donc non cessible en cas de vente d'actifs d'une société à une autre)limité à une seule machine, dans le cas des licences OEM (logiciel vendu avec la machine). Définition du droit de licence Chaque licence constitue un contrat de droit commercial dans lequel l'éditeur intègre ses conditions. L'acheteur est censé les accepter dès lors qu'il installe le logiciel. Dans tous les cas, il conviendrait donc de bien lire chaque licence lors de l'installation et surtout, de s'en rappeler les clauses. 52 outils de recherche sur Internet et Méthodologie de veille informationnelle sur le Web Le site collaboratif des professeurs documentalistes de l’Académie de Besançon propose 2 articles récents et intéressants pour les internautes, ainsi que pour les acteurs de terrain et usagers des EPN. Il s’agit de ressources pour trouver et organiser de l’information sur le Web, trier les contenus recueillis voire les rediffuser. 52 outils de recherche sur Internet L’article Outils de recherche sur le Web pointe directement vers 52 outils de recherche en ligne classés en 9 catégories : pages Web, actualités, images, divers, blogs, cartes, vidéos, plateformes collaboratives, les projets de la Wikimedia Foundation. De quoi satisfaire sa curiosité d’esprit et les centres d’intérêt des internautes ; le tout présenté sous la forme d’un article via des entrées outil par outil avec liens directs facilitant l’accès vers les moteurs de recherche et autres plateformes qui permettent de rechercher de l’information sur Internet.

Politique documentaire musicale Accueil > Politique documentaire musicale Politique documentaire musicale Articles de cette rubrique Politique documentaire Principes généraux d’acquisitions de documents sonores 1. Budget Budget 2008 : 15500 euros 2. Les 7 principes clés de la protection des données personnelles - Fil d’actualité du Service Informatique et libertés du CNRS 1. Le principe de finalité Les données à caractère personnel ne peuvent être recueillies et traitées que pour un usage déterminé et légitime, correspondant aux missions de l’établissement, responsable du traitement. Tout détournement de finalité est passible de sanctions pénales. 2. Le principe de proportionnalité

Related: