background preloader

Curation et curateurs en vogue sur le web

Curation et curateurs en vogue sur le web

Mise en place d’une veille en orientation avec Scoop.it! Dans le cadre des TraAM 2011-2012, nous avons réalisé et expérimenté une séquence de veille autour de l’orientation avec un outil de curation : Scoop.it! Titre de la séquence : Mise en place d’une stratégie de veille avec Scoop.it ! en adéquation sur un métierPrésentation de l’action : à partir d’une recherche sur un métier, organiser les résultats de sa recherche dans Scoop.it ! afin de les conserver, les mettre à jour, les diffuser et les partager Cadre Type d’établissement : lycéeNiveau(x) de(s) classe(s) : terminales STGNombre d’élèves concernés : 2 x 15 élèvesCadre pédagogique : programme de terminale / éducation à l’orientation /Durée et nombre de séances : idéalement 1 séance de 2h consécutives + 1h de présentation + 1h évaluation (plusieurs semaines ou mois plus tard)Discipline impliquée : CGRH Descriptif Séance 1: 1 / Présentation du projet 3 / Présentation de Scoop.it ! 4 / Effectuer une sélection de sites pertinents sur internet compléter la grille récapitulative en annexe 2

Social curation finds an audience: Pearltrees reaches 10M pageviews With its slick visual interface for bookmarking content, Pearltrees is unique enough that I’ve been both impressed and slightly skeptical that a mass audience will actually use it. But it looks like the site has found plenty of users. The French startup just announced that it crossed two big milestones in March: It has more than 100,000 users curating links, and it received more than 10 million pageviews. Not only does that show the concept is resonating, but it also suggests Pearltrees could reach the scale where it can build a real business around advertising or by offering premium accounts for publishers. When you share links on Pearltrees, they show up as little circles called Pearls. Pearltrees launched in December 2009, and it recently enhanced the social aspect with a new teams feature that lets groups of people create Pearltrees collaboratively. Pearltrees has raised 3.8 million euros in funding.

La curation, Quels usages pour les entreprises ? Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça Alors que Google vient d’annoncer le lancement de son bouton de partage +1, à l’image du fameux like de Facebook, la juriste Murielle Cahen publie sur le site Avocat Online une intéressante analyse, qui confronte ce type de fonctionnalités avec les principes du droit d’auteur à la française. Son raisonnement, finement nuancé, tend à prouver que plusieurs principes du droit d’auteur, et notamment le droit moral, fragilisent ces pratiques de propulsion des contenus en direction des réseaux sociaux. Cela dit, il me semble que son analyse gagnerait à être complétée par la prise en compte du droit de courte citation, ainsi que d’une jurisprudence récente rendue à propos de l’exception de revue de presse. J’aimerais aussi, au delà de la question des boutons de partage et de la propulsion élargir la réflexion au domaine des nouveaux outils de curation des contenus, qui soulèvent à mon avis des questions encore plus épineuses de respect du droit d’auteur. Sur le même thème

la curation, la syndication et l'agrégation ~ RG Mobility Google reader (et donc ses "bundle" pour mettre plusieurs RSS en un) comme vous le savez certainement va disparaître d'ici quelques jours et beaucoup de challenger s'empressent de proposer une solution de remplacement. Bien que j'apprécie particulièrement le lecteur de flux RSS de Google j'avoue ne pas toujours être satisfait de son système d'alerte (Google Alerts) en grande partie par la limite même des mots clés. En effet, si la thématique "marque employeurs" m'intéressent le mots clés "marque employeurs" est parfois trop restrictif. Par exemple, d'autres articles similaires indiqueront RH 2.0, RSE (réseaux sociaux d'entreprise), Job 2.0, objectif marque RH..., à moins de créer autant d'alertes que de mots clés, cela ne me semble pas très efficace. Je vous propose donc ici une méthode qui vous permettra de vous réconcilier avec les outils de curation, de syndication et d'agrégation. Etape 1 "choisir votre outil de curation" Etape 2 "faire une recherche de mots clés" et avec le fluxRSS

Veille internet, 3 outils pour gagner du temps Ok, c’est sympathique la veille internet mais à quoi cela sert-il? - à être informé des dernières nouveautés dans votre secteur d’activité - à trouver des articles à relayer sur les réseaux sociaux - à trouver des sources d’inspiration pour écrire vos articles de blog (non, tout n’est pas dans ma tête!) - à suivre la concurrence Voici 3 outils de veille internet pour vous faire gagner du temps! Ahhh Scoop-it , mais comment ai-je pu faire de la veille internet sans cet outil magique? Scoop-it est une plate-forme disponible sur le web qui vous permet de créer votre propre journal online regroupant tous les articles que vous avez sélectionné. Voici le mien que je vous invite à suivre d’un clic pour découvrir en live tous les articles que j’ai sélectionné pour vous sur la thématique réseaux sociaux pour entrepreneurs “ Mais attention, inutile de passer des heures à surfer sur le web pour trouver des articles dans votre thématique, Scoopt-it le fait pour vous! Comment ça Facebook? 3 étapes:

Curation : Méthodologie, objectifs, pratiques et choix des outils Consultant-formateur en intelligence économique et en veille, Christophe Deschamps est aussi l’auteur d’Outils froids, blog de référence sur les outils Web 2.0, services en ligne de veille et de curation et l’organisation personnelle de travail. Il a donné le 13 mars 2012 une conférence sur le thème de la curation (« ensemble de pratiques et une gamme d’outils destinés à des opérations de republication web ») pour le compte des rendez-vous 5 à 7 de l’ADBS (association des professionnels de l’information et de la documentation). 12 solutions de curation et 32 critères de choix Pour cette conférence-formation, le consultant-formateur fait le point sur la curation aujourd’hui à travers une définition avant de s’intéresser à un historique et à des pratiques liés à des contextes et à des enjeux professionnels ou individuels. Vidéo de la conférence curation Chaine ADBS Présentation de Christoophe Deschamps Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Île-de-France

Comparatif de 12 solutions de curation Dans le cadre du dossier sur la curation que jai eu le plaisir de coordonner pour la revue Documentaliste et Sciences de linformation de mars 2012 ( ), jai eu loccasion de réaliser un comparatif de 12 solutions dont je vous propose ci-dessous quelques éléments complémentaires. Vous pouvez aussi télécharger cet article au format PDF sur Slideshare Plutôt que de nous concentrer sur les services dont le positionnement marketing est explicitement celui de la curation, nous avons donc choisi de « brasser large » en choisissant des services qui, à minima et sauf exception répondent à la définition proposée par la Wikipedia : « La curation de contenu () est une pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». Les douze solutions sélectionnées Images Vidéos Conclusion

Quelles sont les meilleures alternatives à Google Alertes ? Utilisé aussi bien par les particuliers que par les entreprises, Google Alertes est l’un des services de veille gratuit automatisé par mail qui domine les services Web depuis quelques années. Et pourtant, les rumeurs vont bon train quant à l’arrêt définitif du service de veille par e-mail. Aucune réelle évolution depuis des années, une interface vieillissante, Google Alertes semble plus à l’abandon qu’autre chose. Après l’annonce de l’arrêt de Google Reader, le prochain nettoyage sera-t-il Google Alertes ? Il est vrai que le service a baissé en qualité et en fréquence d’alerte. De nombreux et sérieux concurrents pointent le bout de leur technologie. Google alertes c’était mieux avant ! Pour analyser correctement la chute des résultats des alertes, je me suis appuyé sur une veille thématique, l’e-réputation qui, en 2013, est l’une des tendances de recherche les plus importantes. Graphique des tendances de recherche sur les termes e-réputation et ereputation Les alternatives à Google Alertes

La veille dans les universités : pourquoi, comment ? | Les blogs Educpros.fr A l’heure du web conversationnel, une chose est certaine : les prises de parole d’une université n’émanent pas exclusivement de l’institution. Les étudiants donnent leur avis sur leur formation, les chercheurs mettent en avant leurs travaux et les lycéens recherchent des témoignages pour bien s’orienter. Lorsqu’en plus on se trouve dans une période “à fort potentiel conversationnel” comme le passage à la LRU ou une période d’élection, la question du : Pourquoi la veille dans une université ? devient très vite une évidence … ! Car oui la veille peut bien servir à détecter des sujets sensibles et à répondre lorsque cela s’avère nécessaire (je développerais je pense cette question une prochaine fois : Faut-il toujours répondre aux prises de paroles ?) Quand on parle de veille c’est d’ailleurs une des premières choses qui vient à l’esprit, savoir ce qui se dit sur son université. 1/ Se servir de ce qui est dit sur mon université pour le valoriser 2/ Apprendre des choses Les outils utiles

Related: