background preloader

Jean-Michel Salaün - Une approche documentaire du Web

Jean-Michel Salaün - Une approche documentaire du Web

http://www.youtube.com/watch?v=5ICyFJouHv4

Related:  DOCUMENTATION-REDOCUMENTATIONSites, Auteurs, Textes SICCulture numérique et informationnelle - Eléments de définitionInformatique socialeCultures numériques

Le nouvel ordre documentaire du numérique La circulation des informations et des biens culturels a toujours (en tout cas depuis les premières bibliothèques) été régie par un ordre documentaire. Dans notre histoire contemporaine s'est imposé un "ordre documentaire antérieur dominé par l’édition qui vend des objets et protège le contenu par la propriété intellectuelle." (Source) Avec le numérique, cet ordre ancien est bouleversé. Quelles sont actuellement, les différentes "variables" du nouvel ordre documentaire inauguré par le numérique ? Il peut être caractérisé par (au moins) 3 grands régimes : Ceux-ci concernent à la fois les ordres lexicométriques (dont l'outil Culturomics et son "n-gram viewer" sont emblématiques et avec eux la question de la maîtrise des corpus), et les ordres linguistiques (mes billets sur l'affaire DSK attestaient, parmi d'autres, des spécificités et des variabilités de ces ordres linguistiques)

Evaluer la pertinence des informations (Module 3.5) - Compétences numériques La qualité des ressourcesAuteurs : Joanne Mercher et Krassimira LacousteteUniversité de Pau et des Pays de l’AdourLicence CC BY NC SACollection de MOOC « Compétences numériques et C2i »Référence D4-M3-S5 - printemps 2014_______________________________________________________________Evaluer la pertinence des informations Nous savons maintenant comment sélectionner des informations fiables, crédibles et de qualité.Il nous reste une dernière question à nous poser : Est-ce bien l’information dont nous avons besoin ?Contrairement aux autres critères d’évaluation la pertinence est un critère relatif.Selon Alexandre Serres (A. Serres, URFIST Rennes, 2013) il repose sur le besoin, le contexte, l’usage et l’individu :Dans l’évaluation de l’information, pertinence c’est l’adéquation d’une ressource :…à un besoin précis : De quel type d’information avons-nous besoin ?… à un contexte précis : dans quel but se fait la recherche d’information ?… à un usage précis : pour quel type d’usage ?

Le design de la visibilité : un essai de typologie du web 2.0 La manière dont est rendue visible l’identité des personnes sur les sites du web 2.0 constitue l’une des variables les plus pertinentes pour apprécier la diversité des plateformes et des activités relationnelles qui y ont cours. Que montre-t-on de soi aux autres ? Comment sont rendus visibles les liens que l’on a tissés sur les plateformes d’interaction ? Comment ces sites permettent-ils aux visiteurs de retrouver les personnes qu’ils connaissent et d’en découvrir d’autres ? Dominique Cardon, sociologue au laboratoire Sense d’Orange Labs, propose ici une typologie des plateformes relationnelles du web 2.0 qui s’organise autour des différentes dimensions de l’identité numérique et du type de visibilité que chaque plateforme confère au profil de ses membres.

Temple OS, un système d'exploitation pour parler à Dieu codé par un fou génial Temple OS est un «système d'exploitation pour parler à Dieu». Et il vous répond! Vous ne me croyez pas? Terry Davis, le programmeur de Temple OS, y croit, lui. Mais, pour ses détracteurs, il n’est qu’un programmeur atteint de schizophrénie, parlant de façon elliptique et torrentielle, mêlant langage informatique et références opaques à l'Ancien Testament.

Les meilleurs cours et tutoriels sur le Web sémantique Ceci est un tutoriel introductif à la fois au framework de description de ressources (RDF, Resource Description Framework) du W3C et à Jena, une API Java pour RDF. Il est écrit pour le développeur peu familier à RDF et qui apprend le mieux en prototypant ou, pour d'autres raisons, désire aller rapidement à l'implémentation. Une certaine habitude à XML et à Java est requise. Implémenter trop vite, sans d'abord comprendre le modèle de données de RDF, mène à la frustration, à la déception. Cependant, étudier le modèle de données seul est assez difficile et mène généralement à des énigmes métaphysiques tortueuses.

Le web est-il encore une bibliothèque universelle Si l’on a de bonnes raisons de s’inquiéter de l’impossibilité de supprimer nos données personnelles du web, et leur souhaiter une date de péremption, l’inverse est tout aussi préoccupant. Comment s’assurer que les documents en ligne resteront accessibles ? C’est la question que pose la journaliste Adrienne LaFrance dans un long article de The Atlantic. Le web a souvent été comparé à une bibliothèque où l’on conserverait le savoir universel, nous rappelle-t-elle. Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique Animateur : Alexandre Serres, Maître de conférences – URFIST de Rennes - Equipe Limin-R Permanence et changement dans la culture informationnelle : ce que dit le terrain Yolande MAURY Une enquête en contexte scolaire révèle, dans une approche ethnologique, ce que pensent les enseignants documentalistes des évolutions des technologies du numérique et de la culture informationnelle. Ceux-ci entendent construire « à partir » des pratiques non formelles plutôt que de « faire avec ».

Dans le futur, chacun aura droit à son quart d’heure d’anonymat Google, Facebook et consorts sont à la libération de la parole publique ce que l’industrie du sexe fut à la libération sexuelle : une façon d’exploiter et de faire commerce d’une nouvelle liberté, mais, et dans le même temps, l’un des vecteurs de banalisation, et donc de diffusion, de cette libération. L’explosion du web, dans les années 90, fut intimement liée au phénomène des “pages persos” (“homepage“, en anglais) que, avec l’expansion des blogs et du web 2.0, les professionnels qualifient aujourd’hui d’”User Generated Content” (UGC). “En décembre 2000, on dénombrait en France environ 3 millions d’internautes « assi­dus », et… 1,5 million de pages personnelles.

Le monde ? C'est le web à l'envers Le numérique opère par renversement. Le renversement le plus fréquent est celui de la charge de la preuve. Celui également des processus d'engrammation, des processus mémoriels. D'autres renversements sont à venir. Classement de l'information sur le web Cet été, peut-être avez vous entendu parler d’Eli Pariser. Activiste, ancien directeur de l’ONG MoveOn.org, il a tenté avec le livre The Filter Bubble : what Internet is hiding from you, d’attirer l’attention sur la question de l’importance des résultats donnés par google. Selon Pariser, il est dangereux que les grands acteurs de la classification du web utilisent ce qu’ils savent de nous pour nous restituer des résultats taillés à la mesure des traces que nous avons laissés dans la mémoire des ordinateurs. Mercredi soir, à la Cantine, vous n’étiez peut être pas au courant de la conférence : référencement et réseaux sociaux, organisée par le Social Media Club France. Voici une séance de rattrapage d’une partie de la conférence. Rattrapage du rattrapage

C & F Éditions Le Document à la lumière du numérique : forme, texte, médium : comprendre le rôle du document numérique dans l'émergence d'une nouvelle modernité de Roger T. pédauque, avec une introduction de Jean-Michel Salaün et une préface de Michel Melot En rencontrant le numérique, ce qu'on appelle document connaît de profonds bouleversements. Texte, support ou mémoire sont largement redéfinis et auteur, éditeur, lecteur ou bibliothécaire se trouvent repositionnés. Les formes contemporaines de production, de circulation et d'usage du document numérique accompagnent l'émergence d'une nouvelle modernité analysée et mise en perspective avec style et clarté par Roger T. Pédauque*.

Vu, lu, su On présente souvent l’avènement du document numérique, et celui du web, comme une rupture épistémologique, un paradigme documentaire, après lequel plus rien n’est comme avant, et qui marque, non une transition, mais une disjonction entre un ancien monde et un nouveau monde. Dans son nouvel ouvrage, Vu, lu, su, Jean-Michel Salaün, professeur à l’École normale supérieure de Lyon, et qu’il n’est pas besoin de présenter, propose une autre approche, inédite comme il l’indique, qui voit le web comme un moment d’une histoire, celle du document – et non comme une nouvelle histoire qui, d’une certaine manière, reléguerait dans une nouvelle préhistoire l’histoire des documents et de leur traitement qui l’a précédée. Vu, lu, su Mais pourquoi « vu, lu, su » ? Cela renvoie à la théorie du document, dont Jean-Michel Salaün est un incontestable spécialiste, qui eut l’occasion de collaborer au groupe réuni sous l’élégant pseudonyme de Roger T. « Je » est un document

Les outils connectent les gens. Mais à quoi ? Bloc Résumé : l’entreprise de demain sera connecté et le collaborateur également. Sans cela point de salut : réussite, performance, compétitivité en dépendent. C’est pour cela qu’au travers de nombreuses initiatives les entreprises essaient, depuis plusieurs années, de connecter leurs salariés. Mais les connecter à quoi ? Entre eux ?

Related: